Histoire couleur terre t.1

KIM, DONG-HWA

livre histoire couleur terre t.1
EDITEUR : CASTERMAN
DATE DE PARUTION : 17/10/06
LES NOTES :

STOCK : Sur commande, livré sous 10 jours ouvrés
à partir de
17,00 €

SYNOPSIS :

Un masque de rides recouvre le visage de ma mèrePareil à une toile d'araignéeMails il suffit de soulever le masquePour retrouver sur ses joues le rose de ses seize ans.On devine les histoires entre rires et larmes qui ont jalonné sa vie,Pareilles aux sillons qui creusent les champs.Ce sont les souvenirs de nos mèresDu temps où elles avaient seize ans. Voici le récit de leurs histoires aux couleurs de la terre. Cet extrait d'un court poème que Kim Dong-hwa a placé en ouverture des dix chapitres qui composent Histoire couleur terre délimite bien le territoire de ce récit subtil, sensible et particulièrement attachant : les émois
amoureux de deux femmes, une mère et sa fille, au fil d'une existence toute simple marqué par les flux et les reflux du sentiment amoureux. La mère est veuve et exploite un petit restaurant dans un village rural de la Corée profonde. Les deux femmes vivent seules, et doivent souvent affronter les ragots que le qu'en-dira-t-on fait circuler sur le compte de la mère, que son veuvage est censé rendre "disponible". Et de fait, celle-ci se comporte en femme libre. C'est cette liberté sensuelle et complice qu'elle saura partager avec sa fille, en toute simplicité, instituant entre elles une connivence profonde et généreuse.
6 personnes en parlent

Dans ce manhwa, l’auteur raconte l’histoire d’une mère et de sa fille. Pendant dix ans, on va suivre la vie de ces deux femmes. La mère est veuve et s’occupe d’une petite taverne dans un petit village de Corée. Iwha de petite fille va devenir une jeune fille qui va découvrir peu à peu le sentiment amoureux. En parallèle, sa mère va redécouvrir l’amour dans les bras d’un écrivain public. Sa vie va alors se résumer à attendre cet homme.J’ai beaucoup aimé cette histoire, même s’il ne s’y passe rien de particulier. L’auteur décrit avec beaucoup de poésie et de délicatesse le passage de l’enfance à l’adolescence, avec tout ce que cela implique comme découverte. A l’exception quelques passages un peu trivial, l’auteur aborde l’univers féminin avec beaucoup de délicatesse et de pudeur. J’ai été surprise de voir que Dong-hwa Kim était un homme. J’ai beaucoup apprécié les petites notes de bas de page, expliquant au lecteur occidental certaines coutumes coréennes.Les dessins en noir et blanc sont délicats, et sont en harmonie avec l’histoire.

abo2008
04/12/13
 

J'ai découvert ce manhwa sur les conseils de mon libraire. Ihwa est une petite fille de 7 ans qui vit seule avec sa mère, propriétaire d'une taverne dans la campagne coréenne. Au fil des saisons, on voit Ihwa grandir et s'interroger sur l'amour. Peu à peu, elle découvre elle-même les premiers émois, le changement de son corps et les regards que portent les hommes sur elles. La petite fille, puis la jeune femme s'interroge beaucoup et prend pour exemple sa mère, veuve, qui redécouvre l'amour dans les bras d'un écrivain public itinérant. Ce Manhwa en 3 volumes traite d'un thème universel, l'amour, avec beaucoup de poésie. C'est aussi un hymne à la femme. Dans une société très traditionnelle où les désirs et les attentes de celle-ci sont souvent oubliées, l'auteur lui redonne sa place avec beaucoup de sensibilité. Je n'ai lu que le premier volume pour le moment.

floaimelesmots
01/02/13
 

Cette trilogie est passionnante, retraçant l'histoire d'une mère et sa fille, dans la Corée rurale, dans une époque par très définie... C'est une chronique intime, la vie de femme contée par un homme, qui fait preuve d'une véritable empathie pour ses personnages, et les dépeints tellement libres, sensuelles, dans un monde qui ne l'est guère. Un magnifique travail... laurence

laurence
23/08/12
 

Voici un manga coréen, ce n'est donc pas un manga mais un manwha de Kim Dong-hwa. Une fois de plus la belle collection blanche de Casterman promeut une oeuvre sensible et magnifique. La petite Iwha (fleur de poirier) devient une femme au gré des pluies de printemps. Le lecteur découvre les préoccupations intemporelles des filles et des femmes dans le cadre (si exotique pour le lecteur français) d'une Corée méconnue. Entre la goujaterie des garçons qui se moquent de son absence de piment et insinuent que sa mère, veuve, est asoifée de sexe comme les scarabées et l'attraction qu'ils représentent avec le petit moine et le fils d'un fermier qui étudie en ville, Iwha grandit. des passages très poétiques sur la femme, ses trésors, les fleurs et leur langage. A découvrir absolument !

nanettevitamines
09/05/11
 

Il s'agit d'un manwha écrit et magnifiquement dessinée par Kim Dong-hwa. il s'agit d'un véritable hymne à la femme coréenne, à la nature et à ce qu'elle nous offre.Plein de poésie et d'odeurs ennivrantes, Histoire couleur terre nous conte la vie d'Ihwa, petite dille que l'on voit grandir au fil des saisons, et de sa mère qui est veuve, dans un petit village coréen.C'est un témoignage magnifique de la vie des jeunes filles et des femmes en Corée. L'histoire est très belle, et certains dessins sont absolument somptueux.

Alexandraaa
03/01/11
 

Beaucoup de sensibilité La petite héroïne découvre les premiers secrets de l'amour. Poétique et réaliste. Une très belle histoire.

Format

  • Hauteur : 24.10 cm
  • Largeur : 17.20 cm
  • Poids : 1.23 kg
  • Langage original : COREEN

Dans la même catégorie