En cas de bonheur

FOENKINOS, DAVID

EDITEUR : J'AI LU
DATE DE PARUTION : 04/04/12
LES NOTES :

à partir de
4,49 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

"Il y a des romans d'amour qui sont déjà des films d'amour. Mais Truffaut n'est plus là pour les tourner. [...] Alors mieux vaut s'en tenir aux romans, aux rares romans d'aujourd'hui qui parlent vraiment d'amour. L'amour que nous avons vécu, l'amour que nous allons vivre, c'est sûr, l'amour que nous rêvons de vivre. Merci, Foenkinos." Erik

Orsenna, de l'Académie française. "Jubilatoire! David Foenkinos, auteur farfelu et facétieux, ne déroge pas à sa réputation. [...] Pour cette réjouissante épopée, il se plaît dans la comédie sociale et distille ses réjouissantes sentences en dissertant une fois encore sur l'avenir de la vie conjugale." Nathalie Valiez - Elle

10 personnes en parlent

Dans la série, mes lectures de l’été, voici En cas de bonheur de David Foenkinos. Je vais être bref, il y a peu à dire.Autant je me suis amusé et je peux même dire que j’ai adoré La Délicatesse du même David Foenkinos, autant je me suis ennuyé avec En cas de bonheur. Il est ici question des difficultés d’un couple. Les ravages causés par la routine dans la vie à deux, la rupture, les tentatives de reconquête. C’est plein de bonnes intentions, gentillet au possible mais d’un ennui mortel. J’ai enchainé les pages sans conviction alternant in petto, les «mais encore ?…», «quoi d’autres ?…», «et à part ça ?... » et les «à quoi bon….».Le meilleur moment pour moi a été quand j’ai refermé ce livre donc je pense que je vais attendre un peu avant de lire Le Potentiel érotique de ma femme, du même auteur, qui m’attend sagement dans ma PAL.Toujours laisser une seconde chance…

manUB
10/08/14
 

Une histoire somme toute banale qui concerne des gens simples mais qui grâce au talent d'écriture de l'auteur est captivante. Sa plume est un un mélange d'humour, de subtilité et de tournures de phrases envoûtantes. Il y a cependant un léger passage à vide dans la deuxième partie qui est vite effacé de nos mémoires par une fin somptueuse qui paraît peu probable dans la réalité tout de même. Ce subterfuge est un peu gros mais les intentions des personnages sont plus que honorables et tellement touchantes.Nous découvrons un couple marié depuis sept ans, une routine qui s'est installée, un amour qui paraît s'amenuir, un homme qui pense qu'une relation extra-conjugale peut être la solution de la monotonie de sa vie. Un thème courant, qui nous emmène dans les joies et les peines du sentiment amoureux.On aborde dans ce petit livre un sujet très actuel : la durée de vie des couples qui s'enfoncent tous à un moment donné dans une vie rangée et des journées organisées à l'identique. Claire et Jean-Jacques, les époux, sont des personnages simples mais très bien travaillés avec qui on rit, on pleure, on aime, on délaisse.David Foenkinos nous présente le coup de canif donné dans le contrat de mariage par Jean-Jacques de telle manière que l'on ne nourrit aucune haine à son égard.Les personnages secondaires sont tout aussi attachants avec une mention particulière à la mère de Claire qui m'a faite sourire.J'ai cependant eu un peu plus de mal avec Edouard et Sabine, les meilleurs amis respectifs des époux, surtout avec lui qui en fait trop pour apparaître comme quelqu'un de stable et heureux dans la vie.De plus, il est à l'origine de l'écart de Jean-Jacques avec ses conseils à deux francs six sous.Mon personnage favori est Igor, ce détective tout timide mais adorable. Cette lecture m'a vraiment fait passer un bon moment.Je recommande vivement ce petit livre.

bookworm02
28/11/12
 

Claire et Jean-Jacques sont heureux depuis (il me semble, pardonnez ma mémoire quelque peu défectueuse) huit ans. Ils ont une fille, et ne manquent de rien. Selon leurs amis. Parce qu’entre eux, ce n’est plus la même chose. Une routine s’est installée, et petit à petit, elle commence à leur peser. Désireux de changement, Jean-Jacques va commettre une erreur qui changera leur vie.Au risque de me répéter, la plume de l’auteur est toujours aussi sublime. Je suis à chaque fois conquise et cette fois n’a pas dérogée à la règle. Je ne saurais vous dire pourquoi, je trouve les phrases que l’auteur a crée très belles et poétiques. Sans oublier qu’elles sont vraies, justes, et que David Foenkinos a un talent pour décrire les petites choses à priori insignifiantes qui finalement changent tout. Le sens du détail, voilà ce que j’apprécie sans doute le plus chez lui. En ce qui concerne l’histoire, encore une fois l’auteur développe le thème du couple, de ses bons moments et de ses moins bons moments. Encore une fois, j’ai été charmée par l’histoire en elle-même. Il faut dire qu’ici on ne pourra pas s’ennuyer puisqu’on retrouvera plusieurs thèmes comme l’adultère, et pleins d’autres (disons simplement que je ne veux pas trop vous spoiler héhé) et que la façon dont l’auteur les aborde est toujours très intéressante et délicate. Difficile de vous en dire plus pour un si petit livre sans trop vous en dire. Du coup, je vais de ce pas passer aux personnages. Jean-Jacques commence mal puisque suite à un mauvais conseil de la part de son ami, il va tromper sa femme. Mais à part ça, et part la suite, il nous dévoilera une autre facette de sa personnalité, qui m’a beaucoup plut contrairement à celle-ci. Claire quant à elle est incroyablement douce, mais une grande force émane d’elle. C’est un personnage que j’ai beaucoup aimé. Je tiens aussi à mettre le doigt sur l’importance des personnages secondaires qui finalement se révèlent tous (ou presque) attachants. J’ai notamment beaucoup aimé les frères détectives Igor et Ibàn. Cet avis fut assez court et pas franchement développé, et je tiens à m’en excuser, mais comme dit, le livre ne fait même pas deux cents pages si mes souvenirs sont bons, et il se passe trop de choses importantes pour que je puisse vous en dire plus. En somme : Une belle histoire d’amour malgré le peu de choses que je puisse vous en dire sans vous raconter tout. Si vous aimez Foenkinos, foncez. Askmetoread

askmetoread
18/09/12
 

Ayant adoré La Délicatesse, j'avais envie de découvrir d'autres livres de cet auteur. Quand j'ai vu que les Editions J'ai Lu proposait un partenariat sur Livr@ddict pour ce livre, j'ai sauté sur l'occasion !Encore une fois, je suis tombée sous le charme de la plume de David Foenkinos !Ce que j'aime chez cet auteur, c'est sa simplicité. Son style est sans chi-chi, il ne paie pas de mine, mais c'est cette simplicité qui rend ses histoires belles ! On se reconnait forcément dans certaines anecdotes de ses histoires. Il raconte la vraie vie : tout ne finit pas toujours bien, il nous arrive de ne pas avoir le moral, de ne pas être heureux, mais il y a toujours un petit quelque chose de positif... Quand tout va mal, il y a toujours une petite lumière quelque part ! Et c'est cette petite étincelle que l'auteur nous fait partager dans ses romans !On s'identifie facilement aux personnages, ils sont terriblement attachants... Même ceux que l'on aime pas beaucoup, on adore les détester ! J'ai particulièrement aimé Claire, elle représente la femme moderne qui n'a peur de (presque) rien. Par contre, Jean-Jacques m'a agacé à cause de son manque de franchise...J'ai trouvé la fin un peu trop facile à mon goût, même si j'ai aimé la façon par laquelle elle arrive...Vous l'aurez compris, j'ai passé un très bon moment avec ce petit roman ! Ce n'est pas un coup de coeur parce que je n'y ai pas retrouvé la magie de La Délicatesse, mais il n'en étais vraiment pas loin !Je tiens à remercier, encore une fois, les Editions J'ai Lu et Livr@ddict qui m'ont fait confiance pour ce partenariat. Je suis ravie d'avoir pu découvrir un autre livre de cet auteur. Je sais maintenant que je lirai d'autres livres de David Foenkinos avec grand plaisir !

Laetydu79
16/08/12
 

L'histoire ne m'a pas vraiment emballée, parce que je l'ai trouvée un peu squelettique : un couple qui se défait et qui se refait. Heureusement, l'auteur possède un véritable talent stylistique et il a un sens assez drôle de la formule, comme par exemple (je cite de mémoire, parce que je n'arrive pas à retrouver le passage, David me pardonne!) "le bonheur n'était pas à l'horizon mais à l'horizontale"... L'humour est d'ailleurs le point fort de Foenkinos et certains passages sont très réussis comme celui qui se déroule dans le bar à hôtesses. J'ai bien aimé les personnages secondaires comme Dominique Dubrove et son entreprise familiale, Igor, le détective timide ou Renée, la belle-mère frustrée... Pas mal.

fashiongeronimo
12/08/12
 

Avant de commencer cette chronique, je tiens à remercier Livraddict et J'ai lu pour ce partenariat.Ce roman de David Foenkinos traite de la relation amoureuse dans un couple. Ce couple, c'est Claire et Jean-Jacques. La routine s'installe, les efforts des premiers instants son aujourd'hui inexistants. C'est un couple qui vieillit comme beaucoup de couples. Jean-Jacques, persuadé que sa femme a des aventures, décide de reconquérir sa vie amoureuse, un peu laissée à l'écart par ses années de couple. Claire est dans le doute et le fait suivre par un détective privé. Elle apprend la tromperie et le quitte.Le thème est assez basique, sans originalité, jusqu'aux prénoms des personnages. Ce n'est pas de ce que ce roman traite mais plutôt la manière dont il le traite qui est intéressant. La sensation qui s'en dégage à la lecture est la même que si vous regardiez une émission télévisée : un couple qui s'ennuie, se trompe, se quitte et se remet ensemble, emmenant tout sur son passage. L'auteur traite de l'évolution des sentiments de ce couple en perdition, des proches qui les entourent et qui payent les pots cassés. Parce que finalement, le grand vainqueur, c'est l'amour, celui que l'on ne voit pas, qui se fait par de petits efforts au quotidien. Mais à vouloir savoir si l'herbe est plus verte chez le voisin, on risque d'en perdre sa maison.L'écriture est légère, le roman se lit facilement et assez rapidement. Ce roman offre une petite bouffée d'oxygène et de légèreté, comme une plume dans un souffle d'air.Je remercie Livraddict et J'ai lu pour ce partenariat.

Skritt
14/05/12
 

Nous voici donc en présence d'un couple tout ce qu'il y a de plus banal. Deux bons salaires, une fille bien éduquée, une vie parisienne routinière, des dimanches dans la maison de banlieue des parents de madame...bref ! Un couple comme il en existe à tous les coins de rue.Jean-Jacques finira par tromper sa femme et ça n'est pas plus original pour autant, c'est même tellement ordinaire que ça pourrait devenir assoupissant. Ca c'était sans compter sur le talent de Foenkinos. Au premier abord, en démarrant la lecture, je me suis dit que vu le style de l'auteur, on allait passer notre temps à sourir bêtement à ses bons mots qui, il faut le reconnaître sont totalement bien trouvés. Il n'en fut rien et heureusement sinon, je pense, qu'il serait passé à côté de son talent. En effet, Foenkinos semble particulièrement doué pour donner du relief à une histoire insipide. Encore une fois, ce couple est l'équivalent de Monsieur et Madame Toulmonde, sa vie est bien loin d'être digne d'un roman d'aventures et ce ne sont pas les quelques rebondissements qui vont changer cet état de fait ! Pourtant, passés les jeux de mots un peu rébarbatifs, on entre au cœur des relations humaines à travers le couple mais aussi ses amis, son travail... Avec beaucoup de brio, David Foenkinos nous montre les travers du mariage, l'horreur de tomber dans la routine, l'amour qui s'étiole, l'ennui...et il le fait avec beaucoup de justesse et de respect. Ce livre est une ode à l'amour. Celui qui naît, celui qui s'effrite, celui qui se reconstruit. Une palette très large de sentiments m'a saisie au cours de la lecture. Et tout ceci est enrobée dans une plume vivante, virtuose et jamais cynique. On sent qu'il a de la tendresse pour ses personnages quoi qu'ils fassent.Le petit plus c'est qu'on ne tombe jamais dans le cliché du happy end mièvre et c'est rafraîchissant. En conclusion, j'ai beaucoup aimé et même si je n'ai passé que deux ou trois heures dans ce livre, je ne l'oublierai pas. Je vous conseille donc de lui accorder une après-midi de tendresse. 18/20 4,56 euros à la FNAC et 2,36 euros sur Priceminister, d'occasion. David Foenkinos a beaucoup fait parler de lui en 2011 pour son livre La délicatesse qui a été adapté en film par l'auteur et son frère. Dès que j'aurai vu ce film, je mettrai le lien ici vers mon avis. Mon blog culturel : http://lartenvrac.eklablog.com

Ayma
08/05/12
 

D'après ce que j'avais lu par ci, par là sur Foenkinos, je m'attendais à quelque chose d'assez décalé.Finalement, l'histoire est assez classique et réaliste (la lassitude de l'amour et la tromperie) et le style peu choquant.Cependant, c'est bien écrit et l'histoire de ces couples est intéressante car on se retrouve tous dans une chose ou une autre dans un couple ou un autre.Les sentiments des personnages sont également bien décrits et on arrive facilement à s'imprégner de leur façon de penser et de voir les choses d'autant que l'écriture est très fluide.J'ai accroché avec cet auteur et j'attends de le découvrir davantage au travers de ses autres livres. Maylany

Maylany
26/09/11
 

Jean-Jacques et Claire sont mari et femme depuis sept ans. Si chez Beigbeder l'amour dure trois ans, il n'est guère plus éternel chez Foenkinos. Sept ans... cela crée des habitudes, un doux ronron, un ennui insidieux. Alors Jean-Jacques prend une maitresse, comme ça, parce que la façon qu'a Sonia d'entrer à demi dans une pièce dégage une invitation à l'érotisme. Peu discret, il est immédiatement démasqué par Claire qui engage un timide détective privé afin de découvrir qui est la jeune maitresse. Chassé-croisé du couple, ruptures et nouvelles amours, rendez-vous et nuits en larmes, c'est somme toute un petit manège très banal que nous décrit Foenkinos. Il pimente un peu la sauce avec les parents de Claire, qui contractent d'étonnantes maladies. Bref, un petit roman qui détend, sympathique, avec quelques trouvailles originales. Mais je ne crie pas au super auteur chouchou non plus !

Praline
01/06/11
 

Claire et Jean-Jacques vivent ensemble depuis huit ans. Cependant, à l'instar de nombreux couples (...) leur amour, leur fidélité et leur tendresse ne sont en fait qu'apparences... Leurs amis, pour lesquels ils sont un vrai exemple de réussite conjugale, ne peuvent pas deviner que l'amour est en fait en train de se déliter pour bientôt ne laisser la place qu'au souvenir de l'amour... et tous ses accessoires négatifs (tromperie, rancoeur, mesquinerie... et tant d'autres !).Histoire éternelle du couple, et du "chez les autres, ça a l'air bien mieux !", les apparences ne font pas le bonheur, c'est bien connu, et surtout le bonheur avec un grand B ne dure pas longtemps, mais se construit petit à petit, tendresse après gentillesse, effort après concession... Le bonheur ne dure-t-il qu'un temps ? Tous les couples sont-ils confrontés à cette érosion, au cliché du ras-le-bol au bout d'un moment, à la maîtresse, à l'amant ??? David Foenkinos, bien que moins drôle que dans Le potentiel érotique de ma femme (un vrai bonheur, j'avais adoré !), arrive à nous faire sourire souvent grâce à ce couple à la recherche d'un souffle neuf. D'un sujet lourd et universel, il fait une histoire gaie et sympathique, et fort agréable à lire. Liliba

liliba
22/12/09
 

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 10.90 cm
  • Poids : 0.11 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition