Grandeur et decadence d'un parc d'attractions

SAUNDERS, GEORGE

livre grandeur et decadence d'un parc d'attractions
EDITEUR : GALLIMARD
DATE DE PARUTION : 03/01/01
LES NOTES :

à partir de
19,67 €

SYNOPSIS :

Avec Grandeur et décadence d'un parc d'attractions, George Saunders nous offre une plongée effroyable et cocasse dans une Amérique qui, dans un futur proche, s'est définitivement repliée sur elle-même, sur ce qu'elle a de pire. Ruinée par d'innombrables désastres écologiques et économiques, soumise corps et âme aux lois du marché, de la dérégulation, de la flexibilité et du " chacun pour soi ", elle est, comme ces parcs d'attractions fantomatiques qui servent
de métaphores à l'oeuvre de Saunders, peuplée de mutants pathétiques et d'entrepreneurs ultralibéraux. Le ton à la fois désespéré, tendre, drôle, cruel de ces nouvelles est une part importante de leur charme. Elles rappellent à la fois Mark Twain, Swift et Kurt Vonnegut tout en gardant une voix profondément originale, une voix qui parvient à nous faire rire de l'horreur. " Une voix étonnamment mélodieuse... gracieuse, sombre, et drôle " Thomas Pynchon
1 personne en parle

Sept nouvelles acérées de la décadence, de celle d'un parc d'attractions vintage à celle d'un pays en régression fondamentale.Premier recueil publié en 1996 par George Saunders, publié en France en 2001, il comprend sept nouvelles subtilement liées les unes aux autres par une toile de fond et un certain nombre d'indices disséminés.La longue nouvelle finale "Bountyland" (100 pages) est la seule à spécifier un futur américain relativement proche, dans lequel mutations génétiques incontrôlées, décadence économique prononcée et sur-balkanisation des territoires ont conduit à la fois à une formidable régression sociale et culturelle, et à des destins individuels hachés, brisés, entre profiteurs cyniques et survivants désabusés. L'errance du héros dans ce monde mourant est d'ailleurs au passage infiniment plus poignante et mieux mise en scène que le largement laborieux "La route" de McCarthy...La nouvelle-titre, "Grandeur et décadence d'un parc d'attractions", qui ouvre le volume, est sans doute celle qui plante le décor avec le plus de brio : dans cette reconstitution de l'époque de la guerre de Sécession, propriétaires et dirigeants indélicats exploitent jusqu'au bout de la nuit des employés qui se raccrochent à leurs dernières bribes de salaire pour survivre au chaos environnant, inventant chaque jour des bricolages désespérés pour maintenir en fonctionnement au moins minimal leurs machineries, techniques et humaines, qui se délitent lentement mais sûrement, et éviter que les limousines blindées des riches visiteurs - ou les cars sécurisés d'un système scolaire et culturel tournant désormais à vide - ne se détournent définitivement de l'endroit, qui serait alors livré à la déréliction finale, et aux gangs de gamins des environs, tagueurs, voleurs, violeurs et assassins à l'occasion... Extraordinaire prétexte pour une succession de bévues hilarantes, de bassesses confondantes et de scènes aberrantes, nimbées d'un humour pince-sans-rire au fond bien glacé...Les cinq nouvelles étagées entre cette introduction tonitruante et le périple picaresque final renforcent chacune tel ou tel point de cette décrépitude grimaçante, dans laquelle l'humour absurde et abject du capitalisme "sur-tardif" se déploie dans toute sa splendeur... par un auteur qui déclare volontiers que s'il ne parvient pas à vous faire "rire et pleurer à la fois", il n'a pas tout à fait atteint son objectif...

Charybde2
02/10/13
 

Format

  • Hauteur : 20.50 cm
  • Largeur : 13.90 cm
  • Poids : 0.28 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition