La guerre en indochine

FLEURY, GEORGES

livre la guerre en indochine
EDITEUR : PLON
DATE DE PARUTION : 24/11/94
LES NOTES :

à partir de
40,00 €
2 personnes en parlent

Georges Fleury est bien connu pour ses histoires de guerre et d'hommes de guerre.Il s'est lancé ici dans un ouvrage de fond sur la guerre d'Indochine. Sincèrement, pour moi, l'objectif n'est pas atteint. On reste dans l'apparence, dans le fracas des combats avec trop peu de recul. C'est le travers bien connu de l'auteur. On constatera également l'absence d'un index et de sources.Sincèrement, tournez vous plutôt vers ls travaux d'Yves Gras ou de Jacques Valette de bien meilleure facture.Un autre aspect de ma critique porte sur l'éditeur: La Librairie Académique Perrin. Maison réputée, aux choix souvent de qualité, je ne comprends pas l'édition de cet ouvrage avec une quatrième de couverture aussi erronée. Quelques morceaux de bravoure lus: "des opérations coup de poing détruisant les armées rebelles jusqu'à l'holocauste final de Dien Bien Phu...", "largage des parachutistes sur les rizières ou les collines tapissées de végétation tropicale...", "il a eu accès aux documents les plus secrets...", ";.. d'une guerre dont la violence ne se compare qu'avec les spectaculaires batailles de la seconde guerre mondiale.". "Un livre à couper le souffle". Que d'approximations, d'erreurs, d'effets creux pour une présentation bien peu digne d'un tel éditeur. Pour me retrouver sur mon blog: http://www.bir-hacheim.com

birhacheim
18/07/09
 

Je dirai qu'il faut le lire pour avoir tous les points de vue. Cependant, à la différence des études américaines sur la question de leur guerre avec le Viêtnam, ici le livre ne donne qu'une étude tronquée et partie pris. On insiste surtout sur le massacre des soldats français en Indochine mais à aucun moment on ne se pose les questions véritables: Pourquoi y a-t-il eu la débâcle de Diên Biên Phu? Et de l'autre côté? Ces morts civils? Les bombes sales? Le napalm? ( ce n'est pas une invention américaine. Le napalm a été largué avant l'Algérie et avant la guerre viêtnamo américaine sur le sol vietnamien pendant la guerre vietnamienne.) La torture (bien qu'elle ait pratiquée dans les deux camps)? Mais pourquoi l'auteur n'exploite t-il pas tout cela? Mon propos n'est pas vindicatif ou revanchard. Il ne s'agit en aucun cas d'une demande de repentance (je suis contre les revendications geignardes, cela m'irrite au plus haut degré. Nous faisons notre propre histoire et notre propre fierté. Le respect se gagne à mon avis). L'étude aurait un sens pour moi si on avait débarrassé de tout ce pathos pour se concentrer sur l'essentiel: les faits. Car malheureusement, pleurer les disparus n'est pas le devoir de l'historien. Son rôle est d'être le script de l'Histoire. Or il n'y a pas réellement de pertinence ni un travail d'historien du moment où on exploite qu'une partie de l'Histoire. Les dés sont pipés. Dommage. Victoire

tran
29/04/12
 

Format

  • Hauteur : 24.00 cm
  • Largeur : 15.50 cm
  • Poids : 0.84 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition