Gros-calin

GARY, ROMAIN

EDITEUR : MERCURE DE FRANCE
DATE DE PARUTION : 15/03/07
LES NOTES :

à partir de
7,99 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

Lorsqu'on a besoin d'étreinte pour être comblé dans ses lacunes, autour des épaules surtout, et dans le creux des reins, et que vous prenez trop conscience des deux bras qui vous manquent, un python de deux mètres vingt fait merveille. Gros-Câlin est capable de m'étreindre ainsi pendant des heures et des heures. Gros-Câlin paraît au Mercure de France en 1974. Il met en scène un employé de bureau qui, à défaut de trouver l'amour chez ses contemporains, s'éprend d'un python. L'auteur de ce premier roman, fable émouvante sur la solitude de l'homme moderne, est un certain Emile Ajar. La version publiée à l'époque ne correspond
pas tout à fait au projet initial de son auteur qui avait en effet accepté d'en modifier la fin. On apprendra plus tard que derrière Emile Ajar se cache le célèbre Romain Gary. Dans son ouvrage posthume, Vie et mort d'Emile Ajar, il explique l'importance que revêt, à ses yeux et au regard de son oeuvre, la fin initiale de Gros-Câlin. Il suggère qu'elle puisse un jour être publiée séparément... Réalisant le souhait de l'auteur, cette nouvelle édition qui paraît aujourd'hui reprend le roman Gros-Câlin dans la version de 1974, et donne en supplément toute la fin " écologique ", retranscrite à partir du manuscrit original.
6 personnes en parlent

Michel Cousin vit à Paris, travaille dans les statistiques et rêve d’une idylle avec Melle Dreyfus, une collègue. Mais surtout Michel Cousin souffre atrocement de solitude. Alors, pour combler le vide de son existence et à défaut de trouver l’amour chez ses contemporains, il adopte un serpent python, Gros-Câlin, capable de l’enlacer dans une puissante étreinte affectueusement. Mais élever un python de 2,20 mètres dans un 20m2 parisien n’est pas chose aisée...Progressivement le lecteur comprend que le reptile est en fait une projection ou un prolongement de Michel Cousin lui-même. Il matérialise l’inadéquation du personnage à son environnement, sa peur de la solitude et son besoin d’affection et de liberté, son récit étant un poignant cri d’angoisse.Ce livre repose à la fois sur l’histoire et sur le langage. En effet dès les premières lignes de ce livre-monologue inattendu Romain Gary met en garde le lecteur sur le langage employé par Michel Cousin : «Je dois donc m’excuser de certaines mutilations, mal-emplois, sauts de carpe, entorses, refus d’obéissance, crabismes, strabismes et immigrations sauvages du langage, syntaxe et vocabulaire». Oui mais voilà, ces calembours, légers délires, mots employés pour d’autres, incorrections langagières volontaires et insensées, et autres figures de style, bien qu’ayant une vertu comique, m’ont passablement ennuyés et même agacés par leur surabondance. Honnêtement, j’ai eu du mal à finir ce récit.

Kara
14/01/09
 

Gros-Câlin, écrit en 1974, est le premier roman que Romain Gary a publié sous le pseudonyme d'Émile Ajar. Il annonce une nouvelle période et un nouveau style dans l’écriture du romancier.Ce livre retrace l'histoire de Cousin, un statisticien perturbé, incapable de communiquer avec les autres. Pour combler le vide de sa vie absente de toute relation affective, il s'éprend d'un python adulte. Pourquoi un python ? Parce que "les pythons sont très attachants. Ils sont liants par nature. Ils s’enroulent." De fait, Gros-câlin est capable d’enlacer Cousin pour lui prouver toute son affection.Objet de peur ou de dégoût pour la plupart des gens, ce python va représenter un obstacle supplémentaire aux rencontres que pourrait faire Cousin.On comprend vite que Gros-câlin est une sorte de double du héros. Comme lui il est étrange, comme lui il n’est pas adapté à Paris, comme lui il ne peut pas communiquer, comme lui il dérange les autres.Ce roman est une fable humoristique sur la solitude et la société individualiste. Sur le plan de l’écriture, Gary-Ajar déstructure les phrases, joue avec les mots, place des irrégularités dans le langage, commet des lapsus volontaires. Un style qui n’est pas sans rappeler Boris Vian.

Ludeca
25/04/12
 

En quête éperdue d'amour, en lutte contre sa solitude, un homme en arrive à partager sa vie (et son appartement) avec Gros-Calin, un python de 2 mètres plutôt doué pour enlacer et serrer...Ce bien-être n'est évidemment pas approuvé par tout le monde, donc ça se complique. Ce roman est une fable, un récit décalé qui évoque avec candeur, humour et émotion la dérive d’un homme, un personnage désabusé et meurtri. Avec un style drolatique, Romain Gary traite de l'incommunication dans un monde normé. Cousin et son ami de coeur Gros-Câlin, seul support de la tendresse dont il a besoin, va se heurter à ses voisns, ses collègues, la loi dans une croisade pour enfin trouver sa place et l'amour dans la société humaine. Un livre attachant, drôle mais aussi profond, une critique de nos sociétés modernes trop formatées. laurence

laurence
04/08/14
 

"écouté", il y a déjà longtemps dans une interprétation qui m'avait parue insupportable...mais j'ai aimé ce premier Ajar, Gary crypté, et aimé cette relation homme-python contre la solitude! Moi, à l'époque, j'avais un cheval pour ami! enlacer un double poney irlandais, quel pied et cela gêne moins l'entourage qu'un énorme serpent! (voilà deux ans que je n'ai plus la phobie des serpents...) berthe

afbf
19/05/14
 

Gros-Câlin est le premier roman signé Ajar, ce personnage qui devait prendre vie sous les traits de PAul Pavlowitch avant de se révéler post-mortem être une création -romans et personnage- de Romain Gary..Il raconte l'histoire d'un homme, Cousin, qui, solitaire urbain, a pour animal familier et ami un python baptisé Gros-Câlin.Le manuscrit de ce "jeune auteur prometteur", fut envoyé par la poste du Brésil,avait tout pour brouiller les cartes. Il créait un nouveau langage, celui propre à Ajar, où Cousin "aspire à une langue étrangère". Mais le manuscrit d'un auteur inconnu ne peut échapper aux transformations de l'éditeur qui voulut par exemple que ne soit pas publiée la fin, que Gary jugeait écologique. "Le jeune" Ajar obtempéra. Cette édition de 2007, publiée à partir du manuscrit original de Gros-Câlin propose donc l'intégralité de cette étrange mue-tation du python et de son Cousin aux mots tordus.

SolP
01/12/10
 

« Gros-Câlin » est un des quatre romans publiés par Romain Gary sous le nom d’Emile Ajar dans les années 70. Au-delà de l’amusante supercherie qui lui permit d’ obtenir deux fois le Goncourt et de mystifier les journalistes, il faut reconnaître la valeur de ces romans, et en premier lieu de « Gros-Câlin ».http://http://lepandemoniumlitteraire.blogspot.com/2010/09/gros-calin-de-romain-gary.html

Marianne33
20/09/10
 

Format

  • Hauteur : 20.50 cm
  • Largeur : 14.00 cm
  • Poids : 0.29 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition