Gobseck ; une double famille

BALZAC, HONORE DE

livre gobseck ; une double famille
EDITEUR : FLAMMARION
DATE DE PARUTION : 02/02/86
LES NOTES :

à partir de
5,40 €

SYNOPSIS :

«Aucun autre romancier ne semble avoir disposé de ce recul instantané qui lui fait voir et décrire les costumes, les meubles, les voitures qu'il a sous les yeux comme des costumes "d'époque", des meubles d'antiquaires, des clous
d'un musée de la carrosserie - c'est ce qui donne à ses romans, simultanément, la chaleur directe, irremplaçable, du vécu, et la séduction que gardent pour nous les intimistes hollandais ou vénitiens.» Julien Gracq
1 personne en parle

"Quand la bienfaisance ne nuit pas au bienfaiteur, elle tue l'obligé.""Voici le premier en date des chefs-d'oeuvre de Balzac, un des plus achevés qu'il ait écrit." nous dit Pierre Citron en introduction dans l'édition de la Pléiade, avant de préciser un peu plus loin : "Tout se passe comme s'il n'avait pas reconnu lui-même du premier coup la nature véritable de son ouvrage, essentiellement marqué par l'évocation d'un grand caractère." Voici très exactement ce qu'est Gobseck.La description parfaite d'un caractère, celui d'un usurier qui a sur la vie des idées très arrêtées, un mélange de philosophie imparable et d'inflexibilité, une apparence de contrôle total et des petitesses étonnantes.A lire absolument, d'une traite, époustouflé par le rythme, la vivacité, la verdeur et la modernité de l'ensemble.Deux petites choses jouissives :* Un juron merveilleux : "Sardanapale !"(Note de Pierre Citron : "Ce juron, bien romantique pour un avoué en visite dans le grand monde, vient de la vogue du drame de Byron (1821) et du tableau de Delacroix (1827). Le sujet était devenu assez populaire pour que l'Institut demandât à P.A. Vieillard un poème sur Sardanapale pour le prix de Rome de 1830. Berlioz termina pendant les Trois-Jours la cantate qui lui valut le premier Grand Prix, et fut jouée le 30 octobre.") * Un passage qui m'enchante :"La comtesse se leva, salua, et disparut en proie sans doute à une profonde horreur. M. de Trailles fut forcé de la suivre; mais avant de sortir : "S'il vous échappe une indiscrétion, messieurs, dit-il, j'aurai votre sang ou vous aurez le mien. - Amen, lui répondit Gobseck en serrant ses pistolets. Pour jouer son sang, faut en avoir, mon petit, et tu n'as que de la boue dans les veines."

SagnesSy
13/12/12
 

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 10.80 cm
  • Poids : 0.17 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition