Fleur du desert

DIRIE, WARIS

livre fleur du desert
EDITEUR : J'AI LU
DATE DE PARUTION : 19/03/09
LES NOTES :

à partir de
6,20 €

SYNOPSIS :

Waris, excisée selon la tradition, n'a que treize ans lorsqu'elle décide de s'enfuir, de quitter ses parents, afin d'échapper à un mariage forcé. Après une dangereuse cavale dans le désert somalien, elle rejoint Mogadiscio, puis Londres où elle devient domestique. C'est alors qu'elle est remarquée par un photographe
de mode et que va démarrer sa prodigieuse carrière de mannequin. Avec émotion et sincérité, Waris Dirie raconte les détails de son étonnante histoire, évoquant sans détour les difficultés rencontrées tout au long de cette aventure. Fleur du désert est la troublante confession d'une femme hors du commun.
4 personnes en parlent

Un livre qui ne laissera personne indifférent , homme ou femme. C'est un livre très touchant , émouvant et qui fait réfléchir sur le statut des femmes dans le monde. Une histoire vraie qui ému mais qui au final se finit assez bien pour Waris. Un livre à lire absolument.

LaBulledeMily
08/06/13
 

Bouleversant. Ce livre est bouleversant. Waris Dirie - serveuse à Mcdo, mannequin, actrice, et maintenant ambassadrice de l’ONU qui se bat contre l’injustice, contre la souffrance que l’on inflige aux femmes - a écrit ce livre, non pas pour se plaindre, geindre ou se morfondre. NON ; cette biographie est là pour nous ouvrir les yeux, pour raconter son histoire simplement, une histoire qui mérite qu’on s’y intéresse. Car nous, occidentaux à la vie aisée ou modeste, malgré tous nos soucis, ne pouvons ne serait-ce qu’imaginer une seule seconde se que c’est d’être née « de l’autre côté de la barrière ». Waris Dirie, elle, le sait. Elle a connu les deux mondes et nous l’explique.Petite fille, elle montait les chameaux et emmenait boire les chèvres en Somalie. Elle parcourait des kilomètres pour que ses animaux boivent assez pour survivre. Toujours pieds nus, dans le sable chaud, les roches coupantes...Fuyant un mariage forcé vers l’âge de treize ans elle est ensuite ballottée chez plusieurs membres de sa famille, quand enfin, une opportunité de quitter la Somalie se présente. C’est décidé, elle part en Angleterre avec son oncle. Mais elle doit encore attendre quelques années avant que son rêve de devenir mannequin ne se réalise. Elle fait même une apparition dans un James Bond (« The Living Daylights ») et j’ai souri en voyant cette photo sur Google car, si on a lu le livre, on reconnaît tout de suite cette grande Somalienne aux cheveux peroxydés (en haut à droite) : A partir du moment où la « célébrité » a sonné à sa porte, Waris Dirie s’est jurée qu’un jour, elle ferait quelque chose pour aider les gens. Et c’est ce qu’elle fit.Seulement, ça ne l’empêche pas, malgré tout ce qu’elle a vécu en Somalie, de trouver ce pays magnifique. Le monde est coupé en deux. Et elle ne changerait pour rien au monde son enfance en Somalie, la culture qu’elle y a apprise, ... « C’est lorsqu’on est privé des choses qu’on les apprécie, et quand on a rien, on apprécie tout. » (p.276) « D’un côté du monde, les gens luttent pour se nourrir, de l’autre, ils pays pour maigrir. » (p.276) C’est donc une histoire touchante et terrible, racontée avec sincérité et malice. On « vit » tous les épisodes marquants de la vie de Waris Dirie, de sa naissance à sa vie actuelle (le livre a été écrit en 1998). On découvre la vie en Somalie à travers les yeux d’une ancienne petite fille forte et rebelle.La lecture fut facile et rapide car fascinante et poignante de sincérité.Bref, à la fois tendre et fort, mais aussi parfois dur et naïf, ce roman est une perle, un coup de coeur.

SEcriture
18/09/12
 

Bien plus qu'un livre, c'est le témoignage poignant et plein de courage d'une jeune somalienne qui révèle son combat et sa quête de liberté!! Elle dénonce la pratique de l'excision qui a cours dans son pays, et devenue mannequin professionnel, elle profite de sa notoriété afin de faire reconnaitre cette pratique comme étant une mutilation faite aux femmes!!!

krysdamour
03/04/12
 

La volonté de lire ce livre émane d'un intérêt pour les témoignages sur certaines cultures, dont nous, occidentaux, connaissons assez mal. Et je suis toujours fascinée par le courage de ces femmes qui, comme Waris, osent partir, quitter leur famille, traverser le désert par instinct de survie.Plus qu'une simple catharsis, Fleur du désert. Du désert de Somalie à l'univers des top models est un pamphlet pour lutter contre la violence faite aux femmes par l'ablation de leurs parties génitales. On imagine la difficulté de l'exercice : parler de ce traumatisme c'est exhiber sa vie intime aux yeux de tous, mais c'est aussi s'opposer à une pratique traditionnelle millénaire dans le pays que l'on aime malgré tout plus que tout. J'ai notamment été très émue par le court passage qui raconte le bouleversement de Waris retournant dans le désert avec une équipe de tournage : "J'ai couru un moment, puis je me suis arrêtée pour ramasser des poignées de sable et le laisser couler entre mes doigts. J'ai caressé les arbres. [...] Oh, mon Dieu, c'était ici chez moi ! Je me suis assise sous un arbre et j'ai pleuré de joie".Devenue ambassadrice de l'ONU, avoir réussi à vivre avec un homme qu'elle a choisi et à être mère, ce sont là les véritables victoires de Waris Dirie. De la petite fille nomade à la top-model internationale, elle n'a pas tellement changé : sa notoriété la fait plutôt rire et elle en fait sa force pour qu'un jour, son combat aboutisse et que l'excision soit définitivement interdite.Un livre poignant, vrai : à lire ! Marylin

marylinm
11/05/11
 

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 11.00 cm
  • Poids : 0.15 kg
  • Langage original : ANGLAIS