livre frere animal
EDITEUR : VERTICALES
DATE DE PARUTION : 06/03/08
LES NOTES :

STOCK : Sur commande, livré sous 10 jours ouvrés
à partir de
15,25 €

SYNOPSIS :

Construit en dix-huit tableaux, Frère animal s'articule autour de la vie quotidienne du monde hypermoderne qu'est le nôtre. Arnaud Cathrine et Florent Marchet y portent, avec douceur, un regard narquois sur l'aliénation. L'histoire se déroule dans une ville moyenne, dont le centre névralgique est une usine de fabrication d'objets aussi improbables que ridicules : les Culbutos (ustensiles et équipements de plaisance qui ont la particularité de ne jamais se renverser même contre vents et marées). Cette usine réunit aussi bien des ingénieurs que des ouvriers et des manutentionnaires qui ont tous la même particularité : être originaire de la même ville et avoir grandi sur les mêmes bancs d'école. L'histoire croise le destin
de plusieurs personnages ayant un lien avec cette ville et - fatalement - avec cette Mère nourricière qu'est l'usine. Vélo, boulot, Culbuto, tel est le quotidien de Thibaut, l'anti-héros de ce texte, dont nous suivons le parcours professionnel. Mais cet enfant ingrat exprime quelques-uns de ses doutes : il constate que " Mère nourricière " n'aime pas ses vieux enfants... Pavé doux dans un monde brutal, Frère animal avance à pas feutrés, avec le secret espoir de faire se soulever quelques paupières lourdes. Ce texte à quatre mains s'accompagne d'un CD de dix-huit morceaux composés par Florent Marchet. Les textes sont dits et chantés par Arnaud Cathrine et Florent Marchet, avec la participation de Chiara Mastroianni.
2 personnes en parlent

Frère Animal est un livre un peu spécial puisqu’il s’agit d’un livre-album. Il est vendu avec un CD reprenant le texte du livre (ou inversement) et qui résulte de la collaboration entre Arnaud Cathrine (écrivain) et Florent Marchet (chanteur et musicien).Ce livre présente SINOC, une entreprise comme tant d’autres où le travail à la chaîne détruit à petit feu des ouvriers qui n’ont pas d’autre choix que de continuer jour après jour leur tâche. De nombreux thèmes de société sont abordés dans cette histoire : les exigences toujours plus fortes des recruteurs, les inégalités sociales ou encore le licenciement des “vieux enfants”. Une vision très noire de la vie ouvrière mais aussi, il faut l’admettre, de plus en plus proche de la réalité.Arnaud Cathrine et Florent Marchet avaient déjà travaillé ensemble pour l’écriture du dernier album de ce dernier (Rio Baril), ils renouvellent en ce moment l’expérience pour l’album Courchevel qui devrait sortir au plus tard début 2010.“Frère Animal” est donc un livre à écouter plus qu’à lire, aussi je vous incite vivement à écouter quelques morceaux sur leur Myspace.Article complet sur Art Souilleurs.

Artsouilleurs
18/11/09
 

Arnaud Cathrine, romancier, et Florent Marchet, musicien, se sont associés pour élaborer cette oeuvre qui, si elle n'est certainement pas sans antécédent, a le mérite de l'originalité : un roman musical. Plus qu'un CD habituel, Frère animal est vraiment le travail en commun de ces deux artistes, avec un livre qui donne lieu à des représentations sur scène.La SINOC (société industrielle nautique d'objets culbuto) est l'entreprise qui emploie la majeure partie de la population de la ville. Elle est considérée comme la mère, celle qui fournit à tous les habitants, ses enfants, les moyens de subsistance. Mais certains jeunes souhaitent ne pas avoir à suivre le chemin de leurs parents, entrés par tradition chez Sinoc. Malheureusement, les velléités de Thibault, dont le père et le frère aîné sont entrés chez Sinoc, sont mal perçues. Et lorsque ne pouvant échapper à son destin, Thibault décide de se venger de cette mère nourricière, cela prend un tour qui ne permet pas le retour en arrière.Le thème central de Frère animal est le monde de l'entreprise. Mais la grande originalité de cette œuvre est de faire de l'entreprise et du DRH les parents d'une famille composée de tous les salariés. En partant de cette filiation, les auteurs pointent la dépendance dans laquelle se trouvent les employés face à ce lieu qui est le seul endroit où travailler dans la région. Par de petites touches sont également abordés les problèmes liés aux entretiens d'embauche avec des questions étranges, ceux des stages souvent non rémunérés,...Au sein de cette grande famille, on plonge dans la famille classique de Thibault, avec son père, son frère et sa petite amie. Tous plus ou moins liés à Sinoc, ils ne comprennent pas pourquoi Thibault cherchent à s'éloigner de ce lieu qui ne l'épanouit pas. Son père, qui concède que ce travail ne lui plaît pas particulièrement, n'envisage pas d'autre avenir pour son fils, comme si l'avenir de tous les jeunes du coin devait prendre le même chemin que le sien. La peur des livres, passe-temps préféré de Thibault que ses proches ne comprennent pas, est l'un des symboles marquants cette séparation irrémédiable entre les différents membres d'une famille.Par de courtes chansons, interprétées par les différents personnages (Thibault, la mère Sinoc, le DRH, le frère ou le père), c'est un univers assez glauque qui est dépeint par les auteurs. Rien ne semble pouvoir tirer les individus hors de ce bourbier qui les attire irrémédiablement. Et le seul moyen de s'en échapper est de recourir à des actes violents et eux aussi irrémédiables.

Yohan59
16/10/12
 

Format

  • Hauteur : 16.90 cm
  • Largeur : 13.90 cm
  • Poids : 0.14 kg