Hideyoshi seigneur singe

SHIBA R

livre hideyoshi seigneur singe
EDITEUR : ROCHER
DATE DE PARUTION : 02/05/08
LES NOTES :

à partir de
24,40 €

SYNOPSIS :

Japon, milieu du XVIe siècle. Alors que le pays est déchiré depuis plus de cent ans par des guerres civiles incessantes, Nobunaga, nouveau chef du clan Oda, entreprend à son tour de conquérir les provinces qui entourent son fief. A cette époque, Hideyoshi n'est encore qu'un enfant pauvre de la campagne. Sa mère se remariant, elle le confie aux soins d'un monastère. Mais le gamin rusé a beaucoup trop d'ambition et d'imagination pour rester cloîtré parmi des moines. Fasciné par des marchands ambulants, il s'enfuit avec eux et commence son apprentissage de la vie. Quelques années plus tard, il parvient à se faire engager comme pied-léger au service du grand Nobunaga. Le petit serviteur au faciès simiesque, doué pour les pitreries (d'où son surnom de " Singe "), s'empare alors de la moindre occasion pour se faire remarquer par son seigneur. Dans une société où la culture guerrière est à son apogée, régie par la stricte observance du rang social, il
gravit pourtant un à un les échelons du pouvoir en usant de tous les moyens : flatteries, manipulations, mariages, espionnage... Ses talents de diplomate et de tacticien ne tarderont pas à porter leurs fruits. Promu samouraï puis général, Hideyoshi se révèle un stratège de génie, qui enchaîne les batailles victorieuses. Devenu un des favoris de Nobunaga, il se retrouve en position de force lorsque ce dernier est assassiné par un de ses vassaux. Mais Toyotomi Hideyoshi doit encore éliminer ses rivaux pour réaliser son rêve de grandeur : devenir le " Grand Pacificateur ", le maître incontesté du Japon réunifié... Tout en dépeignant avec authenticité une période cruciale de l'histoire du Japon, Shiba Ryôtarô retrace la fascinante saga d'un homme du peuple devenu l'un des plus grands guerriers japonais. Portrait vivant d'un véritable héros national, Hideyoshi, Seigneur Singe dégage la magie particulière d'un grand roman picaresque et épique.
3 personnes en parlent

Un bon roman historique Hideyoshi, Seigneur Singe, raconte la vie du Shogun, dictateur militaire, Toyotomi Hideyoshi. En pleine époque du Sengoku Jidai, la période des guerres civiles japonaises, l'auteur déroule de manière romancée l'ascension sociale d'un pauvre gamin de la campagne mis en pagerie dans un temple jusqu'à son accession à la tête du gouvernement japonais de l'époque, après être devenu un samurai au servie d'un autre grand seigneur de la guerre, Oda Nobunaga. Shiba Ryotaro nous offre ici un portrait de la société japonaise du XVIème siècle, pleine de violence et de fureur, mais aussi contemplative et poétique quand il s'agit d'art et de calligraphie. C'est un beau roman, mais le style, dû peut-être à la traduction, est parfois poussif et alambiqué, méditatif et songeur alors qu'on s'attendait plus à la passion d'un film de Kurosawa !

beraud@archimed.fr
04/11/16
 

Il est indéniable que Shiba Ryôtarô livre ici une œuvre littéraire de très haute facture. L'épaisseur du roman ne doit pas dérouter le lecteur car l'auteur conjugue à merveille l'érudition et le roman d'aventure. En effet, Hideyoshi seigneur singe n'est pas seulement un roman biographique retraçant la vie et l'œuvre politique de l'un des trois plus grands daimyôs que le Japon ait connu. Il est aussi un roman d'aventure car le lecteur suit Nobunaga, le maître de Hideyoshi et Hideyoshi lui-même dans nombres de batailles. La description est un des genres dominants dans ce roman. Elle est tour à tour épique et tragique lorsqu'elle décrit par exemple la mort de Nobunaga. L'alternance de ces deux tonalités donne de la vigueur et de la force au récit l'apparentant soit aux chansons de geste occidentales soit aux dits chers à la littérature japonaise. En effet, certains passages ramènent le lecteur vers des chapitres du Dit du Genji.Cependant, loin d'en faire une hagiographie de Hideyoshi, Shiba Ryôtarô entend retranscrire dans sa vérité nue le vrai visage du stratège. Il use pour cela des chroniques du XVIème siècle ainsi que du travail d'historiens et offre au public japonais mais aussi étranger un visage simiesque et changeant de ce petit homme de basse extraction. Le surnom de " singe " qui lui a été donné par les villageois et par ses différents maîtres souligne la laideur de son apparence. Or derrière cette physionomie peu séductrice se cache un enfant puis un homme dévoré par l'ambition et par la ruse. Sachant qu'il est défavorisé par la nature et par la naissance, l'homme va mettre à profit sa jovialité et sa drôlerie pour servir ses maîtres et grimper les différents échelons de samouraï pour parvenir au pouvoir suprême. " Le Singe travailla jour et nuit. Mais chaque jour se renforçait en lui l'impression que ses ambitions ne s'épanouiraient pas dans ce pays, car il y manquait la guerre. Dans un monde en paix, le Singe risquait de rester le Singe toute sa vie. ". Or le siècle tumultueux et tourmenté dans lequel il est projeté le jette aux pieds d'un homme au caractère et au tempérament singulier. Il s'agit bien sûr du premier unificateur du Japon, Nobunaga. Shiba Ryôtarô met ici en lumière la relation non moins étrange qui lie les deux hommes : l'un, Nobunaga et l'autre, Hideyoshi. Il met au service du lecteur toutes les informations pour comprendre l'époque de Hideyoshi et son ascension vers le pouvoir suprême. Il renseigne aussi son public sur les enjeux psychologiques qui existent entre les deux hommes. C'est un roman dans lequel Hideyoshi accepte le pacte tacite qui le soumet au sadisme de Nobunaga. Il consent à être le singe de son Maître, le bouffon de son roi tout en l'aidant à gagner batailles et royaume par son intelligence. Il consent comme il le dira à son épouse des années plus tard à endosser ce rôle ingrat car c'était le prix à payer pour avoir et la couronne et le sceptre. " Tout ça, c'était de la comédie, lui répondit Hideyoshi en s'allongeant. (...) Et j'ai fini de conquérir le Japon grâce à ça ! ". Admirable leçon de lucidité sur lui-même et sur la nature humaine. Victoire

tran
26/02/13
 

Au XVIe siècle, le Japon est divisé entre des chefs de guerre. Tôkichi est un jeune garçon d’humble origine, confié à des moines, mais il rêve d’autre chose et s’enfuit. Mendiant puis colporteur, il entre au service du général Nobunaga, visionnaire qui veut réunifier le Japon par les armes. Petit à petit, il se rend indispensable à Nobunaga, séduit par son sens de l’humour et de l’autodérision : il est tout petit et ressemble à un singe. Mais il brille aussi par ses talents de stratège, son courage, son dévouement et son usage inédit de l’espionnage. Cette riche fresque historique nous fait revivre l’incroyable ascension sociale de celui qui deviendra Hideyoshi et réussira là où son maître bien aimé a échoué. Portrait d’un pays en pleine mutation : les Japonais découvrent les étrangers et le Christianisme, c’est aussi le portrait d’un homme hors du commun qui a réussi à s’élever dans un contexte où tout était contre lui.http://catalogue.bibliotheque.bm-lille.fr/alswww1.dll/APS_ZONES?fn=ViewNotice&q=551225 Retrouvez ce livre sur le catalogue de la Bibliothèque municipale de Lille

Format

  • Hauteur : 22.00 cm
  • Largeur : 13.50 cm
  • Poids : 0.70 kg
  • Langage original : JAPONAIS
  • Traducteur : YOKO KAWADA-SIM

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition