George dandin

MOLIERE (POQUELIN DI

EDITEUR : LAROUSSE
DATE DE PARUTION : 22/08/07
LES NOTES :

à partir de
2,49 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

George Dandin est une pièce étonnante. Molière y fait s'alterner les déboires conjugaux de George Dandin avec les amours légères
de deux couples de bergers. Deux facettes très différentes de l'amour mais que le rire, tantôt cruel, tantôt bienveillant, unit.
3 personnes en parlent

Voilà encore un de ces mariages arrangés du temps de Molière, arrangé bien sûr pour combler l'énorme trou dans la fortune d'aristocrates du nom de de Sotenville, dont le père, ruiné, fait épouser sa fille Angélique par un paysan fortuné, George Dandin. La mésalliance est flagrante, Dandin est un brave homme, assez confiant en la fidélité de sa femme jusqu'au moment où Lubin, suivant du jeune et beau Clitandre, lui apprend imprudemment que son maître courtise la délicieuse Angélique. De toute bonne foi, il tente de dénoncer l'inconduite de sa jeune femme auprès de ses nobles beaux-parents : en vain, à chaque fois qu'il est sur le point de confondre l'infidèle, les forces aristocratiques, aidées de leur servante Claudine, lui démontrent qu'il est dans l'erreur, pire encore, qu'il offense la dignité et l'honneur de leur « maison » ! Sceptique mais contraint, George Dandin ira jusqu'à faire des excuses à sa femme ! Critique féroce d'une société où il vaut mieux être noble et ruiné que roturier naïf et fortuné. Il est bien désolant de solitude et de vanité ce pauvre George ! Hebelín

hebelin
11/02/15
 

George Dandin n’est pas la pièce la plus connue de Molière. Et pourtant, elle devrait être remise au goût du jour car elle figure en bonne place du programme de l’éducation nationale. Elle présente quelques atouts pour séduire… les élèves : elle est écrite en trois actes et en prose.Elle reprend des thèmes chers à Molière : le mariage et la condition des femmes. Elle parle aussi des "roturiers" qui aspirent à l’anoblissement, thème qu’il reprendra dans Le Bourgeois Gentilhomme. Si monsieur Jourdain reste sympathique, ce n’est pas le cas de Georges Dandin. Je ne parviens à aucun moment à le plaindre, en dépit de ses humiliations successives. Il a conclu son mariage avec ses beaux-parents, sans même tisser des liens avec sa promise : si l’amour n’était pas de mise à l’époque, entretenir des goûts communs, un peu de tendresse et de galanterie était normal, Georges semble ne pas le savoir, lui a changé d’état par son mariage. Même, sa violence est effrayante, lui qui veut réduire en compote le visage d’Angélique. Seule la condition de sa femme le retient. Quel homme que ce George Dandin.Le seul mariage qui sera conclu (passage obligé dans une comédie) aura lieu entre deux serviteurs, Claudine et Lubin – pauvre Dandin, qui n’a que Colin, pas très doué, pour le servir. Angélique a su s’attacher les soins de sa suivante, toujours prête à l’aider , et à mener Lubin par le bout du nez. Dandin, lui, est toujours seul, comme le prouvent ses nombreux monologues. Il n’envisage plus comme seul recours que le suicide. Nous sommes dans une comédie, et nous savons, comme le savaient les spectateurs de l’époque, qu’il ne peut mettre pas cette menace à exécution. Il se ressaisira – et tout recommencera, comme le prouve la construction répétitive de chacun des actes.

Sharon
01/08/13
 

George Dandin est la deuxième pièce que je lis de Molière. Très courte, elle sais se faire brève, et m'a fait rire. Notamment George Dandin qui était malheureusement trompé par une femme qui n'a aucun égard pour lui. De fait, il est mêlé à des quiproquos qu'il n'a jamais demandé et se fait moquer de lui sans arrêt, ce qui m'a rendu un peu triste.Et même si je n'ai pas pu supporter ce qu'elle faisais, j'ai bien aimé le caractère d'Angélique. Ne me demandez pas pourquoi, mais je n'ai quand même pas aimé le fait qu'elle trompe son mari avec autant de liberté. De fait, je n'ai pas aimé son amant (même si j'ai aimé les serviteurs des deux).J'avais parfois du mal, avec l'écriture théâtrale, mais je m'y suis fait et ai été jusqu'au bout. J'ai bien aimé.

yuukichanbaka
16/01/13
 
  • Auteur : MOLIERE (POQUELIN DI
  • Éditeur : LAROUSSE
  • ISBN : 9782035834225
  • Date de parution : 22/08/07

Format

  • Hauteur : 18.00 cm
  • Largeur : 12.50 cm
  • Poids : 0.14 kg