Ils revaient des dimanches

SIGNOL, CHRISTIAN

EDITEUR : ALBIN MICHEL
DATE DE PARUTION : 01/10/08
LES NOTES :

à partir de
21,10 €

SYNOPSIS :

Premier volet d'un dyptique consacré à ses grands-parents, cette chronique qui se lit comme un roman est l'histoire de Christian Signol du côté maternel. Fils naturel d'un jeune châtelain et d'une servante qui l'a mis en nourrice avant de s'enfuir à Paris, Germain n'apprendra le secret de sa naissance que le jour du décès de son père. Il a sept ans quand Eugénie, sa mère, revient au pays. Elle n'a rien oublié de son humiliation et en rachetant avec ses économies les dettes d'un homme plus âgé qu'elle, cette femme de tête s'offre un mari, une respectabilité,
un toit et un lopin de terre et surtout, elle offre un nom à son fils. La vie est rude sur le Causse et, à la naissance d'un nouvel enfant, ses parents sont contraints de placer Germain. La dureté de la vie de paysan poussera le garçon à devenir apprenti boulanger. Un choix qu'il ne regrettera jamais. Histoire d'une famille sur fond de grande histoire (les deux guerres mondiales, etc), Ils rêvaient des dimanches est un hommage émouvant à cette petite paysannerie du début du XXe siècle qui a vu ses petits-enfants aller à l'université.
1 personne en parle

A priori (est-ce à cause de sa couverture, de son titre, de la 4ème de couv ?) ce livre, que j'ai choisi uniquement sur le nom de l'auteur dont un autre de ses livres se trouvait dans ma PAL, je m'attendais à un roman très "commercial" ; c'est-à-dire quelque chose de très neutre, donnant au lecteur quelque chose de très formaté, uniquement sur les attentes d'un public et non pas les aspirations de l'auteur.Finalement, j'ai pris beaucoup de plaisir avec ce roman, de par son côté épopée familiale et historique, de par des personnages au caractère très attachant et une écriture qui coule littéralement de source.Alors, ce ravissement était-il dû au fait que je suis rentrée dans le moule ? Au final, cela m'importe peu car le plaisir de lecture était réel et important même si je ne souhaite pas, dans l'immédiat, lire un autre livre de Christian Signol qui semble construire toutes ses œuvres sur la même trame … peut-être encore un à priori ? Maylany

Maylany
25/09/11
 

Format

  • Hauteur : 22.50 cm
  • Largeur : 14.50 cm
  • Poids : 0.52 kg