Fondation

ASIMOV, ISAAC

livre fondation
EDITEUR : GALLIMARD
DATE DE PARUTION : 26/03/09
LES NOTES :

à partir de
7,20 €

SYNOPSIS :

En ce début de treizième millénaire, l'Empire n'a jamais été aussi puissant, aussi étendu à travers toute la galaxie. C'est dans sa capitale, Trantor, que l'éminent savant Hari Seldon invente la psychohistoire, une science nouvelle permettant de prédire l'avenir. Grâce à elle, Seldon prévoit l'effondrement de l'Empire d'ici
cinq siècles, suivi d'une ère de ténèbres de trente mille ans. Réduire cette période à mille ans est peut-être possible, à condition de mener à terme son projet : la Fondation, chargée de rassembler toutes les connaissances humaines. Une entreprise visionnaire qui rencontre de nombreux et puissants détracteurs...
8 personnes en parlent

Indéniablement une référence de la SF, prenante de la première à la dernière page.

fzilbermann
13/01/09
 

Cela faisait plusieurs années que je tournais autour du rayon SF de la bibliothèque sans avoir tenté Asimov... et je puis assurer que désormais, je fréquenterai plus sérieusement cet auteur car Fondation n'est que le prélude d'une plus vaste série qu'il me faut poursuivre puisqu'enchantée.Dans un empire galactique évolué, la science stagne, les planètes se sont hyperspécialisées à tel point que la capitale Trantor n'est plus qu'une planète administrative. Les psychohistoriciens dont Hari Seldon en déduisent que l'empire ne pourra qu'éclater. Pour préserver les connaissances, il s'installe avec ses collègues sur Terminus et tous y rédigent une encyclopédie. Mais, bien qu'isolée, Terminus est menacée par l'expansionnisme de ses voisins. C'est ainsi que se déclenche ce qu'on nomme plus tard la première crise Seldon... et que les scientifiques découvrent que les calculs de leur fondateur étaient bien plus ambitieux qu'ils ne l'imaginaient !

Praline
07/04/11
 

Fondation fut mon premier Asimov mais ne m'a malheureusement pas totalement convaincue : l'idée principale du roman (la psychohistoire) est intéressante, et la démonstration réalisée par l'auteur à travers l'histoire de Fondation est réussie. Mais le récit ressemble plus à un traité scientifique et historique qu'à un roman de SF, et le morcellement de l'intrigue en une multitude d'histoires indépendantes m'a fait décrocher. J'aurais aimé passer plus de temps avec chaque personnage, me sentir plus impliquée dans les événements, et ressentir plus d'émotions à la lecture. Or, c'est tout l'inverse que propose Fondation : le récit est froid et beaucoup trop analytique à mon goût, les enjeux très globalisés et éloignés du lecteur, et on passe trop vite d'un personnage à un autre à chaque changement d'époque. En conclusion, malgré des qualités dans la rédaction et dans les idées, je n'ai pas eu l'impression de passer un moment divertissant et je sors donc déçue de ma lecture.

Ptitetrolle
02/06/15
 

Les première pages m'ont tout de suite plongée dans l'ambiance : la Science Fiction. avec un grand S et un grand F. Il est question de planète-ville, de vaisseaux spatiaux, de galaxie... Bref : on sait où on est. La suite de l'histoire est un perturbante. En effet, contrairement à d'autres livres, on ne suit pas l'histoire d'un ou de plusieurs héros. Toutes les cents pages (à peu près), l'histoire avance d'un bon de 30, 50 voir cent ans. En fait c'est l'histoire de fondation que l'on suit. Une fois que l'on a compris cela, on est un peu moins perdu (mais ça fait quand même un peu bizarre).(...)

Mariejuliet
27/11/13
 

En choisissant de lire ce lire, je ne savais pas du tout à quoi m'attendre car je ne connaissais ni l'auteur, ni le roman (je n'en avais jamais entendu parler). La couverture est très simple (elle me fait penser à une grille d'aération !) et je ne pouvais pas me fier à ça. Petite précision : la mienne est différente de celles sur LA, je ne sais pas trop pourquoi... L'histoire est diviser en cinq partie, et à chaque nouvelle partie l'histoire avance dans le temps. Bien évidemment, les personnages disparaissent à chaque fois et de nouveaux apparaissent, ce qui m'a un peu déçue car j'aime bien m'attacher à un personnage précis. Bon, le personnage que nous suivons dans chaque partie est très intelligent et rusé, donc c'est une petite consolation. Par contre il y a quelques chose qui m'a étonné : il n'y a aucune fille parmi les personnages principaux. Juste une ou deux apparitions tertiaires, vues sous un très mauvais jour... Je me demande quels personnages je vais trouver dans le tome 2, si ça sera plus mélangé. J'aimerais que les parties soient plus longues pour pouvoir mieux connaitre les personnages principaux. Je n'ai pas compris toute la situation dès le début car je comparais le résumé avec l'histoire. Dans l'histoire, la Fondation n'a pas encore été créée et je n'ai compris qu'après pourquoi il y av ait des extraits de l'Encyclopédie. Je n'ai pas trouvé tout ça très bien expliqué. Toute l'histoire se déroule assez lentement à part pour les moments d'action, donc on a parfois le temps de s'ennuyer. Les scènes d'action : rien à redire ! Il y a du suspense et on découvre après coup ce qu'on décidé de faire les perso comme Mallow, Hardin... alors qu'on les croyait perdus. Le style de l'auteur est agréable : il mélange du vocabulaire inventé avec le sien, ça forme des fois un mélange assez drôle. Les raisonnements qu'il émet par moments sont compliqués à comprendre, et pas très bien expliqués pour les débutants comme moi, on se sent vite dépassés. Je ressors de cette lecture avec un avis mitigé : j'espère que le tome 2 sera meilleur, ou que je me serai adaptée au style assez étrange de l'auteur. Ninon !

nilale
07/09/13
 

Ha, Isaac Asimov, mes premiers romans que j’ai lu quand j’étais plus jeune, une grande histoire de la science fiction, le père des lois robotiques.Ma foi, je l’es lu avec plus de concentration qu’il y a quelques années, le retour en ordre de la Fondation est à chaque fois magique, des mots qu’on sait lire sans soucis, très recherché des fois un peu technique je l’avoue tous de même.Quel plaisir, de lire, de retour les histoires des Marchands et leurs idées de fortune.Je n’ai malheureusement lu que le tome un sur les trois, dans quelques temps, je vais me faire plaisir à retrouver les deux derniers manquants.Un bouquin que je conseille à toutes personnes qui aime la science-fiction.Pour moi, cet écrivain restera le meilleur de son genre.

evazeroun
17/10/11
 

J'avoue que j'ai longtemps hésité avant de me plonger dans Fondation. Je crois qu'au vu des différentes critiques, je me méfiais un peu. Je suis souvent déçue par les livres qui suscitent l'engouement des lecteurs, peut-être parce que j'en attends beaucoup trop... J'ai bien aimé ce premier tome mais sans être réellement emballée, si je trouve le thème plutôt intéressant, j'ai eu beaucoup de mal à éprouver de la sympathie pour les personnages et j'avais l'impression d'avoir affaire à des nouvelles vaguement reliées entre elles par le prétexte de "La crise Seldon". Mais peut-être que ce premier livre pose les bases de l'histoire et qu'il faut attendre le deuxième tome pour rentrer un peu plus dans le vif du sujet.

Ikebukuro
21/08/11
 

Je suis plus qu'impressionné en lisant ce roman comment l'auteur, Isaac Asimov, a pu imaginé en son temps, c'est à dire les années 50, l'évolution de la technologie, que nous connaissons aujourd'hui et qui ne sont que les prémices d'une technologie encore plus avancée, plus performante et dont l'homme sera incontestablement son esclave.Car ce roman traite bel et bien de l'homme face à la technologie, sa soumission face à l'évolution qui peut le différencier du barbare de l'érudit.L'auteur nous emmène de la chute de l'Empire jusqu'au premières crises que va devoir affronter la Fondation pour lui permettre de renaître.La manière dont la Fondation traite les crises et dont elle s'en sort est magnifiquement bien réfléchie. On avance dans le roman et nous voulons en savoir plus, ce premier tome annonçant une suite des plus passionnantes. Et tout ça écrit avec une grande fluidité. A lire absolument... Le Rat est mort, vive le Rat

Skritt
23/04/11
 

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 10.90 cm
  • Poids : 0.20 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition