Hunger games t.1

COLLINS, SUZANNE

EDITEUR : POCKET JEUNESSE
DATE DE PARUTION : 01/10/09
LES NOTES : Laissez une critique sur ce livre
à partir de
9,99 €
nos libraires ont adoré hunger games t.1
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

Dans un futur sombre, sur les ruines des Etats-Unis, un jeu télévisé est créé pour contrôler le peuple par la terreur. Douze garçons et douze filles tirés au sort participent à cette sinistre téléréalité, que tout le monde est forcé de regarder en direct. Une seule règle dans l'arène
: survivre, à tout prix. Quand sa petite soeur est appelée pour participer aux Hunger Games, Katniss n'hésite pas une seconde. Elle prend sa place, consciente du danger. A seize ans, Katniss a déjà été confrontée plusieurs fois à la mort. Chez elle, survivre est comme une seconde nature...
A l’heure des Hungers games tout est permis, les tributs de chaque district devront tout tenter pour rester en vie...
Malgrès les travers des jeux de télé réalité et l’oppression d’une dictature intellectuelle Katniss réussira t’elle à préserver son intégrité et sa vie?
Un roman d’anticipation à ne surtout, surtout pas manquer!

Julie (Arras)
A l'heure des Hungers games tout est permis, les tributs de chaque district devront tout tenter pour rester en vie...
Malgrès les travers des jeux de télé réalité et l'oppression d'une dictature intellectuelle Katniss réussira t'elle à préserver son intégrité et sa vie?
Un roman d'anticipation à ne surtout, surtout pas manquer!
Julie ,
Librairie
(Lille)
136 personnes en parlent
Voilà une belle entrée pour une trilogie qui restera importante dans la culture des livres jeunes lecteurs (blagues à part, je continue à en lire, faudrait il me poser des questions?) Vraiment très bon livre où l'on sent l'esprit de l'auteur proche d'un scénario de film. Il y a de tout et pour tout le monde : Romance (poussée mais pas trop, on est pas dans twilight), drame (la perte de l'innocence), action... Beaucoup de rebondissement pour un premier Hunger Games de qualité. Ce livre laisse à la fin, un besoin de retrouver nos héros pour connaitre la suite de l'histoire de Panem. Pour terminer, j'aimerais parler de Katniss, notre aventurière des temps modernes. Enfin une héroine qui ne pleure pas pour rien. Enfin un personnage avec des sentiments humaines : la peur, la trahison, le regard sur l'inconnu. Tout nous donne envie d'en savoir plus sur cet univers et découvrir les différentes tribus.
Romain M
Après avoir vu le film l'année dernière (qui m'a beaucoup plu), je me suis lancé dans la lecture du livre la semaine dernière et wow! Etonnante surprise! Le livre est parfait, impossible de le lâcher. J'ai été passionné de la première à la dernière page. J'ai déjà commencé le deuxième tome, je suis devenue accro! Franchement, c'est un livre à lire ABSOLUMENT.
Joanna Mlle
J'adore se livre , il y a beaucoup d'action , l' histoire et tres bien raconter et j'ai juste a dire que suzanne collins est une tres grande auteur !
rachelle
Une trilogie haletante et bien écrite ! Ca change de beaucoup d'autres ! Pas d'âge pour cette aventure, ce n'est pas un roman jeunesse !
Dydy12
Après avoir vu le film , j'ai voulu lire le livre ! Et je n'ai pas été déçu ! Enfin pas pour celui - là mais pour le dernier. Dans tous les cas je vous les conseille ( si vous ne l'avais pas déjà acheté !)
Rose maléfique ! Mlle
Dès les premières lignes de ce roman, on se retrouve happé dans le monde de Suzanne Collins. Il devient impossible de lâcher le livre et nous sommes obligés de lire les suivants dans la lancée. L'histoire est intéressante et original avec une pointe de suspens. Le film respecte bien le livre, mais rien ne vaut la lecture d'un bon livre avant de visionner le film.
Wizzette Mlle
Un des meilleurs livre du genre! Personnelement c'est celui que je prefère de la trilogie,je ne vois aucune critique à faire à son sujet. A peine commencé on ne peut plus en sortir,on ne pense plus qu'à lui avant de l'avoir fini. Et après on veut lire dans l'immédiat les 2 tomes suivant! Je vous conseille de lire d'abord le livre et ensuite de voir le film, c'est ce que j'ai fait, le film est bien mais on est beaucoup plus absorbé dans le livre qui nous tient en haleine du début à la fin. Un film ne remplace pas un livre ou l'on y decouvre une foule de details.
Sara Julia Mlle
IMPOSSIBLE DE LACHER ce livre! On a tout le temps envie de savoir ce qu'il va se passer après.
Julia Mlle
C'est ma meilleure amie qui m'a fortement conseillé ce livre & elle a vraiment eu raison d'insister. J'ai veritablement devoré ce roman et j'ai tres tres hate de lire la suite :D
Athanais Mlle

Il y a plus de 30 ans, Stephen King évoquait déjà une forme de télé-réalité dans Marche ou Crève, l'histoire d'un adolescent qui participe à La Longue Marche, un jeu a priori tout bête : 100 participants qui doivent marcher sans s'arrêter... sous peine de prendre une balle dans la tête ! Marche ou crève, sous les cris de la foule qui harangue les concurrents dans un délire paroxystique de plus en plus violent.Quand il a été question de choisir Hunger Games, de Suzanne Collins, pour la lecture commune du mois d'octobre sur Imag'In, j'en avais beaucoup entendu parler, mais je ne savais pas au juste de quoi il était question. J'ai lu le résumé, comme toujours puisque c'est mon principal critère de décision au moment de choisir mes lectures, et il n'en a pas fallu plus pour me décider à tenter l'aventure. Le sujet me plaisait, la blogosphère résonnait d'échos flatteurs... En avant !L'histoire prend place dans une société sous contrôle, où le but ultime des Hunger Games n'est autre que prouver, chaque année, la toute puissance des dirigeants. Regardez, nous prenons vos enfants, et vous ne pouvez rien faire contre ça. Nous les obligeons à s’entre-tuer dans une arène, nous vous obligeons à assister au spectacle, et vous ne pouvez rien faire contre ça. Nous sommes tout-puissants, et vous ne pouvez rien faire contre ça. L'injuste hasard de la sélection, un jeu mortel, des règles qu'on change à l'envi...C'est un ouvrage extrêmement dur que celui-ci, violent autant par les scènes qu'on nous décrit que par certains concepts mêmes. C'est aussi et surtout une réflexion sur le libre-arbitre, la liberté d'expression, sur les choix qu'on fait quand on est acculé et qui nous transforment indéniablement, sur les limites qu'on se fixe à soi-même et qu'il faut fixer aux autres, sur l'injustice et la révolte. Plutôt littérature "jeunes adultes" que "jeunesse" à mon sens, c'est un livre fort qui, par ses personnages attachants, impose au lecteur de choisir son camp.Car les Hunger Games ne sont pas que les Jeux de la Faim, ce sont aussi les jeux des faux-semblants, de la manipulation par les médias, autant de thèmes que Suzanne Collins aborde avec brio, avec légèreté d'une certaine façon, avec gravité aussi. Grâce à une intrigue efficace et sans temps mort, Hunger Games se lit très vite, très bien. Une saga qui compte, et ne laisse pas insensible.

un flyer
01/11/11

Ce roman est riche en suspense, en action et en tension, l'histoire vous prend à la gorge, et d'ailleurs vous vous en prenez plein les mirettes.C'est un livre incroyable.L'histoire se montre dure, mais pas éprouvante, ce sacrifice mis en scène dénonce aussi un voyeurisme déplacé en plus du totalitarisme qui écrase un peuple. L'intrigue est riche et palpitante, en plus d'être complexe, bouleversante, vibrante et sexy (disons qu'on trouve également des sentiments d'amitié et d'amour, ce qui est fort appréciable).Pas du tout gore, le synopsis du livre pourrait impressionner les coeurs les plus fragiles, mais que nenni. L'auteur a été habile pour déjouer les pièges, même si elle parsème le chemin d'embûches et de surprises plus ou moins agréables.Je suis totalement fan de ce genre de livres ! Les personnages sont tous très beaux et attachants, leur histoire belle et terrible, le symbole du courage, du dévouement et de l'absolu.

Clarabel
12/12/09
 

« Je veux mourir en étant moi-même. Tu comprends ? (Je secoue la tête. Comment mourir autrement ?) Je ne veux pas changer dans l'arène. Me transformer en une espèce de monstre que je ne suis pas. »Douze garçons et douze filles sont tirés au sort pour participer de force aux Hunger Games, les jeux initiés par le Capitole pour divertir et contrôler le peuple. Sur vingt-quatre candidats, un seul survivra. Alors que sa petite sœur est sélectionnée, Katniss n'hésite pas à prendre sa place.Rien d'original jusqu'ici. La littérature et le cinéma fourmillent d'exemples du genre. Sur la quatrième de couverture, Stephen King himself en rajoute une couche : « Impossible de lâcher ce livre ; c'est comme si votre vie en dépendait ». Ouais... on va voir ça !Et bien ce que je peux vous en dire, est heureusement qu'aucune caméra ne m'a filmée durant ma lecture. J'ai tourné les pages avec frénésie, en tremblant telle une droguée en manque qui obtient enfin sa dose. Ma famille a dû supporter une nouvelle phase autistique. J'ai refusé de faire quoi que ce soit, de voir qui que ce soit de tout le week-end. C'est du bon, du très très bon !Ce qui fait la réussite d'Hunger Games, c'est avant tout le fait que Suzanne Collins nous propose, mine de rien, une analyse complexe d'un monde de dérives enrobée dans une écriture accessible et un suspense haletant. Elle a pensé à tout : la stylisation de la violence, les différents regards portés sur celle-ci, la culture propre à chaque district, le troc de sa vie contre de la nourriture, les meilleures chances de survie des mieux lotis, sans oublier l'essentiel triangle amoureux qui est, ici, intelligemment mis en scène.Les images sont tellement puissantes que j'en ai eu des palpitations. Et dire que je dois attendre, comme tant d'accrocs, la suite en mai 2010. Sans pression aucune aux traducteurs, LA SUIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIITE !!!!Extrait" Au Capitole, on a recours à la chirurgie pour faire paraître les gens plus jeunes et plus minces. Dans le district Douze, la vieillesse constitue un succès en soi car beaucoup de gens meurent prématurément. Quand on voit une personne âgée, on a envie de la féliciter, de lui demander le secret de sa longévité. On envie les gros, qui s'en sortent manifestement mieux que le reste d'entre nous. Mais ici, les choses sont différentes. Les rides n'ont rien de désirable. Une bedaine n'est pas un signe de réussite. "

Theoma
07/12/09
 

Et si on cassait la moyenne , allez , soyons fous !Yerk , yerk , yerk...à l'instar de la hyene rieuse ( dont l'imitation est à s'y méprendre , je vous l'accorde ) , j'ai eu comme un énorme sentiment de foutage de gueule en refermant ce bouquin...Enorme , phénoménal , incroyable , le livre de toute une génération...(re yerk , yerk...) , tels furent les adjectifs lus ici et là pour qualifier cette oeuvre dystopique d'un niveau soi-disant sans égal...On est meme plus dans le deuxieme degré là...En meme temps , la faute m'en incombe totalement puisque je m'étais deja fait avoir dans les grandes largeurs avec Numéro Quatre !Alors pourquoi tant de haine me direz-vous ?Le fonds , tout d'abord , que l'on a touché ici assez régulierement , est un des themes les plus éculés qui soit donc pour l'originalité , on repassera . Cette idée de chasse à l'homme , theme toujours tres porteur , particulierement lorsqu'il s'agit d'enfants comme dans le cas présent , est vue , revue et à moins d'etre soutenue par une plume alerte et incisive ( re-re yerk mais on y reviendra..) , n'a d'originale que le nom ! En effet , les chasses du comte Zaroff , l'excellent Battle Royale , Chiens de Sang...sont autant d'oeuvres autrement plus enlevées que cette pale copie . La bonne idée était de coupler cette chasse atypique avec ce qui s'apparente desormais comme etant la grand messe du telespectateur , je veux bien sur parler de la télé-réalité mais une fois encore , rien de neuf sous le soleil...Running Man , Marche ou Creve de l'ami Bachman/King ( qui sert d'ailleurs de caution morale en quatrieme de couverture et qui a du oublié qu'il avait deja traité le sujet de façon bien plus enlevée ! ) , romans d'anticipation dystopiques , évoquaient deja brillamment ces nouveaux jeux du cirques décérébrant .La forme , aaaaaaah , la forme , vaste sujet de plaisanterie...Rarement je n'avais lu un bouquin aussi plat...Un vocabulaire pauvre au possible , un enchainement de formules toutes faites , des pseudos rebondissements anticipés à des kilometres , un amour transcendant ( je l'aime mais lui m'aime t'il si moi je l'aime autant qu' il m'aime?) qui est à Roméo et Juliette ce que Lagaf est à la chanson française...Bref , un livre moyen ecrit avec peu de moyens...LE livre de plage par excellence à lire en dégustant une bonne glace ( qui pourra également servir de marque-page ) , en pourchassant la méduse cendrée ( qui pourra également servir de..) , en joggant sur le goemon ( qui pourra...)...C'est à la guise de l'imaginaire...2.5/5 parcequ'il fait beau et que je suis de bonne humeur...Hunger Games : les jeux de la faim , peut-etre , mais en ce qui me concerne , ce sera surtout les jeux de la fin !

TurnThePage
31/10/13
 

E crois que ça devient une habitude pour moi de ne pas faire comme tout le monde. Surtout en ce qui concerne les romans jeunesse. Parce qu’une fois de plus, et bien je ne vais pas suivre l’avis général qui consiste à dire que ce roman est absolument génial.Non pas que je l’aie trouvé mauvais, non. Je l’ai trouvé sympa. Ce qui reste quand même dans du positif, hein. Mais disons simplement que je ne considère pas Hunger Games comme un chef d’œuvre.Tout d’abord, il y a l’histoire de base : Les jeux de la faim. Un idée originale que l’auteur a su bien exploiter. L’auteur embarque dans cet état totalitaire, où les hommes ont perdu leurs libertés et pour beaucoup tentent de survivre tant bien que mal. Paraît-il que c’est du vu et revu et que c’est pompé sur Battle Royal. N’ayant pas lu ce dernier, de mon côté et bien ça m’apparait comme un thème intéressant.Et puis il y a l’histoire de Katniss, cette fille qui va se retrouver à participer à ces fameux hunger games. Et je dois bien avoir que, dès qu’elle rentre dans l’arène, et bien je me suis prise au jeu, j’ai suivi son aventure avec un intérêt non dissimulé. Enfin, jusqu’à un certain point. Car malheureusement, il y a un certain nombre de petites choses qui m’ont déçues durant ma lecture.J’ai trouvé le style de l’auteur trop simplet. Limite enfantin. Je veux bien que ce roman s’adresse à ados, mais un minimum d’effort dans le choix des mots ou des tournures de phrases n’aurait pas été du luxe. Le vocabulaire employé reste basique, sans surprise et même redondant. Quel dommage, vraiment.Concernant l’action, là aussi je suis assez mitigée. Car s’il se passe beaucoup de choses, plus ou moins éprouvantes pour les tributs de ces jeux, et notamment pour Katniss, il y a selon moi un manque cruel de surprises. Alors, oui bien sûr, Katniss étant l’héroïne, je savais qu’elle allait s’en sortir. Sauf que toutes les décisions prises par le capitole, et bien je m’y attendais. A tel point que j’ai même cru qu’ils voulaient qu’elle gagne. Niveau suspens, j’ai vu mieux.Enfin, j’ai trouvé Katniss intéressante dans l’ensemble. Mais je trouve qu’elle manque un peu de peps. J’espère sincèrement que par la suite elle va se révéler plus mordante, surtout si, comme j’ai cru comprendre, il est question de révolte dans le tome suivant. En résumé, il y a une idée de base plutôt sympathique, quelque part on se laisse prendre à l’histoire, mais finalement, le vrai problème de ce roman reste l’écriture qui manque de style. Et du coup, gâche pas mal de choses.

Nelcie
28/10/13
 

Hunger Games est un roman dont j’ai beaucoup entendu parler sur les forums et notamment sur celui de Livraddict. Je me suis donc lancée dans cette lecture avec fébrilité et je n’ai pas été déçue. Ce roman met en scène Katniss, une jeune fille de 16 ans qui à la mort de son père prend en charge sa famille. Elle est dotée d’un caractère très fort et affirmé et elle ne se laisse jamais faire ni dicter sa conduite. Encore une héroïne au caractère bien trempé, comme je les aime! Son côté débrouilard m’a tout de suite plu. En effet, Katniss se rebelle à sa manière. Elle sait qu’elle ne peut rien contre le système mais elle contourne les règles dès qu’elle le peut. Ainsi elle n’hésite pas à braconner aux côtés de son ami Gale. La relation entre les deux personnages n’est malheureusement pas assez étoffée à mon goût mais on se doute bien que dans le deuxième tome elle le sera davantage.Ces deux-là sont faits pour s’entendre! L’auteur réussit à créer un monde dévasté. Que s’est-il passé? On ne le sait pas et cela importe peu. En effet, le plus intéressant est qu’elle a su reconstituer un univers, un monde où la tyrannie règne en maître. Suzanne Collins décrit un monde régit par la terreur et la souffrance. Les hommes sont contrôlés par un jeu de téléréalité cruel. Ces hunger games ne sont pas sans rappeler bien sûr le mythe du Minotaure. Et c’est là, à mon sens, que se concentre tout le génie de l’auteur. En effet, le lecteur assiste à un retour aux sacrifices et aux coutumes antiques. Comme dans le mythe grec, l’état sacrifie chaque année douze filles et douze garçons. Ceux-ci ne se feront pas dévorer par le minotaure mais ils devront s’entretuer dans une arène gigantesque. C’est le retour aux jeux du cirque romains symbolisés par la corne d’abondance à la fois destructrice et salvatrice. Les spectateurs peuvent parier sur tel ou tel joueurs. Si l’action semble ralentir, les juges corsent le tout, déclenchant orages, tempêtes, incendies ou sécheresses. On prend bien sûr plaisir à suivre Katniss qui ne peut compter que sur son expérience et son instinct pour s’en sortir. Douée pour la chasse, elle parvient à se nourrir et sait se défendre comme jamais. Mais contrairement aux autres joueurs, elle est douée d’un grand sens moral et n’oublie jamais qu’elle est un être humain. Ainsi, elle va lier une alliance avec la petite Rue, l’une des concurrentes les plus jeunes et les plus fragiles. Katniss la prend sous son aile et s’en occupe comme s’il s’agissait de sa petite soeur. Lorsqu’elle meurt, elle veut lui montrer son amour et cherche à défier une dernière fois l’Etat. Elle recouvrira Rue de fleurs, lui offrant de cette manière une ultime sépulture. Seul bémol à ma lecture, le fait que je n’ai pas tellement apprécié Peeta, l’équipier de Katniss. Un garçon un peu mou selon moi qui n’a rien d’un héros et qui se "blesse" trop facilement. Est-il sincère avec Katniss ou est-ce une simple mise en scène. A la fin de ma lecture, je n’ai pas su trancher. En bref, un roman que j’ai adoré. Les références à la culture gréco-latine sont un vrai régal. Un roman a découvrir. Carolivre

un flyer
22/09/13

En fin d’année, je n’ai remarqué que des éloges sur ce livre qui ne m’attirait pas particulièrement quand je le voyais en librairie. La sortie du film cette année en mars à accélérer la lecture de cette histoire (je préfère en général le livre au film).Et me voilà donc embarquée dans les Hunger Games.L’histoire se passe, dans un futur proche, à Panem, pays qui a vu le jour sur les terres d’Amérique du Nord, dévastées par les catastrophes naturelles et la guerre. Panem est divisé en 12 districts, dirigés par le Capitole. Afin d’assoir sa suprématie et de rappeler son pouvoir, le Capitole organise les Hunger Games, grand jeu de téléréalité où 24 candidats (une fille et un garçon, âgé de 12 à 18 ans, de chaque district) sont réunis et doivent s’affronter jusqu’à ce qu’il ne reste plus qu’un seul survivant.Pour le district 12, les tributs (c’est le nom des candidats) sont Katniss Everdeen et Peeta Mellark.KATNISS est une jeune fille de 16 ans qui subvient, grâce à la chasse et aux braconnages, aux besoins de sa mère et de sa petite sœur, Prim, depuis le décès de son père. Le jour de la nomination des tributs, elle n’hésite pas une seule seconde à prendre la place de sa sœur quand cette dernière est nommée. Katniss est futée, ingénieuse, sensible, déterminée et courageuse. Elle est très attachante mais peut aussi être un tantinet agaçante à jouer avec les sentiments des autres.PEETA, jeune homme blond aux yeux bleus de taille moyenne et trapu est le fils du boulanger du district 12. Il donne l’image d’un mec sûr de lui avec une pointe de sensibilité qui est toujours prêt à aider et assez intelligent pour faire ce qu’il faut pour pouvoir arriver à ses fins. Son personnage est attachant car, au moins lui, est sincère par rapport à une chose (que je ne dévoilerais pas ici).Autres personnages :GALE, meilleur ami (il voudrait, je pense, être son petit ami) et partenaire de chasse de Katniss. Il est surtout présent au début de l’histoire mais, à mon avis, sera plus présent dans les autres tomes. HAYMITCH, ancien vainqueur des Hunger Games, qui a comme mission d’aider et de soutenir Katniss et Peeta lors de ces jeux-là.CINNA, styliste de Katniss, est un homme qui a l’air charmant et doux. Il est très prévenant envers Katniss.EFFIE TRINKET, personnage originale mais à qui on peut quand même s’attacher malgré que parfois elle soit agaçante avec ses manières.Le livre est composé de 2 parties : la première concerne l’avant des jeux et la deuxième les jeux proprement dit. Dès le début de l’histoire, toutes les bases de l’histoire sont posées et nous sommes tout de suite dans le bain vu que l’on entre dans le district 12. Cela nous permet d’être d’emblée dans l’histoire.Ce livre fait partie d’une trilogie, sorti pour le tome 2 en 2010 et pour le tome 3 en 2011.Comme je le dis au début, un film sort le 21 mars 2012J’ai adoré ce livre pour son histoire, pour ses personnages très différents les uns des autres. L’auteure a su créer une addiction, je voulais toujours en savoir plus. Bien que la fin soit prévisible, je me suis toujours posée la question « mais comment elle va se sortir de se pétrin ? » et je suis restée néanmoins scotcher au livre par l’enchainement des événements, par la multitude de rebondissements.Le livre peut se suffire à lui tout seul mais judicieusement, l’éditeur a mis le premier chapitre du tome 2 à la fin. Et je vous préviens, si vous le lisez, vous n’aurez qu’une seule idée en tête : savoir ce qui va se passer et vous aurez qu’une envie : lire le tome 2.J’émets juste un bémol : toute l’histoire est vécue à travers Katniss, je trouve que voir à travers les autres personnages (surtout les tributs) aurait amené encore plus d’éléments à ce roman.Et mon plaisir a juste été amoindri par le fait que j’ai vu la bande annonce avant de commencer le livre. Donc, j’avais en tête les personnages du film et n’ai pas réussi à les imaginer autrement.En bref, je rejoins l’avis de beaucoup d’entre nous. HUNGER GAMES est à lire absolument surtout si vous aimez les dystopies, les histoires addictives, les histoires à rebondissements. Moi, perso, j’ai adoré et j’ai la chance d’avoir les tomes 2 et 3 dans ma PAL (grâce au Père Noël) …

Didinebzh29
02/09/13
 

Katniss vit dans un monde nommé Panem ou le Capitole, lieu de pouvoir inaccessible, domine 12 districts ayant chacun sa particularité. Les habitants des districts survivent avec une épée de Damoclès posée en permanence sur leur tête : la moisson. Chaque année un couple de "tributs" par district est tiré au sort et doit partir aux Hunger Games. Un jeu injuste et ultra-violent puisqu'un seul tribut peut en ressortir vivant après avoir éliminé les 23 autres concurrents.Cette année c'est Prim, la soeur de Katniss, qui est tirée au sort ! SA soeur va prendre sa place...IMPOSSIBLE de lâcher ce livre !!!!!!!!!!!!! J'en avait tellement entendu parlé que j'avais peur d'être déçue.... Mais alors je me suis trompée sur toute la ligne ! C'est très bien écrit et construit, tous les ingrédients d'un bon roman d'action à suspense sont bien là !Si vous lisez la première page, vous êtes condamnés..... à lire jusqu'au bout, presque sans s'arrêter !

saomalgar
26/08/13
 

Excellent livre, à l'histoire véritablement prenante et à l'écriture très moderne. On suit les aventures de Katniss en retenant son souffle. On admire son courage, son sacrifice, et sa détermination. Il y avait si longtemps que je n'avais pas craqué pour un livre au point qu'il me suive partout... J'ai eu dû mal à décrocher de l'histoire. Les personnages sont très attachants et on se met facilement dans la peau de Katniss qui malgré un côté indépendant très prononcé est extrêmement généreuse ! LIVRE A LIRE ABSOLUMENT !

MariePattz
13/07/13
 

L'histoire de deux héros, appelés à défendre les couleurs de leur village. Le concept de "battle" peut sembler vu et revu... Et pourtant l'on se sent aspiré par le roman dès les premières pages. Une histoire qui nous tient en haleine jusqu'au bout, un suspense et un rythme dans les lignes qui font de ce roman une perle à lire !

Leni
23/09/12
 

Pas la peine de présenter ce Magnifique livre que l'on ne présente plus. Alors je vais parler de mon sentiment. J'ai lu Hunger Games à sa sortie en 2009. 3 ans après il détient toujours la 1ère place dans mon palmarès des livres que j'adoré.En 3 ans justement, beaucoup on essayé de l'imiter mais bien que certains romans ait particulièrement attiré mon attention, jamais il n'a été égalé.Pour les derniers sur cette Terre qui ne l'on pas encore lu : Il faut le faire et vite!

petitepelerine
13/09/12
 

Dans un futur dirigé par le Capitole, un jeu terrible est organisé; les Hunger game. La règle est simple: Tuer ou être tué. Lorsque sa petite soeur est tirée au sort pour y participer, Katniss n'hésite pas un seconde; elle prend sa place. Avec Peetha, elle combatra... mourra, mourra pas? A vous de lire le livre...Un livre GENIAL!!!La série contient trois tomes disponibles et paraîtra au grand écran le 21 mars 2012. MissFunny

un flyer
07/03/12

Bien que je n’ai entendu que du bien à son sujet, j’étais hésitante car au vu du résumé, le concept ne m’apparaissait pas vraiment original. J’y trouvais des accents de déjà-vu notamment chez le grand King avec Running Man ou encore Marche ou Crève. Et puis finalement, les copines m’ont convaincue.Résultat : Acheté le jour même et terminé le lendemain en ayant eu de grosses difficultés à le lâcher pour aller dormir.Il y avait longtemps que je n’avais plus ressenti cet enthousiasme de lecture que je connaissais avec King ou encore avec Mickaël Crichton, ces écrivains de génie qui ont le talent incroyable de vous plonger dans une histoire au rythme haletant, trépidant et tellement prenante que vous avez la sensation de faire partie de l’histoire et que vous avez comme une impression de flottement une fois votre lecture achevée, un peu comme lorsque l’on se réveille le matin après une nuit plongée dans un rêve des plus réalistes.Bref, un récit addictif malgré quelques ombres au tableau mais sur lesquelles on passe outre et malgré une fin largement prévisible.Le récit à la première personne ne m’a pas trop dérangée. C’était une de mes craintes notamment parce que les personnages principaux sont des adolescents et j’ai du mal à m’identifier dans ces cas-là. Mais heureusement Katniss est finalement une jeune fille très mature, forte et débrouillarde bien qu’elle soit franchement naïve lorsqu’il s’agit d’histoires de cœur. Certains lui ont reproché sa froideur et son manque de sensibilité. D’un autre côté, je préfère ça plutôt qu’un personnage pleurnichard « oh mon Dieu c’est horrible ! ». Il ne faut pas non plus oublier qu’elle est dans un contexte de survie où c’est elle ou les autres. Et je crois personnellement qu’on ne peut juger personne dans ce genre de situation.Comme beaucoup, j’ai bien aimé Peeta, un garçon solide, sincère, intelligent et tempéré. Je crois qu’aucun personnage ne m’a particulièrement agacée.Le cadre est bien planté. Les descriptions sont assez précises pour s’imaginer le décor futuriste du Capitole. On aimerait le voir de ses propres yeux !Sur le contexte post-apocalyptique, on aimerait bien sûr en savoir plus mais l’objectif du roman n’est pas là. Ce que je pense être cet objectif est justement la dénonciation d’un monde superficiel incarné par le Capitole et du phénomène de la télé-réalité utilisé comme moyen de manipulation de la population. Et c’est ça qui m’a perturbée ici. Malgré la narration à la première personne, le lecteur se retrouve un peu dans une position de voyeur tout comme les spectateurs contraints de suivre la retransmission des Hunger Games et se prend un peu au jeu. J’aurais encore beaucoup de choses à dire mais je me réserve pour le club. Et puis il y a beaucoup d’autres chroniques sur ce titre qui donnent plus de détails. On en trouvera notamment un large éventail ici.C’était en tout cas une lecture très divertissante que je ne peux que conseiller à ceux qui, comme moi avant, font de la résistance ;)

Aaliz
29/01/12
 

Voilà des mois que j’entends parler d’Hunger Games et que je vois les compliments fleurir sur les blogs que je visite. Evidemment, j’avais très envie de me faire ma propre idée, mais comme mes acquisitions dépendent essentiellement de mes trouvailles d’occasion et des trocs, il fallait attendre que l’occasion se présente… Et voilà que la chance tourne et que Elea23 me le propose en échange ! Et comme les choses sont bien faites (si si !), une lecture commune s’est mise en place sur Livraddict, dans la même période !Je sortais des quatre lectures contemporaines de la rentrée littéraire, j’avais très envie de littérature imaginaire ; Hunger Games est tombé à piques ! Alors mon ressenti doit être très influencé par cet « environnement » et peut-être que si j’avais lu ce premier tome entre deux autres titres du genre, mon impression serait différente ?… Pour l’heure, même si ça n’a pas été la lecture du siècle, c’est quand même un joli petit coup de cœur qui me donne sérieusement envie de lire la suite !Katniss, 16 ans, chasse chaque jour en dehors du territoire, avec son ami Gale, depuis la mort de son père quelques années plus tôt. Grâce à ses prises, elle parvient à nourrir quotidiennement sa mère et sa petite sœur et à se faire un peu d’argent sur le marché noir.Comme chaque année, le jour de la Moisson arrive. Katniss et Gale s’inquiètent des statistiques car leur nom apparaît des dizaines de fois…Mais, comble de malchance, la jeune fille choisie dans le district 12 - leur district - n’est autre que Primrose, la petite sœur de Katniss, alors que son nom n’apparaissait qu’une fois pour le tirage au sort ! Ne voulant pas que sa petite sœur fragile subisse l’horreur des Hunger Games, Katniss se porte volontaire pour prendre sa place.Bien vite, elle est conduite en compagnie de Peeta - le garçon du district 12 sélectionné - au Capitole où elle va subir un entraînement et où il s’agira de se vendre intelligemment pour recevoir un maximum de sponsors avant d’entrer dans l’arène… de laquelle seulement un seul des 24 participants ressortira vivant !Le gros plus de cette histoire réside dans son contexte. Dans une Amérique du Nord post-apocalyptique rebaptisée Panem, séparée en 12 districts (le 13ème a été anéanti par le gouvernement pour rébellion) ayant chacun une spécialité, toute la population se réunit chaque année pour assister aux Hunger Games que l’on peut traduire par « Jeux de la faim ». Les 24 participants (un garçon et une fille par district), âgés de 12 à 18 ans, sont tirés au sort, entraînés pendant quelques jours aux techniques de combat et de survie (les districts les plus favorisés - les premiers - s’entraînent depuis leur naissance, on les appelle les « carrières »), relookés et enfin enfermés dans une arène. Nous voilà de retour aux jeux du cirque romain où les combattants s’entretuaient pour le plus grand plaisir - malsain - des spectateurs-voyeurs. Chaque année la configuration de l’arène change (désert aride, zone glacière, montagne escarpée,…) mais le but est le même : les participants doivent s’entretuer pour que seul le meilleur survive. Evidemment, les juges et donc le gouvernement, pour corser un peu le show, n’hésite pas à modifier les règles, déclencher des catastrophes « naturelles » ou encore provoquer les affrontements. Tout est filmé, tout est fait pour que le spectacle soit à la hauteur. On en vient donc aux thèmes ô combien d’actualité du voyeurisme et de la téléréalité où l’humanité n’a plus d’importance, seul le show compte et peu importe ce qu’il faut faire pour en arriver là…Dans ce contexte particulier, on découvre Katniss l’héroïne, une jeune fille forte. Je ne l’ai pas toujours appréciée malgré son courage et sa ténacité ; elle a un côté très naïf qui m’agaçait parfois, mais elle évolue au fil des jours dans l’arène, c’Est-ce qui importe. Peeta quant à lui, le fils du boulanger choisi pour lui « tenir compagnie » dans l’arène, est une figure que j’ai beaucoup aimé ; sans doute le personnage que j’ai préféré. Posé, réfléchi,… j’irai même jusqu’à dire « noble ». Il suit une ligne de conduite du début à la fin, sans compter que, contrairement à Katniss, il voit un peu plus loin que le bout de son nez… Bref, je l’ai beaucoup apprécié.Les personnages secondaires sont nombreux mais assez bien traités pour qu’on les différencie et apprenne à les aimer. Citons ceux qui m’ont le plus marquée : Primrose, la petite sœur de 12 ans, douce et fragile qui adore les animaux ; Gale, l’ami de chasse de 18 ans qui, je n’en doute pas, ne voit pas uniquement Katniss comme une camarade ; Haymitch, l’ancien survivant du district 12, ivrogne qui devient le mentor de Katniss et Peeta pendant les jeux ; Cinna, le styliste de la jeune fille, qu’on voit peu mais qui inspire la sympathie ; ou encore la petite Rue, la benjamine des Hunger Games qui a plus d’un tour dans son sac… J’en oublie beaucoup mais ils sont trop nombreux pour être tous cités ici. Suzanne Collins nous offre là une palette de personnages fouillés et attachants !J’ai également apprécié le rythme de cette histoire. Je pense qu’on peut grossièrement couper ce premier tome en trois parties (différents de celles données par l’auteure) : pour commencer, l’introduction du monde avec la présentation des personnages, jusqu’à la sélection ; ensuite l’entraînement, le relookage et tout ce qui se passe avant d’entrer dans l’arène ; et enfin, les Hunger Games en eux-mêmes. Evidemment, la plus longue est la dernière, mais les premières ne sont pas dénuées d’intérêt et ne sont pas du tout ennuyeuses (ce qu’on peut parfois reprocher aux premières pages d’un livre du genre). Les chapitres courts entretiennent ce rythme soutenu ; les quelques 380 pages se dévorent sans aucun temps mort, c’est même assez addictif !Quant au style de Suzanne Collins en lui-même, je n’ai pas grand-chose à en dire. Je me base bien sûr sur la traduction française que j’ai trouvée fluide et agréable à parcourir. J’ai aimé suivre cette histoire du point de vue exclusif de Katniss (à la première personne du singulier, donc) qui rend les choses encore plus palpables et prenantes. On découvre tout en même temps qu’elle, à travers ses yeux ; on a l’impression d’y être !Si je n’ai pas eu d’énorme coup de cœur (peut-être à cause de l’héroïne que je n’ai pas constamment adorée), on peut quand même parler de petit coup de cœur… alors je lirai la suite - qui s’annonce différente et peut-être plus « mature » - avec beaucoup de plaisir ! Il faudra également que je revoie Battle Royale et que je lise le livre d’origine ; l’histoire abordant les mêmes thèmes.

DameMeli
20/07/11
 

Le moins que l’on puisse dire, c’est que Hunger Games est un roman prenant : j’ai d’abord lu les cent premières pages d’une traite un matin puis lorsque j’ai repris ma lecture le soir, il m’a été impossible de m’y arracher et j’ai lu toute la nuit sans m’arrêter – au final, j’ai lu ce livre en moins de 24 heures ! Pourtant, on ne peut pas dire que le style soit extraordinaire ; quant à l’intrigue, presque tous ses rebondissements ainsi que l’issue finale sont prévisibles, surtout lorsqu’on sait que deux autres tomes suivent celui-ci. Mais alors, qu’est-ce qui rend ce livre aussi captivant ? Eh bien, tout d’abord, là où j’ai trouvé Suzanne Collins très forte, c’est qu’elle s’arrange pour nous faire entrer immédiatement dans l’histoire : en effet, là où certains premiers tomes d’une saga sont parfois un peu long à mettre l’intrigue en place, ici on démarre tout de suite avec la Moisson, c’est-à-dire le moment où les participants aux Jeux sont choisis. On est ainsi directement propulsé dans l’histoire, de laquelle il est pratiquement impossible de s’extirper avant la fin – d’autant plus que chaque chapitre se termine par un cliffhanger. Katniss, l’héroïne, y est également pour beaucoup : on s’attache très vite à cette courageuse jeune fille et on n’a plus qu’une idée en tête, la voir sortir vivante de l’arène. En revanche, j’ai eu plus de mal avec Peeta, que je n’ai pas réussi à aimer, en dépit de l’amour sincère qu’il semble éprouver pour Katniss depuis des années, et l’acharnement de cette dernière à le sauver m’a un peu agacée. Et j’ai regretté que l’on voie très peu Gale, le meilleur ami de Katniss. En ce qui concerne les tributs, j’ai eu un coup de cœur pour la petite Rue, candidate du Onzième District, et l’attitude de Thresh m’a émue. Pour les autres participants, Collins s’est débrouillée soit pour ne pas les personnaliser suffisamment, soit pour les rendre détestables, de façon à ce que leurs morts successives ne soient pas trop dures pour le lecteur. Car j’avoue que c’est un aspect de ce roman que j’appréhendais énormément, ce qui explique pourquoi j’ai mis autant de temps à me décider à le lire, alors que j’en entendais parler depuis des mois : j’imaginais des descriptions d’atroces massacres et j’avais peur de ne pas les supporter. Mais excepté deux ou trois scènes assez difficiles (comme celle au tout début des Jeux ou celle de l’attaque des mutations génétiques), Hunger Games ne verse pas du tout dans le gore. Ce roman est également une dénonciation de la téléréalité et de ce qu’elle pourrait devenir si nous ne faisons pas attention. La façon dont la moindre seconde de la préparation des tributs est filmée laisse une impression de malaise et le fait de diffuser leur agonie dans l’arène est tout simplement ignoble. Enfin, j’ai trouvé assez horrible aussi le fait que certains districts – les plus riches – entraînent des enfants dès leur plus jeune âge afin de les envoyer aux Jeux (on les appelle des « carrières ») : car avoir un champion aux Jeux est synonyme de prestige pour le district dont il est issu. Un roman extrêmement captivant, donc, bien qu’au dénouement assez prévisible !

ElizabethBennet
27/08/10

Katniss a 16 ans et vit dans le 12ème district de Panem, le plus pauvre. Depuis la mort de son père à la mine, elle braconne et se démène pour que sa famille puisse survivre. L'histoire débute à l'ouverture des Hunger Games, organisés par le gouvernement pour rappeler son droit de vie ou de mort sur le peuple, et étouffer ainsi toute envie de rébellion. Les "Jeux de la faim" sont une émission de télé-réalité, qui fait s'affronter et s'entretuer une fille et un garçon de chacun des 12 districts jusqu'à ce qu'il ne reste qu'un survivant. Et quand le nom de Prim, la petite sœur de Katniss, est tirée au sort, cette dernière n'hésite pas une seconde et choisit de prendre sa place...Assez bizarrement, un excellent moment de lecture. Bizarrement parce que l'idée des jeunes gens qui s'entretuent n'est pas nouvelle (cf Battle Royale), et que certains ressorts de l'action ressemblent parfois à des tours de passe-passe un peu faciles. Mais je suis un peu sévère, parce que malgré ça, ça fonctionne vraiment ! Même si l'histoire n'est pas originale, la construction est assez habile pour ne jamais laisser le lecteur s'ennuyer. Et la réussite du roman est principalement dû à l'héroïne, attachante, avec du caractère, astucieuse, généreuse, déterminée, ainsi qu'aux personnages secondaires, qui sont bien campés. Ce premier tome pourrait se suffire à lui-même, la suite en mai 2010 !

Radicale
24/03/10
 

Parce que j'ai adoré Battle Royale, Running Man, Marche ou crève, et Highlander (mais seulement le film, ho !), je n'ai pas hésité à me procurer Hunger Games, de Suzanne Collins.Dans le futur (quand même pas mal éloigné), il ne reste des Etats-Unis que le Capitole (la grosse méchante capitale) et 12 districts, qui avaient essayé par le passé, de se révolter, en vain. Bref, pour leur apprendre qui est le chef, le Capitole, tous les ans, organise un jeu appelé Hunger Games. On chois au hasard deux ados (une fille et un garçon) dans chaque district, et on les oblige à s'entretuer (jusqu'à ce que mort s'en suive, au moins...) jusqu'au dernier.La narratrice, s'est Katniss, une dure à cuire de 16 ans qui prend la place de sa petite soeur dans l'arène.Bon ok, les héros sont des ados, ya des sentiments, de la "rebllitude"... mais pour ma part, je ne le classerai pas forcément dans la section jeunesse. C'est quand même glauque, sanguignolant, totalement injuste. Et oui, je vous l'avoue, j'ai pleuré à certains passages (deux pour être exact).J'ai dévoré ce livre. Je me suis couchée deux soirs de suite à une heure indécente... J'ai lu en cachette au boulot, et ai même quitté plus tôt (ouai, j'ai un travail cool niveau horaires) pour pouvoir me replonger dedans. Cela faisait un sacré moment qu'un livre ne m'avait pas fait cet effet-là !J'ai toujours aimé les histoires de survivor. Je me souviens avoir lu en une après-midi "Marche ou crève de Stephen King", je devais avoir dans les 15 ans, et avais été profondément marquée par le réalisme de l'écriture. Le fait de s'attacher à un personnage, de le voir mourir ou perdre tous ses compagnons d'infortune.

Emmab666
23/01/16
 

Super roman ! Quand je l'ai découvert j'ai été transportée, c'était l"une des premières dystopies que je lisais. Vous connaissez sûrement l'histoire ! Je vous conseille juste de le lire ! LéaHaze

LeaHaze
15/01/16
 

mieux qu'harry potter!! Ce livre est excellent!! le film est bien mais il manque des élément révélateur. je suis une fan!une talukoi-tendikoi

beraud@archimed.fr
29/11/15
 

Ma chronique : http://www.leslecturesdelily.com/2015/11/hunger-games.html#moreExtrait de mon avis:Hunger Games signifie Les jeux de la faim. Lorsqu'on sait que l'histoire est inspirée de télé-réalité, ça fait froid dans le dos !Il y a au total douze districts et dans chaque district deux candidats vont être tirés au sort afin de participer aux 74e Hunger Games. Redoutés par certains, attendus pour d'autres, ces jeux sont un événement incontournable dans la vie des citoyens de Panem.Les règles sont simples : 12 adolescents vont être envoyés dans une arène, il ne doit y avoir qu'un seul survivant, donc pour gagner, il faut tuer.Les doutes ne sont pas permis, pas plus que les remords ou les états d'âme, pour vivre, il faut être stratégique et donner un maximum de divertissement aux spectateurs.C'est avec une tension permanente que nous suivons Katniss Everdeen, surnommée "La fille du feu" et Peeta, le boulanger au grand cœur, deux participants du district 12.Un premier tome intense, parfois violent, mais aussi sentimentale où l'amour et l'amitié font également partie du jeu.J'ai tout d'abord découvert cette saga au cinéma, il y a de cela quelques années. Je voyais défiler sur mon mur Facebook de nombreux éloges sur ce premier tome et sur le film qui était à l'époque très attendu et présenté comme "le remplaçant de Twilight". Je suis donc allée au cinéma par curiosité et je suis ressortie de la salle émerveillée par ce film et avec l'énorme envie de lire la suite très rapidement.[...]Pour lire l'intégralité de mes ressentis, rdv sur mon blog leslecturesdelily.com http://leslecturesdelily.com

LeslecturesdeLily
18/11/15
 

Le futur, après la destruction de l'Amérique du Nord. Le Capitole, régime dictatorial possède douze district, après que le troisième a été détruit en raison de la révolte de ses habitants. Katniss, jeune fille de seize ans, habite avec sa mère et Primrose, sa soeur, dans le district douze, parmi la population la plus défavorisée. Ses journées se résument à trouver de la nourriture pour sa famille, dans un monde où la "Veine" meurt de faim. Heureusement, son père, avant de mourir, lui a appris la chasse dans la forêt interdite, sans compter sur son compagnon de chasse Gale.Chaque année, le Capitole organise des jeux filmés sous forme de Télé-réalité, les "Hunger Games". 24 candidats tirés au sort parmi les jeunes de 12 à 18 ans vont devoir survivre dans un milieu hostile, tuer ses partenaires de jeu avant qu'ils ne les tuent. Le "jeu" est retransmis en direct à la télévision dans les douze districts. Cette année-là, Primrose, la jeune soeur de Katniss, est tirée au sort...Suspens et suspens! Dans un monde à la fois intemporel et si proche de nous... Parodie et dénonciation de la stupidité de la guerre et de l'emprise des médias et de la télé-réalité sur le quotidien.

1000NR
06/10/15
 

Une vision de la télé réalité futuriste. Un livre qui vous prends aux tripes, vous luttez en même temps que l’héroïne pour survivre. Vous souffrez avec l’héroïne. Vous lirez ce livre comme si votre vie en dépendait Combien de temps survivrez vous dans l'arène des hunger games?

Juliannefrn
01/10/15
 

Une histoire qui ne peut pas laisser le lecteur indifférent, à la fin de ce livre, on se pose la question de savoir et si une telle "télé-réalité" existait...En plus, l'histoire des héros est prenante, on s'attache aux personnages, une histoire dont j'ai mis du temps à m'en détacher, bien après avoir tourné la dernière page. Aurélie

aurluccam3
01/10/15
 

La société décrite dans Hunger Games est mythologique par essence mais pourrait apparaître comme l’avatar ultime d’une société contemporaine ayant décidé d’avoir une paix éternelle en dévorant ses propres enfants. La terreur joyeuse et festive comme mode de gouvernement, voilà ce que propose Panem, ce pays mythique, à travers les décisions des cadres dirigeants du Capitole.Sur la base de thématiques très actuelle comme la télé-réalité, Hunger Games chaque district se doit d’offrir en souvenir de sa défaite, 2 tributs qui s’engageront dans un combat à mort où il ne pourra en rester qu’un ! Ces jeunes gens jetés en pâture aux habitants du Capitole, cité victorieuse et vivant dans l’opulence, n’ont qu’à compter sur eux-mêmes pour éliminer ceux qui sont pourtant leurs égaux…Le gros plus par rapport au film, c’est que l’on est dans la tête de Katniss, on connait toutes ses pensées, ce qui a été dur à transcrire en film j’en suis consciente !Le livre est écris au temps du présent, et non du passé mais après un petit temps d’adaptation ce n’est pas du tout gênant.Suzanne Collins ne laisse que très peu de temps pour se remettre de nos émotions, il y a constamment de l’action – avec quelques baisses de régimes, quand même. Même si je savais ce qu’il se passerait, j’étais prise dans l’action et le suspense des Hunger Games, dans une arène truffée de pièges, où Katniss ne peut se fier à rien ni personne, où la « nature » est aussi contrôlée par la société. Le côté stratégique m’a beaucoup plu : chaque tribut ayant sa propre stratégie, j’ai trouvé intéressant d’avoir un aperçu de l’évolution et de la survie de quelques uns.À noter : Quand vous commencerez à lire, assurez-vous d’avoir au moins quelques heures devant vous car il vous sera difficile de passer à autre chose sans connaître la fin. (Assurez-vous aussi d’avoir les prochains tomes à proximité)En bref : Lecture très addictive !!Je vous le recommande vivement!

Juliesuit
30/09/15
 

Si je n'ai jamais commencé la saga des Hunger Games, c'est bien à cause du film. Mou, incohérent, illogique, mal filmé et des situations/personnages absolument pas crédibles, il m'en a fallu peu pour oublier mon ennui pendant ce visionnage. (Pour faire plus court, je rejoins à 100% CerberusXt de Nioutaik concernant le film). Donc du coup, je ne me suis pas intéressée au livre. Mais après la petite expérience Divergente-film WTF et Divergent-livre 100% génial, je me suis dit qu'il serait bien que j'aille voir à côté si c'est pareil pour les jeux de la faim. Et donc...Et donc le livre dépasse mes espérances les plus folles (je me voyais l'abandonner au bout de 10 pages et le mettre en vente). Déjà, la première chose, c'est qu'on vire l'abominable triangle amoureux pathétique du film parce qu'en réalité Gale et Peeta sont tous les deux friendzonés (oui, Katniss à l'intelligence de penser que construire une famille avec les Hunger Games, c'est le truc à ne pas faire). DÉJÀ.Ensuite, tout ça est bien plus une affaire de politique que de "on tue des gens parce que vous vous êtes rebellés il y a 75 ans". C'est tout un système de classes sociales (=Les districts) et d'asservir le petit peuple (=Si vous faites des conneries dans l'arène/dans la vraie vie, voilà ce qu'on va être capable de vous mettre, les gars). En bref, c'est bien plus complexe que ce qu'on veut bien nous faire croire.Mais aussi, contrairement au film, il se passe des tas de trucs, tous fondés, contrairement à l'adaptation. Entre l'arrivée au Capitole, l'entraînement (savoir faire des collets, lancer des couteaux, se battre à main nue, ect...) et les interviews, il s'agit de plaire un maximum pour plaire aux sponsors. Et une fois dans l'arène, contrairement au film où Katniss passe son temps à dormir, il y a des combats, des missions, des parties de chasse, des alliances... Oui, c'est bien que le film, définitivement.Le tout est bien écrit, on a l'impression que c'est une amie qui nous raconte son histoire, son passage dans l'arène. Ca rend l'héroïne plus proche, et c'est agréable. Le vocabulaire n'est ni trop complexe, ni trop mâché. Bref, de la science-fiction jeunesse bien plus agréable que son adaptation !

bountyfrei
27/02/15
 

Je n'ai pas l'habitude de lire des livres appartenant à la catégorie Young Adult, mais parfois j'aime sortir de ma zone de confort, et c'est exactement ce que j'ai fait en commençant la série Hunger Games. Et puis il faut dire que la réputation de cette série de trois volumes n'est pas a faire, en entendre parler a tout bout de champ depuis longtemps à fini par me convaincre que je ne perdrai pas mon temps en la commençant.Je dois dire que j'ai été agreablement surprise, l'auteur propose une histoire qui nous accroche des le début. Le choix de Katnis fait réfléchir sur notre propre vie, les choix que nous faisons dans la vie pour aider nos proches. je trouve également que l'idée des jeux est intéressante surtout qu'elle est plutôt bien traitée, avec beaucoup d'intelligence. Le contrôle exercé par cette société sur sa population est insoutenable, car la liberté est bafouée, seule la peur et la crainte règnenot, laissant les membres de chaque districts face à un possible destin mortel géré par le plus cruel des moyens : le hasard.L'auteur propose aussi une critique acerbe des médias et de la manipulation des foules par ce biais. Ce thème est malheureusement très actuel, nous savons tous combien cette manipulation inquiète, en tout cas, personnellement elle m'inquiète.Pour finir, les personnages sont attachants, ce qui ne gâche rien. On frissonne et on attend le dénouement avec impatience.En résumé, jai été agreablement surprise par cette lecture, par les thèmes abordés par l'auteur et sa manière de les traiter pour servir son histoire. Une sympathique découverte du monde peu connu pour moi des dystopies.

seriephile
21/02/15

Quand arrive le moment de l'entrée dans les arénes, la mon souffle c'est couper et j'ai lu d'une traite tout le reste du livre, qui est trés addictif, même si certaines choses était prévisible (comme le changement de régle). On ressent différent sentiments durant le parcours de l'histoire ; la peur, la colére, la haine, la surprise et j'ai même réussi à avoir les larmes aux yeux, ce que je n'aurai jamais imaginé en commencant ma lecture.Alors commençons par l'histoire. On est très vite plonger dans la lecture, au début on fait connaissance de Katniss, on en apprend un peu sur elle sur sa vie, ce qui nous permettra de mieux comprendre certaines choses par la suite. Vient le moment de la moisson et du tirage au sort, dont les résultats ne sont pas trés surprenant..Puis jusqu'a l'entrée dans les arénes la lecture et un peu longue et un peu ennuyeuse.Les personnages principales sont vraiment attachants, ils ont des caractéres différents mais complémentaire. On vit vraiment l'histoire avec eux, on les découvrent encore plus au fure et à mesures, leur passé et leurs vie m'ont touché, car il ont vécu des choses dure, mais ils sont d'une gentilesse et d'un courage fort. En résumé un roman génial, que je regrette de ne pas avoir lu plus tôt, et j'ai hâte de continuer cette saga coup de coeur. blogueuse et booktubeuse passionnée :)

lalectricedyslexique
20/02/15
 

ça ne devait pas être le moment pour moi de lire ce livre car j'ai découvert avec effarement l'engouement des lecteurs... Je l'ai trouvé long.... mais long ! Et tout ça pour ça...J'ai du louper quelque chose, forcément ! Ou alors je n'ai pas lu le même livre que les autres ! ça doit être ça !Qui m'a refilé l'histoire idiote de cette fille qui accepte d'entrer dans le système pour mieux le battre et qui n'arrête pas de renâcler à soulever les siens ?Dans le genre livre sur le pouvoir, la subordination et autre... Je conseille fortement Le chaos en marche de Patrick Ness... ça, c'est un vrai roman à faire lire à tous les adolescents. Mais il est un peu plus difficile à lire (l'écriture y est ciselée et travaillée) et sans doute plus dur aussi ...Quand je dis que je n'ai pas lu le même livre que les autres...

MissCancan
16/05/14
 

Je ne sais pas quel mot utiliser pour définir ce livre à part "Wahou !!" J'ai complètement adoré ce roman, écrit au présent, ce qui nous entraîne encore plus dans le livre ! Impossible de m'en séparer ! Katniss est courageuse et se porte volontaire à la place de sa petite sœur Prim pour les Hunger Games. La voila en compagnie du garçon des pains, Peeta. Ce livre est pour moi un mélange entre chaque ingrédients des bons bouquins: suspense, amour, action et originalité !A lire absolument !

Plumange
15/05/14
 

Personnellement ce premier tome est un coup de coeur, il y a tellement de rebondissement que je n'arrivais pas a imaginer comment les personnages réussissaient a garder leur calme, beaucoup de personnes ont comparée hunger games a battle royale, cependant moi je ne trouve pas du tout la comparaison n'est en aucun cas possible, on découvre dans le livre la pauvreté et la richesse a travers les districts. Les personnages sont aussi attachant l'un comme l'autre, Katniss est tellement courageuse qu'elle ne fais pas montrer ses sentiments au public. L'histoire est complètement différente de battle royale en tout cas je le recommande vivement pour les personnes qui ont envie d'aventure et de recevoir une bonne leçon sur la vie.

Julianellia
14/05/14
 

Un succès planétaireDepuis un peu plus d’un an maintenant, je n’arrêtais pas d’entendre parler d’une série qui s’appelait Hunger Games. Je voyais beaucoup de Katniss par-là, des Peeta ou Gale par-là. C’était un véritable phénomène qui ne cessait de grandir, surtout après l’annonce de l’adaptation cinématographique. Je n’y prêtais guère attention avant ce moment-là. Je désirai également découvrir le livre avant d’aller le voir mais, finalement, c’est le contraire qui s’est produit. Il faut avouer que ce dernier m’a donné encore plus envie de découvrir cet univers et c’est désormais chose faite. Mes conclusions ?Du style de l'auteurSuzanne Collins ne perd pas son temps en paroles inutiles. En effet, elle plonge tout de suite son lecteur dans l’action. Elle ne s’arrête à aucun moment, ne laissant aucun moment de répits ou ne donnant pas envie de laisser le livre de côté plus de cinq minutes d’affilée. En bref, je ne me suis jamais ennuyée. J’ai trouvé que l’écriture était vraiment efficace et rythmée. Elle a pris le parti de prendre un narrateur qui s’exprime à la première personne du singulier. C’est toujours un procédé sympathique car j’aime connaître les pensées du personnage principal. Cependant, cela permet aussi de garder une part de mystères, de danger car, finalement, le lecteur ignore comment les autres personnages vont réagir, quand ils vont arriver… Cette impression est assez forte dans Hunger Games et rajoute vraiment du piquant et du stress. Je savais qu’il allait se passer un évènement mais j’ignorais quand ni sous quelle forme ils allaient arriver. Au départ, j’ai aussi été un peu déroutée par l’utilisation du présent. Il est vrai que dans les romans, l’emploi de l’imparfait est celui qui est le plus souvent rencontré. Je m’y suis tout de même vite faite mais c’est vrai que ce n’est pas forcément courant. Cela renforce le sentiment d’évoluer à côté de Katniss, de vivre les évènements en même temps qu’elle.De l'universLa dystopie est un genre avec lequel j’ai encore quelques difficultés à accrocher. C’est vraiment du tout au tout : soit j’adore soit je déteste. Je n’ai pas encore eu de juste milieu. J’avoue que j’avais un peu peur de ne pas apprécier ce livre avec tout le bruit qu’il a fait. Il faut vraiment que j’arrive à accrocher à l’univers dès le départ, aussi non, ce n’est pas la peine. Pour Hunger Games, il n’y avait pas vraiment de soucis puisque j’avais déjà vu le film, quoique j’aie trouvé le livre moins violent mais c’est une autre histoire. J’ai vraiment tout de suite accroché à l’idée de départ dans la mesure où l’univers me semblait une évolution plausible de notre société. Suzanne Collins mélange plusieurs aspects de notre société et pas forcément les meilleurs : la télé-réalité, la guerre où de plus en plus d’enfants deviennent des soldats… D’ailleurs, l’idée du livre est venue à l’auteur lorsqu’elle zappait à la télévision. Par ailleurs, le livre est divisé en trois parties. Si elles ne portent pas sur la même chose, elles sont d’égales intérêts car évoquant divers aspects de l’univers décrit par l’auteur : la première partie dépeint rapidement Panem et son histoire, les différents personnages. Puis, l’auteur raconte la préparation aux jeux et, enfin les Jeux eux-mêmes. Je crois que cette découpe ne correspond pas forcément à celui du livre mais elle y tend sensiblement. Une grande partie de ce nouveau monde est donc évoquée. Cependant, j’ai trouvé qu’ils subsistent encore des zones d’ombres qui, je pense et je l’espère, vont être développées dans les tomes suivants. J’ai encore pas mal de questions qui me trottent dans la tête et dont j’ai vraiment envie d’avoir les réponses. Un dernier point mais assez court : j’aime la dimension politique que l’auteur insère dans son roman. Je la trouve bien plus marqué que dans d’autres romans de dystopie que j’ai pu lire. Certes, il y a toujours une histoire d’amour mais les machinations politiques ont une place qui me semble plus importante. De plus, bien souvent, et ce n’est que mon impression personnelle, les relations amoureuses des personnages sont le déclencheur de la révolte. Or, je n’ai pas forcément le sentiment que ce soit le cas ici.Des personnagesCe n’est pas l’aspect du livre que je retiendrai un premier mais il est tout de même en bonne position. Suzanne Collins nous présente toute une palette de personnages qui vont du plus détestables (Cato, par exemple) aux plus attachants (je pense notamment à Rue). Je ne pense pas les évoquer un par un mais, de manière plus générale, je n’ai pas eu l’impression qu’il soit caricaturé, à tout du moins, les personnages principaux. Pour moi, Cato est juste le stéréotype du mec fort et stupide, sans état d’âme. Katniss est relativement bien travaillée. Elle est décrite toute en finesse, pleines de contradictions. Elle est loin d’être parfaite. En effet, l’auteur balance bien ses qualités avec des défauts ou des faiblesses. Elle devient ainsi encore plus attachante. Je comprends mieux pourquoi autant de jeunes adolescents l’adorent. Katniss représente un certain nombre de valeurs qui peuvent séduire un public assez jeune, surtout dans notre société actuelle.Pour terminerJ’ai vraiment passé un excellent moment avec ce livre que je ne regrette pas d’avoir lu après tant de temps. Il en vaut vraiment la peine et je comprends mieux l’engouement qu’il suscite désormais. C’est vraiment un coup de cœur. Le film est très bien également mais, après lecture, je le conçois plus comme un complément au livre qu’une véritable adaptation. Par exemple, l’adaptation met beaucoup l’accent sur un certain Seneca Crane. Or, ce personnage est totalement absent de ce premier tome. Je crois qu’il n’apparaît que dans le deuxième. Puis-je également vous conseiller la magnifique musique du film ? Je ne suis pas forcément une grande fan de Taylor Swift mais je trouve la chance absolument superbe, Safe and Sound.

Avalon
06/05/14
 

Etant « obligée » de relire la trilogie pour mon mémoire je me suis à nouveau lancée dans les aventures de Katniss Everdeen. Forcément je me souvenais de pratiquement tous les évènements de ce premier tome, je l’ai déjà lu et entre temps j’ai vu le premier film deux fois, puis vu le deux etc. Et pourtant la magie a de nouveau opéré (bien que j'étais beaucoup moins en mode "fangirl" qu'à ma première lecture où je me souviens avoir enchaîné les trois tomes). Ai je vraiment besoin de vous faire un résumé de l’histoire ? Katniss vit dans le District Douze, un des district les plus pauvres, c’est grâce à ses activités illicites de chasseuse en dehors de la clôture qui entoure le district elle parvient à subvenir aux besoins de sa mère et sa petite sœur Prim. Dans ce contexte, chaque année le Capitole organise des jeux : Les Hunger Games, afin de rappeler la rébellion des district des décennies auparavant et la façon dont le district 13 a été rayé de la carte. Une fille et un garçon, dans chacun des douze districts, sera tiré au sort afin de rejoindre l’arène et y combattre à mort. Le tout est diffusé afin de distraire les habitants du Capitole et faire vivre dans la terreur les districts les plus pauvres. Le ou la gagnante ramène gloire et argent avec lui. Lorsque c’est le nom de Prim qui sort de l’urne, Katniss se porte volontaire. Elle sait qu’elle n’a aucune chance, ni Peeta, l’autre tribut qui n’est rien d’autre que le fils du boulanger. Que les 74ème Hunger Games commencent… Forcément dans tout ça rien de nouveau sous le soleil. Je pense que presque tout le monde, du moins tous les blogueurs, connaissent l’histoire, ce qui se passe dans l’arène et après. Et pourtant… L’ayant déjà lu je pensais m’ennuyer, rester dans le principe « c’est pour les cours ». C’était sans compter le pouvoir immersif de Hunger Games, la façon dont l’histoire vous absorbe littéralement et à quel point le côté « page turner » est omniprésent. Même en sachant ce qui va se passer on ne peut pas s’arrêter. On y découvre (ou redécouvre) Katniss Everdeen, une fille légèrement égocentrique et pourtant si attachante au fil du temps, ainsi que toute la pleïade de personnages du premier tome. Et là encore je les aime tous. Haymitch malgré son alcoolisme pour lui faire oublier ses propres jeux, Peeta et son côté naïf légèrement énervant, Effie l’excentrique et bien sûr Cinna l’adorable préparateur. Quant à Gale, si je sais qu’à ma première lecture je l’appréciais énormément, c’est le seul personnage auquel je ne peux plus vraiment m’attacher pour des raisons que tous les lecteurs du tome 3 comprendront. Alors je vais vous rabâcher que Suzanne Collins a réussi ici une des meilleurs sagas dystopiques YA de tous les temps (Oui je sais Battle Royale blabla mais je m’en fiche). Hunger Games est une trilogie qui vous captive et, croyez moi sur parole, ne vous décevra pas un seul moment. Le premier tome pose d'excellentes bases sans se contenter d'une vague explication contemplative, on entre dans les jeux avec Katniss, l'action est omniprésente autant que la tension psychologique ressentie à travers la narration interne. L’écriture est incroyable, l’histoire est formidable, les personnages seront éternellement dans votre cœur. Si vous ne l’avez jamais lu et que vous vous contentez des films, alors permettez moi de vous dire que c’est une grossière erreur. Car pour profiter pleinement de l’œuvre de Suzanne Collins il faut se plonger dans ses romans, découvrir sa plume tout en finesse qui vous fera vibrer des heures entières.

Saefiel
06/04/14
 

Devant l'engouement du jeune public, de la blogo littéraire et même des adultes pour cette saga, il fallait bien à un moment que je m'y intéresse. J'ai acquis ce premier tome en mars au Salon du Livre et j'ai attendu sagement de trouver les deux tomes suivants avant de la commencer...car je n'aime pas trop attendre les suites de saga...même si je ne lis pas les tomes suivants à la suite.Après ma lecture de la romance de Milady, j'avais encore envie de lecture "légère" (entendre dans un style pas trop compliqué). Je me suis alors tourné vers la saga "Hunger Games" et je peux vous assurer que j'ai très bien fait. Je comprend parfaitement le succès de cette saga dystopique qui a remis ce genre au goût du jour (car comme "Twillight" avait remis les vampires sur le devant de la scène, multipliant les livres dans le même genre, il y a quelques années, l'effet "Hunger Games" s'est multiplié comme des petits pains. Il me semble d'ailleurs que Robert Laffont avec sa nouvelle collection "R" propose beaucoup de romans dans un monde dystopique).J'ai été captivé dès le début par cet univers: en quelques pages, Suzanne Collins nous explique les prémisses du monde qu'elle a créée et nous donne les règles des "Hunger Games": ainsi le décor est vite planté et on peut passer à l'histoire. J'ai trouvé la vision du monde de Katniss intéressante: le tirage au sort m'a d'ailleurs rappelé celui qu'effectuait l'état Français pour savoir quels hommes partiraient faire leur service militaire. Car oui, au XIXe siècle, tous les hommes ne faisaient pas leur service: ils étaient tiré au sort: ceux qui avaient la malchance d'être tiré au sort devaient partir pour cinq ans faire leur service, enrôlés dans l'armée et peut être partir à la guerre. J'ai de suite fait la comparaison avec les Hunger Games, à la différence qu'ici les jeunes savent qu'ils partent à une mort certaine et que tout ceci est un spectacle.Justement, parlons de ce spectacle télévisuel qui me fait réfléchir sur certaines dérives de la télé, et surtout de la télé-réalité. Certaines émissions vont parfois très loin dans les règles pour satisfaire le public mais seraient-elles capable d'aller aussi loin? (Peut être). Mais bon, Suzanne Collins n'a pas inventé cette "mise à mort télévisuel", Stephen King l'a fait avant elle avec "Running Man", et bien d'autre l'ont fait avant lui, je suppose... Cela n'enlève rien au talent de conteuse de Suzanne Collins.Ce que j'ai apprécié également, c'est qu'on évite le fameux triangle amoureux, (trop courant dans les romans ados), même si celui ci est sous-jacent puisque Katniss se sent lié à Gale, son meilleur ami, mais également à Peeta, son partenaire des Jeux. Cependant Katniss n'est pas une jeune fille enamourée, qui se sent attiré par deux garçons: c'est une battante qui ne pense qu'à sa survie et j'ai apprécié que l'auteur ait évitée les atermoiements habituels de ce genre d'histoire. (En espérant que ceux ci n'arrivent pas dans les tomes suivants).Ce qui m'a surpris, c'est la place faite aux descriptions et au peu de dialogues, surtout durant la deuxième partie du roman: Katniss se retrouvant souvent seule, l'auteur nous décrit les agissements de la jeune fille dans l'arène, ce qui permet une immersion totale dans les pensées de Katniss et de ses actions. Surtout, ces descriptions ne ralentissent pas l'action, ce qui est aussi agréable. Le lecteur ne s'ennuie donc pas une seule minute.Risque de Spoilers (même si je ne vais rien dévoiler, je préfère tout de même prévenir)Cependant, j'aurai un petit bémol: je n'ai pas tellement apprécié que l'auteur change certaines règles et choisisse ainsi la facilité pour éviter un certain sacrifice juste avant la dernière partie du livre. Cela m'a un peu énervé et même si l'auteur se reprend et nous surprend encore dans le dernier chapitre consacré aux Jeux avec un twist , le changement d'orientation m'a gâché mon plaisir. En fait, j'aurai voulu une autre fin...du moins, j'avais imaginé une autre fin, un peu plus tragique pour les deux partenaires.Fin des SpoilersMis a part ce petit bémol,sur la fin, cette lecture m'a comblé et me montre encore une fois que certains romans jeunesses sont de bons romans qui ne déméritent pas..et que même des adultes peuvent apprécier. "Harry Potter", "Hunger Games", "Qui es tu Alaska?" valent largement "La Recherche du Temps perdu" ou "La Comédie Humaine" à mon goût. Ces romans jeunesse deviendront probablement les classiques jeunesse de demain.

Will2106
06/03/14
 

De la grande dystopie ! un univers fragile maintenu par ces "hunger games" où des jeunes gens se battent pour prouver la supériorité du gouvernement sur le peuple est une trame très intéressante, il me tardait de découvrir ce que l'auteure avait fait avec ce sujet et c'est une réussite !

mimiso
06/02/14
 

Une fois le livre commencé, je n'ai pas pu le lâcher. Par chance, j'étais en vacances et pouvais donc passer ma journée à lire. J'ai retrouvé ce qui m'avait plus dans le film : le caractère de Katniss, le « nouveau monde », la mode complètement fêlé. Car il faut l'avouer, mélanger la manière de s'habiller de différentes époques, c'est quand même orignal ! Je me suis même surprise à rire en lisant les descriptions de certains personnages du Capitole. Le film à côté c'est de la rigolade, tant au niveau de la beauté des tribus du district 12 qu'au niveau de l'allure des citadins privilégiés.Les personnages ont beaucoup de relief. On comprend le tiraillement des habitants qui ne sont pas des premiers districts. Les descriptions ne sont pas trop longues. La psychologie des personnages est très travaillée. La relation entre les deux tirés au sort du district 12, bien qu'elle puisse paraître illogique, trouve tout son sens dans le déroulement du récit et semble se développer, se complexifier dans le tome suivant. Une fois le livre refermé, il m'a fallu beaucoup de courage (bon ok j'exagère à peine) pour ne pas commencer le tome suivant. J'espère y retrouver autant de suspens et d'émotions...Mais je préfère attendre que le 2e film sorte, pour ne pas être déçu par celui-ci.

Miloupio
01/02/14
 

En bref, une très bonne lecture grâce à une écriture recherchée mais fluide et une intrigue originale mettant en scène des personnages déterminés et travaillés. Une bonne surprise pour un roman jeunesse !

RizDeuxZzZ
23/12/13
 

De la télé-réalité à la fiction il n'y a qu'un pas que Suzanne Collins réussit à franchir à merveille. Nous suivons Katniss dans un jeu de la faim au sein d'une dictature médiatique où la télé-réalité est un outil d'asservissement.Suspens, action, amour sont au rendez-vous. La triologie commencée, on ne peut plus s'arrêter.

sarahblanc
26/11/13
 

Waouh ! , c'est le premier mot qui m'est venu a l'esprit lorsque j'ai fermé ce livre . Un livre hors du commun qui nous transporte . Qui m'a completement coupé de notre réalité . Je me suis demandé ; comment ai-je pu passer autant de temps sans avoir eu connaissance de son existence ?Je le redis , ce bouquin m'a transporté ! Le capitol , Katniss & Peeta , les hunger games . C'est comme si je vivais tout sa. Comme si je faisait parti intégrante de ce bouquin . Je voyais les scenes d'en haut , mais je ressentais tous ceux qui se passait . Katniss . Je me suis légèrement reconnue en elle . Au fils des pages , je me suis lié d'amitié avec elle . Son temperament semblable au mien m'a permis de me reconnaitre en cette protagoniste au coeur d'or . Quand a Peeta & Gale , j'en suis tombé amoureuse . Ces deux personnages , pret a tout pour sauver la belle & sympathique Katniss . Durant chaque phrase je sentais ces emotions ; la joie , la peur , l'oppression , l'envie de se rebeller , la peur , l'angoisse ... Et bien d'autre encore ! , je me suis sentie frissoner de peur lors du tirage pour la moisson , j'ai sentie le soleil du pré sur ma peau , j'ai entendu les geais moqueur . Je me suis rapprochée de la petite Rue . Tant d'emotions communiqués par la prodigieuse Suzanne Collins . En plus d'avoir fait partie intégrante de ce livre , il m'a fait reflechir , cette dystopie au fond sombre reprend de l’éclat avec ses personnages . Les détour sombres au fils des pages , étincèle littéralement a la fin . Plus qu'un simple livre ... Une révélation . L'univers dystopique nous engloutie . Il nous arrache a notre réalité , nous fait sortir de chez nous pour nous transporter a l'interieur de ces pages . Magie . Ce livre n'en comporte pas dans le sujet du texte , mais au fil des mots , la magie des phrases de l'auteur fait naitre en nous un sentiment nouveau . L'adorationJe suis encore toute retournée a l'évocation de cette merveille . J'ai pleuré , rit , frissonnée a travers ces pages , et c'est avec une émotion particulière que je le range dans ma bibliothèque .J'ai dévoré ces pages . Et j'en ferait de même avec le tome 2 ; l'embrasement

Mangeusedelivres
23/08/13
 

J'ai passé un très agréable moment en lisant ce roman. Il ne m'a duré que trois petits jours, tant je l'ai dévoré. L'histoire est addictive au possible, les personnages sont attachants, même les autres tributs des Jeux. La plume de Suzanne Collins est très accrocheuse, une narration au présent, des mots simples, rendent la lecture très fluide et on se sent très proche des personnages, nous sommes nous-même, lecteurs, tenus en haleine comme si nous étions dans l'arène... Un très bon roman dont je compte bien lire la suite d'ici sous peu !

SandrineLovesBooks
20/08/13
 

Question : Pourquoi ai-je attendu aussi longtemps avant de lire Hunger Games ? (C’est une question rhétorique, vous n’êtes pas obligés d’y répondre.) Je ne sais pas, mais ce que je sais par contre avec certitude c’est que je passais à côté de quelque chose.Dans un pays qui s’appelait autrefois les Etats-Unis, le gouvernement totalitaire se rappelle au bon souvenir de ses citoyens tous les ans en organisant les Jeux de la Faim (Hunger Games) : douze filles et douze garçons âgés entre 12 et 18 ans sont tirés au sort pour participer à ces Jeux que tout le pays est forcé de regarder et dont le but n’est autre que d’être le dernier survivant dans une arène où la nature est contrôlée par les organisateurs. Jusqu’alors, Katniss Everdeen, seize ans, avait réussi à ne jamais être envoyée aux Jeux, mais lorsque le sort désigne sa petite sœur Prim comme représentante du District 12, Katniss se porte immédiatement volontaire pour la remplacer. Et la voilà qui entre dans l’arène…J’ai beaucoup aimé le personnage de Katniss. Certes, elle n’est pas très souriante et on pourrait même la croire sans cœur mais ce n’est qu’une façade. Et puis vu sa situation (elle vit dans le district le plus pauvre de son pays et c’est elle qui doit faire manger sa mère et sa petite sœur depuis la mort de son père) il n’y a pas vraiment de place pour les sentiments, on le comprend bien. Elle est courageuse, déterminée et volontaire, et c’est ça qui m’a plu chez elle – même si ces mêmes traits de caractère lui faisaient parfois avoir des réactions qui m’ont un peu agacée. Mais dans l’ensemble, c’est une héroïne comme je les aime.Ma plus grosse déception niveau personnages est pour Peeta. Je vais me faire lyncher, mais… qu’est-ce qu’il a de spécial, franchement ? Bon, d’accord, il n’est pas détestable non plus, mais de là à ce que toutes les lectrices l’adorent… il doit y avoir un truc qui m’a échappé. Il n’est pas spécialement drôle, il n’est pas spécialement intelligent, il n’est pas spécialement courageux… bref, il est tout simplement banal. J’espère qu’il va se réveiller un peu dans les tomes suivants, histoire qu’il mérite sa réputation.En fait mon personnage préféré est un personnage secondaire : Rue, la représentante du District 11 aux Jeux. C’est la plus jeune participante (elle n’a que 12 ans) et elle semble fragile et innocente au premier abord mais en réalité elle est beaucoup plus solide qu’elle n’en a l’air. Et c’est avec elle que Katniss se montre le plus « humaine », ce qui ne la rend que plus adorable.Le côté dystopie du roman m’a un peu déçue, je dois dire. Je ne suis pas une experte es dystopie, je dois bien l’admettre, mais il me semble que toutes les séries dystopiques présentent un monde qui pourrait être idéal, s’il n’avait pas tourné en dictature dans les faits. Or dans Hunger Games, la dictature est tout à fait présente, mais je ne vois pas sur quoi elle est basée, quelle est l’idéologie de départ. Vous me direz, vu que le roman est essentiellement centré sur les Jeux, ce n’est peut-être pas très important, mais quand même. Maaais… n’allez pas penser qu’à cause de ça, je n’ai pas aimé. Pas du tout. Au contraire, j’ai rapidement été emportée dans l’univers. La première partie, celle qui se passe avant le début des Jeux, n’est pas la plus intéressante, mais ensuite c’est juste passionnant. Le rythme est parfait : assez rapide, mais avec quelques temps plus calmes ici et là pour vous permettre de souffler un peu. Etant donné que le livre traite d’un jeu où il faut tuer ses adversaires pour pouvoir l’emporter, je m’attendais à beaucoup plus d’action et de scènes violentes, mais finalement c’est plus calme (même s’il y a quand même des scènes sanglantes !) et c’est tout aussi bien. On voit les stratégies des uns et des autres à la fois pour survivre dans l’arène mais aussi pour s’attirer les faveurs des sponsors et cette partie est également très intéressante.Je conclurai en disant que bien que le livre n’ait pas rempli toutes mes attentes (qui étaient, je l’avoue, peut-être un peu trop hautes – merci les fans), j’ai quand même beaucoup, beaucoup aimé et je comprends maintenant l’engouement que cette série a suscité. Je lirai bien évidemment la suite, car même si ce tome 1 ne se termine pas en cliffhanger on sent qu’il va encore se passer plein de choses pour nos personnages.

Tari
16/08/13
 

C'est bien simple : j'ai lu le livre en une journée !Impossible de me détacher de Katniss et de son combat.Dans la foulée, j'attaque le tome 2, gentillement prêté par mon amie LaSardine, qui a déjà lu le tome 1, le tome 2 et qui a lu le tome 3 (mais je n'irais pas lire son avis, car elle va me faire parvenir le livre).Donc, encore un grand grand merci à toi, Maël !!! De ma part et de la part de mon banquier ^_^ Accrobiblio

un flyer
07/08/13

4,5/5Deux choses avant de commencer.1. La plus grosse difficulté que j'ai rencontré était d'oublier complètement le film, pour me concentrer uniquement sur le roman. Ce qui s'est révélé être un franc échec étant donné qu'à chaque fois, je pouvais revoir dans ma tête la scène exacte du film. 2. J'ai vraiment une sacrée pression en écrivant cette chronique, parce que VOUS LES FANS me faites peur. Je vais partir du principe que vous avez tous une idée de ce dont je parle, parce que si vous n'avez pas lu le roman, vous avez au moins vu le film, pas vrai? :D Les personnagesKatniss - héroïne, narratrice, et chieuse - n'est pas un personnage que j'ai réussi à apprécié, même une fois le roman terminé. Je l'ai trouvée froide, lunatique, et parfois même plutôt garce. Admirez plutôt: Couché sur les genoux de Prim, protecteur, se tient le chat le plus laid du monde. Il a le nez aplati, il lui manque la moitié d'une oreille et ses yeux sont couleur de vieille courge. Prim a insisté pour le baptiser Bouton-d’or, sous prétexte que son poil jaunâtre lui rappelait cette fleur. Il me déteste. En tout cas, il ne me fait pas confiance. Même si ça remonte à plusieurs années, je crois qu'il n'a pas oublié que j'ai tenté de le noyer quand Prim l'a rapporté à la maison.ELLE A TENTÉ DE NOYER UN CHAT! Ça m'a donné envie d'essayer de la noyer. Mais après vous allez me dire: Oui, mais aussi, elle a vécu dans la misère, puis faut la comprendre, et comprendre sa situation. C'est vrai, et c'est bien pour ça que je ne la déteste pas. Mais vraiment, j'espère qu'elle me convaincra qu'elle a des sentiments, et pas seulement un coeur de pierre dans les tomes suivants. Peeta. Je suis sûre qu'il s'appelle Peeta en l'honneur du Pain Pita, puisqu'il est fils de boulanger. Hormis à la toute fin, ou j'ai pris pitié de lui, je n'ai pas non plus beaucoup apprécié Peeta. Hormis le fait qu'il soit super cheesy, il n'est pas très remarquable. Il est même plutôt mou. Mais après réflexion, je me dis que c'est peut-être pas plus mal. Je veux dire, ça change un peu du badass / intello / type parfait qu'on rencontre en permanence. J'ai hâte de voir ce qu'il peut devenir par la suite. Cependant. TEAM GALE comme on dit. Ne m'achevez pas, merci bien :)Rue est le personnage qui m'a le plus touchée: par la légèreté de sa personnalité, son intelligence bien dissimulée sous son innocence apparente. J'ai beaucoup aimé Effie, qui a rajouté de la fraîcheur et de la couleur à l'intrigue.La SociétéComme à chaque début de dystopie - sauf pour Divergent, où j'ai rapidement assimilé, j'ai eu besoin d'un looooong moment pour comprendre comment la société fonctionnait. Évidemment, il s'agit d'une dystopie, et non pas d'une utopie, j'ai rapidement pu comparer leur dictature à celle de Promise d'Ally Condie, ou celle de Delirium de Lauren Oliver. Avec les couleurs en plus. La différence entre ces sociétés et celle de Hunger Games est qu'ici, l'État ne cherche pas à dissimuler leur dictature, et leurs raisons. Enfin, j'en ai eu l'impression, du moins. Parce que si c'est le cas, je ne l'ai pas remarqué, et Katniss est beaucoup plus perspicace que d'autres héroïnes. Cependant, si on se concentre sur l'événement des Hunger Games, et l'effet qu'il produit sur les habitants, il est très peu question de la société en elle-même. La politique n'est pas approfondie, et j'étais plutôt curieuse sur ce point là. Peut-être que ce point sera éclaircit par la suite. Wait and see.Le roman en lui-mêmeJ'ai eu beaucoup de mal à accrocher au début. Pourtant, les bases sont rapidement mises en place, et la sélection pour les Hunger Games se fait supra rapidement. Du coup, je pense que c'est de la faute de Katniss! Elle n'avait qu'à pas être aussi chiante! Alors j'ai pas mal pataugé dans la semoule, jusqu'à l'entrée dans l'arène. Et là, les gars, j'ai kiffé. Suzanne Collins ne laisse que très peu de temps pour se remettre de nos émotions, il y a constamment de l'action - avec quelques baisses de régimes, quand même. Même si je savais ce qu'il se passerait, j'étais prise dans l'action et le suspense des Hunger Games, dans une arène truffée de pièges, où Katniss ne peut se fier à rien ni personne, où la "nature" est aussi contrôlée par la société. Le côté stratégique m'a beaucoup plu: chaque tribut ayant sa propre stratégie, j'ai trouvé intéressant d'avoir un aperçu de l'évolution et de la survie de quelques uns. Si j'ai mis deux jours pour lire le premier quart du roman, j'en ai mis qu'un pour les trois derniers quarts. Et même si une petite pause s'impose dans la trilogie, j'ai hâte d'en savoir plus sur la suite des événements, parce que je n'ai aucune idée de ce qu'il va suivre, et que, bon j'admets, j'ai beaucoup aimé :D

BookishGirl
07/07/13
 

Après avoir entendu beaucoup de bien sur le début de cette série, je me décide finalement de m'y plonger en profitant de l'organisation d'une lecture commune, et ça a été sans regret.L'histoire nous présente un monde futuriste bâti sur les ruines du notre, où chacun survie comme il peut. Ainsi notre aventure se concentre sur le District 12 où nous rencontrons celle qui deviendra notre héroïne tout au long du roman : Katniss. Douée pour la chasse mais ne craignant qu'une chose : qu'elle ou ses proches ne soient appelé à participer aux Hunger Games (sorte de Battle Royale où les candidats doivent s'affrontés jusqu'à ce qu'il n'en reste plus qu'un). Je n'ai pas pu m'empêcher de faire le parallèle avec Battle Royale le manga du même nom (qui est à la fois un manga, un roman et un film si je ne me trompe pas) dont je n'ai lu que le premier volume. On retrouve dans HG la même notion de compétitions, ceci dit les quelques scènes de mort que l'on nous décrit le sont de manière assez soft, en même temps il ne faut pas oublier que c'est un roman jeunesse. D'ailleurs, je regrette que l'histoire ne se concentre que sur les victimes de Katniss, l'un des combat que j'aurai été curieuse de voir était celui de Thresh VS Cato, qui devait être pas mal.Côté personnage, on découvre tout d'abord les habitants du District 12 qui se serre les coudes dans leur malheur contre la famine ainsi que la famille de Katniss, qu'elle veut à tout prix protéger même si pour cela elle n'hésite pas à se sacrifier en allant aux jeux à la place de sa cadette. Vint ensuite le personnel des Hunger Games qui prépare notre héroïne ainsi que son compagnon d'infortune, j'avoue avoir beaucoup aimé le personnage de Cinna, le styliste de Katniss. Et enfin, nous découvrons les autres candidats aux jeux tous aussi différents les uns que les autres et qui rivaliseront d'imagination pour obtenir la victoire.L'histoire en elle-même est complètement accrocheuse, on a du mal à lâcher le livre et surtout dès que les jeux ont débuté. J'avoue que ça a été la partie où j'ai eu le plus de mal à décrocher. J'ai hâte de découvrir la suite. 'Rêve ta vie en couleur'. ♥

Ethernya
29/06/13
 

Un premier tome très réussi et super. Il y a beaucoup d'actions et on s'attache vite a Katniss du coup on se retrouve vite à la fin du livre. C'est un vrai coup de cœur.

annabook
26/06/13
 

Une amie m'en avait dit que du bien et je dois avouer que je n'ai pas été déçue, loin de là, même si le début est un peu lent. On en apprend cependant beaucoup sur le monde dans lequel on vient de plonger, et il nous faut bien ça pour appréhender un monde bien étrange même si pas si différent de notre monde actuel.Néanmoins, une fois que l'histoire est lancée, il n'y a que peu de temps mort et c'est du coup très facile d'accrocher à l'histoire d'autant plus que les personnages, Katniss et Peeta, sont attachants même si Peeta est un peu ambiguë au départ.J'attends de lire la suite avec impatience et je recommande vivement ce livre!

Ally
20/06/13
 

Je me suis enfin décidé à me lancer dans la saga et je ne suis pas déçu ! C'est déjà ça ! Hunger Games premier tome d'une trilogie, et adapter au cinéma (je l'ai pas encore vue mais c'est pour bientôt !) Pas besoin de vous rappeler l'histoire tout le monde la connais, non ?!Ce premier tome est découpé en 3 parties. La première nous présente les personnages Katniss, Gale, Prim, Peeta ..., la sélection des participants aux Jeux, l'arrivé à la capital, la préparation avant les Jeux de tous les tributs. Ensuite la seconde partie c'est l'action, hé oui les jeux on commençait et tous les tributs sont dans l'arène. Dès le départ, il y a des morts ! Cette partie dure jusqu'à ce qu'il ne reste que 6 tributs dans l'arène. Et bien sûr, la dernière partie c'est la finale ! On voit quand même pas mal de personnages même si beaucoup sont mort à la fin ! Alors déjà on va bien sur parler de Katniss, notre héroïne bien sûr, c'est une fille super fort qui a du survivre et faire survivre sa famille après la mort de son père. Elle est très maligne, et comme elle chasse depuis la mort de son père, elle a certains atouts en plus ! Elle prend la place de sa sœur qui est sélectionné pour les jeux ! dans le fond elle ne croit pas revenir mais pour sa sœur elle va se battre.Ensuite vous avez Peeta, le second tribut sélectionner, je ne sais pas trop quoi penser de lui. Au départ, il est très désagréable je ne l'aimais pas beaucoup après il change quelques peu dans l'arène mais au fond je ne suis pas sûr de lui faire confiance !Haymitch qui est leur mentor, seul tribut du district 12 à avoir gagné les Hunger Games (je me demande bien comment !!). Au départ je ne l'aimais pas trop, pour un mentor il était vraiment mauvais mais il a su se rattraperDans les autres tributs, les personnages qui m'ont le plus marqué c'est bien sur Rue, sa mort est tellement triste. La mort de la Renarde est assez comique et franchement j'aurais préféré qu'elle meure autrement ! Dommage que l'on n'assiste pas à combat entre Thresh et Cato j'aurais bien voulu savoir moi ! En bref j'ai beaucoup aimé ce premier tome, plein d'action, on apprend pourquoi il y a les jeux et on s'en la rébellion de certains, Gale, Peeta et Katniss. Avec ce que Katniss a fait à la fin, on sait que ça va partir en vrille, même si dans ce tome on fait comme si l'affaire était enterrée ! En tout cas j'ai hâte de lire la suite, je veux voir les retrouvailles ect...Donc pour ceux qui ne l'aurait pas encore lu, je vous le conseil ! vous ne vous ennuierais pas à lire ce livre !

J'ai lu le tome 1 enmême pas 24 heures : il est excellent. Ce que je craignais, dans ce livre, c'est le côté sombre et sanguinolant qui fait office de contexte. Mais je dois dire que je suis absolument conquise par cet univers, qui n'a rien d'attirant, mais qui est tellement bien décrit qu'on a l'impression d'y vivre. J'ai adoré le suspens qui nous tient en haleine du début à la fin, les moments stratégiques, la tension qui nous habite... c'est vraiment incroyable. J'avais vraiment besoin de lire la suite ^^ Je voulais savoir ce qui allait arriver à Katniss, qui malgré les coups durs, trouve toujours une solution (au moins dans les arènes xD), de Peeta, personnage auquel je me suis énormément attachée, et puis des autres. J'ai été, au début, vachement étonnée de voir comment la mort est traitée dans ce livre, comment les gens lui font face. C'est quelque chose de banal, en somme. Et c'est clair que ça fait bizarre, mais ça colle tellement dans le contexte qu'on ne peut pas en vouloir aux personnages, où trouver leurs réactions déplacées. C'est comme ça, c'est tout. C'est flippant ! Mais c'est vraiment un univers qui nous happe.

Lauraahh
15/06/13
 

C’est pour moi un énorme coup de coeur ! Pourtant, en lisant le résumé, je n’ai pas vraiment accroché du premier coup. Tout d’abord, car : une arène, des jeunes qui s’entre-tues. Ce n’est pas vraiment mon truque.. Mais en commençant l’histoire m’ont avis à tout de suite changé !Je suis entrée dans l’histoire sans aucun problème, facile à comprendre.Avant le jour de la Moisson, une description des lieux, personnage, ect.. Je n’allais pas lâchée le livre, mais rien de spéciale. Le jour de la Moisson,mon coeur allait s’envoler ! L’idée de me mettre à la place de Katniss, me rendait nerveuse. Pendant les jeux, ma tension était encore pire ! Je ne pouvais pas lâchée le livre, combien de fois fatigué je restais quand même éveillé pour continuer. J’ai vraiment aimé comment Suzanne Collins, nous décrivait l’arène. Sans trop de détails, simple.J’ai vraiment aimé les personnages, en particulier Tresh, car son geste qu’il a fait à Katniss a été remarquable, ainsi que Peeta.Katniss, j’ai bien aimé ce personnage, sa manière de parler, d’agir, pour sa famille, et l’amour qu’elle a envers sa soeur. Lors des jeux elle faisait forte, et ne baissait jamais la tête. Même si je pense qu’elle faisait très peu ado’.Peeta, est un garçon assez timide, réservé,qui n’ose pas abordé une fille. J’ai vraiment tout de suite aimé, dès le début. Peeta par son geste qu’il a fait à Katniss, avant le jour de la Moisson et pendant les Jeux. Il faut dire que Katniss l’a très bien présenté. Par contre, à des moments je ne savais pas ce que disait et pensait Peeta, je n’arrivais pas à le cernée. Surtout envers les sentiments qu’il a avec Katniss depuis le jour ou il se retrouve sur l’estrade ensemble. *risque de petits spoiler* Je l’ai trouvé par contre assez romantique lorsqu’il dit ce qu’il ressent une journée avant les Hunger Games à Katniss, lors d’une interview. J’ai trouvé ça parfait pour une petite déclaration d’amour. J’ai vraiment aimé ce personnage, au maximum dès le début.Gale, dans ce premier tome on ne nous en parle pas beaucoup. Juste au début, dès qu’il chasse avec Katniss.C’est un personnage que je voudrais voir un peu plus dans le tome 2.Rue, une petite âme innocente lors des jeux. Les gestes qu’elles est Katniss se sont fait mutuellement, étais tout juste adorable. Surtout Rue, dès que Katniss est dans l’arbre. Dès qu’elle demande à Katniss de lui chantait une chanson, sa dernière, c’était vraiment émouvant.L’histoire est vraiment bien "structuré", ce qui donne au lecteur de continuer, continuer sans plus s’arrêter. Ce qui a été mon cas. hihi. J’ai aimé la petite histoire d’amour qui a été rajouté dans l’histoire, une histoire qui parait assez sombre par le résumé.Dans la plupart des livres jeunesses, l’amour est un grand thème. Et ou la fille aime un garçon qui a déjà une petite-amie, la fille est timide, réservé, n’ose pas l’abordée, ect.. Et bien dans ce tome, c’est vraiment tout l’inverse ! Katniss agit d’une façon assez bizzard avec Peeta, on dirait presque qu’elle abuse de son amour. Cela ne m’a pas du tout gênée, au contraire j’ai assez bien aimé, ça change de tout les romans jeunesse. Bien sûr j’ai ressenti un peu de peine, envers Peeta. Qui à la fin ne sait pas ou il est ai..

wtfkenza
15/06/13
 

Je pense qu’un résumé n’est pas nécessaire puisque la plupart des personnes ont vu et/ou lu le livre. Pour faire court, l’histoire se déroule dans un univers futuriste qui s’appelle Panem. Celui-ci est divisé en plusieurs districts distingués par des chiffres allant de 1 à 12 (lié à la richesse, soit du plus riche au plus pauvre) et ayant chacun une spécialité propre : la pêche, le charbon, l’agriculture, etc.Un jeu télévisé appelé Hunger Games a été créé afin de rappeler à tous les habitant le sang qui a été versé pendant la révolte et afin de faire régner la paix. Ce jeu tant aimé des habitant du Capitole, la capitale de Panem, se déroule chaque année. C’est un événement incontournable. Chaque district devra donner deux tributs : un jeune garçon et une jeune fille qui sont tirés au sort. Les 24 participants s’affrontent ainsi dans un combat à mort. Le dernier survivant gagne une vie prospère…On suit l’histoire de Katniss Everdeen, une jeune fille courageuse, déterminée et forte. Elle se porte volontaire à la place de sa soeur qui a été désignée.Bon, pas la peine que je vous en dise plus ! J’arrive un peu comme un cheveu dans la soupe, 50 ans plus tard. Je fais parti de ceux qui a vu le film avant d’avoir lu le livre et pour tout vous dire, j’ai beaucoup aimé ! Il fallait absolument que je le lise, puis je n’avais pas du tout envie d’attendre la sortie du deuxième au cinéma ! J’ai beaucoup plus ressenti le malaise et l’angoisse du jeu en visionnant le film : la peur de mourir, tenter de survivre alors que rien n’est sûr, devoir tuer l’autre tribut de son district, les amants maudits… ! J’étais vraiment sur le qui-vive. Avec le livre, évidemment je savais ce qui allait se passer. Du coup, il n’y avait aucune place pour le suspens mais je l’ai quand même englouti ! Parfois, je me demande si j’aurais ressenti les mêmes choses si j’avais lu le premier tome en avant le film. Peut-être que oui, peut-être que non.Revenons-en au livre ! Jusque là, parmi toutes les dystopies que j’ai pu lire (pas grand chose soit dit en passant), c’est de loin un de mes préférés. L’auteure nous fait une critique d’un sujet précis : la télé-réalité, à l’instar d’autres ouvrages qui traitent de la société (trop vague à mon goût) ou l’amour (je ne vois pas trop où est le problème). Bref. On retrouve ainsi des références liées à la télé-réalité : le mensonge et la manipulation en sont de bons exemples.Outre le thème de l’ouvrage, j’ai beaucoup apprécié les personnages principaux hauts en couleur avec des qualités et des faiblesses. Même si le personnage de Katniss ne me déplaît pas, je n’ai pas du tout aimé sa façon de se comporter avec Peeta.J’ai vraiment passé un bon moment en lisant de livre. Il est très facile et rapide à lire. Je ne me suis pas ennuyée du tout ! Mon blog lecture : L'enbouquinée

Kono
14/06/13
 

Dans un futur dirigé par le Capitole, un jeu terrible est organisé; les Hunger game. La règle est simple: Tuer ou être tué. Lorsque sa petite soeur est tirée au sort pour y participer, Katniss n'hésite pas un seconde; elle prend sa place. Avec Peetha, elle combatra... mourra, mourra pas? A vous de lire le livre... Un livre GENIAL!!! La série contient trois tomes disponibles et paraîtra au grand écran le 21 mars 2012. Valentine, 13 ans

valentine59
06/06/13
 

Lu en une "journée-pyjama". J'avais commencé un peu plus tôt sans vraiment accrocher mais au bout de quelques dizaines de pages, je ne suis plus parvenue à me détacher de l'histoire de Catniss.Par contre, j'ai trouvé le film décevant après cette lecture.J'ai hâte de lire le tome 2 et le tome 3.

raphacor
09/04/13
 

Pourquoi ai-je acheté ce livre ? Comme tout le monde, je pense j'en ai énormément entendu parler mais en bien. Alors j'ai voulu me faire mon propre avis. Mais il faut avouer qu'Antonine de "Kinds of books" et Jess Livraddict m'ont vraiment tenté !Mon avis ? Alors, alors que dire que vous ne savez pas... Rien, ce livre a été un réel plaisir mais pour ma part ce n'est pas un coup de coeur. Dans ce roman, on suit Katniss qui nous fait passer différentes émotions :- La tristesse quand elle raconte sa vie dans le district 12, le fait qu'elle doit chasser avec Gale son ami pour nourrir sa maman et sa soeur suite à la mort de son père.- Le courage quand elle décide de prendre la place de sa soeur (Primrose) lors du tirage au sort pour la participation au Hunger Games.- La joie quand elle trouve de la nourriture ou qu'elle échappe aux griffes de ses adversaires.- La compassion quand elle aide une de ses adversaires lors durant les jeu de la faim.- La peur quand elle est face à un adversaire ou qu'elle risque de se faire repérer...- La curiosité et l'envie quand elle est avec Peeta...Mais quelque chose m'a un peu déçu le fait que Katniss joue avec les sentiments de Peeta, qu'elle ne sait pas ce qu'elle veut me dérange ! Ce qui explique que ce ne soit pas un coup de coeur mais cela ne m'empêchera pas de lire la suite ! Bien évidemment je le conseille vivement quand même !

s0kellys
09/04/13
 

Je suis tombée littéralement dingue de cette saga ! J'ai tout laissé tomber pour lire les 3 tomes en 3 jours ! Lorsque l'on commence Hunger Game, les pages filent toutes seules, à une vitesse folle ! Du coup, lorsque j'ai commencé le tome 1 et que j'arrivais tout doucement à la fin, j'ai filé Carrouf en priant pour que les deux tomes suivants y soient ! Et j'ai craqué ! Mon frère m'a littéralement obligé à voir le film... Du coup, j'avais vu le film avant de lire le livre ! Les morts des enfants dans les films (ça doit être mon côté grande soeur) m'avaient particulièrement touchées donc j'avais un peu peur de me lancer dans la lecture... Mais j'ai fini par me lancer et je ne regrette absolument pas ! Dès le départ, on se prend vraiment d'affection pour Katniss qui tient sa famille à bout de bras. C'est elle qui fait vivre la famille en allant chasser et en marchandant un peu illégalement. Elle protège sa famille et spécialement sa petite soeur Prim (encore mon côté grande soeur qui me fait fondre... ^^). Alors quand Katniss se porte volontaire pour empêcher Prim de participer aux Hunger Games, je ne pouvais que me mettre à sa place ! Tout au long du récit, nous n'avons que le point de vue de Katniss et, même si c'est parfois frustrant car on aimerait bien savoir ce que Peeta (le second tribut du District 12 aux Hunger Games) a dans la tête, mais d'un autre côté, cela fait la force du livre car Katniss est un personnage très attachant au fort caractère ! Peeta a un rôle important dans l'histoire mais est tout de même moins intéressant que Katniss. Il est parfois assez difficile à cerner dans ce premier tome et c'est... rageant ! L'histoire sentimentale est un peu gnan-gnan quoique mignonne. Mais sans grosses surprises non plus... Malgré ce petit défaut, l'auteur a réussi à me transporter littéralement dans les Hunger Games ! Dès le départ, ça commence fort, on ne s'ennuie pas une seconde ! Il y a des passages très émouvants, les descriptions sont tellement bonnes qu'il est impossible de ne pas voir les scènes se dérouler sous nos yeux. L'auteure termine souvent ses chapitres par de monstres cliffangers qui nous donne tellement l'envie de continuer qu'il est juste horriblement difficile d'arrêter la lecture ! Le style de l'auteure est génial ! Des phrases simples... courtes.... percutantes ! Rien à redire... Un coup de coeur !

Laeti1304
08/04/13
 

Katniss Everdeen, 16 ans, habitant le plus pauvre des districts composant Panem, chasse et troque pour subvenir aux besoins de sa famille depuis la mort de son père dans une mine de charbon. Quand sa petite soeur Prim, 12 ans, est tirée au sort pour participer aux Hunger games, Katniss se porte volontaire pour prendre sa place. Ce qui est déjà un évènement. Car dans ces jeux où deux "tributs" (un garçon et une fille de 12 à 18 ans) de chaque districts s'affrontent, un seul sort vainqueur. Un seul sort vivant. Et tous dans les districts doivent regarder ces jeux, une sorte de télé-réalité sanglante et cruelle, qui rappelle que le Capitole, capitale de Panem, règne en maître sur les populations des districts.De la "récolte" des tributs, à l'arène où les participants jouent leur vie, nous suivons Katniss, jeune fille grandie trop vite dans un monde où les districts et leurs habitants sont impitoyablement exploités. Rebelle, mais prudente, excellente chasseuse, Katniss va tout faire pour survivre.Ayant vu le film d'abord, je peux dire que le livre est bien plus riche et complexe que ne me le laissait penser le métrage, pourtant très fidèle. Suzanne Collins y livre une critique implacable de nos sociétés où l'argent et le pouvoir dominent, où la mort, fut-elle seulement "virtuelle" ou symbolique, est un spectacle. Affublant les habitants du Capitole de vêtements plus ridicules les uns que les autres, Collins raille une frange de la société qui ne vit que par l'apparence et l'oisiveté, déconnectée des réalités, et dénonce un pouvoir manipulateur qui confine ses populations à la soumission la plus abjecte. Celle obtenue par la terreur et la misère, la faim comme méthode de coercition. Dictature impitoyable, Panem ( le pain) maintient son système grâce aux Jeux. Cela vous rappelle-t-il quelque chose?Mais The hunger games n'est pas que cela: c'est aussi un livre plein de rebondissements, de tension, avec des personnages attachants qui évoluent à un rythme d'enfer. Si nous ne pouvons douter que Katniss s'en sortira (c'est une trilogie, il faut bien que l'héroïne soit au moins vivante pour le second tome!), il n'en va pas de même pour le deuxième tribut du district 12, Peeta. Leur relation sera un des moteurs de l'intrigue. Et l'occasion pour le personnage de Katniss de s'interroger sur elle-même mais aussi sur les relations qu'elle entretient avec Gale, son compagnon de chasse au District 12.

Choupchoup
08/04/13
 

Tout le monde me disait que du bien de ce livre et maintenant je comprends pourquoi. Je peux vous l’avouer, il a été lu en deux jours, je n’arrivais pas à m’arrêter.La couverture est très jolie. Simple et sobre à la fois, un sigle avec en son centre un oiseau et une flèche et en gros le titre de Hunger Games. Le tout est jaune et en relief sur fond noir.Le livre est composé de 3 parties et de plusieurs chapitres dans chacune d’entre elles ce qui facilite la lecture et même si on a quelque chose à faire on peux le stopper facilement.La première partie : Une description de ce qu’est La Veine et de tout l’univers qui est créé autour. Dès les premières lignes, on est tout de suite pris dans l’histoire, celle de la vie de Katniss, de sa maman et de Prim sa petite sœur. Un univers très futuriste mais qui à beaucoup de ressemblance avec l’ancien temps comme la chasse, la pauvreté et la famine.Une fin de partie qui est très bien construite avec beaucoup de surprise, je l’avoue j’ai eu un grand sourire et j’étais à deux doigts de crier.La deuxième partie : Le moment des Hunger Games : Beaucoup de courses poursuites pour survivre dans les bois et échapper aux autres personnes pour ne pas être tuer. Il y a beaucoup de suspense, beaucoup d’actions, et des descriptions à couper le souffle. J’en suis arrivée à me croire en plein milieu de ce combat.La troisième partie :Une fin superbe avec énormément de suspense, de la peur et des sentiments. Jusqu’à la dernière phrase, je ne me suis ennuyée.Les personnages :Katniss est une jeune fille au grand cœur qui chasse pour sa survie et celle de sa famille.Gale est un jeune homme courageux qui aide tout les gens de son entourage.Peeta, un grand jeune homme qui n’a pas beaucoup de savoir faire en chasse, il est rempli d’amour et ne veut que le bien de sa famille et de la famille de Katniss. Un personnage très émouvant.Cinna est très drôle et s’épanouit dans son métier et aide beaucoup Katniss.Haymitch est un homme bizarre que j’ai eu du mal à cerner tout au long du livre.Effie est une femme assez spéciale. Elle change d’humeur tout le temps et à le don d’agacer Katniss.Une histoire vraiment plaisante à lire, très bien construite qui met les lecteurs en haleine du début à la fin.Est-ce que j'ai aimé ce livre ?C’est un très bon livre que j’ai vraiment aimé. Pour preuve, en deux jours il était lu.À ceux qui hésitent encore à le lire, n’hésitez plus car c’est une pure merveille à ne pas manquer. méli

lesangdeslivres
23/03/13
 

Je considère désormais Hunger Games comme une des meilleures dystopie jeunesse qui m'aie étè donné de lire. Ce tome est peut-être même meilleur que le premier que j'avais déjà adoré, l'avenir s'annonce encore plus sombre dans cette trilogie. J'ai parfois l'impression que l'auteur "ménage" un peu son héroïne, je pense notamment à la fin de ce volume, j'ai bien dit un peu.L'on retrouve Katniss Peeta et Gale, toujours engoncer dans leur triangle amoureux, qui a le mérite de ne pas être agaçant contrairement a d'autre dystopie ou je ne voit même pas l'intérêt d'un tel triangle. Dans ce tome Katniss est de retour au district 12 est se prépare à la tournée de la victoire, malgré, le président snow ne l'oublie pas puisque il ne pardonne pas son acte de "rebellions" (donner les baies à Peeta) et lui le fait savoir par une petite visite, ou il lui fait savoir qu'elle n'a pas le droit a l'erreur, puisque il semblerais qu'elle soit devenues une icône bien malgré elle de la révolution qui semble être à ses début, envers le Capitole, envers cette dictature que le peuple ne peut plus supportée.Alors que le premier tomes se concentrer quasi essentiellement sur les hunger games, celui-ci se préoccupe aussi la situation "politique". Le titre est particulièrement bien choisit, puisqu'il s'agit bien d'un embrasement, d'un début. D'ailleurs lors de la tournée de la victoire Peeta et Katniss ont pu s'en rendre compte en voulant améliorer les choses Katniss avait allumé un feu couvent dans l'un des district, Katniss bien que moins calculatrice que Peeta, arrive autant à soulever les foules, elle n'avait pas prévue ce qui aurait pu arriver est Peeta non plus, a la différence près qu'il n'était pas au courant des derniers événements, peut-être qu'il aurait pu un peu mieux prévoir les évènements qu'ils ont provoqués.Katniss se comporte aussi un peu plus comme une adolescente, mais son côté est toujours présent, mais elle est aussi préoccupée par autre chose que ces amours, entre autre son avenir qui semble être toute tracé avec Peeta par le capitole, qui semble être omniprésent dans sa vie, ses décisions ne lui appartienne pas vraiment, pas si elle veut jouer le jeu et surtout si elle veut que les gens qu'elle aime soit en sécurité.J'ai autant aimé Gale que Peeta, gale est plus franc du collier, il va foncer, la ou Peeta seras plus réfléchit, plus timide est calme, ce sont deux réelles opposés mais ils représentent tous les deux les hésitations de Katniss autant en amour que face à la rebellions dont elle est la porte parole malgré elle, c'est miraculeux dans une dystopie jeunesse un trio amoureux qui représente quelque chose, c'est surement une raison de mon amour immodérée pour cette saga. Je ressens un vrai ral'bol envers les dystopies jeunesse, Hunger Games possède une vraie force comparé aux autres saga que je trouve souvent préformatés, la base est plus que souvent la même avec deux trois modifications histoire de faire "genre" c'est original, mais non c'est juste incroyablement banal et moi je n'en peux plus, donc les dystopies c'est fini pour moi sauf peut-être quelques une qui me tente encore, je suis bête et stupide et j'assume.Spoiler à partir d'iciJe savais déjà que Katniss et Peeta allez refaire un petit tour dans les hunger games, j'avais un peur peur d'une certaine forme de répétitions que je n'ai absolument pas sentit, ni de longueur, j'ai encore été prise dans les jeux est le livre aussi, je me doutais que katniss allais survivre et en ce qui concerne les autres personnages, la questions restait entière, sans parler des autres personnages du jeu auquel on s'attache et qui sont destinés à mourir!Fin de spoilerEn conclusion: Cette saga reste fidèle à elle-même, je suis heureuse que Suzanne Collins ne ce sois pas fait avoir par le succès, qu'elle n'est pas rallongée cette trilogie malgré le succès qu'elle semble avoir. Le premier tomes était un coup de cœur, le deuxième en est un aussi! http://pierredejade.blogspot.fr/

Pierredejade
03/03/13
 

Bon je l'avoue, au début j'étais très septique concernant ce livre que je ne voulais absolument pas lire. Malgré toutes les bonnes critiques qu'il recevait, le sujet ne me disait vraiment rien (mais alors pas du tout) et je trouvais la couverture très moche et pas du tout attirante. Vous vous dites donc mais pourquoi l'a-t-elle emprunté en biblio alors ? Mais parce que je suis faible voyons ! J'ai cédé devant la pression de mes chères copines bloguesques qui n'arrêtaient pas de vanter ce livre et je me suis dis que si c'était vraiment aussi bien que cela, je ne pouvais pas passer à côté. J'ai donc cédé...et j'en suis plus qu'heureuse! Comme je le disais, j'y allais à reculons pour cette lecture. Le sujet ne me plaisait pas trop (je ne suis pas fan du tout des émissions de télé réalité) et je ne suis guère friande de science fiction en général. Je partais donc avec de gros à priori sur ce roman et bien évidemment passé les deux premiers chapitres, je me suis rendue compte que non seulement je m'étais plantée du tout au tout concernant ce livre mais qu'en plus à cause de ses préjugés, j'étais passé pendant des mois à côté d'une saga qui vaut largement le détour. Bon de quoi ça parle tout ça. Je trouve le résumé de la 4ème de couverture plutôt bien fait dans le cas de ce livre. Il résume parfaitement bien le début du roman sans dévoiler trop de choses. Hunger Games se passe aux États-Unis, enfin ce qui reste des États-Unis après une série de catastrophes. Dans ce monde post-apocalyptique, Le Capitole est un organisme totalitaire qui mène la vie dure aux 12 districts qu'il commande. Pour leur rappeler que c'est lui qui a tout pouvoir sur eux, chaque année, des Hunger Games sont organisés et chaque district doit y envoyer un garçon et une jeune fille, désignés par une sorte de loterie, comme tribut. Dans ce jeux télévisés, le seul but est de survivre...Et lorsque la petite soeur de Katniss est appelée pour participer au Hunger Games cette dernière n'hésite pas et prend la place de sa soeur. Elle entrera donc dans les jeux aux côtés de Peetah, le fils du boulanger. Va-t-elle réussir à en ressortir vivante ? Comme je le disais, la science-fiction n'est pas un genre que j'affectionne beaucoup, mais il y a quelque chose d'assez addictif dans Hunger Games qui fait qu'une fois que vous avez commencé à lire, vous ne pouvez plus vous arrêter. Et très franchement j'ai adoré ce livre. L'histoire donc m'a passionné. Je n'y croyais pas mais dès le début, j'ai été happée dans l'histoire. La première partie présente bien le décor et le récit en général. Le lecteur en apprend suffisamment sur le Capitole et les districts pour être bien comprendre l'histoire et ne pas se sentir frustré de ne pas tout savoir, mais il reste une part de mystère bien distillé qui me donne - encore plus - envie de lire la suite (par exemple, qu'est-il arrivé au district 13 ?). L'histoire est aussi caractérisée par son rythme. Il y a très peu de temps mort et on ne s'ennuie pas une seconde. Comme je le disais, le récit est vraiment addictif. L'histoire est telle que l'on ne peut s'empêcher de continuer la lecture...ce qui m'a laissé un peu perplexe. En effet, ce qui rend la lecture addictive, outre le fait que l'histoire est elle-même palpitante et qu'on s'attache beaucoup aux personnages, ce sont les thèmes abordés : le voyeurisme, la dénonciation de la société de consommation ou le culte de la beauté extérieure (pour les habitants du Capitole), le totalitarisme, etc. D'une certaine manière, ce livre rend bien l'atmosphère un peu glauque et malsaine qui se dégage de ces thèmes, c'est aussi pour ça que ce roman est si fascinant. Bien sûr, la fin reste convenue (on se doute bien de l'issue de ces jeux quand on sait que ce roman est le premier d'une trilogie) mais on se pose des questions tout le long du roman. L'héroine va-t-elle s'en sortir ? Qu'adviendra-t-il des autres personnages ? etc. Quelques mots sur les personnages d'ailleurs. Je l'avoue j'ai eu un peu de mal à m'attacher à Katniss au tout début. Je la trouvais très voire trop froide et calculatrice (deux traits de caractère que j'ai appris à aimer au fur et à mesure du roman) mais finalement j'ai bien aimé son évolution. J'ai appris à l'apprécier et même si ce n'est pas mon personnage favori du roman, je l'apprécie beaucoup. J'ai aimé sa détermination, sa force de caractère et son anti-conformiste. Cependant mon coup de coeur personnage va à Peetah que j'ai littéralement adoré. Ce personnage si doux et si tranquille - en fort contraste avec celui de Katniss - m'a littéralement fait fondre. C'est le personnage le plus honnête et le plus intègre de la série. Les personnages secondaire m'ont plutôt plu aussi : surtout celui du mentor des deux jeunes gens (malgré ses problèmes d'alcool j'ai trouvé son personnage fort intéressant) ainsi que celui de Rue, qui m'a beaucoup plu. Suzanne Collins a vraiment réussi pour moi à bien travailler les relations entre les personnages. La romance m'a énormément plus. Je suis une vrai shipper et là je sens que je vais militer pour Katniss/Peetah comme une folle (attention SPOILER : non mais quelle idiote quand même Katniss à la fin du roman, elle pouvait pas savourer les instants passés avec Peetah, non faut qu'elle gâche tout ! Rrrrr). Sinon, la relation Katniss/Rue m'a vraiment plu et je dois le dire m'a fait verser quelques larmes et je suis curieuse de voir ce que va donner le retour de Katniss dans son district ! Le roman comme je le disais, se lit très rapidement. Le style est fluide, très agréable à lire. Le lexique utilisé est un peu simple et graphique (mais l'auteur écrit aussi des scénarios donc je suppose que cela se ressent dans sa plume en général) mais le tout reste quand même un roman divertissant et plaisant à lire. Vous l'aurez compris si vous êtes arrivé à la fin de cette chronique (pour ceux qui ont tout lu, Bravo ! Pour les autres, je vous comprend, j'ai tendance à blablater beaucoup ces derniers temps !), Hunger Games est un véritable coup de coeur que j'essaye maintenant de faire découvrir à toutes mes amies ! J'ai grande hâte de lire la suite ! Et aller, un dernier pour la route : Peetah Forever !Ce roman fut un plaisir à découvrir. Malgré mes appréhensions, j'ai adoré l'histoire, les personnages et les relations entre eux. J'ai dévoré ce roman en deux jours et je dois me faire violence pour ne pas me jeter sur la suite ! Une saga que je recommande chaudement !

Evy26
22/02/13
 

Je l'ai dévoré. Littéralement. Car il y a belle lurette que je n'avais pas lu à un rythme aussi effréné. C'est bien simple, ce livre m'a obsédée, jour et nuit, amputant une bonne part de mon quota de sommeil, empiétant sur mes pauses déj', s'accaparant (presque) tout mon temps libre. Une fois commencé, et bien que connaissant déjà l'histoire, de fait, il m'a été quasiment impossible de le lâcher avant d'avoir tourné la toute dernière page. Et pour cause: Suzanne Collins est une redoutable romancière.Hunger Games est un survival inventif, trépidant, dopé à l'adrénaline, parcourut d'un soupçon d'objection de conscience, d'un frisson aventureux palpitant, et animé d'un souffle romanesque dépourvu de mièvrerie. Une réussite totale, dont les mots s'enclenchent parfaitement au service d'une histoire incroyablement addictive.

Ashtraygirl7
21/02/13
 

Excellente critique des abus de la télé-réalité, je trouve qu'il permet au lecteur de tout âge de se poser les bonnes questions sur une télé adepte de voyeurisme et les dérives que cela peut engendrer. Jessye

Jessye
26/12/12
 

Cette saga a déjà fait couler beaucoup d’encre et pour cause, c’est vraiment une excellente saga. Dans ce premier tome, on découvre les personnages, Katniss la jeune fille qui a développé ses talents de chasseuse pour pouvoir subvenir aux besoins de sa famille. Mais aussi Gayle le meilleur ami. L’histoire est innovatrice à 100%, je n’ai jamais rien lu de semblable, ce qui est pour moi un point plus que positif. Des jeunes qui pour divertir vont devoir survivre au détriment des autres. 26 participants, 1 seule vainqueur. On va donc se retrouver dans la peau de Katniss qui va se battre pour être la vainqueur, de ce fait on ne s’ennuie vraiment pas ! Elle sera accompagnée du promis de son district 12 (celui des mines), Peeta, une image marketing et stratégique sera alors adopté pour eux... On ne peut que s’attacher à ces personnages qui subissent leur destin. Mais une réelle question se pose, celle de la téléréalité, jusqu’où les gens sont-ils prêts à aller pour se divertir ?

clem73
25/12/12
 

Ce n'est pas un coup de coeur, cependant c'est une très bonne lecture où le récit nous emporte sans trop de mal. Il me semble qu'un monde tel que celui présenté dans Hunger Games est foutrement capable d'émergé dans un futur pas si lointain si le notre dérive encore et encore. J'ai beaucoup aimé Katniss, qui est une jeune femme qui sait où sont ses priorités et qui ne s'aveugle pas. Elle doit porter la survie de sa famille sur ses épaules et si elle avait eu un caractère différent, j'aurais trouvé l'histoire moins crédible. J'aimerais d'ailleurs savoir pour quelles raisons beaucoup de chroniqueuses ne l'ont pas aimé. Concernant les personnages personnages masculins, Gale à largement ma préférence et ce même si il n'est que très peu présent dans le livre au final. Lui aussi doit veiller sur les siens et il est donc débrouillard, mentalement fort là où Peeta me parait chouineur et faiblard. Le contexte, quand à lui, m'a emballé sans crier gare et pourtant j'avais pas mal d'a priori sur cette saga qui faisait quasiment l'unanimité. Bref j'ai énormément aimé, pour autant je ne vais pas lire la suite immédiatement, j'appréhende la déception à vrai dire.

un flyer
08/12/12

J'ai reçu ce livre à Noël, il y a deux ans, je ne l'avais pas lu immédiatement parce que je pensais qu'il allait littéralement me faire mourir de peur ! Une fois que la froussarde - que je suis - l'a ouvert, je n'ai pu le lâcher (une chance que je lise super vite !). Bref, on n'était pas encore en janvier 2010 que je désirais déjà lire le second volume. Bon, si là je viens de le relire, c'est la faute à M. Elle l'a eu à Noël et n'a pas pu le lâcher, elle m'en a tellement parlé en large et en travers que j'ai eu envie de le relire. Apparemment, elle ne se souvenait pas que je l'avais baratiner autant qu'elle l'année dernière (les gens sur-intelligents ont vraiment une mémoire de poisson rouge sur les trucs qui n'ont absolument rien a voir avec les cours, je vous jure ! --'). Ce livre à vraiment tout pour plaire ! Beaucoup d'aventure, énormément de danger, de l'amour, de la crainte... L'histoire aurait pu être du genre flippante, mais elle s'adresse surtout à des jeunes adolescent : l'écriture est simple, il n'y a pas de sujets tabous mais beaucoup de matière à réfléchir ! De quoi grandir ;) Les personnages sont vraiment très attachants. Bon c'est certain que la proximité de la mort joue beaucoup là-dessus, mais bon... On se reconnait facilement dans Katniss : elle est en pleine rébellion contre le monde qui l'entoure, ne sait pas vraiment si elle n'éprouve vraiment que de l'amitié pour Gale, son meilleur ami, aime sa solitude et sa sœur plus que tout. L'histoire est habilement mené se qui fait qu'on ne sait globalement pas si ce qui se passe est la réalité ou un mensonge habilement déguisé. C'est vraiment très troublant mais ce n'est pas pour autant désagréable.C'est avant tout une histoire qui révolte et qui fait réfléchir. L'époque est assez vague bien que des indices nous indiques le futur et les États-Unis : inconsciemment on cherche alors à reconnaitre les districts mentionnés et décrits dans les paysages américains...Il serait vraiment bête de passer à côté de ce chef d’œuvre ! (et non, je n'ai pas peur des mots...)

MademoiselleLuna
22/11/12
 

Depuis le temps qu'on en entend parler, je me suis enfin décidée à me lancer dans cette saga.Tout d'abord il faut savoir que cette histoire se passe dans le futur, en effet, Panem est le pays qui a pris la place des Etats-Unis, cette contrée est divisée en districts (au nombre de 13 spécialisés chacun dans une production). Suite au soulèvement du peuple du 13ème district, le Capitole a instauré les Hunger Games pour rappeler à la population que c'est lui qui détient les pouvoirs sur elle. C'est le principe d'une télé réalité horrible, la règle est simple : être le dernier survivant des 24 tributs. La retransmission des Jeux se fait chez tous les habitants de Panem et le visionnage est obligatoire.On découvre alors Katniss du 12ème district, qui fait vivre sa famille depuis la disparition de son père. Elle chasse avec son ami Gale pour nourrir sa famille même s'il est interdit de braconner.La Moisson arrive et 2 adolescents (un garçon et une fille) du 12ème district vont être tirés au sort pour participer au Hunger Games, les jeux de la faim. Quand Primm, la petite sœur de Katniss va être tirée au sort, Katniss va immédiatement se porter volontaire. Le garçon qui va l'accompagner se nomme Peeta. Tout va très vite se dérouler par la suite, Katniss et Peeta partent en direction du Capitole pour les préparatifs des Hunger Games. On va être plongé dans un monde complètement différent de l'univers du 12ème district, c'est l'opposé entre la famine, la pauvreté et l'outrance et la richesse. Evidemment on va suivre Katniss avant et pendant les Jeux.J'ai été complètement prise au jeu de cette histoire, j'ai voulu savoir ce qui allait se passer pour Katniss, pour sa famille et ses proches. Le style haletant nous plonge dans le monde cruel de Panem. Cette dystopie m'a intriguée et m'a donnée envie d'en savoir plus sur Katniss et les siens.

Bookinwoman
03/11/12
 

Je porte plainte pour harcèlement concernant ce livre. Monsieur le Juge, elles ne m’ont pas lâché d’une semelle pour que je lise cette saga… Allant même jusqu’à me l’offrir, merci à Mistinguette Melinn. Mais je vous jure, je ne me sentais plus en sécurité nul part. Alors au bout du compte, es-ce que je les en remercie !!! Je garde le suspense jusqu’à la fin de mon avis !!! ( rire diabolique ). ( N/ Lucile : excellent, je rigole déjà … N/ C : elle se moque non là ^^ ) Pour le résumé, je ne sais pas si je vous en fais un, je dois être la dernière à ne pas avoir lu ce livre. ( N/ Lucile Petite info, JE suis la dernière maintenant lol … N/ Candy : pas bien, faut le lire ! )Un lieu : Panem. Un Capitole qui gouverne et soumet un peuple divisé en plusieurs districts. Des classes sociales bien distinctes, enfin un univers pas très joyeux tout de même.Les dirigeants imposent ce qu’ils prénomment les HUNGER GAMES, des jeux où l’on lutte et l'on survit jusqu’à la mort.Un garçon et une fille de chaque district : on compte 12 districts donc 24 participants appelés Tributs mais pas des adultes… Des adolescents et jeunes personnes de 12 à 18 ans. Aucun ne peut y échapper !!!Tout est mis en œuvre pour ces jeux télévisés, toute la population les regarde, se donner la mort. Un monde rempli de cruauté sur fond de spectacle. De quoi vous rendre fou !!!Nous suivons une jeune fille, celle du district 12, Katniss, elle a perdu son père voilà bien longtemps et est devenue le pilier de sa famille : une petite sœur de 12 ans et une mère qui est dépressive. Elles sont pauvres mais Katniss ne se laisse pas aller, elle braconne et vend son butin sur les marchés. Katniss est une jeune fille qui a appris la débrouille, elle est douée à l'arc, elle sait chasser et même plus que bien... Elle est un peu résigné par cette vie et ne voit de façon de la changer.Elle se retrouve propulsée par des circonstances non voulues au milieu de certains tributs qui attendent le moment des jeux avec impatience et savent se battre comme personne. De quoi vous mettre le trouillomètre à zéro !! Mais tout ne se passe pas pendant les jeux comme on tend à le penser au vu du résumé ou du titre, mais l’on a le devant de la scène je dirai et l’envers du décor ensuite. On nous présente toute la fanfare de ces jeux et de ces participants surtout qui sont mis en gros plan. On attend de trouver des comportements et sentiments différents chez chacun.Katniss est assez froide et a du mal à se dévoiler, à parler d'elle. Elle paraît indifférente à ce qui lui arrive malgré la peur qui lui pèse. Mais avouer une seule de ces émotions, elle ne peut pas, Donc vous voyez déjà l’intrigue mise en place est très alléchante et prenante, notre héroïne est quand même débrouillarde mais face aux autres le sera-t-elle assez ? Jusqu’où la cruauté va-t-elle ? Enfin un univers plus qu’intéressant posé par l’auteur !Un livre bien abouti, bien mené pour tout nous montré aussi de cette civilisation, ses coutumes et la cruauté du fonctionnement. Vous l’aurez donc compris même si c’est loin de mes lectures habituelles et que mon enthousiasme ne va pas souvent à la lecture jeune adulte, j’ai passé un bon moment à découvrir ses jeux, l’univers dans lequel ils évoluent et les sentiments et réactions de notre héroïne et des personnes qui l’entourent. Ce n’est pas un coup de cœur, mais une bonne lecture découverte. Une très bonne mise en place de l’auteur, que l’on goûte avec plaisir et l’on veut bien entendu connaître la suite des événements. J’achèterai le tome 2 ! Ceci est une lecture commune avec Livraddict et je me suis inscrite pour poursuivre l’aventure. Donc je remercie les personnes qui m’ont poussé à le lire, elles se reconnaîtront facilement car j’ai aimé cet univers, notre héroïne ne m’a pas encore totalement conquise, seulement par un geste qu’elle n’a pas fait, oui je ne suis pas gentille ! Mais sinon, je continue la suite de leurs aventures. J’ai aussi voir ce que cela donne sur grand écran !

Candyshy
02/11/12
 

Ce livre est un livre que des lors on y a jeté un coup d'oeil, on ne peut plus le lacher.Dur, mais efficace on se plonge rapidement dans cette société ou le gouvernement gouvernement fait sa loi et se divertit de voir des jeunes de chaque districts s'entretuer, et agir tels des animaux pour sauver leurs peaux!!! L'histoire est riche, on y aborde les sujets de la famille, de l'amitié, amour mais aussi du libre arbitre et de la conscience vraiment un bon tres bon livre anafriends

anafriends
21/10/12
 

Les Etats-Unis ont sombré dans le chaos et la dictature d'un pseudo gouvernement qui maitrise son peuple par la terreur. Tous les ans, un jeune garçon et une jeune fille de chaque district sont tirés au sort pour participer aux Hunger Games: un jeu télévisé réunissant 24 adolescents dans une immense arène avec un seul but : être le dernier survivant. Oui, le but est de regarder des jeunes s'entre-tuer pour sauver leur propre vie et ramener la gloire dans leur district. Mais Katniss, une jeune fille courageuse et rusée va venir bouleverser tout le jeu et offrir "du grand spectacle". Jusqu'où devra-t-elle aller ? Ce livre est tout simplement époustouflant ! Oubliez les vampires, les assassins, les anges, les succubes, les sorcières. Ce livre détonne dans le paysage de la littérature jeunesse du moment et nous apporte une histoire originale et passionnante. Attendez-vous à rester scotcher au livre jusqu'à avoir lu la dernière page. Laissez-vous piéger dans son monde cruel.La téléréalité, c'est le mal. Mais avouons, notre téléréalité semble être un petit coin de paradis et de plaisirs lorsqu'on découvre la perversité des Hunger Games. L'idée est choquante, effrayante, effarante même ! Voilà la clé de ce livre. De ce succès. Suivre Katniss, cette jeune fille débrouillarde, baroudeuse et terriblement futée nous emmène dans une traque haletante où chaque petit bruit peut devenir le prémice de votre mort. Oui, parce que ce livre ne se lit pas. Ce livre se vit. Ce livre prend aux tripes. Des scènes m'ont profondément émue, là où d'autres m'ont révoltée. J'ai peut-être perçu quelques fausses notes à la lecture, mais maintenant que l'histoire est bien digérée, il n'en reste que le meilleur. Quelle ironie de parler de meilleur à propos de cette histoire !J'ai particulièrement aimé la cruauté des organisateurs des jeux, pour qui l'audimat compte plus que tout et qui "stimulent" régulièrement les participants pour offrir du spectacle aux téléspectateurs. Du grand spectacle, soit des morts. Et au fur et à mesure qu'avancent les jeux, les instincts les plus primales prennent le dessus. Instinct de chasse d'un côté, de survie de l'autre. La fin n'a pas pour but de surprendre, tout est misé sur la manière dont le livre nous y aménera.Katniss est un personnage surprenant. D'abord perçue comme une jeune fille faisant vivre sa mère et sa soeur en luttant contre la misère, elle se révèle mille fois plus forte mentalement. D'abord en prenant la place de sa soeur pour les jeux. puis en devenant une terrible calculatrice, elle est probablement celle qui a le plus conscience des enjeux et des manigances du gouvernement. Mais c'est la tête haute qu'elle fera un pied de nez au système pour obtenir ce qu'elle veut. Reste à savoir quel sera le prix qu'elle devra payer. En attendant, Katniss est de ces personnages qui imposent le respect par un charisme impressionnant et une volonté de feu, mais qui sait tout autant se montrer terriblement humaine au milieu de toute cette cruauté. Un superbe personnage.Autre personnage crucial de cette histoire, Peeta. Peeta est le jeune homme venant du même district que Katniss, embarqué de force dans cette histoire infernal. Son duo avec Katniss est touchant, perturbant, et redoutable. Mais là où elle a développé un instinct de survie à toute épreuve, Peeta se montre comme celui au coeur tendre, celui qui nous rappelle constamment qu'il faut garder une part d'humanité pour dominer l'instinct animal des concurrents. Il est celui auquel je me suis le plus attaché, parce qu'il nous donne l'occasion de nous attacher, alors que Katniss fuit autant que possible les liens pouvant la déstabiliser.Les personnages sont nombreux, mais pas tous développés évidemment. Il y a pourtant quelques concurrents qu'on apprend à connaitre avec plaisir, et certains membres du staff des Hunger Games qui sont attachants, à leur façon.Que dire sur l'auteur, sur sa plume, sur cette fantastique aventure ? Simplement que chaque mot est à sa place, que tout est drôlement bien construit, que le texte est d'une fluidité remarquable. Les descriptions sont précises sans devenir pompeuses. Les personnages sont créés avec amour et passion. L'originalité est débordante mais palpitante. Rien, il n'y a rien à redire. Chapeau.Je recommanderai bien ce livre à tout le monde sans exception ! Mais soyons réaliste, il y aura forcément des personnes qui n'adhéreront pas. Donc vous, fans de littérature jeunesse avec un univers original est bien développé, vous qui voulez sortir de la bit-lit qui a le vent en poupe depuis quelques temps. Et surtout surtout, les jeunes lecteurs (à partir de 12-13 ans) qui ont râté la gloire de la génération Harry Potter, Hunger Games pourrait devenir votre génération ! Dautresplumes

Dautresplumes
17/10/12
 

Ce premier tome est un régal! Si le concept d'un monde post-apocalyptique est déjà très présent dans la littérature jeunesse, Suzanne Collins parvient à sortir son roman du lot. De même, le sujet du combat à mort dans une arène pour survivre n'est pas neuf (au cinéma Battle Royal). La lecture reste néanmoins très agréable et le tome 2 nous appelle déjà, à peine le dernier chapitre du premier terminé.

emilieclaudon
15/10/12
 

J'ai adoré le premier des trois tomes. Suzanne Collins a ait preuve de tellement de génie que j'ai lu "Hunger Games" en une soirée sans pouvoir m'en détacher. Bref, l'un des meilleurs livres que j'ai jamais lu et que je recommande à tous ceux qui ont eu la gentlllesse de lire cette critique! Jemma

jemma
15/10/12
 

Un roman à suspens, beaucoup d'actions, il procure une telle sensation qu'on ne décroche pas, l'histoire est totalement incroyable tant par l'écriture qui est bien tournée que par ce qu'il se passe.. Mandy.

Mandy05
27/09/12
 

J'ai littéralement été happée par cette lecture. Certes, j'avais tendance à me sentir voyeuse mais jamais je n'ai pu lâcher le roman. Notons également que les caractères des personnages, notamment Peeta et Katniss sont bien étudiés et donnent envie de dévorer la suite. Cette fille du feu est une vraie survivante, et elle aura besoin de tous ses atouts dans l'arène. Par contre, elle reste ou tente de rester humaine, de ne pas se laisser embarquer par le système de violence et de haine. Et pourtant...Palpitant !

Praline
23/09/12
 

Hunger Games, c'est LE phénomène, nous sommes d'accord. On entends beaucoup parler de la saga dû à la prochaine sortie du film, et je me suis enfin décidée à la lire. Il faut dire que le résumé est alléchant et à vraiment tout pour plaire. Ça change de ce qu'on peut voir d'habitude, et c'est bien joué, ça, c'est sûr. D'ailleurs, je l'ai même prêté hier à ma cousine pour qu'elle s'y mette, elle aussi, vu que c'est à mon avis, un livre qu'il faut absolument avoir lu, et qui en vaut le détour. Je précise que ce ne fut pas un coup de coeur, pour une seule et unique raison, qui est, comme l'avait dit dans sa chronique LiliDrawinthecity, qui concerne l'âge conseillé pour lire ce roman. La cruauté est présente tout au long du livre, implicite ou explicite, et cela peut choquer certaines personnes. J'ai moi-même été choquée par l'une d'entre elle, c'est pour dire. C'est donc le gros bémol que j'ai trouvé.Le concept en lui-même, l'idée de ces Jeux de la Faim organisés par la Capitole, et obligatoirement regardés par le reste de la population, les Etats-Unis dystopiques, les Douze districts, et tout ça, c'est vraiment bien trouvé. C'est la première fois que je découvre un livre dystopique - si je ne m'abuse - et franchement j'adore, et j'adhère. Ici, on se laisse rapidement emporter par l'histoire, mais on se retrouve aussi confronté à cette réflexion implicite, à cette cruauté permanente, et à ce jeu de vie ou de mort dans l'arène. C'est bien envoûtant en tout cas, et on se laisse simplement prendre par le récit. Les pages tournent sans qu'on ne s'en rende compte, et une fois les jeux commencés, on ne peux tout simplement plus lâché ce livre.Niveau personnage, je vous le dis tout de suite, je n'aime pas Katniss. Oui oui, c'est étrange, c'est incroyable, et touti quanti, mais non, elle ne m'emballe pas. Pourquoi ? Et bien, c'est très simple, elle m'exaspère dans sa façon de se comporter. Elle joue beaucoup trop. Dans les jeux, elle fait ce qu'on attends d'elle, ne cherche pas plus loin, et joue avec tout le monde. Je veux bien qu'il s'agisse d'un jeu de vie ou de mort comme je n'arrête pas de l'écrire, mais il y a tout de même des limites... Elle joue avec le feu, et surtout avec Peeta, tout ça, pour s'attirer les bonnes grâces des sponsors. Il me semble que Jess avait déjà souligné ce point, et je ne peux qu'être d'accord avec elle. Tout au long du roman, je me suis demandée quand elle était sincère, quand est-ce qu'elle faisait quelque chose sans attendre un quelconque retour. Je dois tout de même souligné son courage, de se proposer pour participer aux jeux à la place de sa petite soeur - même si c'était un peu gros que ce soit tombé sur elle, alors que son nom n'était inscrit que pour la première année. Mais venons-en à Peeta, qui est l'un de mes personnages préférés. Pas mal de monde ont, si je ne m'abuse, eut bien du mal à le cerner. Étrangement, moi non. Peeta est un personnage sincère et simple, et je l'ai senti dès le début, lorsque Katniss nous en parle pour la première fois. Dès ce moment, j'ai su à quoi m'attendre avec lui, malgré les doutes que nous inflige l'auteur par la suite. Et puis, il y a Cinna, ce styliste qui a choisit de représenter le district douze et qui fait des merveilles de ces dix doigts, sans compter qu'il est très rassurant, et qu'il donne de bons conseils. Et Rue alors, cette jeune fille qui est très débrouillarde, et qui n'hésite pas à venir en aide à Katniss ! Sans oublier Cato. Oui, j'aime les "méchants" et j'assume à cent pour cent. Cato, c'est le guerrier par excellence, j'ai envie de dire, même s'il n'est pas forcément toujours très fut-fut. Mais voilà, qui d'autre que lui aurait pu être le concurrent parfait, le rivale pour faire face à Katniss ? Personne.Niveau narration, je regrette de n'avoir retrouvé que le point de vue de Katniss. Personnellement, j'aurais aimé avoir celui de Peeta, celui de Cato, celui de Rue, et d'autres concurrents. Je trouve que cela aurait été beaucoup plus intéressant que l'unique point de vue de Katniss, mais peut-être n'est-ce du qu'au fait qu'elle m'a agacé ? Allez savoir. J'ai par contre beaucoup aimé le fait de retrouver certains souvenirs de Katniss dans le récit. C'est quelque chose que j'apprécie tout particulièrement. Je trouve aussi dommage que l'on ne retrouve pas Prim, la soeur de Katniss, leur mère, où encore Gale à la fin. En parlant de celle-ci, je l'ai d'ailleurs trouvé un peu brute. J'aurais aimé une fin plus développée, une fin qui va jusqu'au bout, si j'ose dire. Malgré tout ces points, pas toujours très positifs d'ailleurs, je dois dire que j'ai vraiment adoré ce premier tome. Bon, vu l’engouement qu'a suscité le roman, j'étais bien obligée de nuancer mes propos, non ?En somme : mais qu'attendez-vous pour le lire ?! Askmetoread

askmetoread
18/09/12
 

Katniss vit dans le district 12, là où les gens travaillent à la mine et meurent de faim. Pour maintenir en vie sa famille après la mort de son père, elle braconne tous les jours en dehors des limites de la ville avec son ami Gale. Mais comme tous les ans, arrive le jour du tirage au sort des Hunger Games, ces " jeux" organisés par le capitole afin de rappeler au peuple qui détient le pouvoir. Le sort et sa dévotion vont l'amener à être déclarée "tribut du District 12" avec un garçon du nom de Peeta. Elle doit alors se préparer à rentrer dans l'arène et à combattre les tributs des autres districts, jusqu'à être la dernière survivante. Alors seulement elle pourra rentrer chez elle. Mais pour cela elle devra aussi tuer Peeta, et l'exercice risque d'être plus difficile que prévu ... Quand les sentiments et l'envie de vivre se disputent, qui peut savoir celui qui va l'emporter... Que les 74èmes Hunger Games Commencent!! Quand j'ai commencé à entendre parler de Hunger Games, il n'était pas encore question du film et de tout l'abattage qui se fait actuellement. J'avais lu beaucoup d'avis positifs de ce nouveau livre de dystopie du coup lors de ma visite au Salon du Livre Jeunesse, je n'ai pas résisté et je suis reparti avec le Tome 1 de cette trilogie!La couverture n'est pas particulièrement à mon goût. On retrouve la broche de Katniss : le geai moqueur et en surbrillance, se trouve des symboles, qui figurent également à l'intérieur du livre en tête de chapitre mais dont je n'ai pas compris le sens ( si sens il y a ).Le style de l'auteur m'a tout de suite plu. J'ai été immédiatement transportée dans le monde de Katniss et j'avais envie d'en savoir plus à chaque page. Une fois dans l'arène, le rythme est assez soutenu et nous tient en haleine jusqu'au dénouement et même là...de nouveaux éléments s'ajoutent pour nous donner l'irrépressible envie de lire le tome 2!!L'histoire est originale.... sans l'être! En effet, elle n'est pas sans rappeler le fameux Battle Royale même si la version de Suzanne Collins est plus soft et ponctuée de plus de sentimentalisme (mais rappelons que Hunger Games est un roman jeunesse ce qui n'est pas forcément le cas de Battle Royale). Quoi qu'il en soit, j'ai parfaitement adhéré à cette histoire, à Peeta et Katniss, au déroulement de la " partie" dans l'arène. Je n'ai pas trouvé que les évènements étaient trop surréalistes, on peut parfaitement les imaginer et se mettre à la place des personnages, ce qui les rend encore plus attachants. Pendant toute ma lecture, je me suis demandée comment allait finir le tome 1 et de quoi serait composé le tome 2 et j'avoue ne pas être déçue!Côté personnage, j'ai vraiment appréciée Katniss. Elle est dévouée à sa famille à qui elle consacre son quotidien, et est prête à risquer sa vie pour eux. Sa petite soeur Prim a une grande place dans son coeur et j'espère vraiment que son personnage sera développé dans le prochain tome et qu'elle aura alors une part active dans celui-ci. Tout comme Gale, j'ai de vrais interrogations sur ses sentiments vis à vis de Katniss mais le tome 1 ne nous permet pas d'avoir de réponse franche. Peeta m'a touchée, au départ je me suis interrogée sur ses intentions: joue t'il un jeu ou est -il sincère? et la suite de l'histoire a été assez claire à ce propos! Il est touchant tout en gardant son côté " fier" d'adolescent. Le personnage d'Haymitch est assez particulier aussi, je me demande ce qui l'a amené à vivre cette vie là, pourquoi il cherche à se détruire ou oublier...Malgré tout il va être d'une aide précieuse à Katniss. J'espère en apprendre plus sur son histoire par la suite. Je dois dire que la plupart des personnages m'ont plu, ils sont suffisamment détaillés pour prendre tous une part importante dans le récit. Le seul petit reproche que je pourrais faire, mais je pense que c'est un parti pris de l'auteur, est de ne pas avoir détaillé les autres concurrents. Il aurait été intéressant qu'elle nous permette de nous y attacher également pour qu'au final, notre coeur soit tiraillé quelle que soit l'issue du combat.En bref, je suis pressée de connaître la suite, mais pas au point de courir chez le libraire me l'acheter... c'est pour cette raison que je n'en ferais pas un de mes coups de coeur ( et oui je suis difficile) mais j'ai tout de même vraiment apprécié ce livre. http://www.les-lubies-de-ludi.com/

lilu60530
18/09/12
 

Après en avoir entendu parler de nombreuses fois autour de moi et sur le net, j'ai aussi décidé de me lancer dans cette Saga, sans en être déçu ! J'ai attendu de voir le film pour lire le premier tome, et quel beau spectacle visuel j'ai eu ! Quand j'ai pu enfin commencer le livre, je n'ai pas pu le lâcher ! Quel superbe roman ! On s'attache très vite aux personnages principaux. Ce que j'ai adoré, c'est le fait que l'histoire soit racontée du point de vue de Katniss, c'est une expérience enrichissante qui nous permet de nous mettre dans la peau de La fille du feu et de vivre les Hunger Games avec Elle ! On vit ses peurs, ses joies, ses attentes, tout quoi ! Pour l'histoire en elle même je trouve l'idée plutôt originale, c'est vrai que l'on commence à en avoir pas mal des romans qui mette en scène la fin de notre société comme on la connait, il faut donc que celles-ci se démarquent des autres et c'est ce que fait Hunger Games. Le petit brin de critique sur l'audiovisuel qui est sous-entendu m'a aussi plu, on peut effectivement se demander comment ces gens sont-ils capables de mettre en scène et de regarder des enfants s'entretuer ?Le roman se finit sur la fin des Hunger Games et le retour au district, mais l'on sait pertinemment qu'on ne va pas en rester là, après ce qu'a vécu Katniss et l'esprit de rébellion qui naît en Elle.Je cherche des points négatifs que j'aurais pu relever mais je n'en vois aucun ..C'est une lecture que je conseille vivement, mais attention si vous ne l'avez pas encore lu, ne le commencez surtout pas en fin de soirée ! http://petit-coin-lecture.blogspot.fr/

petitcoinlecture
17/09/12
 

Un livre qui est fascinant, je n'a pas pu le lacher!Magnifique! J'attends la suite en esperant ne pas etre deçu!L'histoire m'a fasciné, cétait très original !

ed228
16/09/12

Hunger Games est un livre puissant, où la vie de cette jeune fille de seize compte comme si votre propre vie en dépendait.Impossible de refermer le livre avant d’avoir atteint la dernière page. Englouti en quelques heures à peine, je suis ressortie de cette lecture pantelante et complètement impressionnée par l’imagination de Suzanne Collins, car, oui, on a affaire a du lourd ! L’histoire est déjà en elle-même recherchée, ce jeu télévisé macabre où seul le meilleur en ressortira vivant est déjà un point sur lequel il est impossible d’être indifférent mais lorsqu’en plus les personnages se révèlent touchants et incroyablement réalistes, on ne peut décidément plus résister. La tension est palpable tout au long de ce livre, j’ai retenu mon souffle à plusieurs reprises et me suis sentie propulsée au cœur même de cette arène sanglante. Il est incroyable de découvrir de quelle manière abjecte le Capitole tient ses citoyens, la terreur est on ne peut plus palpable et le lecteur peut aisément se mettre à la place des différents habitants des districts. La colère face à cette injustice est également de mise. Bien évidement, le lecteur tient avec l’héroïne du début à la fin, mais malgré tout il est difficile de ne pas se sentir touché par la perte des autres concurrents, c’est triste, insolite, et la sauce prend, je me suis sentie submergée par tout un tas d’émotions pendant cette lecture, bref un roman que je qualifierai d’incontournable.En ce qui concerne les personnages, comme je l’ai dit plus haut, leurs traits de caractères sont tellement bien travaillés que le lecteur peut facilement s’identifier ou y voir en eux ; un ami, une sœur, un frère… Katniss, la jeune fille sur qui est centré l’histoire est un personnage fort. Attachante, déterminée, intelligente et dangereuse. Entièrement dévouée à sa famille, Katniss a su rebondir suite à la disparition tragique de son père. Elle a ainsi tout pris en charge sur ses frêles épaules, n’hésitant pas à braver l’interdit pour ramener de quoi nourrir sa mère et sa sœur. La mort fait partie de son quotidien, chaque jour elle se met un peu plus en danger pour subvenir au besoin de ceux qu’elle aime, jusqu’à prendre la place de sa sœur dans les Hunger Games. Dans le jeu, elle va se montrer efficace et redoutable. Bref, je me suis attachée et j’ai vraiment ressentie des sentiments forts pour elle. Autre personnage récurrent de ce roman, Peeta. Issu du même district que Katniss, il a joué avec mes émotions du début à la fin. Ce jeune homme est bien moins stratégique et ambitieux que Katniss mais il va se montrer tout autant déterminé. Haymitch, vainqueur du jeu de nombreuses années plus tôt est un homme brisé. Il est le représentant de Katniss et Peeta pour le jeu. Alcoolique invétéré, il m’est d’abord apparu comme une personne peu fiable mais bien vite on comprend pourquoi il est devenu cet homme, voir chaque année ses protégés avec qui il créer des liens se faire massacrer dans l’arène a de quoi marquer. Haymitch va se montrer par la suite un allié de taille pour les deux participants du district douze et il va tout mettre en œuvre pour les aider à aller le plus loin possible. Il va être une figure paternel pour Katniss et Peeta. Je me suis beaucoup attachée à ce personnage charismatique et j’espère pouvoir continuer à le suivre dans la suite de cette fabuleuse saga. D’autres protagonistes sont présents dans ce livre, vous vous en doutez, avec 24 participants il n’y a pas de quoi s’ennuyer mais il m’est impossible de tous vous les présenter, quoi qu’il en soit, je peux malgré tout vous dire qu’ils vont tous vous marquer à leur manière.La plume de Suzanne Collins est incroyable. Elle a su mener son intrigue d’une main de maître, on constate que son imagination fertile n’a aucune limite et je suis sûr que cette auteure de talent nous réserve bien d’autres surprises dans les années à venir. Je suis carrément tombée sous le charme de son écriture et compte renouveler l’expérience Hunger Games d’ici peu avec le second tome.Pour conclure, je dirais que je ne m’attendais vraiment pas à adhérer de cette manière à ce roman, j’ai été subjugué par les diverses émotions qui m’ont submergées au fil de cette incroyable lecture. Si vous ne l’avez pas encore lu, rectifiez cela rapidement, car cette histoire pas comme les autres vous promet de passer quelques heures passionnantes. On se retrouve bien évidement pour le tome 2, en attendant je vous souhaite une bonne lecture (bien que cela ne soit pas vraiment nécessaire ;)

Malorie57
16/09/12
 

J'ai lu ce livre il y a quelques temps déjà mais il a laissé tellement de traces que chaque page, chaque phrase et chaque mot sont imprimés à l'encre rouge dans ma mémoire. Il avait été un énorme coup de coeur et j'espère aujourd'hui, si vous n'avez pas encore osé ouvrir ses pages, vous donnez envie de le lire.Nous atterrissons dans un monde où les USA ont été transformés en 12 districts, le 13e ayant été détruit il y a de nombreuses années. Le capitole, le district qui possède tous les pouvoirs, a instauré un régime de terreur grâce à une émission de télévision, les Hunger Games... 2 candidats de chaque district sont tirés au sort pour rentrer dans l’arène. Une seule et unique personne en sortira vivant. Et cette année, se fut Prim, la petite soeur d'une certaine Katniss, qui fut appeler à participer. Bouleversé, Katniss se porte volontaire à sa place. Elle comprendra vite que les autres candidats ne seront pas ses seuls adversaires...Que les soixante quatorzième Hunger Games commence!L'histoire est complètement accrochante, stressante et même effrayante. Nous vivons dans la peau de Katniss et tout ce qui lui fait peur, nous fait peur. Un bruit derrière notre dos ou le silence trop pesant nous perturbe autant qu'elle. Je pense que c'est tout d'abord cela qui m'a plu, la proximité avec Katniss, cette jeune fille courageuse et qui ne sait pas obéir aux règles. Découvrir un monde complètement différent du notre (ou presque) par ses yeux était vraiment enrichissant. J'ai vraiment adoré comprendre le système mis en place pour éviter toute révolte ou tout simplement le pays, Panem.Parlons un peu des personnages. Katniss est l'osmose de tout ce que j'aime. Généreuse. Combattante. Courageuse. Et qui a un sacré penchant pour la désobéissance. J'ai adoré la suivre dans chacune de ces escapades, de ses difficultés et réussites. Et puis Peeta, quelle bonheur! Tellement attentif, forcément, je craque! Ces paroles sont toujours belles et pleine de réconfort, il est celui sur lequel on peut compté dans un jeu pareil. Il pourrait donner sa vie pour défendre ceux qu'il aime.Le rythme est vraiment effréné. Impossible de s'ennuyer, surtout dans une arène où l'on peut mourir à chaque instant. C'est un livre qui, une fois commencer, est complètement addictif. Impossible de décrocher! D'ailleurs je n'es jamais vu des fins de chapitre aussi prenant, on a automatiquement envie de connaitre la suite. Et puis, certains passages sont vraiment révoltant. La manière dont le capitole gère les Hunger Games. C'est effrayant!En définitif, je dirais que le monde créé par l'auteur est vraiment complexe et maîtrisé à la perfection, ce qui nous permet de nous immerger complètement dans l'histoire mêlant action, histoire d'amour (évidement!) et adrénaline. Ne manquez surtout pas cette saga, elle vaut vraiment le coup!

un flyer
15/09/12

Quelle lecture ! Cela ne surprendra personne si je vous affirme que j'ai littéralement adoré ce livre. Le film était superbement bien réalisé et j'avais immédiatement accroché à l'intrigue, mais, dans ce roman, tout est plus fort, plus rude. On vit les aventures des personnages à fond, comme si notre propre vie en dépendait (pour reprendre les mots de Stephen King). Les personnages sont très attachants et on s'identifie facilement à eux. En dehors de Katniss, j'ai également beaucoup aimé Rue, Peeta ainsi que Thresh. C'est un véritable coup de coeur en ce qui me concerne, car Suzanne Collins a su me faire passer par une multitude d'émotions telles que l'angoisse, la peur, la tristesse... De plus, le film est extrêmement fidèle au livre, même si j'ai pu découvrir certains nouveaux aspects tels que les Muets ... Je n'ai pu lâcher le livre qu'après l'avoir dévoré. Inutile de vous recommander ce livre, vous le savez: tout le monde en parle, tout le monde adore, il est IMPÉRATIF de lire cette trilogie !

HarmonieLitteraire
15/09/12
 

Un gros coup de coeur sur ce livre ! Je l'avais déjà emprunter une fois, mais je n'avais pas du tout envie de le lire, mais là, je viens de réemprunter et je l'ai lu en 2 jours ! Ce qui est assez rapide vu le travail que j'ai à faire pour l'école ! Dès je lisais une phrase, rien qu'une, je ne savais plus m'arrêter ! Je regrette d'avoir tarder si longtemps à le lire ! Je le conseille vraiment aux personnes qui ne l'ont pas encore lu ( à mon avis, pas beaucoup ^^ ) ! LectureForever ( skyrock+wordpress)

LectureForever1
15/09/12
 

Mon avis :Waouw... Que dire ? Ce bouquin est vraiment génial du début à la fin. Je l'ai découvert tout à fait par hasard. J'ai vu les trois tomes en librairie, j'ai lu le résumé du premier. Trois aspects me plaisaient : "jeu", "forcé" et "vainqueur". J'ai donc pris un risque de 53€ et j'ai acheté les trois tomes d'un seul coup... Autant dire que je ne l'ai absolument pas regretté ! Je me suis plongé tête la première dans le tome 1. Impossible de s'arrêter avant la fin !Parlons de l'histoire. Je ne la trouve vraiment pas compliquée à saisir, il n'y a pas une profusion de personnages. De plus, les descriptions sont complètes, mais ne sont pas longues, ce qui est un gros avantage. Personnellement, j'adore le scénario. Envoyer des enfants pour se battre dans une arène truffée de pièges, je trouve que le principe est saisissant. Je ne peux pas nier le fait que des ressemblances avec "Battle Royale" existent. Je ne m'étendrai pas sur ce sujet, puisque ces deux oeuvres sont incomparables !Les personnages sont divers et on éprouve un sentiment différent pour chacun d'eux ! Katniss est à la fois attachante, et un peu énervante. En effet, je la trouve trop obstinée. Elle est très maternelle avec Prim, et éprouve une rancoeur dans limite contre sa mère. Je la trouve énervante aussi parce qu'elle n'est pas sûre de ses sentiments envers Gale et envers Peeta. Justement, Peeta est également attachant, mais moi, il me fait un peu de peine. Effectivement, il est fou amoureux de Katniss, il fait absolument tout pour elle, et il se fait en partie rejeter. Notamment, dans la grotte, il veut rester éveillé pour monter la garde, mais Katniss refuse, ce qui abaisse un peu son honneur, pour lui. Gale, lui, est assez inexistant dans ce tome, sauf dans les pensées de Katniss, puisqu'on c'est un récit interne. Quant aux tributs, il y en a qui nous font rire par leur intelligence (Rue, qui est franchement attachante), et d'autres par leur bétise (Notamment Glimmer).On est aussi énervé par les tributs de carrière en général, à cause de leur férocité. Il y en aégalement pour qui on a de l'admiration (Rue, la Renarde, Tresh...) du fait qu'ils survivent alors que tout les condamnés.En bref :Un réel coup de coeur, confirmé par les tomes suivants et l'adaptation cinématographique. L'histoire est vraiment géniale, la lecture est simple et fluide... Je tire mon chapeau à la fabuleuse Suzanne Collins. Bref, un de ces romans qu'on relit plusieurs fois. Pour moi, c'est le livre (presque) parfait ! Valoch'

Valoch
15/09/12
 

Un bon livre à lire, une narration correct et une bonne description. Agréable et facile on peu rester des heures sans décrocher du livre.L'auteur nous plonge facilement dans l'histoire, ce qui procure une facilité de lecture.

Allex
02/09/12

Quand j'ai commencé ma lecture, je savais que j'allais aimé ce roman, mais je ne me doutais pas que ce serait à ce point ! Dévoré en moins de 24 heures, on peut dire que j'ai vraiment adoré !Dès le début, on se retrouve embarqué par l'histoire, par ce jeu ignoble imposé par le Capitole aux 12 districts. On se prend tout de suite d'affection pour Katniss qui, pour sauver sa soeur, se porte volontaire pour participer au jeu. J'ai beaucoup apprécié le triangle amoureux Katniss, Peeta & Gale. Au fur et à mesure de l'avancé de l'histoire, on voit ses sentiments évolués, j'avais vraiment l'impression d'être avec eux.L'auteure arrive parfaitement à nous embarquer dans son univers. On se laisse facilement prendre au jeu, les pages défilent à une vitesse folle ! Je n'arrivais même pas à m'arrêter à la fin des chapitres... On tremble pour les participants, on pleure, on rit en même temps qu'eux, c'est ce qui fait la force de ce roman !La fin m'a laissé sur ma faim, j'aurai voulu en savoir plus sur "l'après Hunger Games". Heureusement, le deuxième tome comblera ma "faim"...Je ne vois pas quoi dire de plus, vu que tout à déjà été dit sur ce roman, ainsi que sur les suites de cette histoires...Je tiens juste à dire que c'est un énorme coup de ♥ (mais je pense que vous l'aviez deviné) et que j'ai hâte de me plonger dans la suite des aventures de Katniss et Peeta. Je crois bien que les tommes 2 & 3 ne resteront pas bien longtemps dans ma PAL une fois qu'ils y seront arrivés ! ^^

Laetydu79
28/08/12
 

Dès les premières pages du roman, j’ai instantanément pensé à Battle Royale, lu l’année dernière et que j’avais adoré, malgré la violence ambiante. Dans Battle Royale, un gouvernement totalitaire (d’un pays pouvant être le Japon dans quelques années ou dizaines d’années) choisit chaque année 40 élèves d’une classe de troisième au hasard dans le pays et les envoie dans un endroit tenu secret, chaque fois différent pour y combattre. 3 jours pour survivre, et un seul vainqueur à la fin… Les élèves sont tracés au moyen d’un collier électronique, les images sont retransmises dans tout le pays, des zones sont interdites suivant les heures qui défilent, tous les coups sont permis et le gagnant pourra vivre « aux frais de l’état jusqu’à sa mort ». Le roman de Susanne Collins m’a également remis en mémoire l’excellent film d’Yves Boisset, Le prix du danger, sorti en 1983. Pour un jeu télévisé retransmis en direct, un homme doit rejoindre un endroit secret en échappant à cinq traqueurs. S’il réussit, il empoche 1 million de dollars, sinon, c’est la mort. Deux œuvres donc, avec quasiment le même sujet, et il y en a certainement d’autres que je ne connais pas. C’est donc un peu déçue dès le départ que j’ai abordé le roman, me disant qu’il n’avait pas grand-chose de novateur… Ici, nous sommes également dans un état totalitaire, Panem, dans un futur plus ou moins proche et aux États-Unis, ou tout du moins dans une société reconstruire sur les ruines de nos États-Unis actuels. Chaque année sont organisés les Jeux de la faim, pour lesquels 24 candidats entre douze et dix-huit ans sont tirés au sort, 2 par district. Un seul vainqueur, qui assurera la prospérité de son district pendant un an, des caméras partout, un traceur dans le bras de chaque participant, des pièges dans le décor, des votes qui leur attribuent des sortes de bons points qui leur feront gagner de l’aide extérieure, et peu ou pas de nourriture… Katniss et Peeta, du district 12, le plus pauvre de tout le pays, qui vit de l’exploitation des mines de charbon, sont tirés au sort. Pris en charge par l’équipe de préparation aux jeux et coachés comme des stars avant un match, on leur distille quelques conseils, on les fait beaux pour les présenter au peuple, et surtout aux habitants du Capitole, la capitale qui elle n’est pas soumise au joug de ce gouvernement inique. Sauf que ces jeux ne vont pas vraiment se dérouler comme le Capitole en a l’habitude. Katniss a un fort caractère, elle s’est d’ailleurs portée volontaire pour les jeux, prenant la place de sa jeune sœur Prim tout juste âgée de 12 ans. La jeune fille est habituée depuis sa plus tendre enfance à se déplacer, se cacher et surtout se nourrir dans le bois, atout précieux, puisqu’elle accompagnait autrefois son père au-delà des grillages interdits pour braconner et continue à le faire avec son ami Gale. Peeta, lui, va surprendre tout le peuple en faisant en direct une déclaration venue du fond du cœur, à laquelle personne ne pouvait s’attendre. L’intrigue est assez vite présentée et le roman entre rapidement dans le vif de l’action, qui ne s’arrêtera pas avant les dernières pages. Ici, pas de longues tirades sur la psychologie des personnages (dommage, mais rappelons que ce roman a été écrit pour des ados), mais du mouvement et des rebondissements à chaque page ou presque. On en apprend cependant un peu plus au fil de l’histoire sur les deux héros, leurs qualités et leurs défauts, et sur ceux qui les entourent. Et surtout, dans ce premier tome, on découvre Panem, son mode de gouvernement, et la répartition des districts. Chacun d’eux en effet est spécialisé dans un domaine de production (objets de luxe, technologie, pêche, énergie, bois, transports, textiles, agriculture, bétail…). Les districts sont maintenus dans la peur, la faim et une pauvreté accablante, empêchant tout idée même de révolte, sauf ceux proches de la capitale qui bénéficient de conditions privilégiées, et d’ailleurs proposent des candidats volontaires pour les Hunger games, ayant bénéficié d’en entraînement digne d’un Gi et prêt à en découdre avec les autres. On voit également l’importance de la télévision dans ce pays où la seule chaîne existante est la chaîne officielle, instrument incontournable de la manipulation des masses, qui sert à apeurer et à asservir, et à maintenir le despotisme sur les pauvres masses qui triment dans la douleur et la pauvreté. Il n’y a plus de loisirs (sauf les jeux, pour ceux du Capitole), la moindre pensée indépendante se doit d’être tue sous peine de mort ou de gros ennuis avec les autorités et les habitants des différents districts sont même espionnés… La télévision est quasiment le seul lien qui relie les districts les uns aux autres et leur permet de voir ce qui se passe ailleurs que derrière leurs grillages, même si chacun sait que les émissions ne sont que de la propagande, grossiers mensonges pour faire croire que tout va bien dans le meilleur des mondes. On parle d’ailleurs de temps à autre de ce fameux district 13, rayé de la carte du pays après avoir voulu se rebeller… La télévision montre la mort en direct, elle devient un instrument de chantage, une façon de maintenir le comportement des foules… Ce qui mène à se poser pas mal de questions (moi, en tout cas), sur les médias de nos pays dits civilisés qui proposent des jeux télévisés où certes on ne meurt pas (encore) en direct, mais de la même veine. Bienvenue chez Koh-Lanta et d’autres mondes hostiles dans lequel il faut survivre et vaincre le petit copain grâce à quelques coups bas ! J’ai beaucoup aimé également les descriptions des personnes entourant Katniss et Peeta pour les préparer à devenir les meilleurs concurrents des jeux et attirer sur eux les paris les plus rémunérateurs et la complicité du public. Ils sont touchants de naïveté et de bêtises, complètement lobotomisés par le monde surfait dans lequel ils vivent, ne voyant pas plus loin que le bout de leur nez poudré ou tatoué, insensibles aux autres et ignorants de tout. On dirait qu’ils viennent d’une autre planète, ce qui est quasiment le cas quand on remarque les différences entre le Capitole et les districts, notamment sur la nourriture… J’ai eu un gros coup de cœur pour Haymitch, le coach des deux jeunes gens, un des rares à rester « humain » et à avoir gardé un vrai cœur (bien caché derrière les litres d’alcool dont il s’imbibe) et pour Cinna le styliste, magicien des tissus, qui à travers son travail exprime bien plus que la simple élégance d’un vêtement. Ce roman de dystopie est vraiment très agréable (et rapide) à lire. Le style n’est certes pas transcendant, mais l’action sans relâche nous tient en haleine, et nous n’avons de cesse d’avancer dans notre lecture pour savoir ce qui va se passer. Le texte est écrit à la première personne et nous n’avons donc aucune peine à nous identifier à Katniss et à vibrer avec elle, avoir peur, faim, froid ou mal en même temps qu’elle. L’adolescente est très attachante, forte mais douce à la fois, humble mais fière, elle a des défauts comme tout le monde, doute de ses capacités, hésite parfois sur ce qu’elle doit faire, et suit le plus souvent les élans de son cœur, tout comme son intelligence fine. Bref, un roman parfaitement prenant, contenant tous les ingrédients du genre (amitié, amour, et aventure, courage et morale, des bons et des méchants...) que j’ai dévoré d’une traite, pour me jeter ensuite sur le second tome. Liliba

liliba
25/08/12
 

L'auteure est tout bonnement incroyable ! Je ne sais pas d'où lui est venu cette idée de livre, mais je l'ai dévoré en deux jours tant j'ai aimé. Les personnages sont d'une force... et cette idée de télé-réalité, mais quelle idée extraordinaire ! Très franchement, je ne vois pas quoi reprocher à ce roman. D'accord, ce n'est pas un roman qui présente des qualités extrêmement littéraires, mais c'est un agréable, très agréable moment de lecture. Clementh

Clementh
22/08/12
 

Hunger games (très mauvaise traduction de The hunger games soit dit en passant : pourquoi ce titre qui n'a strictement aucun sens ni en français ni en anglais alors que la traduction littérale, Les jeux de la faim, aurait été parfaite, voilà un mystère aussi insondable qu'un certain loch écossais) est, malgré son titre, un excellent roman. A mi-chemin entre les jeux du cirque (on remarquera d'ailleurs le nom de la Cité, Panem, comme un certain proverbe latin) et Les chasses du comte Zaroff (dont je recommande d'ailleurs chaudement la vision), ce roman est un thriller passionnant qui pose, comme son prédécesseur, bien des questions sur l'humanité et la bestialité qui sommeillent en chacun de nous. Mais l'argument de SF lui permet d'aller encore plus loin et de questionner le pouvoir politique et la manipulation qu'il a instaurée via ces jeux atroces mais présentés justement comme des jeux avec caméras omniprésentes, sponsors, styliste pour chaque candidat et paris pris dans tout le pays. Le lecteur regarde se dérouler sous ses yeux atterrés une mécanique parfaitement huilée qui va être mise à mal pour la première fois par la personnalité des candidats, que ce soit Peeta, qui fait une révélation tonitruante juste avant les jeux ou Katniss, jeune fille endurcie de 16 ans qui nourrit sa famille depuis des années et qui est bien décidée à tenir le plus longtemps possible, se servant de ses capacités de réflexion comme de ses talents de chasseuse. Thriller, roman de SF, mais aussi roman d'initiation, Hunger games est servi par un style efficace et précis et une excellente construction, qui en font un roman que l'on ne peut pas lâcher jusqu'à la fin. Il y aura encore deux volumes pour, on l'espère, notre plus grand plaisir, mais rassurez-vous, pas vraiment de cliffhanger à la fin de ce premier volume : c'est toujours ça de gagné pour nos pauvres nerfs.

fashiongeronimo
11/08/12
 

Enorme coup de coeur ! Hunger Games est un diamant brut ! Ce qui fait que ce livre est remarquable, c'est sa montée en puissance, sa richesse en action et la tension qu'il exerce. Il est parmi les romans que j'ai lus d'une seule traite. Incroyablement passionnante, l'histoire vous prend à la gorge et accapare toute votre attention. Et puis, on s'accroche tout de suite au style d'écriture de l'auteur.

Minamoy
28/07/12
 

J'ai eu envie de lire ce livre à cause du film, je ne pouvais pas attendre 3 ans pour savoir la fin. Je n'ai pas était déçu une seule seconde. C'est un livre addictif. A peine on finit un chapitre qu'on veut continuer même s'il est très tard. De plus on a pas l'inconvénient de passer à un autre personnage étant donné que les romans sont axés sur l'héroïne.Une histoire bien construite et qui tient en haleine.

kahorus
28/07/12
 

Comme souvent, Katniss, habitante de la Veine, débute sa journée par un peu de braconnage avec son ami Gale. Les Pacificateurs ne sont pas très regardants et elle peut sans crainte aller revendre le produit de sa chasse à la Plaque. Pourtant, aujourd'hui n'est pas un jour ordinaire pour le district 12, comme dans les onze autres districts de Panem, c'est le jour de la Moisson. Katniss et Gale sont inquiets. Depuis l'âge de 12 ans, ils ont cumulé les tesseras et le sort risque de leur être défavorable. Il se pourrait bien qu'Effie Trinket annonce leurs noms lors du tirage pour les Hunger Games. Mais c'est Prim, la petite soeur de Katniss qui est finalement désignée comme Tribut pour ces fameux jeux. Aussitôt, Katniss va se porter volontaire pour la remplacer. C'est donc avec Peeta, fils du boulanger et Tribut masculin, qu'elle partira en direction du Capitole pour participer à la 74ème édition des Hunger Games. Là, elle n'aura pas le choix, aidée d'éventuels Sponsors, elle devra tuer pour survivre car il ne peut y avoir qu'un seul vainqueur.Que celui qui n'a rien compris à ce fantastique résumé se dénonce! Car cela signifie qu'il n'a pas encore succombé à la déferlante "Hunger Games" et c'est une erreur à réparer d'urgence!Il y fera la connaissance de deux héros attachants, Katniss forte et rebelle, Peeta tendre et émouvant. Il y trouvera de l'amitié, de l'amour, de l'angoisse, du suspense. Il y côtoiera la peur, la mort mais aussi le courage, les sentiments. Il appréhendera les horreurs et les dérives d'un état totalitaire. Il se confrontera à ce que la télé-réalité a de plus vil et de plus excessif.Bref, il passera un moment de lecture intense, il lira à toute vitesse et il se précipitera sur le deuxième tome comme un possédé!

un flyer
16/07/12

Le premier tome d'une incroyable aventure dans un futur post-apocalyptique, ou l'héroïne et ses proches tentent de survivre dans une société profondément inégalitaire, régie par un Capitole omniprésent et autoritaire, qui organise chaque année les "jeux de la faim", afin de rappeler à chaque District (région) que l'on ne se révolte pas impunément contre le pouvoir suprême.

MissMymoo
15/07/12
 

De l'action tout au long du livre, des personnages attachants, bref, un super cocktail pour un début de trilogie qui marque les esprits et qui donne envie d'aller plus loin. Un grand coup de coeur

JuNa62
13/07/12

Vous pouvez croire tout ce que vous lisez sur ce roman, oui "Hunger game" se dévore et c'est Stephen King qui le dit le mieux : "Impossible de lâcher ce livre; c'est comme si votre vie en dépendait."Nous sommes à une époque future où la population a été divisée en district, chacun assumant une tâche précise (les mines de charbon, les cultures de céréales, etc.). Ils sont au nombre de 12 (le 13°, rétif à l'autorité du "Capitole", a été exterminé) sur le continent qui fut l'Amérique du Nord. Comme chaque année se déroulent les hunger games, "jeu" qui consiste à tirer au sort deux tributs âgés de 12 à 18 ans dans chaque district, une fille et un garçon, et à assister en un endroit choisi à leur mise à mort télévisée. Ils sont vingt-quatre, et il n'en restera plus qu'un.Ils doivent donc survivre dans des conditions hostiles dont ils ignorent tout (corsées par des interventions du Capitole si c'est trop mou !) et se tuer entre-eux. Katniss (16 ans) du district 12 est notre héroïne. Elle nous fait vivre tout ça vraiment comme si on y était...J'ai été complètement bluffée par ce roman qui m'a écarquillé les mirettes; un rythme, une tension, une avidité à tourner les pages d'une puissance assez phénoménale. C'est bon, vraiment bon, il y a une vraie profondeur derrière les péripéties, tout un univers chamarré et consistant. Je suis passée par une grande palette de ressentis, avec une mention spéciale au moment de la petite Rue. L'envoi du pain (ceux qui l'ont lu comprendront) m'a carrément mouillé les yeux. Un méchant petit pain noir. Faut le faire ! :)Je trouve que c'est plutôt époustouflant, reprendre les codes de la survie en milieu hostile (et pas seulement au sens premier, toute la société est hostile dans son organisation) et les décliner dans toutes les ramifications possibles, en injectant de l'honneur, de l'amitié, un amour qui se cherche (ça aussi, c'est balèze, Katniss ne sait pas ce qu'est l'amour, elle l'appréhende petit à petit sans jamais le reconnaître vraiment, comme une vraie ado qui a eu une enfance ô combien difficile), un peu de Cendrillon... Il se passe des choses monstrueuses et pourtant une certaine fraîcheur, pureté même, imprègne le récit.Premier volume d'une trilogie Sylvie Sagnes

SagnesSy
06/07/12
 

Dans un futur indéterminé, Panem s’est construite sur les décombres des Etats-Unis. Constitué de 12 districts, le pays est gouverné par « ceux » du Capitole, qui font régner une dictature implacable ; les habitants, hormis quelques privilégiés, sont soumis à la faim, à la peur, aux représailles en cas de désobéïssance (braconnage pour manger…). Chaque année, le Capitole organise les « hunger games », les jeux de la faim : un garçon et une fille de chaque district, entre 12 et 18 ans, tirés au sort, sont placés dans une énorme zone hostile et vont devoir non seulement survivre aux rudes conditions (abeilles tueuses, conditions climatiques, froid, soif), mais surtout s’entretuer : le dernier survivant sera déclaré vainqueur. Toutes ces épreuves sont retransmises à la télévision à travers tout le pays et les habitants ont l’obligation d’y assister. En fait ces jeux sont une arme pour réaffirmer le pouvoir du Capitole et rappeler l’inutilité de la rébellion, déjà réprimée dans le sang par le passé. Lors de la 74è édition des jeux, Katniss s’est portée volontaire pour remplacer sa petite sœur Prim. Ce roman, 1er de la saga devient haletant, une fois les jeux commencés, il devient difficile de le lâcher, l’intérêt du lecteur est sans cesse relancé. Katniss est une jeune fille entière, spontanée et on s’attache bien vite à elle. Au delà des épreuves de force, elle est soumise (comme d’autres) à une autre épreuve, celle de l’ambivalence de ses sentiments à l’égard des autres concurrents, notamment Peeta, le garçon de son district et Rue, une petite fille qui sera un temps son alliée : si elle veut vivre, ils devront mourir…

fabula
03/07/12
 

Mon avis : **** Katniss, une jeune fille de seize ans, vit sur une Terre dévastée et une Amérique morcelée en douze districts. Elle a perdu son père, sa mère a du mal à rester dans la réalité et seule sa petite sœur, Prim, parvient à la dérider. Jusqu’au jour du choix des terribles Hunger Games, où Prim est désignée ! Katniss se propose à sa place sans hésiter. Le garçon de son district, choisi avec elle, est Peeta, le fils du boulanger à qui elle doit de ne pas être morte de faim. Mais une seule règle prévaut dans ces jeux : un seul gagnant ! Katniss devra donc tuer tous ses concurrents si elle veut revenir près de sa sœur et ses amis… J’ai dévoré ce livre qui s’est révélé palpitant ! Une première partie assez courte pour nous présenter la vie de Katniss et tout de suite après on est plongé dans les préparatifs des jeux ! Le côté psychologique est très exploité car les candidats doivent être les plus beaux, les plus attirants aux yeux du public et surtout des sponsors qui peuvent les aider une fois la partie commencée. A ce petit jeu, Katniss et Peeta vont se trouver broyés par une spirale infernale qui les contraindra à jouer un rôle bien précis ! Mais est-ce la réalité ou un mensonge ? La survie dans l’arène de jeu sera sanglante et cruelle et Katniss en fera l’amère expérience…Son cœur sera mille fois mis en lambeaux et comment arrivera-t-elle à s’en sortir ? Bien écrit, un suspense haletant, une idée originale, des héros attachants, cette série est vraiment prometteuse et la fin du premier volume me laisse songeuse. Que va bien pouvoir trouver l’auteure dans le second tome ? Réponse au prochain volume… 399 pages / 17,90€

madoka
03/07/12
 

Je dois dire que je n'en attendais pas grand chose. J'ai un peu de mal avec les livres "people". Tout le monde les lit alors je n'ai plus trop envie de les lire, sans parler du fait que j'ai toujours peur d'être déçue... D'ailleurs, j'ai d'abord vu le film...Pendant lequel je me suis royalement ennuyée. Et je ne parle pas du début qui, au contraire, m'a permis d'accrocher. Non non, je parle des passages dans l'arène. Au début, c'était pas mal mais une fois qu'elle retrouve Peeta *Au secours*. Il faut avouer que ce n'était pas très passionnant. Il y a également une autre chose qui m'a dérangée dans le film, c'est que je n'ai pas du tout accroché avec Peeta. J'ai commencé ma lecture avec a priori qui ne s'est pas confirmé *heureusement*.Bref, je connaissais l'histoire avant de commencer le roman ...Mais ça ne m'a pas du tout dérangée car même si le film reflète clairement le roman. Ce dernier est bien plus complet, creusé et passionnant que le film. D'une part, le style de l'auteure est particulièrement agréable. Très rythmé et très simple, ce qui permet d'avancer rapidement dans la lecture. D'autre part, l'histoire est vraiment pas mal et contient quelques références mythologiques : Thésée et le minotaure, les 24 tributs, la corne d'abondance,... Suzanne Collins a vraiment su reprendre ces divers éléments et créer quelque chose d'original même si je n'ai pas pu m'empêcher de faire un rapprochement avec le roman : Running Man de Stephen King. Pourtant, ça n'a rien à voir mais... Hunger Games m'y a fait penser.En plus,j'ai adoré les personnages. Certains ont vraiment su retenir mon attention et ce, même parmi les personnages secondaires. Il y a, bien sûr, Cinna et Effie. Je les trouve vraiment décapants. Surtout Cinna, mon coup de coeur va pour lui d'ailleurs. Il est le seul à vraiment accepter et comprendre Katniss et puis, franchement, il n'y a pas à dire, il est top ! J'adore le côté bêbête et insouciant d'Effie parce qu'en même temps, elle est attachante !Il y a aussi Rue et Thresh. La première, je pense, pour les mêmes raisons que des tas de gens, pour son courage, sa force, son innocence qui lui a été volée. Sa mort m'a profondément émue et l'hommage que lui a rendu Katniss était magnifique. Je n'ai pas besoin de dire que j'ai été émue aux larmes. Thresh parce que c'est Thresh. Je ne sais pas vraiment expliquer pourquoi mais il avait quelque chose.J'ai également bien accroché avec Katniss. Sincèrement, elle est génial. Bien sûr, elle est dure mais je trouve qu'elle est un personnage entier. Elle est honnête. Elle n'est pas parfaite, elle est humaine. Elle lutte, doute, se bat, tente de survivre, joue la comédie, fait preuve de courage, de générosité, ... Bref, j'ai énormément apprécié Katniss.Peeta, autant je ne l'ai pas aimé dans le film autant je l'ai adoré dans le livre. Je trouve que le livre lui rend vraiment hommage par rapport au film où il passe pour l'amoureux transi, un peu con, qui n'a pas trop sa place là-dedans à part pour mettre en avant Katniss. Il m'a vraiment touchée. C'est un garçon intéressant dont j'aimerai apprendre davantage de choses.Idem avec les passages où ils sont à deux. Je les avais trouvé totalement naze dans le film, d'un ennui mortel, c'était insipide au plus au point. Je ne dis pas que j'ai préféré dans le bouquin mais les éléments mis en place avant nous permettaient de comprendre pourquoi. Et vu qu'on est dans la tête de Katniss, on comprend mieux son ressenti, ses hésitations, ... Ça rendait ses scènes plus humaines et moins construites.En outre,j'ai adoré l'univers d'Hunger Games. Le concept des districts, le Capitole, Panem, ... mais aussi les gens, les costumes, leur monde et leur univers. J'ai trouvé ce petit ensemble vraiment intéressant et il a su retenir mon attention. Je suis vraiment curieuse de découvrir la suite de cette histoire !En conclusion,c'est un livre qu'il faut lire pour l'histoire, les personnages et l'univers créé par Suzanne Collins. Elle sait nous tenir en haleine, nous faire transir et nous émouvoir ! Je ne peux que le conseiller !

Lynne
25/06/12
 

Une fois que vous aurez commencé la lecture de ce livre, impossible d'arrêter. C'est une lecture compulsive. Le rythme est trépidant, on angoisse au fur et à mesure que l'on tourne les pages, la tension est insoutenable, le scénario est super. L'auteure a inventé tout un univers de dictature mais qui ne semble pas si irréaliste que ça, au fond. Ajoutons un style d'écriture très fluide et des personnages auxquels on s'attache, et vous aurez Hunger Games : un chef d'oeuvre. (Le film est tout simplement génial)

un flyer
20/06/12

Je suppose que la réputation de ce livre n'est plus à refaire, c'est pour cela que je ne vais pas m'étaler. Mais ce livre est sans conteste devenue l'un de mes favoris. Suzanne Collins a sût créer une histoire palpitante et passionnante, des personnages attachants, un monde post-futur captivant et sa plume nous entraîne tellement que j'ai lu Hunger Games en deux traites, uniquement à cause des obligations. Et l'histoire se tient jusqu'au troisième tome, où rien n'est mis au hasard. Je conseille donc à tous les sceptiques qui hésiteront à s'y mettre pour cause de toute la médiatisation de ne pas en prendre garde et de courir le lire. Hunger Games est assurément un livre à ne pas laisser de côter.

un flyer
13/06/12

Très chers lecteurs de cet avis, vous allez vous dire « ENCORE un avis d'Hunger Games ?! ». Oui, il y en a des centaines, des milliers peut-être... Il est pourtant impossible pour moi de ne pas écrire une critique sur cette série phare ! Et puis franchement, la bande annonce, comment résister, je vous le demande !Le genre littéraire « dystopie » envahit les rayons jeunesse de bons nombres de librairies. Mais parmi tous ces titres, il y a de bons titres, des moins bons, des compliqués à comprendre... Dur de s'y retrouver lorsqu'on ne s'y connait pas !Je vais essayer de vous expliquer au mieux mon ressenti. L'histoire se déroule dans des Etats-Unis futuristes divisés en 12 districts. Chacun a sa spécialité, par exemple « l'agriculture ». Katniss, notre personnage principal vit dans le District 12, celui du charbon. Les habitants luttent contre la famine et y laissent souvent leur peau.Chaque année, les Hunger Games ou « Jeux de la Faim » ont lieu. Cela consiste à choisir une fille et un garçon âgé de 12 à 18 ans dans chaque District. Ils seront préparés et nourris avant l'affrontement contre les autres participants.Evidemment, Katniss fera partie des candidats, elle refuse que sa jeune sœur y aille et décide de se sacrifier. La bataille est sans pitié, bestiale et sanguinaire. Les alliances se font et se défont, leurs vies sont en jeu. Je ne doute pas que si cela arrivait, chacun serait forcer de tuer, l'instinct de survie est soumis à de terribles épreuves.Tout au long de ma lecture, j'étais angoissée, j'avais peur pour certains personnages de l'histoire. Lorsque je reposais le livre pour dormir et éteignait la lumière, 5 minutes après je la rallumais, tant il fallait que je sache ce qui allait se passer !Katniss a un fort caractère, du courage, son passé l'a rendue telle qu'elle est, cela est tout à fait crédible et non pas « surnaturel » comme dans certains romans.Je lirai la suite, il ne saurait en être autrement ! L'adaptation cinématographique a l'air très bien, bientôt on ne parlera que de Hunger Games !Je recommande ce premier tome à tout le monde, aux jeunes adolescents, jeunes adultes ou même aux plus âgés, et bien entendu, filles ou garçons !

Tchoups
11/06/12

Au début de l'histoire, j'ai tout de suite accroché au style de l'auteur, aux images qu'elle a réussi à véhiculer. Le "monde" qu'elle a créé. J'ai tout de suite pu me faire une idée du District Douze, de la forêt qui le borde, de la végétation, etc. L'ambiance de la ville et la peur relative au Capitole sont rapidement installée, ce qui nous permet d'entrer de plein pied dans l'histoire. A un moment, alors que je commençais légèrement à me demander où l'auteur voulait nous mener -à la base je pensais que nous parlions d'un monde réel, pas d'un monde fictif-, celle-ci a enfin mis des mots sur mes questions. J'ai ainsi pu comprendre où l'action se situait et qu'il s'agissait d'un monde "futur". Une fois le décor mis en place vient la présentation des personnages. Je n'ai pas tout de suite accroché avec Katniss, je ne savais pas trop quoi penser d'elle et je n'arrivais pas à éprouver de l'affection pour elle. Puis plus tard avec les présentations de Prim, Gale, sa mère et rapidement son père, petit à petit j'ai pu remarqué qui était réellement Katniss. Je trouve qu'il s'agit d'un personnage particulièrement nature, sensible et complexe à la fois.La suite des évènements et notamment la Moisson contiennent des passages particulièrement émouvants, je ne vais pas vous en parler en détail afin de ne pas spoiler ceux qui n'auront pas encore lu le livre et souhaiteraient le faire. Les passages se déroulant au Capitole sont juste hallucinants ! Les détails des lieux, des personnes, des vêtements, tout est parfait pour que votre imaginaire turlupine à fond et c'est ce que j'aime dans les romans ! Je vais peut être surprendre ceux qui connaisse l'histoire mais au fond je porte une grande affection à Haymitch, je le trouve vraiment attendrissant et surprenant. En fait, je ne saurais pas dire si j'ai en réalité UN personnage "préféré". J'aime beaucoup l'articulation qui existe entre chacun, les liens qu'ils tissent. Après certains passages concernant Peeta sont juste d'une niaiserie infinie ... Mais bon ça reste un roman jeunesse. J'apprécie que Katniss casse en quelque sorte par moment ce coté guimauve, ce qui permet de rendre l'histoire plus "crédible" -si l'on peut parler de crédibilité-. En parlant d'histoire, je trouve celle ci particulièrement pleine de sens. Déjà le fait qu'elle se déroule sur ce qui était anciennement l'Amérique du Nord que nous connaissons a un sens profond selon moi. Et bizarrement je ne trouve pas que les Districts ainsi défini soit si fictifs ou invraisemblables que ça. Au contraire, selon moi ces Districts, les Hunger Games, tout cela pourraient arriver un jour. Nous pourrions très bien en arriver à cela dans l'idée -ne jamais sous estimer ce dont l'Homme est capable-. C'est peut être pour cela que le roman m'a autant plut. J'y retrouve beaucoup de sujets qui me posent question. La faim, le pouvoir, l'oppression d'un système sur les plus faibles. Et puis la fameuse télé réalité et ses dérives ! Je voudrais juste terminer en vous recommandant sincèrement de le lire. Non pas parce que c'est le roman buzz du moment mais pour l'histoire qu'il raconte. Pour ceux que le côté jeunesse dérange, essayez de passer outre, de ne garder que l'essence du roman, son idée originelle.

SilverLou
25/04/12
 

Avec tous les livres que j'ai à lire, Hunger Games est celui qu'on m'a le plus conseillé. Honnêtement, je restai perplexe, jusqu'à ce que j'arrive aux alentours de la quinzième page. Dès lors, les recommandations de mes amis ont été une évidence.Ce livre est un véritable bijou ! Un bijou de nouveauté, d'émotions, d'imagination … Et qui plus est, se lit très rapidement ! C'est un vrai supplice de sortir de cet univers pour se forcer à faire autre chose, comme dormir ! Forcer est bien le mot, car lorsqu'on lit Hunger Games, les notions de lieu, de temps, de réalité, n'existent plus. Nous sommes plus dans ce monde, mais dans le monde de Katniss.Katniss est une jeune fille de seize ans qui vit dans un monde des plus étranges et des plus terrifiants. Je ne vous révèlerai rien à propos de ce monde, car il faut que vous le découvriez par les mots de l'auteur, Suzanne Collins. Katniss est l'une de ces héroïnes qui me plait tant: débrouillarde, intelligente, indépendante et qui est une vrai battante. Son passé est très triste, et savoir comment elle a fait pour s'en sortir est touchant. On a presque pitié d'elle, jusqu'à ce qu'elle arrive dans l'arène des Hunger Games. Là, on sait vraiment ce que vaut Katniss.Le second personnage principal est Peeta. Et oui, c'est un jeune homme. Je vous dis ça car personnellement je trouve que ce nom sonne féminin, mais ce n'est que mon avis. Donc, Peeta. Avec lui je ne sais pas sur quel pied danser. Il est tantôt suspect, tantôt trop romantique ( à mon goût ), tantôt fort, tantôt faible. Bref, un personnage difficile à cerner. Mais c'est aussi cela qui constitue son charme.Pour terminer sur les personnages, je dois avouer que je les ai tous aimé. Les principaux comme les secondaires. Ils sont tous bien définis et bien différents les uns des autres. Mais tous ont quelque chose d'intéressant dans leur personnalité. Et c'est un gros point fort de ce roman.Pour tout vous dire, ce roman est un gros coup de cœur, même si la fin m'a un peu déçue. Pourquoi un coup de cœur ? Parce que les émotions que l'on ressent lors de la lecture sont si fortes que l'on a l'impression de vivre dans ce monde, d'être le personnage ou bien même d'être le téléspectateur qui regarde les Hunger Games à la TV. Mon cœur a faillit sortir de ma poitrine à plusieurs reprises, mes ongles sont rongés tellement j'ai été anxieuse... Bref vous voyez un peu comment j'ai ressenti ce roman.Pourquoi une déception ? Et bien parce que j'ai trouvé la fin un petit peu trop rapide, comme si l'auteur à voulu s'en débarrasser. Il est vrai que j'aime quand les livres me laisse sur ma faim, mais celui-ci est un peu trop expéditif à mon goût.Donc vous l'aurez compris, malgré mon aversion pour la dystopie, je conseil ce roman à tous le monde, aux plus jeunes comme aux moins jeunes ! Ce jeu barbare me révolte, mais pour une raison inconnue et complètement lugubre, les Hunger Games me fascinent ! Puisse le sort vous êtres favorable les amis ! En tout cas, moi, en mars, j'ai rendez-vous avec le film Hunger Games !

Nennia
23/04/12
 

Ce livre est juste passionnant, une fois que je l'ai eu en main, il me fut impossible de faire quoique ce soit. Le livre accaparait toute mon attention et j'étais complétement absorbée par les personnages et le déroulement de l'histoire. Je n'arrivais pas à deviner ce qui pourrait arriver par la suite et j'étais à chaque fois étonnée par la suite du livre. J'avais hâte de lire la suite de ce superbe livre. Je me suis mise dans la peau du personnage incarné par Katniss Everdeen et j'avais l'impression de vivre l'aventure au sein de l'arène. Je suis impatiente de voir le film qui est censé sortir bientôt. J'espère qu'il ne sera pas non plus une grosse déception car généralement, les adaptations cinématographiques ne sont pas géniales.

un flyer
04/03/12

Au départ, quand je lisais les critiques des unes et des autres, j'avais vraiment l'impression que Hunger Games était la copie de Battle Royal. Je ne peux pas juger de la qualité littéraire de ce dernier car je n'ai vu que l'adaptation cinématographique, mais là où l'un s'attache à montrer des jeunes qui s'entretuent sans aucune émotion, l'autre creusent ses personnages et offre même à l'un d'eux une narration à la première personne qui rend l'affrontement, parce qu'il s'agit tout de même d'affrontement, plus humain. J'ai beaucoup aimé suivre Katniss dans le jeu, j'ai apprécié ce que l'auteur a fait de son personnage, une fille simple, réfléchie, dégourdie. Le sacrifice qui ouvre l'histoire est narré de manière très émouvante. Peu de scènes sanglantes sont décrites, c'est un roman plus psychologique qu'hémoglobinique. Et c'est très appréciable. Le ton est juste. Les dialogues convaincants. Pas de niaiserie. Enfin, à mon sens. J'ai trouvé le contexte du jeu très intéressant, même si j'espère en apprendre un peu plus par la suite sur la vie dans les différents districts. Il y a, derrière cette effroyable téléréalité, un enjeu important pour les personnages (lutter contre la faim) et pour nous, lecteurs, une critique efficace du pouvoir et de la manipulation télévisuelle. Aucun personnage n'est mis à l'écart, aucun n'est réellement à blâmer : Rue est adorable, Peeta m'a été sympathique du début à la fin, et même Cato apparaît très humain lors de l'épisode de la Corne d'abondance. J'attendais une révélation surprenante à la fin du livre, révélation qui n'est pas venue, mais j'imagine bien que le second volume nous apportera son lot de surprises. Rendez-vous en mai !En résumé : un vrai coup de coeur pour moi, un super moment de lecture !

Calypso85
16/02/12

Si vous avez envie de suivre Katniss dans une aventure hors du commun, n’hésitez pas une seconde et lisez Hunger Games! Vous allez vivre le jeu avec elle, avoir peur avec elle, peut-être même imaginerez vous sa souffrance. Vous serez propulsé dans une salle des dangers à la X-men, où les concurrents n’ont rien de mutants, où ce n’est pas un entrainement, où les blessures sont bien réelle et où la survie est le but ultime!Vous ne pourrez plus poser ce livre avant d’en connaitre la fin…

Nanieblue
01/02/12
 

Je n'ai entendu que des bons échos de ce livre, que ce soit sur internet ou dans mon entourage. De plus, l'histoire me semblait originale, jamais explorée. C'est une vraie réussite ! J'ai adoré du début à la fin. Même si le début n'est pas spécialement entraînant, on rentre surtout dans les détails de la vie de Katniss, mais ça nous rapproche petit à petit d'elle. L'entrée dans l'arène des Jeux se fait très vite & là, on ne peut plus en décrocher. On a envie de savoir ce qu'il se passe, on redoute de la voir mourir à chaque page.. J'ai été étonné qu'un livre m'entraîne autant dans son univers. Il en devient touchant & incroyable, Katniss est touchante.Katniss a toujours connu la misère & les Jeux n'ont pas changé ses habitudes puisqu'elle doit tout faire d'elle-même pour survivre. Elle s'est prise d'amitié pour certains personnages dans l'arène, avec qui on s'attache facilement nous aussi. Elle est très observatrice, ce qui lui permet de ne pas perdre la tête & de ne pas se laisser aller. Elle doit jouer un rôle aussi pour pouvoir rester en vie jusqu'à la fin, elle se prend vite au jeu & au final, ne sait plus qui elle est vraiment.. La fin est logique & j'ai apprécié que tout ne soit pas tout rose, c'est triste mais ça paraît bien plus réel.Ce roman est un vrai coup de coeur mais je pense que ça n'étonnera personne. Si vous hésitez encore à le lire, n'hésitez plus ! On est plongé dans un monde attachant & oppressant à la fois. Un magnifique roman.

gr3nouille2010
24/01/12
 

On est tout de suite captivé par l’histoire de ce livre qui rappelle 1984 de George Orwell (pays totalitaire où tout est surveillé). Même si le théme a été abordé plusieurs fois ici et là, on rentre dans l’histoire de ces enfants plongés dans les jeux de la faim qui permettent au pouvoir d’être craint et de rester en place. On veut savoir qui va s’en sortir, qui va mourir et comment… Notre côté voyeur est bien sûr mis en avant… Le tout est très bien mené et nous permet de dévorer les pages les unes derrières les autres… L’écriture de Suzanne Collins est concise, fluide. L’auteure ne s’embarrasse pas de floritures et cela donne un rythme endiablé à Hunger Games! Maintenant, il ne me reste plus qu’à lire le tome 2…

AlteaAitana
09/01/12
 

Au départ, je dois avouer que j’ai eu un peu de mal avec le style de l’auteur, même si je ne saurais en dire le pourquoi… Je trouvais que cela ne démarrait pas, et j’avais l’impression que l’auteur ne savait pas trop où nous emmener…Mais une fois dans le vif du sujet, tout coulait de source, et les pages ont défilé à une vitesse folle.La plume de l’auteur et le découpage en chapitres ont fait de ce livre une bombe à retardement… fin de chapitre, pas question de fermer le livre, il fallait entamer le suivant pour savoir ce qu’il allait advenir.Ce que j’ai aimé? C’est que tout en faisant évoluer l’action dans un environnement hyper violent, elle ne tombe jamais dans le glauque, dans le bain de sang décrit en long, large et travers. On reste dans le correct, dans le “digne”, je dirais, sans tomber dans l’écœurement.La première partie m’a semblé interminable… Je me suis dit “mais pourquoi cela met autant de temps pour rentrer dans le vif du sujet?”… je ne sais pas si c’était réellement long, ou si c’est ma soif d’action qui parlait…A partir du début du second tiers du livre, le suspense devient palpable, et l’atmosphère est baignée d’une aura des plus inquiétantes.On vit ces jeux de manière très violente, et on se fait assiéger par pas mal de sentiments: haine, tristesse, peur, amour, amitié, … tout s’y retrouve, dosé de manière savamment pensée. Quoi que l’on cherche dans la lecture, on peut le retrouver…Il y a des rebondissements quand il le faut, même si certains d’entre eux sont très prévisibles (parfois un peu trop, mais on oubliera vite ce moment de faiblesse).Katniss, comment ne pas commencer par elle… Très attachée à sa famille qu’elle chérit plus que tout, elle a une maturité exceptionnelle… Elle donne un peu l’impression de ces guerrière que l’on pourrait retrouver dans certaines légendes… elle ne se rend pas compte de l’effet qu’elle peut produire sur les autres, et a bien plus d’atouts dans sa main qu’elle ne le pense. Par contre, je dois avouer que son comportement par rapport à Peeta m’a un peu déçue par moment… Je m’attendais franchement à mieux de sa part. Mais bon, qui sait comment il agirait s’il devait participer à ces Jeux de la Faim. son évolution dans le jeu m’a par contre agréablement surprise.Peeta… Il faut reconnaître que dès le début, on se dit que c’est le bon gars, celui qui est “bonne poire”, et ne ferait pas de mal à une mouche. Et puis, au-delà des apparences, il y a la réalité des choses… A côté de ça, j’ai eu beaucoup de mal à cerner ce personnage, à dissocier le faux du vrai dans ses actes, ses paroles… Malgré tout, il a gardé, à mes yeux, un côté très touchant.Rue… qu’est ce que j’aurais aimé rencontré ce personnage… c’est sans aucun doute un de mes coups de cœur dans ce livre… je me l’imaginais très bien, toute petite, toute frêle, toute douce…(suite sur mon blog) Hylyirio

hylyirio
12/12/11
 

J'ai lu ce livre suite aux déconseilles d'akemi (oui c'est mon esprit de contradiction, j'ai toujours envie de savoir pourquoi un livre n'a pas plu, si vraiment il est nul ou pas). Et j'ai très très bien fait, parce que de mon côté je l'ai ADORE. J'ai adoré les personnages et l'histoire, la narration, l'histoire d'amour niaise, et l'histoire horrible à côté. De la télé réalité méchante dans un monde de dictatures où des gamins s'entretuent pour amuser la galerie. En plus de trouver le sujet plutôt original (bien que me faisant penser à Battle Royal par certains côté) je l'ai trouvé plutôt bien exploité et sympa à lire. D'ailleurs je l'ai dévoré et j'avais énormément de mal à m'arrêter. Alors quelques bémols, certes Katnisse a quelques moments énervants, particulièrement parce qu'elle semble ne rien comprendre aux sentiments des autres, mais faut aussi replacer ça dans le contexte, Katnisse a toujours vécu limite comme une sauvage, elle chassait sa propre nourriture risquant sa vie chaque jour pour sa famille, elle vit dans un monde injuste et moche, alors oui quand on l'habille bien elle devient coquette mais elle n'a jamais pu l'être et par conséquent on comprends mieux son caractère et certaines de ses réactions. Autres bémols : l'écriture, ce n'est pas de l'art je le conçoit, en même temps je préfère ça à un auteur qui écrit pour le goncourt et qui est imbuvable :D Pour finir et je pense que c'est mon reproche le plus sérieux : c'est que le côté critique de la société et télé réalité n'est pas assez développé, j'ai trouvé l'auteur trop timide à ce sujet et pas encore assez mordante. Mais il reste deux tomes et j'ai hâte de voir la suite. Alors essayez de le lire et faites vous votre propres avis, mais je pense qu'il ne faut pas le rejeter en bloc et qu'il mérite sa chance.

lasurvolte
30/10/11
 

Je sais que ce livre est sorti il y a pas mal de temps déjà, mais comme je n'avais pas de blog je rattrape le temps perdu ! Je pense que je peux affirmer sans hésitation, que cette trilogie est l'une des meilleures jamais écrites ! A mon avis bien sûr ! L'histoire est originale: 12 villes appellées district, allant du plus riche au plus pauvre. Chaque année, deux enfants sont choisit dans chaque district pour participer aux Hunger Games, où l'unique but est de tuer les autres participants. Qu'est-ce qu'on gagne ? Un an de nourriture pour son disctrict et une maison dans le Quartier des vainqueurs. Pour espérer gagner les jeux, Katniss et Peeta mettent au point stratégie, celle d'avouer leur amour au grand jour, je vais éviter de trop en révéler. On s'attache énormément aux différents personnages, pour ma part, j'ai eu un grand coup de coeur pour Cinna, le styliste de Katniss ! Je ne sais pas si vous avez déjà regardé l'émission "Relooking extrême" sur W9, mais le coiffeur EST ma vision de Cinna dans sa façon de bouger, de parler et tout !! Regardez pour voir ! Katniss a des réactions tout à fait normales, on n'est pas en présence d'une super-héroïne qui n'a peur de rien, pour qui tuer quelqu'un est un acte banale. On la voit souvent au bord de la rupture, de la crise nerf, et ça m'a vraiment plu. 1Le plus important dans ce premier tome est bien évidemment la partie dans l'arêne, et que dire de plus à part: magnifique ! L'auteure arrive à nous faire stresser pour Katniss, et le plus fort, pour ses concurrants ! Ca m'a fait de la peine de les voir tous mourir, surtout pour l'un des participants qui en a vraiment baver à la fin du livre. Il n'y a pas encore de grande préoccupation politique, même si avec la fin on se doute que Katniss va avoir une très grande impotance dans la rebéllion des districts. Mais chut je n'en dis pas plus pour ceux qui ne l'ont pas lu !

Dahlia
24/10/11
 

Si vous parcourez souvent la toile littéraire, que vous voguez comme moi de blogs en forums vous n’avez pas pu passer à côté de ce livre ! C’est devenu un incontournable de la littérature Young Adulte et plus précisément de la dystopie. J’étais assez réticente à lire ce livre la première fois que j’en ai lu la 4ème de couverture, cette idée d’enfants s’entretuant pour un jeu me dérangeait. Puis à force de lire des avis plus que positifs de-ci de-là, et une amie proposant gentiment de me le prêter je me suis laissée tenter. Et je ne l’ai pas regretté !Nous sommes dans un monde post-apocalyptique, l’humanité s’est reconstruite suite à une catastrophe quelconque. Et dans ce monde, afin de mieux assoir son pouvoir, la « caste » dominante impose des « jeux » cruels aux 12 autres. Ces 12 disdrits doivent fournir, chaque année, deux enfants dont l’âge est compris entre 12 et 18 ans qui doivent ensuite s’affronter dans une arène. Le gagnant est le survivant. En instaurant la terreur parmi ces pauvres gens, ils s’assurent ainsi leur « loyauté » et maintiennent leur pouvoir. C’est ainsi que Katniss, notre héroïne, se retrouve dans l’arène, à défendre sa vie.Ma première peur avec ce livre, c’était de tomber dans de la violence pure, où les gens s’affrontent sans état d’âme, chacun défendant sa vie avec hargne et surtout égoïsme. Et je m’étais lourdement fourvoyer ! Farfaitement ! Ce livre n’est en aucun gore, l’auteur ne met jamais l’accent sur l’hémoglobine mais plus sur le ressenti, le sentiment, la recherche de la connaissance de soi, le dépassement de ses limites… Oui, l’histoire par elle-même est horrible, mais l’auteure a décidé d’aborder cette situation sur le plan humain, ne s’attardant jamais inutilement sur les scènes qui pourraient être violentes.J’ai aussi beaucoup aimé les personnages, très vrais, ni trop durs, ni trop gnangnans, juste ce qu’il faut pour ce genre de situations. Katniss est une héroïne à laquelle je le suis beaucoup attachée, elle est forte, mais ça n’en reste pas moins une ado de 16 ans grandit prématurément, qui fait du mieux qu’elle peut dans une situation où beaucoup d’entre nous n’aurait pas fait long feu.Je ne vais pas trop vous en dévoiler sur ce livre, il est vraiment à découvrir, il faut laisser ses préjugés de côté et le lire comme faisant partie de cette humanité changée par la faim, le froid, la lutte de chaque instant pour survivre, pas seulement dans l’arène mais aussi au quotidien, dans chaque districts. Il faut se laisser porter par ces sentiments dont l’auteure nous abreuvent, qui, au delà du portrait peu reluisant fait de la société qui nous attend, peut être ? Sûrement ? Nous montre que notre vraie richesse c’est notre humanité, notre caractère d’homme qui nous pousse constamment à nous dépasser, notre instinct de survie qui nous fait nous adapter à chaque situation… C’est ce que personnellement j’y ai vu : une jolie leçon d’espoir. Muti

mutinelle
14/09/11
 

J'ai lu ce livre d'une traite car j'ai vraiment aimé l'histoire; Pour une fois ce n'est pas une histoire que j'ai lu précédemment. Ce livre tient en haleine jusqu'à la fin et je ne voulais qu'une chose à la fin c'est lire le tome 2; Astrid

Toinette80
03/09/11
 

On se prend au jeu, et très vite il est impossible de lâcher sa lecture. Une histoire de survie, d'aventures, d'amitié et de courage à ne pas manquer ! Je lis déjà la suite ... emuze

emuze
27/08/11
 

Hunger games est une sorte de roman d'anticipation. L'histoire se passe aux Etats-Unis, mais attention, rien à voir avec les Etats-Unis que nous connaissons! Ici , le pays est composé de douze districts, gouvernés par le Capitole. Tous les ans, pour éviter toute rebellion, le Capitole organise "la moisson", un garçon et une fille âgé de 12 à 18 ans sont tirés au sort, à moins qu'il n'y ait des volontaires, pour participer aux "Hunger games", un jeu de télé-réalité où les 24 participants vont se battre pour être le seul survivant. Katniss est donc la participante ( à la place de sa soeur ) pour le district 12 et elle est accompagné de Peeta, le fils du boulanger. Le district 12 est très pauvre, peu de personnes peuvent se nourrir et nombreux sont ceux qui meurent de faim. Si un des participants du district 12 gagne le jeu, il assure des denrées pour toute une année à leur district... Katniss et Peeta partent donc pour le Capitole afin de se préparer pour le jeu. Ce qui les attend : rencontre avec les participants des autres districts, préparation et entraînement, passage devant le jury... Lorsque j'ai lu la quatrième de couverture de Hunger Games, j'ai trouvé que l'histoire ressemblait énormément à Battle Royal, qui est un de mes romans préférés. Je n'étais donc pas tellement emballée pour lire une "copie", mais comme tout le monde en parlait, je voulais moi aussi pouvoir donner mon avis!Le début est un peu long mais nécessaire pour comprendre la façon de vivre des personnages et leur caractère. Katniss est forte et courageuse, c'est une battante qui ne recule devant rien pour protéger et nourrir sa famille. Peeta apparaît comme un garçon gentil et généreux... Mais c'est bien là le problème ... Qui ment? Qui joue un rôle? Ce roman est vraiment bien écrit (traduit?) et convient tout à fait à des adultes, la preuve, moi qui n'en sui spas fan d'ordinaire, j'ai beaucoup apprécié celui-là!!Je ne décoilerai rien de plus car trop en dire gâcherait la découverte de l'histoire.Et même si certains passages ou certains éléments du roman sont calqués sur Battle Royal, Hunger Games est tout de même moins violent dans les descritpions (car psychologiquement c'est tout de même atroce!).Hunger Games n'est pas un coup de coeur pour moi mais reste tout de même un très bon roman jeunesse, et j'ai eu beaucoup de plaisir à le lire! Agathe

Agathe10000
12/07/11
 

Je suis heureuse d'avoir dépasser mes à priori sur l'histoire un peu "brute" au départ, et dès le 1er chapitre je suis "rentrée" dedans comme on dit.Les descriptions étaient juste comme il fallait, très précises, sans trainer en longueur. L'atmosphère lourde du départ est telle qu'on ne peut que s'attacher au personnage de Katniss, gentille rebelle, pleine de dévotion pour sa petite soeur Prim.Les 100 premières pages "lancent" le récit et plantent le décor. Dès lors, il devient impossible de lâcher le livre, car il me fallait connaitre la fin... telle une locomotive lancée à cent à l'heure, ce récit est très bien dosé, tant coté suspens que ralentissements. Jamais le soufflé n'est retombé durant cette lecture. Chaque fin de chapitre donne envie de découvrir le suivant par une manière habile de l'auteur de relancer la machine en dévoilant un énorme rebondissement.J'ai franchement et simplement aimé ce livre, qui est le tome 1 d'une trilogie.Les éléments nécessaire à m'emporter dans une lecture étaient au rendez-vous: une héroïne attachante (juste ce qu'il faut), une lecture simple et fluide (pas de descriptions trainant en longueur) et une histoire pleine de suspens et découvertes.Le livre se termine avec le 1er chapitre du Tome 2, une bonne manière selon moi de toucher le lecteur et de le mettre "sous pression" Evidémment, je serais au rendez-vous du 2ème volet des aventures de Katniss

gerry
11/07/11
 

Hunger Games, les jeux de la faim, voila un livre qui tient toutes ses promesses. C’est aussi un livre énormément chroniqué par d’autres bloggeurs tels que Shanaa, Maxoo, Taliesin et pardon à ceux que j’oublie.Et tous nous comparons ce livre à d’autres. Il est souvent fait allusion a Running Man ou encore 1984. Pour ma part, je l’aurais plus facilement comparé à Battle Royale de Houshum Takami ou bien encore Sa majesté les mouches de William Golding, dans un autre genre, j’irais même jusqu'à parler du manga Ikigami de Motorô Mase.A l’instar de Battle Royale ou Ikigami, l’Etat totalitaire utilise la mort comme régulateur pour la société, dans Battle Royale ou Hunger Games ces mises à mort, sont mises en scène dans un spectacle, tout comme dans la Rome Antique.

Bouquinovore
19/06/11
 

Un livre que j'ai tout simplement adorée. Un coup de cœur. Dès les premières lignes, on est transportés dans le monde de Katniss. Suzanne Collins a tellement su bien décrire les évènement, qu'on se croirait dans l'histoire. On ressent de la peine pour les personnages qui vont être sélectionnés pour les jeux et pour les familles et les amis qui vont devoir être obligé de les regarder. Coter personnages, on adore Katniss. Je dirais même à l'admirer. Elle a beaucoup de courage de remplacer sa sœur et de risquer sa vie pour les hunger Games. Mais on remarque qu'au fond elle peut se montrer fragile. Pendant les jeux elle va faire preuve de compation, notamment pour la petite Rue. Ensuite on trouve Peeta, le garçon de son district qui a été sélectionné pour les jeux. J'ai eu du mal à le cerner car je savais pas s'il était sincère dans ces propos.Les autres tributs ne sont pas tellement mis en valeur, seulement pour ce qui intéresse les juges. Rue est le personnages que nous connaissons le mieux mis à part Katniss et Peeta car nous découvrons des choses sur elle, sa famille et son district. L'écriture de Suzanne Collins est fluide et très agréable à lire. On ne s'ennuie pas une seule seconde, on ressent les émotions des personnages face à tout ce qui se passe. On a pu se mettre dans la peau de Katniss sans difficulté. Les pages se sont tournées toute seule, tellement j'étais prise d'en l'histoire et que je voulais à tout pris savoir comment tout cela aller se terminer. En conclusion, vous l'aurez compris, j'ai adorée. J'ai tout aimée dans le roman, l'histoire, les personnages, l'action. Je vous conseille vraiment ce livre pour ce qui ne l'ont pas encore lu.Le deuxième tome est déjà sorti et le troisième vient de sortir et un film est prévu :) .

Sakinia
12/06/11
 

Renversant ! Quand on commence ce livre, il est impossible de le lâcher. J'ai été captivée par ce récit riche en rebondissements et en chocs émotionnels. Une fois dedans, j'en ai complètement oublié mon environnement, perdue dans cette aventure où l'enjeu n'est rien moins que la vie. En tout cas, l'auteur n'y va pas avec le dos de la cuillère : il faut tuer les autres pour survivre soi-même. Difficile de rester en équilibre sur le fil ténu de la morale et de l'éthique dans ces conditions, mais l'auteur y réussit plutôt bien, restant réaliste dans la description des comportements des "joueurs". Le roman s'attaque bien sûr au totalitarisme et l'illustre par un outil que nous connaissons bien - la télé-réalité - qui ramène le spectacle à son niveau le plus cruel et le plus primaire, proche des jeux du cirque de l'Empire romain. Le futur décrit par Suzanne Collins comporte d'ailleurs de multiples références à l'Empire romain : ainsi, le "Capitole" est le nom du gouvernement dictatorial, et les habitants des districts favorisés portent des prénoms romains. Les Hunger Games se passent également dans une "arène"... Ces références à Rome m'ont fait penser à la série Meto, d'Yves Grevet, qui utilise aussi ce type d'univers pour décrire une situation également tyrannique.En tout cas, la cruauté est bien présente, autant de par le principe du jeu que par le plaisir et la distance indifférente éprouvés par les spectateurs des districts les plus riches. Être soi-même, en tant que lectrice, spectatrice des horreurs commises dans l'arène est déjà une épreuve - même si le lecteur ne peut, lui, rien faire pour empêcher cette horreur ! Le travail effectué sur la psychologie des personnages est admirable, car on ne tombe pas non plus dans les clichés. L'intrigue est astucieuse et se joue des prévisions du lecteur, incapable de deviner l'issue du roman et d'anticiper les rebondissements incroyables qui surviennent. On se croirait dans un film d'aventure de Steven Spielberg ! Je suis d'ailleurs curieuse de voir l'adaptation cinéma qui sera faite du roman...la bande annonce du film est à voir ici ! (à ne pas regarder si vous n'avez pas lu le livre...) Je ne suis pas convaincue par la bande annonce, mais je suis tentée de voir le film quand même ! Il sortira en 2012.Sinon, il s'agit d'une trilogie, et la suite pour une fois me paraît tout à fait appropriée et nécessaire. J'ai donc hâte de me jeter dessus ! Lili Marylène

lilimarylene
06/05/11
 

Sans aucun doute l’un de mes coups de cœur de l’année, et pourtant....C’est un des bouquins les plus prenant que j’ai lu, j’arrivais vraiment pas à lâcher mon livre, j’ai d’ailleurs lu tout une partie de la nuit dernière, incapable de trouver le repos et de m’endormir face à cette histoire.J’ai trouvé très réaliste, au point que s’en était angoissant, j’avais vraiment l’impression d’être dans l’arène et de lutter pour ma propre survie, tout est si juste, si bien détaillé, et même si l’histoire se passe dans un futur imaginaire, c’est tellement proche de notre vie actuelle que s’en était dérangeant. Le côté télé-réalité est réellement effrayant, autant il m’avait laissé de marbre dans Acide Sulfurique d’ Amélie Nothomb, autant là, il était très justement abordé et décrit. Et j'ai aussi aimé les allusions à l'antiquité et à la mythologie, entre autres un mélange de jeux du cirque et de Labyritnthe, dans lequel chaque année des tributs sont envoyés au Minotaure. En fait rien de clairement dit dans le livre, mais plusieurs petites touches à déceler.Ce livres est aussi très violent, pas tellement dans l’action (beaucoup moins que dans Sa Majesté Des Mouches, par exemple) parce qu’on voit finalement peu d’affrontement, mais plus dans l’aspect psychologique, comment le Capitole joue et dirige ces vies humaines, comment les gens sont tour à tour indifférents ou fascinés par ce qu’ils voient. Pour moi c’est là que se situe vraiment la violence et la force de ce livre. Tout cela est permis par le choix de l’auteur de nous faire vivre l’histoire selon le point de vue de Katniss, l’une des tributs. C’est très intéressant, ça donne un aspect tellement humain à la chose. Cependant par moment, j’aurais aimé en savoir plus sur les autre tributs, leur histoire, leur vision des Jeux, leur choix…Et pourtant, j’ai été déçue par les dernières lignes de la deuxième partie, et aussi forcément un peu par la troisième partie. J’ai trouvé que c’était un « choix facile » de la part de l’auteur. Ca ne m’a pas empêché de trouver la suite de l’histoire aussi prenante, mais ça m’a un peu agacée, j’ai trouvé que ça faisait retomber la pression présente jusque là, sans vraies raison, juste, encore une fois, par facilité.J’attends tout de même de pouvoir lire la suite avec impatience, mais je suis un peu restée sur ma faim, alors que j’avais adoré les deux premières parties, la troisième m’a beaucoup moins fascinée, j’ai aussi trouvé les évènements plus prévisibles, le suspense moins présent.Bref pour résumé, cela restera une de mes lectures-phares de l’année, mais il a manqué un petit quelque chose (ou plutôt il y a eu un petit quelque chose en trop) pour que ma satisfaction soit totale. En gros j’ai adoré, mais…

un flyer
02/05/11

La couverture de ce livre a pas mal circulé sur la blogosphère, et les critiques sont plus qu'élogieuses... Alors je m'y suis penchée à mon tour, histoire de me faire ma propre opinion... Dès que j'ai lu le résumé, j'ai aussitôt pensé au manga Battle Royale de Takami. Plus les pages passaient, et plus je me demandais ce que l'intrigue apporterait de plus. Et bien, pas grand chose à mon gout. Alors, la déception est un peu là ; même si l'intrigue tient bien la route ; même si Katniss, Peeta et les autres sont savoureusement attachants ; même si j'attendrai la suite avec une certaine impatience,... Pour résumer, ces Hunger Games sont pour moi une version light de Battle Royale. Light, mais pas fade !

GaL7
07/03/11
 

Que dire de plus que ce que l'opinion générale s'est déjà empressée de faire depuis la sortie de ce livre : que ne pas lire Hunger games serait se priver d'un bon moment de lecture.

Cyan
07/03/11
 

Hunger Games Absolument mirifique, impossible à lâcher sans l'avoir fini, Hunger Games, c'est un film de survival haletant, un "télé réalité" au bout de tout dont on reste fasciné par l'horreur et gorgé d'adrénaline. A lire.

A l'origine, ce livre ne m'attirait pas forcément : le résumé ne me disait rien. Finalement, c'est à cause de ma soeur qu'il a fini par s'ajouter à ma PAL. Curieuse de voir ce qui lui avait tant plu. Le début m'a surprise, les premières pages laissent un peu dans le flou. Il faut attendre d'en lire quelques unes de plus avant d'avoir une vue d'ensemble sur l'histoire. Mais presque aussitôt, j'ai trouvé l'héroïne intéressante, attachante. J'ai apprécié son intelligence dans le jeu (pour comprendre les messages de son mentor). Quant à Peeta, on observe ce jeune homme avec les yeux de l'héroïne, ne peut constater que sa gentillesse, son humour sympathique. Alors je me suis laissée porter par les pages, emportée dans la tourmente. Et je dois dire que je n'en suis pas pas le moins du monde déçue ! Très vite, on est pris dans l'histoire. On tourne les pages, avide de savoir la suite. Impossible quasiment de s'arrêter à la fin d'un chapitre. L'histoire est emballante, on se retrouve pris au piège d'un flot continuel d'émotions. Cette atmosphère de stress permanent ou presque est étonnante, et étonnamment emballante. Dans l'arène, on suit Katniss le ventre serré. On attend impatiemment de savoir ce qu'il advient de Peeta. On s'attache à la jeune Rue en même temps que notre narratrice, Katniss. Et puis vient le final, grandiose, non sans rappeler certaines autres scènes de livres. En refermant ce premier volet, je n'ai eu qu'une envie me ruer sur la suite !

Lunasirius
29/01/11

Drôle de jeu ! Une intrigue très bien ficelée, des personnages attachants, font de cette histoire en deux volumes , un roman d'aventures où le lecteur ne s'ennuie pas une seconde. "Les Hunger games" est un jeu télévisé façon télé réalité, organisé chaque année : il n'y aura qu'un seul gagnant et les participants devront s'affronter dans des conditions de vie très difficiles. Un jeu épouvantable et atroce !

J'ai beaucoup aimé retrouver un livre captivant qui m'emmeène dès les premieres pages ! L'héroîne est attachante, avec une personnalité que j'affectionne alors je me suis laissée emporter par l'histoire, en suivant cette aventurière malgré elle.Ce qui m'a attirée dans ce livre parmi tant d'autres, c'est le côté réaliste de la "téléréalité", le Big Brother du Futur sur fonds de Koh Lanta infernal ..; ! Ce n'est pas forcémement un bon argument que de comparer ce roman captivant avec certains programmes télé actuels, mais je veux juste insister sur le fait que le roman amène à réfléchir sur les dérives de la société, nos privilèges qu'on ne sait plus apprécier (comme manger à sa faim, vivre dans une république "libre", pouvoir dire ce que l'on pense sans être tué etc).Et puis j'ai adoré l'ambiance des Jeux, le lien très fort entre les personnages principaux, et le mystère qui plane sur le personnage de Gale... Je vais lire le volet 2, j'espère en apprendre + sur lui, sinon je pense que je serais un peu décue...Je le conseille à nombres de mes ami(e)s, car depuis Twilight, que j'ai lu quand ça n'était pas un phénomène commercial et donc que j'avais adoré, je n'avais pas retrouvé de roman entrainant que je ne lache pas...!je le recommande, même si effectivement il est estampillé ado et que j'ai la trentaine :)

lillybulle
30/11/10
 

Comme bon nombre de ses lecteurs, Hunger Games m'a prise et ne m'a pas lâchée. Je l'ai lu en une journée, quasiment d'une traite. Un très bon divertissement. Il FAUT que je me procure la suite ! Comme quoi les livres estampillés "Ado"... (octobre 2010)

Pitchoubinou
01/11/10
 

Waw, énorme coup de coeur à l'horizon!Beaucoup de personnes le compare à Battle Royale, et c'est vrai qu'il y a pas mal de points de similitude.Je rajouterais également Marche ou crève, de Stephen King, pour la comparaison.C'est vrai que, au niveau de la base, on pourrait se dire que c'est "la même chose", mais je trouve que ça s'arrête là.Au fur et à mesure que le récit évolue, on rentre vraiment dans un tout autre univers.Les personnages sont attachants dès les premières pages, c'est impossible de ne rien ressentir en lisant ce que Katniss traverse.On rentre dans son esprit et on se dit que, oui, on penserait sûrement de cette façon aussi si on était dans la même situation.Notre estomac se tord au fil des épreuves, la tension monte, les yeux piquent (mais non, c'est juste de la poussière voyons! :D ) et la gorge se serre.Le style d'écriture joue énormément dans l'addiction que l'on éprouve pendant la lecture.Il est très imagé, très visuel.Plusieurs fois je me suis fait la réflection de regarder un film.Les descriptions sont précises, pas tirées en longueur.En fait, rien n'est superflus!Au final, Hunger Games nous entraine dans une aventure humaine dure et froide, où les sentiments n'ont pas vraiment leur place, où le suspense est poussé aux limites de l'insoutenable.Je pourrais en parler encore longtemps et ne pas avoir l'impression d'avoir su dire tout le bien que j'en pense, donc je vous conseille plutôt de vous ruer au plus vite chez votre libraire pour vous procurer cette vraie perle de la littérature jeunesse qui n'a pas fini de faire parler d'elle! http://archessia.skyrock.com/

Archessia
24/04/10
 

Voilà un roman qui m’a transportée, un vrai coup de coeur. Katniss est une adolescente bien loin de nos préoccupations ; elle doit subvenir aux besoins de sa mère – totalement absente – et sa soeur cadette, trop fragile, Prim, depuis la mort de son père.Très tôt, elle a appris à se débrouiller, ne comptant que sur elle-même et sur son meilleur ami, Gale.Et sa vie va prendre une tournure tragique quand sa petite sœur est tirée au sort pour participer aux Hunger Games ; tous les ans, 12 garçons et 12 filles sont tirés au sort et doivent combattre à mort, jusqu’à ce qu’il ne reste qu’un grand vainqueur. Katniss se porte volontaire pour remplacer sa soeur et…. impossible d’en dire plus sans trop en dévoiler alors chuuuut.Juste un conseil, précipitez-vous et lisez ce livre :)J’ai frémi, j’ai eu la gorge nouée, j’ai souri….. que du bonheur, que du plaisir et vivement le tome 2 ( en mai) et vivement le film.L’écriture est rapide et nerveuse, pas de temps mort et si le thème peut faire peur, on ne tombe jamais dans le gore – c’est un livre pour ados.De nombreuses pistes de réflexion sur le pouvoir de la peur, sur le risque du voyeurisme à outrance, mais aussi sur les vraies valeurs, l’amitié, l’amour, la solidarité, la confiance en soi et dans les autres…..

Ana76
04/04/10

Vite, les vacances, il y a urgence ! Plus fascinant que la téléréalité actuelle... Est-là ce que l’avenir nous réserve ? Haletant dès le début ce roman captive. Il ne reste plus qu’à se morfondre en attendant la suite !

Le Hunger Games est un jeu organiser chaque année dans le monde ou vit Katniss, sa mère et sa petite soeur. Ce monde est diviser en 12 districts qui doivent chacun donné deux tribus (1 garçon et 1 fille). Cette année la c'est Prim la sœur à Katniss qui à était tiré au sort et pour a protéger Katniss ses porté volontaire. C'est une belle histoire avec de l'action et de nombreux retournement de situation que j'ai beaucoup aimé. ^^yukita shojira^^

sabaangedelamort
14/11/13
 

Acheté pour ma fille de 12 ans, j'ai mis le nez dans ce livre par curiosité. Et là! Quelle belle surprise! Un bond en arrière de 20 ans avec l'impression de relire les Stephen King de mon adolescence: je me suis fait piéger par les Hunger Games. Avalé en 2 jours (et nuits), j'ai couru à la librairie acheter les volumes 2 et 3, histoire de ne pas être coupée dans mon élan.

viwa
09/03/12
 

Format

  • Hauteur : 22.60 cm
  • Largeur : 14.30 cm
  • Poids : 0.53 kg
  • Langage original : ANGLAIS (ETATS-UNIS)
  • Traducteur : GUILLAUME FOURNIER

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition

Dans la même catégorie