Huit honorables magiciens

HUGHART, BARRY

livre huit honorables magiciens
EDITEUR : DENOEL
DATE DE PARUTION : 10/10/01
LES NOTES :

à partir de
22,80 €

SYNOPSIS :

Alors que le bourreau Main du Diable est sur le point de battre son record de décollations successives réussies, 1044, excusez du peu, et qu'il s'en vient sur la grand-place de Pékin pour trancher le cou de Tou l'Hôtelier de sixième rang (condamné pour hérésie culinaire, mais ceci est une autre histoire), voilà que l'irruption d'un tch'i-mei - comprenez
un mort vivant -, le déconcentre. A la suite de cette catastrophe capitale, Maître Li et Boeuf Numéro Dix découvrent que le tch'i-mei venait de s'offrir un haut dignitaire chinois comme ultime repas. Et les voilà tous deux lancés dans une enquête, insensée et ô combien dangereuse, à la poursuite d'un émule chinois de Jack l'éventreur.
2 personnes en parlent

En Résumé : J’avoue sortir de ma lecture avec un léger sentiment de déception, pas que ce livre soit mauvais, non, il se révèle sympathique et offre un agréable divertissement, mais voilà il ne répond pas forcément aux attentes que j’avais suite à ma lecture du premier tome. L’histoire n’est pas mauvaise mais m’a paru abuser inutilement de sous-intrigues pas toujours utiles, ce qui rallonge l’ensemble. On retrouve toujours avec plaisir nos héros, même si on commence à regretter qu’ils aient du mal à évoluer au fil des pages. J’ai aussi trouvé certaines révélations un peu trop faciles et le deux ex machina de fin trop simpliste. L’univers se révèle toujours aussi dense, soigné et captivant à découvrir, avec cette Chine Imaginaire magique et pleine de couleurs. La plume de l’auteur est toujours aussi soignée et travaillée. Au final tout se révèle ici être une question d’attente, pour moi ce troisième tome est le moins bon des aventures de nos héros, mais si j’avais commencé ma découverte par ce tome 3 pour finir avec le premier tome j’aurai peut-être été moins critique. Un troisième tome qui reste tout de même plutôt sympathique à lire et à découvrir.

BlackWolf
20/01/15
 

Voilà la fin d’une série qui me plaisait beaucoup. Quel dommage que l’auteur n’ait pas continué.J’ai trouvé cette intrigue plus complexe que les deux précédentes.Nous retrouvons notre duo de choc qui trouve sur le chemin de leur enquête un marionnettiste et sa fille une chamanka.L’enquête les mènera dans les hautes sphères de la noblesse, des mandarins et des déités démoniaques.Bœuf numéro dix tient toujours le rôle du candide à lui les muscles, la sexualité et le monde des rêves.Li Kao utilise toujours sont esprit pour résoudre les énigmes et les sortir de situations compliquées. Il interprète les signes et son érudition va trouver en la personne du Marionnettiste du répondant. Je pense notamment à la scène surréaliste chez le haut gouverneur autour de plats traditionnels. Le théâtre va servir de diversion.Toujours le thème des illusions, je pense à la scène d’exorcisation. Le montreur de marionnettes fait penser à l’expression « qui tire les ficelles ». Qui est qui ? Qui fait quoi ? Notre duo va-t-il savoir faire la part des choses ?La part de « fantastique » est toujours importante…Vérité et justice ne vont pas souvent de paire. Maître Li s’en arrange à sa façon.On continue à explorer des histoires de la mythologie chinoises, ou s’en inspirant.[...] http://ramettes.canalblog

ramettes
14/04/14
 

Format

  • Hauteur : 20.50 cm
  • Largeur : 14.00 cm
  • Poids : 0.31 kg
  • Langage original : ANGLAIS (ETATS-UNIS)
  • Traducteur : PATRICK MARCEL

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition