Fils unique

AUDEGUY, STEPHANE

livre fils unique
EDITEUR : GALLIMARD
DATE DE PARUTION : 21/08/06
LES NOTES :

à partir de
17,75 €

SYNOPSIS :

«"On n'a plus eu de ses nouvelles depuis ce temps-lâ, et voilà comment je suis demeuré fils unique», écrit dans ses Confessions Jean-Jacques Rousseau en évoquant son frère aîné, ce François Rousseau contraint de quitter Genève où les choses pour lui avaient mal
tourné. Jean-Jacques tenait François pour un polisson et un libertin. Ce dernier apparemment ne l'a jamais démenti, qui n'a pas jugé nécessaire de nous laisser récit de sa vie. Il m'a semblé intéressant de remédier à cette négligence.» Stéphane Audeguy.
2 personnes en parlent

Il suffit parfois d’un détail dans un livre pour qu’une plume frétille et offre un roman original. Ce sont Les Confessions de Jean-Jacques Rousseau qui a suggéré à Stéphane Audéguy l’histoire de Fils Unique. Saviez-vous que ce philosophe avait un frère ? « Enfin mon frère tourna si mal qu’il s’enfuit et disparut tout à fait. Quelque temps après on sut qu’il était en Allemagne. Il n’écrivit pas une seule fois. On n’a pas eu de ses nouvelles depuis ce temps-là, et voilà comment je suis demeuré fils unique. » L’écrivain prête sa plume à ce mystérieux frère. Qui est-il ? Un aventurier de l’art de vivre, un subtil observateur des êtres et des événements de son temps, un esprit généreux, remarquable de lucidité. « Dans tes Confessions, tu me traites de polisson, tu dis que je fus un libertin avant l’âge, et tu dis vrai. Les hommes libres n’appartiennent pas à leur famille. » Dans l’ombre, François suit la fulgurante ascension de son frère. Il a lu ses écrits et ce titre, Les Confessions, lui déplait. Ce livre « puant la sacristie et l’encens refroidi », il décide alors d’y apporter certaines corrections.Avec cette surprenante « biographie », haute en couleur, écrite avec beaucoup de tact sans tomber dans la vulgarité, Stéphane Audeguy nous fait traverser admirablement le siècle des Lumières. Au-delà du style et de l’idée, l’écrivain réussit le tour de force de lier étroitement références historiques et littéraires, tout en inventant un récit d’aventures. Du libertinage à l’Encyclopédie, du marquis de Sade à la Prise de la Bastille, sans oublier la chute de Robespierre, la Terreur. Rien n’a été oublié. Il décrit à merveille ce siècle de voyages, d’expériences en l’agrémentant de plaisirs et de cruauté. Il nous offre des images inédites d’un Paris qui se transforme. Révolution oblige ! Pour décrire avec force détails et délectation les mœurs et les intrigues de ce roman, ce fin observateur de la société reprend l’écriture libertine de l’époque. Sa plume, vive et érudite, coule avec une facilité et une clarté déconcertantes. L’expression choisie est fine, raffinée, souvent allusive. Rien ne manque : sensualité, raffinement, élégance et aussi dureté. Ce livre s’adresse à des lecteurs qui se tourneraient vers le passé pour mieux comprendre le monde contemporain. Fils unique tient toutes ses promesses, l'auteur aussi. Un livre et une histoire uniques.

carolou
17/07/09
 

L'auteur part d'un constat simple: le philosophe des Lumières, Jean Jacques Rousseau avait un frère dont il n'eut plus jamais de nouvelles. Audeguy a donc pris le pari de raconter sa vie en faisant de ce François Rousseau le personnage principal écrivant à la première personne. Certains seront choqués par le libertinage de ce monsieur, d'autres, comme moi, amusés. Toujours est-il que ce personnage ne nous laisse pas indifférent, et à travers ses pérégrinations, c'est la France de la Révolution qui nous est comptée. Le style est limpide, l'ironie ou parfois le burlesque pointe son nez. On ne s'ennuie jamais, même si, à la fin, les digressions sur d'autres personnages secondaires sont de plus en plus nombreuses. un livre à lire car très intéressant. vivi

vivicroqueusedelivres
20/02/12
 

Format

  • Hauteur : 20.50 cm
  • Largeur : 14.00 cm
  • Poids : 0.28 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition