EDITEUR : LGF
DATE DE PARUTION : 02/03/05
LES NOTES :

à partir de
6,49 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

Didier van Cauwelaert Hors de moi « J'ai tout perdu, sauf la mémoire. Il m'a volé ma femme, mon travail et mon nom. Je suis le seul à savoir qu'il n'est pas moi : j'en suis la preuve vivante. Mais pour combien de temps ? Et qui va me croire ? » Un formidable suspense. Olivier Maison, Marianne. L'histoire fonctionne à merveille et dépasse les imaginations
les plus débridées. Jérôme Béglé, Paris Match. Derrière le charme rythmé de l'écriture, l'implacable habileté de l'intrigue. Jusqu'à la fin, vous ne làcherez pas ce polar scientifico-métaphysique. Nita Rousseau, Le Nouvel Observateur. Un thriller fascinant dont le rythme d'enfer tient le lecteur en haleine jusqu'au bout. Time Out (New York).
6 personnes en parlent

Un livre sur la question de l’identité, sur ce qui nous définit en tant qu’être humain unique. Les philosophes en ont largement débattu… Didier Van Cauwelaert arrive à nous faire vivre cette question de l’intérieur, nous mettant à la place de Martin Harris… Il nous plonge dans un roman intriguant, qui ne dévoile la vérité qu’en toute fin de récit, laissant la tension monter au fil du texte.Hors de moi est un roman qui se lit vite et qui nous emporte dans son tourbillon sans que l’on s’en rende compte, jusqu’au final, que l’on n’imaginait absolument pas. Carnet de lecture

Carnetdelecture
25/09/13
 

Dépaysant ! Parfait pour les vacances.Bon, au départ, c’est un peu flippant cette histoire. On ne peut manquer d’éprouver de l’empathie pour cet homme, Martin Harris, qui revient chez lui après être sorti du coma . En rentrant, sa femme prêtant ne pas le reconnaitre, et cerise sur le gâteau un homme a pris sa place, tout s’effondre ! Usurpation d’identité ? Complot ? Il s’ensuit toutes une série de tentatives pour prouver ses dires.Forcément, une nouvelle fois, il est question de botanique, sujet récurrent chez Didier Van Cauweleart, tout comme la recherche identitaire.J’ai passé un bon moment mais j’avoue que la fin est un peu tombée comme un cheveu sur la soupe, comme une conclusion bâclée.

Metaphore
03/08/13
 

Dès le début, on se demande qui est le vrai Martin Harris. Tout au long de l'histoire,l'auteur sème des fausses pistes, des doutes, des interrogations.. C'est bien écrit, on embarque facilement dans l'histoire et on s'attache rapidement à Martin, qui veut tant retrouver sa vie d'avant accident et connaitre son identité. Le style fluide nous entraîne dans son sillage et l'on a hâte de connaître de dénouement.

dvan
13/04/13
 

Botanniste américain arrivant à Paris où il doit retrouver un collègue pour des recherches sur les organismes génétiquement modifiés, Martin Harris est victime d'un accident qui le plonge dans le coma. Lorsqu'il en sort, il retourne chez lui et découvre qu'un autre Martin Harris vit là, sa femme ne veut plus le reconnaître. Se heurtant à des gens qui le prennent pour un fou alors que lui le prend pour des menteurs, il va chercher à savoir qui il est véritablement.Hors de moi est un court roman, qui se lit sur une soirée. Je l'ai "malheureusement" lu après avoir vu le film Sans identité. Donc question suspense, c'était un peu éventé. Malgré tout, les divergences d'avec le film permettent de ne pas avoir l'impression de revoir le film. Le récit à la première personne permet plus d'interrogations, des questions sur qui je suis réellement, pourquoi les autres sont comme ça avec moi. L'aspect neuropsychologique est quand même un plus par rapport au film. C'est peut-être fantasque mais on se rend que des fois on ne peut pas échapper à ce que l'on est malgré tous les formatages possibles.

Chiwi
03/02/13
 

Hors de moi est un livre qui se dévore! On plonge dans l’histoire de Martin Harris qui, après un coma, se retrouve dépouiller de sa vie et de son identité par un homme qui sait tout de lui. On arrive facilement à se mettre dans sa peau et à se questionner sur ce que l’on ferait si on se trouvait dans la même situation. Le suspens est tellement bien mené qu’on arrive à croire que le héros est en plein délire (au fur et à mesure, lui même se le demande). Il n’y a aucun temps mort et on ne veut pas lâcher le livre tant que l’on n’a pas tourné la dernière page. Le seul bémol de ce livre est le dénouement un peu déroutant qui n’est pas à la hauteur du reste du livre… En effet, je le trouve assez plausible mais la révélation est un passage trop rapide (maximum 5 pages). A lire pour passer un bon moment….

AlteaAitana
22/11/12
 

Un homme rentre chez lui après un coma et se rend compte qu'un inconnu a pris sa place, son identité, son métier. En somme, son absence prolongée a permis à l'autre homme de lui voler sa vie. Notre malade est donc sujet à une grande question : qui est l'imposteur dans toute cette affaire et où s'arrête la vérité?Ce livre a été très plaisant car le thème abordé a de quoi rendre paranoïaque. On ne parvient pas à être complètement sûr que le narrateur est dans le juste et c'est ce doute qui ne demande qu'à être confirmé au fil de l'histoire. Le style de Didier van Cauwelaert est plaisant même s'il ne reste pas inoubliable pour ma part. Je conseillerai ce livre à qui veut se détendre entre deux lectures plus denses.Tous ces moments qui me remontent à la gorge tandis que l'autre les relate, sans répit, comme autant de preuves à son actif. L'impression que ma vie sort de la bouche de ce type. La sensation que tout ce que je sais, tout ce que j'éprouve est projeté hors de moi, transvasé dans un homme plus brillant, plus ouvert, plus neuf, comme on verse un vin dans une carafe pour le décanter, et au fond de la bouteille il ne reste qu'un dépôt trouble (p. 78)Un joli moment de lecture, peut-être pas inoubliable mais divertissant ! "Aux âme bien nées la valeur n'attend pas le nombre des années" (Rabelais)

Melopee
04/06/11
 

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 11.00 cm
  • Poids : 0.14 kg

Dans la même catégorie