Fortune de france t.1 ; fortune de france

MERLE, ROBERT

livre fortune de france t.1 ; fortune de france
EDITEUR : LGF
DATE DE PARUTION : 08/06/94
LES NOTES :

à partir de
7,10 €

SYNOPSIS :

Robert Merle Fortune de France De la mort de François Ier en 1547 à l'édit de Nantes en 1599, la France s'enlise dans l'épreuve des guerres de Religion. C'est dans ce pays dévasté, en proie à la misère, au brigandage, à la peste, à la haine, que grandit le jeune Pierre de Siorac, rejeton d'une noble famille périgourdine et huguenote, héros et narrateur du roman. Dès ce premier volume d'une saga qui nous conduira jusqu'à la fin du siècle,
c'est toute une époque qui revit à travers l'histoire des Siorac, avec ses paysans, ses princes, ses hommes d'épée ou d'Eglise, ses truculences et ses cruautés ; sa langue, aussi, savoureuse, colorée, merveilleusement restituée au lecteur d'aujourd'hui. Epoque où peu à peu va naître une exigence de tolérance et de paix, en écho au cri d'indignation et d'espoir de Michel de l'Hospital : « Ne verra-t-on la Fortune de France relevée ? »
2 personnes en parlent

Fortune de France est le premier tome d'une "saga", si on peut l'appeler comme ça qui est constituée de 13 tomes reconstituant la vie de Pierre de Soriac puis celle de son fils.Grâce à cette série, Robert Merle nous emméne à travers les XVIe et XVIIe siècles (de 1547 à 1661). On découvre alors de l'intérieur ce que pouvait être une vie de huguenot (c'est-à-dire de protestant) en ces temps troublés par les guerres de religion.Je n'ai pas lu toute la série mais les quatre ou cinq premiers tomes donnent envie de découvrir le reste (le premier a été dévoré en 2 jours, c'est pour dire).Et puis, l'écriture de Robert Merle est très fluide, facile à lire. Il nous entraîne facilement dans l'histoire de son personnage principal.A recommander donc, si vous aimez cette époque ou si vous voulez la découvrir....Ha oui, et le petit truc sympa aussi: l'auteur utilise quelques mots anciens ou occitans, qui sont rassemblés dans un glossaire à la fin du roman. Je trouve que c'est un plus: on se sent d'autant plus plongé dans l'époque et c'est sympa de pouvoir découvrir de nouveaux mots.

cachou
18/12/08
 

Chroniques du 16° siècle Une leçon de Robert Merle, ou comment mêler si intimement l'Histoire et les histoires pour obtenir un roman de grande aventure, nous expliquer nos racines et le contexte historique des grands évènements.On le lit aisément, on sourit beaucoup, mais ce qui m'a le plus impressionnée c'est la richesse de l'écriture, j'ai souligné plein d'expressions, de passages qui m'ont enchantée tout au long de ma lecture, comme :In cauda venenum, soit dans le dernier mot le venin, clôturant une habile plaidoirie du héros envers son père.ou "... le seul remède à l'ignorance, c'est le savoir _non le discours. Il n'y a si petit pédant qui, comme le corbeau sur notre tour, n'aime croasser de ce qu'il ignore. Mais que nous chaut ce vain croassement ? C'est de vérité que nous avons appétit."Cependant, je ne me sens pas d'attaque pour lire à la suite les 13 tomes de la série, c'est une lecture qu'il faut intercaler dans le temps, chaque tome d'ailleurs se suffisant complètement à lui-même, pas d'effet de suspens en épilogue mais une ouverture vers le futur...Pour être tout à fait honnête, je considère Fortune de France comme une lecture enrichissante, mais qui ne tient pas tout à fait ses promesses de divertissement.

SagnesSy
23/07/12
 

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 11.00 cm
  • Poids : 0.23 kg

Dans la même catégorie