Ils m'ont dit qui j'etais

PINGEOT, MAZARINE

EDITEUR : JULLIARD
DATE DE PARUTION : 01/04/03
LES NOTES :

à partir de
6,99 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

" Combien de fois ai-je entendu "mais vis au lieu de lire !" Etais-je vraiment en train de passer à côté de ma vie, ou de forer d'autres profondeurs, d'explorer d'autres mondes qui n'étaient qu'un détour pour mieux y revenir, à cette vie ? " Mais, pour un " lecteur ", c'est-à-dire pour quelqu'un qui observe le monde en partant de la littérature, les livres et la vie n'entretiennent-ils
pas d'innombrables liens inextricables ? La comtesse de Ségur, Stendhal, Dostoïevski, Duras, Yourcenar... Au travers des lectures passionnées - et passionnantes - de l'enfant puis de l'adolescente qu'elle a été, Mazarine Pingeot nous fait partager son amour pour ces grands auteurs qui nous rassemblent et nous livre le plus intime et le plus pudique des autoportraits.
2 personnes en parlent

J'attends d'un livre parlant des livres qu'il me donne un coup de coeur, m'incite à découvrir des ouvrages que je ne connais pas encore, m'emmène sur d'autres chemins que ceux que je parcours habituellement. Or cette fois cela n'a pas été le cas. Si Mazarine Pingeot parle bien de son amour des livres, qui lui est venu un peu tardivement dans l'enfance, personnellement, n'ayant pas lu les livres dont elle parle ou seulement deux sur les dix, ses propos ne m'ont pas touchée ni donné envie de lire ces ouvrages qu'elle classe parmi ses coups de coeur qui ont marqué sa vie jusqu'ici. J'en ressors avec une impression mitigée, certes il y a de belles réflexions de lectrice et d'écrivain, des citations remarquables mais son propos reste assez personnel à mon sens et ressemble plus à des critiques littéraires qu'à un recueil de belles lectures.

prune42
21/08/14
 

Difficile de qualifier cet ouvrage : parfois il résonne tel un essai littéraire, un devoir universitaire, un document de citations, de textes, d'auteurs et de compte-rendus. Passionnant pour les passionnés des livres et de Stendhal, Dostoïevski, Fitzgerald, Marguerite Duras entre autres. Bien entendu, c'est pertinent, cultivé, analysé et pointu. Mademoiselle Pingeot se révèle une brillante et excellente élève avec cet ouvrage. Façon professorale, sa plume demeure toutefois figée et sentencieuse.Heureusement, en contrepointe, elle parle de SON amour des livres, de TOUT ce qu'ils lui ont apporté de beau, de sacré, de personnel. Pour cela, elle dévoile leur influence dans sa vie, sa vie intime, sentimentale et familiale. Dédicacé à sa mère, ce livre réflète pourtant l'importance immense du Père, combien il a compté dans sa vie de lectrice et son apprentissage au goût de lire. Bref, c'est un ouvrage parfois pompeux mais intéressant. Sensible, touchant, un brin honnête malgré l'étalage intellectuel que ce livre engendre. C'est à lire pour tous les amoureux de lecture, pour ceux qui veulent aussi comparer leur liste d'auteurs et de livres qui ont façonné chacun de nous. De jolis propos sont à souligner pour un livre que j'avais feuilleté l'an dernier avec un certain plaisir.

Clarabel
23/02/09
 

Format

  • Hauteur : 20.70 cm
  • Largeur : 13.20 cm
  • Poids : 0.22 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition