Heureux au jeu

BLOCK, LAWRENCE

livre heureux au jeu
EDITEUR : SEUIL
DATE DE PARUTION : 19/03/09
LES NOTES :

à partir de
19,80 €

SYNOPSIS :

Tricheur professionnel, William Maynard quitte Chicago avec un pouce déboîté et des incisives abîmées, suite à une arnaque qui a mal tourné. Un dentiste l'introduit alors dans une partie de poker entre amis, chez le riche et très retors avocat Murray Rogers. Joyce, sa femme, qui veut retrouver sa liberté, repère Maynard et, belle comme un coeur, le séduit dans l'instant. Vite éperdus d'amour, les amants concoctent un plan
destiné à écarter le mari le plus " légalement " qui soit. Et la fortune leur sourit, au moins au début, quand Rogers se voit inculpé du meurtre du mystérieux, et surtout introuvable, August Milani. Mais Rogers, qui n'est pas idiot, aide beaucoup la chance à tourner, les tourtereaux se retrouvant bientôt dans un pétrin sans nom et, beaucoup plus grave, devant le risque de plus en plus précis d'y laisser leur peau.
1 personne en parle

L’atmosphère générale de l’intrigue se déroule dans les années 60. Même si cela n’est pas explicite, hormis le fait que le roman eut été écrit en 1964 (seulement traduit en français en 2009), un certain nombre d’indices permettent de situer temporellement cette œuvre : les références musicales, télévisuelles, les marques de voitures, l’insouciance générale si typique de cette époque…….Quatre personnages principaux occupent le devant la scène.William Maynard, alias Bill, arnaqueur, escroc, s’enfuit de Chicago non sans avoir été tabassé par ses compagnons de jeu qu’il venait de duper copieusement. Il fait vite la connaissance d’un richissime avocat Murray Rogers avec lequel et quelques autres il poursuit son activité favorite, le poker. L’épouse de ce dernier, Joyce, s’ennuie dans sa vie de petite bourgeoise provinciale et ne tarde pas à le séduire afin de monter avec lui un plan destiné à dépouiller son mari de sa fortune rondelette. Cela constitue la seconde partie de ce roman. Notre avocat passe du statut de victime à celui de maître chanteur dans la troisième partie du livre constituant le retournement de situation auquel je ne m’attendais pas. Pour employer une expression populaire, je dirais l’arroseur arrosé. J’ai une sympathie toute particulière pour Barbara Lambert, professeur, et jeune divorcée qui tombe réellement amoureuse de son petit voyou, et prête à tout pour le garder.J’ai eu un peu de mal avec les termes de poker, n’étant pas joueuse de carte, mais ces derniers n’étaient finalement pas si encombrant que cela. L’intrigue en elle-même est assez banale et le suspens relativement léger. Cependant l’écriture de ce roman est agréable et « d’allure rapide », ce qui en fait un livre agréable et facile à lire mais pour lequel je reste un peu sur ma faim dans la mesure où j’aurais aimé un peu plus de consistant.

mimipinson
09/06/11
 

Format

  • Hauteur : 22.50 cm
  • Largeur : 14.00 cm
  • Poids : 0.27 kg
  • Langage original : ANGLAIS (ETATS-UNIS)
  • Traducteur : ALINE WEILL