Hecatombe chez les elues de dieu

SOMER-M.M

livre hecatombe chez les elues de dieu
EDITEUR : EDITIONS DU MASQUE
DATE DE PARUTION : 17/09/08
LES NOTES :

à partir de
18,30 €

SYNOPSIS :

Le narrateur, burçak, est un travesti cultivé et détective amateur, qui pratique la boxe thaï et a un faible pour le chic d'audrey hepburn. le jour, c'est un brillant consultant en informatique. le soir, hyper-maquillé et vêtu de robes glamour, il gère un club de travestis à beyoglu, lieu de rencontre branché des hommes en vue de la ville. or voici que plusieurs “soeurs” trouvent la mort dans des circonstances
troublantes : la première lors d'un incendie dans un immeuble sordide ; la deuxième noyée dans une citerne désaffectée, et ça ne s'arrête pas là. burçak, profondément attaché à sa communauté, estime que la police n'en fait pas assez. il enquête sur ces meurtres, dont la particularité est qu'ils reproduisent les circonstances de la mort de plusieurs prophètes. Traduit du turc par gökmen yilmaz
1 personne en parle

Dès la première phrase, j'ai senti que ce roman allait me plaire et j'ai plongé dedans !« Ce matin, j'ai pris le journal et ma tasse en main et je me suis installé dans le fauteuil près de la fenêtre ; c'est le moment que je préfère dans la journée. » Mais un article dans le journal « me démoralisa au plus haut point » : « Un travesti est mort brûlé »... « Ces derniers temps, les cas de décès ont augmenté dans notre milieu ». (page 9).Quel milieu ? Celui des travestis, surnommés « les élues de Dieu » ! En effet, le narrateur (Burçak) travaille comme consultant informaticien mais le soir, il se travestit et gère un club où viennent des « filles ».Lorsque Fatos abla (un vieux travesti à la retraite) vient l'épiler, dans la journée, Burçak apprend que Ceren, 23 ans, n'est pas mort chez lui comme le dit la presse, mais dans un appartement d'un immeuble abandonné de Tarlabaşı (alors qu'il vivait à Cihangir) : « Que pouvait donc faire cette fille dans cet immeuble en ruine ? Toute seule en plus... D'habitude, elle sélectionnait les clients et les lieux. » (page 16).Le lendemain, le journal lui apprend que c'est Gül, 17 ans, qui est retrouvé noyé dans la citerne d'une maison inhabitée de Küçükyakalı sur la rive asiatique d'Istanbul.Mais Burçak sait bien que la police n'enquête pas sur ces cas et que les affaires sont rapidement classées... Il ne lui reste plus qu'à s'improviser détective et mener lui-même l'enquête, lui qui aimerait être aussi observateur que Miss Marple. Il découvre que le tueur en série choisit des victimes dont le véritable prénom est celui d'un prophète (Abraham, Joseph, Moïse, Mohammed, Jonas, Salih, David) et les assassine de façon que leur mort ressemble à celle du prophète en question. Il sera aidé par les employés du club, par les filles malgré leur peur, par son ami d'enfance, le commissaire Selçuk et même par un internaute handicapé et homophobe, Cihad 2000.[...] Catherine de La culture se partage

Catherine2
28/05/11
 
  • Auteur : SOMER-M.M
  • Éditeur : EDITIONS DU MASQUE
  • ISBN : 9782702434093
  • Date de parution : 17/09/08
  • Nombre de pages : 268
  • Rayons : Policier / SF, Policier

Format

  • Hauteur : 20.50 cm
  • Largeur : 13.00 cm
  • Poids : 0.29 kg
  • Langage original : TURC
  • Traducteur : GOKMEN YILMAZ