Histoires de vertige

GREEN, JULIEN

EDITEUR : FAYARD
DATE DE PARUTION : 07/05/97
LES NOTES :

à partir de
14,99 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

L'apprenti psychiatre fut la toute première histoire que j'ai écrite, et en anglais. C'était en 1920 à l'université de Virginie où je continuais mes études. Publié presque aussitôt dans la Quarterly Review, et de nombreuses fois par la suite en Amérique, ce récit n'a été traduit en français qu'en 1976 par Jean-Eric Green pour un petit livre d'étrennes hors commerce du Livre de poche. Bien des thèmes de mon oeuvre s'y trouvent déjà. Toutes les autres nouvelles ont été écrites en français et publiées pour la première fois en 1984. Certaines datent de 1921
en Amérique, je les écrivais là-bas par nostalgie de Paris: La Grille, L'Enfer, Le Grand OEuvre de Michel Hogier. D'autres furent écrites dès mon retour en France en 1923, comme Le Rêve de l'assassin. La plupart s'échelonnent de cette date jusqu'en 1932, en marge de mes premiers romans. Portrait de femme et La Réponse datent des années cinquante. Pour moi, il n'y a aucun lien entre nouvelle et roman, car la nouvelle, la short story, n'est pas un court roman, mais un récit où, quand tout est dit pour l'auteur, celui-ci s'arrête. Commence alors le rêve. J.G.
1 personne en parle

De Julien Green, Américain francophone, intégré au petit cercle des écrivains de l'Académie Française, je n'avais jamais rien lu. Je le découvre donc avec ses "Histoires des vertige", recueil de nouvelles délicieusement étranges et perverses.L'ambiguïté des rapports de pouvoir constitue un de sujet de prédilection de Green, qu'il s'agisse de relation entre maître et domestique, ou adulte et enfant. De même, il excelle dans la description des vieilles filles condamnées à la broderie dans un profond fauteuil, à la lueur d'un feu de cheminée qui leur donne un peu de ce rose aux joues qu'elles ont perdu depuis longtemps. La solitude, les remords, les regrets mais aussi le basculement dans la folie, habitent les personnages de Julien Green. Le style élégant, parfois un rien suranné, et le suspens souvent au rendez-vous, rendent ses nouvelles très intéressantes et on a du mal à fermer le livre avant la fin.On pense parfois aux nouvelles d'Henry James ou de William Faulkner à la lecture des nouvelles de Julien Green, ce qui n'est pas peu dire...

Marianne33
25/02/13
 

Format

  • Poids : 0.43 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition