Felicidad

MOLLA, JEAN

EDITEUR : GALLIMARD-JEUNESSE
DATE DE PARUTION : 21/04/05
LES NOTES :

à partir de
5,99 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

pour tous les citoyens de grande europe, le bonheur est un droit et un devoir. il est garant d'une société harmonieuse et policée. a la demande du ministre de la sûreté intérieure, le lieutenant alexis dekcked enquête sur une affaire de la plus haute importance. des parumains, conçus pour servir les humains se sont révoltés et se sont enfuis dans les enclaves de felicidad. leur disparition est-elle liée au meurtre de leur créateur, choelcher, le généticien
génial ? pourquoi le ministre du bonheur obligatoire est-il sauvagement assassiné ? dekcked peut-il avoir confiance en majhina, la belle parumaine dont il est amoureux ? son enquête va le conduire à des vérités qu'il n'aurait jamais dû mettre au jour. hommage à blade runner le nouveau roman de jean molla allie suspense et action. entre polar et science-fiction, une histoire menée à un rythme haletant. lecteur, ne vous laissez pas manipuler !
3 personnes en parlent

Tout d'abord, je commence par mon appréciation globale de l'histoire : j'ai vraiment adoré ce récit et je ne sais pas si on peut le qualifier de réécriture de Blade Runner de Philip K. Dick car c'est tout de même différent. Toutefois, dans la quatrième de couverture, il est quand même dit que c'est un récit hommage au monde mis en place par Philip K. Dick : il y a des clins d'oeil et des références très explicites. La boîte s'appelle Ubik, j'ai beau ne pas l'avoir lu, je connais tout de même de nom l'auteur (le même que Blade Runner). Ce n'est pas tout car le filon même de l'histoire m'y a fait : le détective Dekcked enquête sur les Delta 5, des parumains un peu spéciaux qui sont plus forts que les forces spéciales et qui n'ont pas de puce les contrôlant. Or cette société vit dans le contrôle incessant de la sphère politique sur leur vie. Les caméras y sont omniprésentes, le Président est nommé à vie et tout est sur l'apparence. Les parumains sont des êtres modifiés génétiquement pour remplacer la main d'oeuvre manquante. Mais cette société est très loin d'être parfaite car même si le bonheur est mentionné tout le temps, les citoyens ne sont pas heureux pour autant. Les parumains sont contrôlés et ne sont absolument pas libres, ils ont un couvre-feu et une puce qui contrôle leur humeur.Bref, cette société est par certains côtés frappante de réalisme car, il existe des enclaves, ces lieux sans foi ni loi où les pauvres s'agglutinent, qui m'ont rappelé les bidonvilles ou les banlieues (oui, je suis citadine et en ai une idée vraiment stéréotypée mais que voulez-vous, faut arrêter de se leurrer, il se passe des choses vraiment pas claires dans les banlieues) ou les camps en dehors des villes. J'ai complètement adhéré à l'univers et me suis tellement lancée transporter dans l'enquête que je me suis fait avoir dans le bus et ai raté mon arrêt (oula, j'ai dû marcher). Ce roman classé jeunesse est d'ailleurs dans la liste de lecture pour les collégiens du Ministère de l'Education Nationale pour les classes de troisièmes, secondes : il est assez fin, relativement dense, hyper captivant, affreusement bouleversant. Sans vous dévoiler l'intrigue finale, je ne peux que vous dire la fin est vraiment digne du récit : l'enquête du détective reste constante et atteint un point culminant sur la fin avec le dénouement que, personnellement, je n'ai pas vu venir. En bref, que dire de plus ? Tous les points positifs sont dits et je ne peux que vous enjoindre à le lire. J'avais adoré Blade runner : les androïdes rêvent-ils de moutons électriques de Philip K. Dick et ce livre hommage est tout aussi bien. Il y a une vraie réflexion sur le bonheur, la liberté et le devoir de citoyenneté. Sans vous donner d'ordre, vous ne serez pas déçus par ce récit. Si vous l'avez lu, je serais contente de connaitre votre avis.

Titifra
15/06/13
 

Comme les amateurs de science-fiction l'auront peut-être deviné en voyant le terme de parumain et le nom de Deckcked, Felicidad est un hommage à Blade Runner, lui-même adapté des Androïdes rêvent-ils de moutons électriques ? de Philip K. Dick, et le moins que l'on puisse dire, c'est que l'hommage est réussi. Menée tambour battant, l'intrigue reprend l'idée centrale de Blade runner : les parumains, qui sont l'aboutissement ultime de la révolution génétique (la génévolution) sont, malgré leur apparence humaine, des produits de laboratoire ultra performants dont on a inhibé les hormones et qui restent ainsi sous contrôle, ne pouvant éprouver que les émotions pour lesquelles ils sont programmés. Mais un jour, certains se retrouvent libérés de leurs inhibiteurs et de leurs bracelets traceurs : ces êtres parfaits et dangereux (les premiers à être libérés ont été conçus comme de fabuleuses machines de guerre) sont lâchés en pleine nature et semblent menacer le pouvoir en place. Construit comme un polar très efficace, Felicidad est une excellente réflexion sur la manipulation génétique, qui est tellement facile que l'on peut futilement modifier son apparence pour quelques heures seulement en sacrifiant à la dictature de l'apparence sans réfléchir un seul instant aux conséquences que cela entraîne ; l'humanité et le libre arbitre (qu'est-ce qui rend humain ? peut-on manipuler la conscience de ceux que l'on a créés ? est-il humain de créer une race d'esclaves sans pensée propre ?) et sur le pouvoir (la dictature se justifie-t-elle au nom du bien collectif ? une société qui cloisonne et ghettoïse les individus qui la composent est-elle viable ? la passivité entraîne-t-elle l'autoritarisme ?), dans laquelle on appréciera le style efficace et les allusions à Philip K. Dick.

fashiongeronimo
11/08/12
 

J'ai adoré. Dans ce monde futuriste où humains et parumains vivent en symbiose, personne n'aurait pu imaginer une telle révolte. Jean Molla réussit à nous transporter dans ce monde fantasmagorique comme si il avait toujours existé. L'écriture et fluide et soignée, ce qui nous permet de terminer ce livre en moins d'une journée. En même temps que Decked, on va de découverte en découverte et de frisson en surprise. De plus, contrairement à certains romans de SF, on est pas noyé par la traditionnelle floppée de terme inventé et incompréhensible. Donc, un bon roman de SF légère, qui vaut vraiment le coup d'être lu et que je peux que vous conseiller d'acheter.

lebonsai
01/08/10
 

Format

  • Hauteur : 19.80 cm
  • Largeur : 13.00 cm
  • Poids : 0.34 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition

Dans la même catégorie