Haiku ; anthologie du poeme court japonais

COLLECTIF

livre haiku ; anthologie du poeme court japonais
EDITEUR : GALLIMARD
DATE DE PARUTION : 13/11/02
LES NOTES :

à partir de
7,30 €

SYNOPSIS :

Né il y a trois siècles au Japon, le haiku est la forme poétique la plus courte du monde. Art de l'ellipse et de la suggestion, poème de l'instant révélé, il cherche à éveiller en nous une conscience de la vie comme miracle. De Bashô jusqu'aux poètes contemporains, en passant par Buson, Issa, Shiki et bien d'autres, Haiku est la première anthologie à présenter un panorama complet de ce genre littéraire, en lequel on a pu voir le plus parfait accomplissement de l'esthétique japonaise. « Pourquoi aimons-nous le haiku ? » interrogent les préfaciers de ce livre. « Sans doute pour l'acquiescement
qu'il suscite en nous, entre émerveillement et mystère. Le temps d'un souffle (un haiku, selon la règle, ne doit pas être plus long qu'une respiration), le poème coïncide tout à coup avec notre exacte intimité, provoquant le plus subtil des séismes. Sans doute, aussi, parce qu'il nous déroute, parce qu'il nous sort de notre pli, déchirant une taie sur notre regard, rappelant que la création a lieu à chaque instant. Peut-être, enfin, parce qu'il sait pincer le coeur avec légèreté. Rien de pesant, rien de solennel, rien de convenu. Juste un tressaillement complice. Une savante simplicité. »
1 personne en parle

Le poème court japonais c'est le tintement du monde, un claquement pur, un rebond, une majuscule singulière qui ouvre l'intempérance d'une seconde. Ça relève du prodige… voir simplement..en si peu et paradoxalement en toute chose. C'est un volte face rapide, facétieux, irrésistiblement audible.Une note, un trait, le point qui fait entendre toute l'amplitude de ce qui s'inscrit et qui demeure insaisissable. Il nous manque beaucoup dans la traduction pour bien recevoir toute cette intelligence.Trois cygnes passent le canal, et la berge ne bouge pas. Et pourtant la lumière transperce. Nous sommes le chat qui se tient à la barrière et qui regarde une lettre dans le vent. Six siècles de poèmes courts, plus de cent trente auteurs, mille façons de dire, d'étendre la respiration du monde.Et pourtant toujours le même amour, la même tendresse, la même sagesse, la même passion.Ça ne s'explique, ça se lit, si possible à intelligible voix puisque ce que nous devons deviner c'est bien l'articulation de ce qui nous traverse, bien plus que l'architecture que nous tentons de dresser et sous le poids de laquelle nous devenons incapable de respirer.Superbe anthologie . Pour « un monde qui souffre sous un manteau de fleurs » il faut bien « Foudre et tonnerre ! À chaque éclair le monde guérit » Kobayashi Issa.Vivre et sourire, il n'y a donc rien à choisir.Astrid Shriqui Garain Astrid SHRIQUI GARAIN

atos
07/07/15
 

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 10.80 cm
  • Poids : 0.19 kg
  • Langage original : JAPONAIS
  • Traducteur : CORINNE ATLAN

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition