Japon : la barriere des rencontres

FERRIER, MICHAEL

livre japon : la barriere des rencontres
EDITEUR : CECILE DEFAUT
DATE DE PARUTION : 07/10/09
LES NOTES : Donnez votre avis
STOCK : Sur commande, livré sous 13 à 15 jours ouvrés
à partir de
20,30 €

SYNOPSIS :

Alors que vient de se clore le 150e anniversaire de l'établissement des relations diplomatiques franco-japonaises, le japonisme fait toujours recette, comme le montrent les expositions ou les multiples ouvrages qui lui sont consacrés chaque année. Dans cette activité de qualité inégale mais vibrionnante, deux constats retiennent l'attention : tout d'abord, la plupart de ces manifestations concernent les arts plastiques et, par extension, l'artisanat ou l'architecture. Sur le japonisme en littérature, les travaux demeurent au contraire dans un état de friche et même de pénurie assez étonnant, surtout quand on le rapporte à l'abondante production critique dans les domaines précités. Ce double paradoxe d'un japonisme florissant en peinture mais anecdotique dans les Belles-Lettres, moderne en arts plastiques mais périmé en littérature, me semble poser toute une série de questions importantes sur la façon dont en France on considère la littérature mais aussi dont on la pratique, sur le rapport aux langues étrangères, sur les relations centre-périphérie ou la place spécifique qu'occupe la littérature dans notre pays. Ce livre voudrait donc d'abord
suivre sur un siècle et demi la diffusion du japonisme dans la littérature française pour en esquisser un début de problématisation et en montrer l'importance aujourd'hui largement sous-estimée, à partir d'une vue d'ensemble (« La tentation du Japon chez les écrivains français ») puis de deux exemples spectaculaires et révélateurs quoique dans une certaine mesure diamétralement opposés (Georges Perec, Michel Butor). Mais pour éviter l'un des pièges du comparatisme traditionnel (celui consistant à partir d'un pays-source ou pays-phare, «rayonnant» sur un autre pays), il voudrait également proposer de passer de l'autre côté du miroir afin de mieux saisir les transferts qui se sont accomplis, dans le même temps, mais dans l'autre sens. Enfin, pour montrer la fécondité de ce questionnement, je voudrais étudier quelques figures de «passeurs», adeptes de migrances et/ou de métissages qui ne se réduisent pas à des métamorphoses identitaires, et qui ont, avant les autres, compris l'énorme ressource que constitue un regard pluriel ou hétérographique dans le domaine de l'écriture artistique comme dans celui de la réflexion philosophique.
0 personne en parle

Format

  • Hauteur : 13.00 cm
  • Largeur : 19.00 cm
  • Poids : 0.29 kg

Dans la même catégorie