Hedda gabler

IBSEN, HENRIK

livre hedda gabler
EDITEUR : GALLIMARD
DATE DE PARUTION : 07/05/82
LES NOTES :

à partir de
10,50 €

SYNOPSIS :

Hedda gabler est une des cinq dernières pièces d'ibsen. Ecrite à munich en 1890, peu de temps avant le retour définitif de l'auteur en norvège, elle fut aussitôt traduite et publiée en plusieurs langues et montée, d'abord à munich au début de 1891, puis à londres et à pari à la fin de l'année. ibsen y a rompu avec les aspects symboliques ou mystiques de pièces comme rosmersholm : " j'ai essayé de décrire des êtres humains aussi exactement que possible, de façon aussi détaillée que possible, rien d'autre
[. ] ; on trouvera peut-être quelque chose de révolutionnaire dans ce drame mais c'est une chose qui demeure à l'arrière-plan ". La pièce a séduit bien des metteurs en scène ; il suffit de citer ici lugné-p?, georges pitoëff et raymond rouleau. Altier et énigmatique, le personnage de hedda a aussi tenté bon nombre de comédiennes, comme marguerite jamois, ingrid bergman et delphine seyrig (â la télévision) ; il reste un des grands rôles et une des grandes et sombres destinées du théâtre d'ibsen.
1 personne en parle

« Nous avons tous rencontré Hedda Gabler » -Ibsen La pièce s'articule en quatre actes. Fait déjà notable puisque le théâtre classique se compose généralement de trois ou cinq actes. Ici quatre. Cette pièce n'est pas classique. Ibsen se démarque encore en ne faisant apparaître aucune scène à l'intérieur de ses actes. Evidemment, on peut nous même les noter (les personnages sortant et entrant) mais elles ne sont pas clairement établies.En fait, Ibsen est lui même un auteur à part. Nous n'avons aucune véritable comparaison à lui soumettre. Il est norvégien, et a écrit à une époque où la France n'a connu que peu de dramaturges : les classiques étant avant, les modernes après cette époque (Ibsen : 1828 - 1906).Besoin de se démarquer? Envie de s'imposer? En marge naturellement? Que sais-je... Hedda Gabler est une pièce hors-norme donc de part sa forme, mais aussi par son contenu. Le personnage d'Hedda Gabler a un caractère difficile à cerner. Est-elle sans coeur? Je ne pense pas, bien au contraire. Pourquoi agit-elle ainsi? Vengeance? Besoin de s'affirmer? D'exister? Il est très étrange de la voir évoluer au milieu de son "salon". A aucun moment elle ne semble vraiment heureuse d'être là. Elle vit tel un automate au milieu des gens du monde (son mari, le juge, Madame Elvsted, etc). On a parfois l'impression, même si elle est le personnage principal et éponyme de la pièce, qu'elle n'est pas là. Pas présente réellement. Comme si son but premier avait toujours été de se venger de l'homme qu'elle a aimé.Sa dernière action est surprenante mais finalement dans la continuité de la pièce. Toute l’histoire ne pouvait mener qu’à cette délivrance finale. Cette pièce est donc assez étonnante mais pas vraiment prenante. En effet, il ne se passe pas grand chose côté « action » et certaines répétitions sont agaçantes : Tesman ne cesse de dire "hein" ou "pense donc".Une histoire peu trépidante, un personnage difficile à cerner. Non, cette pièce ne fut pas un coup de coeur. Mais il faut aussi dire que je ne suis pas forcément une fanatique du genre théâtral. Je dois voir la pièce mise en scène par Polanski d'ici peu... Je préfèrerai peut-être la pièce jouée? Mon avis semble peut-être très négatif. Pourtant je n'ai pas détesté cette pièce. Elle a un certain charme, se lit rapidement, n'est pas difficile à comprendre, reste en effet abordable et permet de découvrir des personnages fort intéressants.

SEcriture
18/09/12
 

Format

  • Hauteur : 19.00 cm
  • Largeur : 12.50 cm
  • Poids : 0.14 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition