Geisha (edition couv film)

GOLDEN-A

livre geisha (edition couv film)
EDITEUR : LATTES
DATE DE PARUTION : 11/01/06
LES NOTES :

à partir de
22,00 €

SYNOPSIS :

Sous la forme des mémoires d'une célèbre geisha de Kyoto, un grand roman sur un univers secret et étonnant, où les apparences font loi, où les femmes sont faites pour charmer, où la virginité d'une jeune fille se vend aux enchères et où l'amour doit être méprisé comme une illusion. Une petite fille de neuf ans, aux superbes yeux gris bleu, tels ceux de sa mère qui se meurt, est vendue par son père, un modeste pêcheur, à une maison de geishas : ainsi commence l'histoire de Sayuri dans le Japon des années trente. C'est à travers son regard d'enfant malheureuse que l'on découvrira Gion la décadente, le quartier du plaisir à Kyoto, avec ses temples resplendissants, ses théâtres raffinés et ses ruelles sombres. C'est à travers son initiation et
sa métamorphose que l'on apprendra l'art d'être geisha, les rites de la danse et de la musique, les cérémonies de l'habillage, de la coiffure et du thé, comment il sied de servir le saké en dévoilant à peine son poignet, comment surtout il faut savoir attirer l'attention des hommes et déjouer la jalousie des rivales. Née sous le signe de l'eau, n'agissant jamais sans consulter son almanach, franchissant épreuve sur épreuve, Sayuri nous entraîne dans le tourbillon des choses de la vie, futile et tragique comme la Seconde Guerre Mondiale qui détruira Gion. Femme amoureuse toutefois, éprise d'un homme de qualité, convoitée par son ami, elle raconte aussi, toujours de sa voix limpide et inoubliable, la quête sans cesse recommencée de la liberté.
4 personnes en parlent

Geisha est un roman magnifique. Tel un papillon qui s’épanouit, nous assistons à l’éclosion d’une des plus grandes geishas qu’à connu Gion (quartier de Kyoto réputé pour ses maisons de plaisirs). Tout commence par l’apprentissage du métier et de ses subtilités, jusqu’à l’adoption d’un nouveau prénom, qui marque leur entrée dans le monde très fermé des geishas. Considérées comme des artistes, elles ont pour mission de divertir les hommes qui requièrent leur présence et pratiquent les arts traditionnels japonais que sont la danse, la musique, le chant et la cérémonie du thé. Nous découvrons un monde sans pitié, marqué par les rivalités entre geishas et les coups bas. L’argent occupe également une place importante. Ce roman permet aussi de mieux comprendre la vie quotidienne des geishas, empreinte de traditions séculaires et de superstitions. Enfin, ce roman ne serait pas ce qu’il est sans la très belle écriture d’Arthur Golden. L’auteur réussit à recréer l’ambiance de Kyoto, nous emportant sur son passage. Les belles phrases sont légion et m’ont plus d’une fois évoqué les haïkus japonais par leur poésie. Raconté à la première personne, par Sayuri elle-même, on ne peut que s’identifier à cette enfant devenue geisha car elle reste quelqu’un de profondément humain malgré le milieu privilégié dans lequel elle évolue.Un vrai coup de cœur ! Carnet de lecture

Carnetdelecture
02/08/13
 

Ça faisait déjà un très long moment que j'avais envie de découvrir ce livre : en effet, le film sorti il y a quelques années m'avait énormément plu. Mais bon, visiblement, dans ma médiathèque, je n'étais pas la seule à avoir envie de le lire ! Six mois se sont bien écoulés avant que j'arrive à l'emprunter ;) Et je comprends totalement cet engouement ! Le film est très bien mais le livre l'est encore plus. Pour tout dire, j'avais eu quelques incompréhensions en regardant le film et le livre - plus riche et complet - m'a donné la solution pour certaines de mes questions.J'ai, en effet, beaucoup aimé la façon dont est décrypté pour nous - pauvre lecteur occidental non initié aux traditions japonaises - le phénomène des Geishas et forcément la lecture n'en est que plus riche en découverte.Personnellement, je pense que c'est un livre qui peut changer le regard que l'on a sur les Geishas. D'un autre côté, je suis très mal placée pour parler de ça : je ne crois pas que je savais réellement ce qu'était une Geisha avant la sortie du film, alors bon... Mais de Geisha, il en sort une aura sacrée, pure et traditionnelle. Dans le livre, elles sont si respectées qu'on en vient à les respecter nous-mêmes et tant mieux ! J'ai beaucoup aimé l'ambiance du livre pleine de rebondissements, de sentiments et de traditions. C'est vraiment très agréable d'évoluer aux côtés de Chiyo. Cette demoiselle est si douce, calme et pleine de bonne volonté. J'aime beaucoup la façon dont elle se bat pour se faire sa place et quand on voit comment elle était petite, il n'y a vraiment rien d'étonnant à ce qu'elle soit devenue la grande Sayuri ! Sans compter qu'elle m'a beaucoup touchée avec sa motivation pour devenir Geisha.Il est tout aussi difficile de trouver Hatsumomo sympathique. Cela dit, sans elle l'histoire ne serait rien. C'est grâce à elle qu'on comprend qu'il est difficile de garder une bonne réputation et de ne pas faire les mauvais choix dans un monde sans pitié comme celui des Geishas. Comme quoi ce n'est pas forcément parce qu'on est belle qu'on a rien dans la tête ! Je n'apprécie pas Hatsumomo mais j'ai beaucoup aimé le personnage dans le contexte de l'histoire. Le dernier point très positif de l'histoire est bien sur l'écriture d'Arthur Golden. C'est lui qui nous impose cette vision des Geisha assez sophistiquée, glamour et surtout romantique. C'est grâce à lui qu'elles ne me sont pas apparues comme des prostituées mais comme des représentatrices d'un art désuet (après tout, entre la cérémonie du thé, la musique, le chant et la danse...) dans notre monde d'aujourd'hui. Sans compter qu'il a vraiment une écriture très agréable et pleine de charme.Geisha est vraiment une belle histoire.

MademoiselleLuna
27/11/12
 

Voici un livre à lire, à dévorer . Vous y découvrirez un Japon envoutant, avec des moeurs, des codes et des conventions d'un autre monde. Magique et captivant la moindre description vous emporte, vous transporte ... la retenue des protagonistes qui se plient et se conforment avec vertue et dignité. Tout dans ce livre vous émerveilera.

babsoulelou
15/07/10
 

Un roman qui rend la culture japonaise relative aux geishas très accessible à tous, sans occulter la complexité des codes et des traditions. Une très bonne lecture assurément!Un commentraire plus détaillé sur mon blog Lucile de La Mer à Lire

LAmerAlire
07/12/09
 

Format

  • Hauteur : 23.00 cm
  • Largeur : 15.00 cm
  • Poids : 0.60 kg
  • Langage original : ANGLAIS (ETATS-UNIS)

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition