Histoire de la princesse de montpensier et autres nouvelles

MADAME DE LAFAYETTE

livre histoire de la princesse de montpensier et autres nouvelles
EDITEUR : GALLIMARD
DATE DE PARUTION : 05/03/09
LES NOTES :

à partir de
2,00 €

SYNOPSIS :

« M. de Guise ne se mêlait point dans la conversation, et sentant réveiller dans son coeur si vivement tout ce que Mme de Montpensier y avait autrefois fait naître,
il pensait en lui-même qu'il pourrait y demeurer aussi bien pris dans les liens de cette belle princesse que le saumon l'était dans les filets du pêcheur. »
3 personnes en parlent

Dans ce petit livre d'une centaine de pages, il y a trois nouvelles. Et je suis mitigé. J'ai eu du mal a intégrer la première car fidèle à elle même l'auteur cite pas mal de noms de personnages dès le début. Le temps de s'y mettre, après ça va tout seul. Mais soyons clair, ces trois nouvelles se ressemblent: adultère, deception, jalousie, etc. 3 femmes, 3 nouvelles et et 3 problèmes amoureux. Les histoires tournent toute un peu sur le même schéma. (C'est peut-être aussi pour ça qu'elles ont été rassemblées dans ce recueil :)) Je suis peut-être un peu déçue qu'il n'y ait pas eu plus de variété. J'ai tout de même apprécié l'ambiance qui s'y tramait car j'aime bien l'époque. Enfin, ce n'est pas un coup de coeur. Juste un petit livre sympa a lire pour une après midi. Et un film à regarder dans la soirée :)

searchxme
24/03/12
 

Autant d'histoires qui finissent mal !Mais on ne pouvait s'attendre à autre chose de la part de Mme de Lafayette : ces femmes ayant gravement péché, elles ne pouvaient plus vivre.Contrairement à La Princesse de Clèves, mais dont la mal était certes bien moindre, la réclusion aurait été une peine trop douce.

biduldoodle
31/07/11
 

Mme de Lafayette a écrit un triptyque autour de trois dames de la noblesse ayant vécu vers la fin du 16ème siècle et le début du 17ème siècle. Le premier portrait est donc celui de la Princesse de Montpensier (grand-mère de la fameuse duchesse du même nom, cousine germaine de Louis XIV face auquel elle s’opposa) qui commet un adultère avec le Duc de Guise. Se morfondant de cette erreur, elle trouvera, dans sa propre mort, une planche de salut ; après avoir causé indirectement la mort de son ami et homme de confiance, le comte de Chabannes (qui est seulement un être de fiction). Le deuxième portrait est la Princesse de Clèves et le troisième celui de la Comtesse de Tende, qui se trouve grosse des œuvres du mari (le Prince de Navarre) de sa meilleure amie (la Princesse de Neufchâtel) et se doit donc de l’annoncer à son mari déshonoré. Ces deux nouvelles sont donc des modèles du courant littéraire de la Préciosité, écrites par une des plus grandes Précieuses de cette époque. Le commentaire des textes est très complet voire même un peu trop car le lecteur se perd parfois dans la lecture des notes volumineuses mais néanmoins intéressantes. Un courant et un style littéraire à redécouvrir pour la beauté de cette langue écrite du 17ème siècle.

SophieC
08/03/11
 

Format

  • Hauteur : 17.90 cm
  • Largeur : 10.70 cm
  • Poids : 0.09 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition