Gone baby gone

LEHANE, DENNIS

livre gone baby gone
EDITEUR : AVON
DATE DE PARUTION : 01/10/99
LES NOTES :

à partir de
8,23 €

SYNOPSIS :

Atrick Kenzie et Angela Gennaro, les deux héros de Dennis Lehane, sont chargés de retrouver une petite fille de quatre ans, Amanda, mystérieusement disparue un soir d'automne. Curieusement, la mère d'Amanda paraît peu concernée par ce qui est arrivé à sa fille, qu'elle avait laissée seule le soir du drame pour aller dans un bar. Sa vie semble régie par la télévision, l'alcool et la drogue. Patrick et Angie découvrent d'ailleurs que la jeune femme travaillait pour le
compte d'un dénommé Cheddar Olamon et qu'elle aurait détourné les deux cent mille dollars de sa dernière livraison. Olamon se serait-il vengé en kidnappant la fille de son «employée» ? Cette quatrième aventure de Kenzie et Gennaro distille une petite musique déchirante et se termine par une chute aussi inattendue que bouleversante. Gone, baby, gone vient d'être porté à l'écran par Ben Affleck avec Casey Affleck, Michelle Monaghan, Morgan Freeman et Ed Harris.
4 personnes en parlent

La série des Kenzie-Gennaro est sans doute ce qui s’est fait de mieux en matière de thriller.Celui-ci est diabolique, et la fin vous laissera avec un cas de conscience qui chatouillera vos plus intimes convictions.La trame est classique, Pat Kenzie et Angie Gennaro sont détectives privés à Boston. On les charge de retrouver une gamine disparue, Amanda, dont la mère camée, végète devant la télé et deale à ses heures perdues.Plutôt classique donc, mais diablement efficace sous la plume du grand Lehane (Mystic river), on tourne les pages avec les dents !Ses personnages sont merveilleux et ils sont l’âme de cette série. Les deux principaux se vannent en permanence (les dialogues sont la marque de fabrique de Lehane) ; et les secondaires sont géniaux, je ne parlerai que de leur copain psychopathe, Bubba qu’ils appellent quand la situation chauffe. Mais une fois qu’il est là, elle devient incontrôlable…

RobinsonFlo
24/07/13
 

Ce quatrième opus des aventures de Kenzie et Gennaro est, paraît-il, le préféré de Dennis Lehane. Il est aussi le mien, bien qu'il soit difficile de comparer, chaque roman de Dennis Lehane ayant ses spécificités. - C’est un roman policier qui ne se contente pas de suivre une trame policière classique, la psychologie des personnages est très dense et l'intrigue touche des questions morales et sociales importantes, concernant ici l'éducation donnée aux enfants. Tous les romans de Dennis Lehane sont de la même veine, avec une intrigue captivante et en filigrane une réflexion sur le Mal loin d'être manichéenne. - L'originalité du livre tient en effet dans ces questions morales qu'il pose. Beaucoup de romans policiers restent manichéens : d'un côté, les bons (les policiers, enquêteurs...), et de l'autre, les méchants à poursuivre et condamner. Cette vision s'estompe dans les romans de Dennis Lehane, et le monde prend soudain de l'épaisseur. Lecturissime

Lecturissime
29/05/13
 

Même si Gone Baby Gone fait partie d'une série, il est facile de prendre le train en route.Lehane fait le choix d'une grande description des personnages, de leurs actions. Il prend le temps des descriptions pour rendre ses personnages plus vivants, plus proches.Ce qui n'est pas plus mal car l'histoire et l'atmosphère sont très sombres et lourdes car il y est sujet de la maltraitance de l'enfant. Qu'elle soit le fait de pédophiles psychopathes, qui passent un très mauvais moment dans le roman, ou bine par des gens communs, situation qui fait encore plus froid dans le dos. Cela apparaît comme une fiction dans le roman (je sais, pléonasme) mais on sait que cela arrive dans la réalité, que l'on a déjà été confronté à de tels actes ou de telles situations.Plus que dans d'autres romans policiers, j'ai eu l'impression qu'il n'y avait pas de clivage bien-mal mais que tout était gris. Le personnage de Kenzie en est le meilleur exemple : il a un passé trouble, avec de nombreux cas de justice expéditive, de nombreuses connaissances dans la pègre qui ne sont pas tous sans tache.J'avais pu lire que la fin était surprenante  mais ce n'est pas le cas . Pour moi elle entraîne plus un questionnement du lecteur.

Chiwi
26/12/12
 

La petite Amanda McCready a disparu alors que sa mère se trouvait dans un bar avec une amie. La mère quant à elle semble un peu ailleurs, comme si elle ne réalisait pas vraiment ce qui s'est passé ce soir là. Elle semble ne penser qu'à la télévision, l'alcool, la drogue et elle-même. Le frère d'Hélene McCready engage Patrick Kenzie et Angie Gennaro afin de retrouver la petite. La police est déjà bien sûr sur le coup, mais les recherches sont vaines. Jusqu'au truc où les enquêteurs découvrent que Hélène a détourné 200 000 $ appartenant à un dealer pour lequel elle travaillait occasionnellement. Mais l'histoire ne va pas s'arrêter là et en dire plus serait réveler trop de l'histoire. On pourrait parler des personnages, en particulier d'Amanda qui n'est certainement pas heureuse avec sa mère, cette petite est habituée à ce qu'on ne fasse pas attention à elle, qui ne sourit pas et qui n'a pas les yeux pétillants comme les enfants de son âge. Le narrateur Patrick est très touché par le sort de cette fille, ce qui rend la narration plus touchante. En fait, cette affaire va bouleverser personnellement tous ceux qui y sont impliqués.Même si la chute est moins spectaculaire et innatendue que dans Shutter Island, j'ai quand même beaucoup aimé ce livre qui est plein d'émotions.

BambiSlaughter
11/04/10
 

Format