Histoire de la litterature espagnole

CANAVAGGIO-J

livre histoire de la litterature espagnole
EDITEUR : FAYARD
DATE DE PARUTION : 03/11/93
LES NOTES : Donnez votre avis
à partir de
63,00 €

SYNOPSIS :

Fruit d'un travail d'équipe, cette Histoire de la littérature espagnole entend combler une lacune: aucune synthèse comparable n'a jamais été publiée en France sur le sujet. Uouvrage traite exclusivement de la littérature péninsulaire de langue espagnole, selon un découpage en deux tomes qui comportent chacun une bibliographie raisonnée, une chronologie, un index des auteurs et un index des oeuvres. Ni palmarès ni panthéon, cette histoire, qui se veut cohérente, est, comme il se doit, une construction. Si les interprétations proposées sont situées par rapport à un état des connaissances, les enchaînements opères manifestent des choix: soit qu'on prenne acte du verdict des siècles, soit qu'on procède aux révisions Jugées indispensables. Ce premier tome s'ouvre avec le Moyen Age, dont il présente les principaux monuments: le Poema de mio Cid, le Libro de buen amor, La Célestine, le romancero. Il les replace aussi au sein d'un vaste paysage: celui que dessine, au fil des siècles, l'épanouissement de la poésie épique et lyrique, celui
qui s'élargit à mesure que la prose conquiert de nouveaux territoires, jusqu'à l'apparition des premiers livres de chevalerie et des fictions sentimentales. Viennent ensuite les XVI, et XVII siècles: les deux Siècles d'or. On suivra le renouvellement de la poésie lyrique, de Garcilaso a Lope de Vega, de Herrera à Gongora, de Fray Luis de Leon à Quevedo. On verra aussi comment la prose de la Renaissance, sans s'interdire les explorations les plus hardies - il n'est que de citer les mystiques -, a imprimé un élan décisif au récit de fiction. Le Lazarillo de Tormès, les fables pastorales et les nouvelles mauresques précèdent ainsi Don Quichotte et l'avènement de la littérature picaresque: deux coups d'éclat qui marquent la naissance du roman moderne, sans qu'il faille méconnaître le parcours singulier d'un Quevedo ou d'un Graciân. On découvrira enfin, avec l'essor du théâtre, le triomphe d'une Comedia dont Lope de Vega, avec ses disciples, a su imposer la formule, avant que ne lui donne son second souffle la génération de Calderon.
0 personne en parle

Format

  • Poids : 1.47 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition

Dans la même catégorie