EDITEUR : ROBERT LAFFONT
DATE DE PARUTION : 01/08/04
LES NOTES : Laissez une critique sur ce livre
à partir de
9,99 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

En 1946, Louisa Walbrook, vingt-huit ans, rencontre dans un pub londonien un inconnu dont, moins d´une heure plus tard, elle devient l´amante sur un banc public. Ainsi commence une intense histoire d´amour, à la fois fascinante et dégradante, dans laquelle Louisa prend plaisir à la souffrance et à l´humiliation. L´inconnu, Gordon, un psychiatre écossais, la domine et lui fait connaître l´extase dans
des jeux sexuels sadiques. Louisa se livre corps et âme à cet homme qui se plaît à la faire souffrir mais éclaire aussi, par sa clairvoyance médicale, certaines zones sombres de son passé. Car, peu à peu, l´emprise de Gordon s´accentue pour s´étendre à toute l´existence de l´héroïne, tandis que tous deux s´aventurent dans les ténèbres de la passion, au-delà de la douleur et du plaisir.
1 personne en parle

Londres, 1946 : Louisa, vingt-huit ans, rencontre dans un bar un homme aux yeux gris qu'elle va suivre chez lui, dans sa maison, où elle deviendra son amante brutalement sur le banc du jardin. Au cours des mois qui vont suivre, la liaison entre Louisa et "Gordon" va s'étirer sur le tempo sacré et incompréhensible du sexe, de la cruauté et la destruction. Ce que lui inflige cet homme est "insupportable", douloureux et en même temps il remplit la jeune femme de béatitude. Elle souffre, mais elle aime ça. Il la domine, mais elle semble se donner à plein corps, de son plein gré, "en esclavage". Les scènes entre Louisa et Gordon ne manquent pas de perversion. C'est très choquant et révoltant. Impossible d'y comprendre goutte. Cet homme est plus âgé qu'elle, il est psychiatre et se régale à la questionner des heures sur sa chevelure (qu'elle porte longue), son passé amoureux (elle a été mariée), ou ses rêves. Louisa s'emporte, en vain car elle donne à chaque fois satisfaction. Elle plie, courbe l'échine. Il l'appelle "ma douce petite", même après l'avoir violé dans un quartier lugubre, comme si de rien n'était... Bref, c'est inqualifiable !Ce roman d'Edith Templeton est autobiographique. Paru en 1966, il a longtemps été sous le couvert de la censure. Pas étonnant ! Il faut s'accrocher, j'ai trouvé, pour venir à bout de cette histoire. Elle est glauque, un tantinet grotesque mais fatalement fascinante : qu'est-ce qui pousse ces amants à se déchirer de la sorte ? Le rapport de sadisme est impressionnant, décrit avec minutie. Le livre apporte aussi un témoignage sur une amoureuse contentée par la violence combinée à l'acte sexuel. Toutefois, on devine qu'un tel rapport ne peut gratifier ses auteurs, lesquels sont condamnés. A quoi ? La torture, la destruction.. la mort ? Voilà un roman bien sulfureux, nébuleux et forcément dérangeant. J'affiche une mine déconfite.

Clarabel
23/02/09

Format

  • Hauteur : 21.60 cm
  • Largeur : 13.70 cm
  • Poids : 0.31 kg
  • Langage original : ANGLAIS
  • Traducteur : MARIE-HELENE SABARD

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition