Into the wild

KRAKAUER, JON

livre into the wild
EDITEUR : 10/18
DATE DE PARUTION : 06/11/08
LES NOTES : Laissez une critique sur ce livre
à partir de
7,50 €
nos libraires ont adoré into the wild

SYNOPSIS :

Toujours plus loin. Toujours plus au nord. Toujours plus seul. Inspiré par ses lectures de Tolstoï et de Thoreau, Christopher McCandless a tout sacrifié à son idéal de pureté et de nature. En 1990, une fois son diplôme universitaire en poche, il offre ses économies à une association caritative et part, sans un adieu, vers son destin. Celui-ci s'achèvera tragiquement
au coeur des forêts de l'Alaska... Jon Krakauer évoque aussi à travers cette échappée belle ceux qui, un jour, ont cherché à quitter la civilisation et à dépasser leurs limites. Magistralement porté à l'écran par Sean Penn, lnto the Wild s'inscrit dans la grande tradition du road-movie tragique et lumineux, une histoire aux échos universels.
Une incroyable épopée moderne ! A la fois roman d’aventure dans la lignée de Jack London, mais aussi récit à la Mike Horn, roman initiatique, roman de la quête du bonheur, du père... Tout cela à la fois.
Difficile d’en dire plus, il faut, comme Jon Krakauer, faire son propre voyage dans les pas de Chris McCandless. Et l’on en ressort grandi.

Olivier (Cambrai)
Une incroyable épopée moderne ! A la fois roman d'aventure dans la lignée de Jack London, mais aussi récit à la Mike Horn, roman initiatique, roman de la quête du bonheur, du père... Tout cela à la fois.
Difficile d'en dire plus, il faut, comme Jon Krakauer, faire son propre voyage dans les pas de Chris McCandless. Et l'on en ressort grandi.
Olivier ,
Librairie
(Cambrai)
15 personnes en parlent
Je viens de lire Into the wild et je dois dire que j'ai été subjugué! Je ne m'attendais pas à ce que le livre soit si bon, recelant parfois même d'émotion quant au sort de Chris McCandless... Enfin une réflection très importante qui concerne le sentiment d'appartenance au territoire est très bien traitée. Un livre que je conseille. Bonne lecture
Thi9210 M

Il y a les personnes que nous aimreions connaître parce que nous sommes admiratifs de leurs œuvres ou parce qu'elles incarnent des valeurs que nous chérissons. Puis, il y a les autres... Celles pour lesquelles nous éprouvons une impression de grande connivence sans qu'ait eu lieu de rencontre spécifique. Un livre c'est toujours une rencontre nouvelle, attendue, heureuse ou pas mais toujours pleine de promesses. Into the wild, c'est ma rencontre avec Christopher Mc Candless. Jeune homme, brillant, altruiste et sage, il a décidé de s'affranchir d'un monde devenu trop étroit pour lui. A la faune urbaine, il a préféré les grands espaces loin de l'hypocrisie, de la consommation à outrance et des normes imposées par la société. Allant jusqu'à quitter les siens et à abandonner son nom, Chris devient Alexander Supertramp, anachorète fascinant et jovial.John Krakauer livre ici un témoignage poignant sur la liberté et le libre-arbitre. Magnifiquement adapté au cinéma par Sean Penn, ce retour à la terre nourricière prend des allures de road movie au fil des pages et l'on aime à tailler la route aux côtés de Chris. Au-delà de l'épopée d'un jeune homme épris d'indépendance et amoureux de la vie, on découvre une personnalité stupéfiante, un être Humain qui a profondément marqué ceux et celles qui ont croisé sa route. On ne peut, dès lors, que rester bouleversé par le vaste dessein de cet attachant marginal. Into the wild c'est une ode à la nature dans tout ce qu'elle a de plus sauvage et de plus vivant. C'est une leçon donnée par un grand voyageur, qui, s'il ne s'évade plus dans les paysages qu'il rêvait, continuera longtemps à habiter votre conscience de lecteur.  Rebelde

Rebelde
04/10/13
 

Son diplôme de fac en poche, Chris McCandless part deux ans en vadrouille, sans plus donner de nouvelles à sa famille. La découverte de son cadavre dans un vieux bus en Alaska en 1992 va attirer l'attention de la presse aux États-Unis et en particulier de Jon Krakauer qui va mener l'enquête et reconstituer le périple de ce jeune homme de 24 ans qui voulait vivre seul, La vision en famille du DVD du film de Sean Penn avait suscité bien des interrogations et affronté des opinions très contradictoires et tranchées, chacun réagissant de manière fort émotionnelle à ce parcours atypique et fascinant d'un jeune homme qui voulait "marcher dans une terre vierge, découvrir un point blanc sur la carte. Mais en 1992, il n'y avait plus de points blancs sur la carte, ni en Alaska, ni ailleurs Alors Chris, avec sa logique particulière , trouva une solution élégante, il supprima la carte tout simplement."Émaillée de citations de textes lus par son héros, ou se référant à une tradition particulièrement prisée aux États-Unis de l'ermite dans la nature, Jon Krakauer propose ici une réflexion argumentée et pleine d'empathie sur une démarche qui a suscité la controverse. Loin des opinions à l'emporte-pièce, il nous offre une réflexion nuancée et passionnante qui éclaire le film sous un nouveau jour. On regrettera juste que Chris McCandless se soit contenté de quelques notes laconiques sur les dernières pages blanches de son livre de botanique, mais on n'oubliera pas de sitôt une telle aventure humaine. cathulu

cathulu
16/07/12
 

Je l'ai lu après avoir vu le film. Ce livre m'a passionnée, car on découvre l'enquête qui retrace la biographie du jeune McCandless. L'auteur complète aussi avec des parallèles avec d'autres aventuriers similaires. On est vraiment embarqué dans le road trip américain vécu par ce jeune Américain hors du commun.

Milisnail
14/02/12
 

Un livre qui sonne comme un documentaire, une analyse très intéressante de McCandless, de nombreux extraits magnifiques des oeuvres de Toilstoi et d'autres, un récit tout sauf linéaire : génial. Point négatif : je trouve que ce livre annonce un peu brutalement la réalité : rester coupé des hommes et s'enfoncer seul dans la nature est apparemment impossible. L'auteur donne de trop nombreux exemples pour pouvoir tenter quoi que ce soit à son tour.

Shirayukihime
06/01/12
 

Ambiance très dure et tenant du rêve à la fois. On envie la force de caractère des personnes prêtes à couper les ponts avec leurs habitudes et le confort pour pouvoir rendre réels leurs rêves de liberté et de vérité tout en se rendant compte dans notre petit confort à nous de leur folie extrémiste qui les amène à risquer leur vie. Difficile aussi concentré dans ce roman un dimanche soir de se dire que le lendemain on reprend le train train esclavagiste d'une semaine de boulot. A lire pour méditer sur notre façon de vivre et se promettre d'essayer de se rapprocher un peu d'une vie proche de la nature.

Loricath
23/03/10
 

Je n’ai pas détesté ce livre, mais je n’ai pas aimé non plus. Bref, je suis très partagée.Chris McCandless est un rêveur, un intrépide, un gars plein de projets plus ou moins utopiques en tête. Dont celui de quitter son Amérique natale, pays de consumérisme et de faux-semblants, pour réaliser un périple en Alaska. Son truc à lui, c’est de se retrouver face à la nature. Et c’est donc dans cet état d’esprit qu’il s’est lancé dans la grande aventure. Oui mais voilà, rêver c’est bien, vouloir communier avec la nature c’est chouette, mais cela demande une certaine préparation, et Chris semble l’avoir omis… Erreur qui lui coûtera la vie.Et c’est ce périple que l’auteur nous raconte, à travers des témoignages des personnes ayant croisé la route du jeune homme.L’histoire en elle-même est assez intéressante, puisqu’on apprend à connaître un jeune homme qui veut croire en ses rêves et cherche à tout prix à les réaliser. Alors oui, je l’avoue clairement, Chris est pour moi plus un inconscient qu’un intrépide. Il faisait partie de ces gens qui s’imaginent que partir à l’aventure, ça veut dire partir à l’improviste. Sauf que l’aventure ça se prépare, surtout si c’est pour aller dans une région aussi peu hospitalière que l’Alaska. Non pas que je sois en train de dire que ce qui est arrivé est mérité, mais plutôt qu’il aurait pu faire en sorte de l’éviter, ou du moins d’en limiter les possibilités. Malgré tout, je reste admirative du simple fait qu’il ait eu l’envie de casser la monotonie de son quotidien. Oser prendre des risques est une chose noble en soi. Et le fait que cela nous soit relaté non par le protagoniste lui-même, mais par des tierces personnes, m’incite à modérer mes propos. Et donc, était-il insconscient ou intrépide, la question reste posée malgré tout.Comme je le disais, de nombreux témoignages viennent etayer ce récit. Si je les ai trouvés très enrichissants du point de vue de leur contenu, je reste en revanche très sceptique quant à leur organisation. Personnellement, j’aurais aimé quelque chose de plus chronologique, linéaire, nous permettant de suivre l’évolution du périple de Chris, mais aussi son état d’esprit. Au contraire, dans le roman rien n’est chronologique, on fait sans arrêt des va et viens dans le temps, et au final cela m’a donné l’impression d’un roman un peu fouillis. Du coup, je n’ai pas vraiment réussi à me mettre à fond dans l’histoire.En outre, l’auteur a adopté un style journistique pour écrire ce livre. Ce qui n’a rien d’étonnant, d’une part pour l’histoire racontée, d’autre part car journaliste c’est son métier, et il ne fait pas de doute que le travail fourni derrière tout cela est des plus complets. Je déplore cependant le fait que tout le livre soit écrit dans ce style. J’aurais aimé avoir une histoire qui fasse un peu moins documentaire.En conclusion, Into the Wild se lit bien, mais ne fera pas partie des incontournables pour moi.

Nelcie
05/06/15
 

L’appel d’une vie plus proche de la nature, à la découverte des paysages grandioses de l’Amérique et des gens qui la composent, une errance initiatique sur les routes et dans les parcs nationaux, dans les déserts et sur les fleuves, qui le conduira au Mexique et jusqu’en Alaska, accompagné par des auteurs comme Tolstoï, Thoreau ou Jack London. http://polyglot-reader.blogspot.fr/2015/02/into-the-wild-Jon-Krakauer.html

Alexis2
28/04/15
 

C'est l'histoire d'un mec (non , non , celui auquel vous pensez arborait salopette et nez rouge , point de Colucci icci..) qui prefera vivre son reve plutot que de rever sa vie...il en est mort .Le superbe film inspiré de cette incroyable histoire vraie m'avait plus qu'enthousiasmé ! Sean Penn se révelant comme un realisateur plus que crédible avait ,en plus , eu le bon gout de faire appel au leader charismatique de Pearl Jam , Eddie Vedder , pour y coller une B.O. de folie . Enorme !La question que je me posais , c'etait la part de crédibilité que l'on pouvait accorder à un tel récit .A la lecture de ce livre , il semblerait que le cinéma n'ait pas trop scénarisé cette tragédie pour lui rendre un hommage plutot fidele...Ce bouquin ne retrace pas de façon linéaire l'itinéraire mortel de Christopher Mc Candless ( Alex Supertramp , ou supervagabond , surnom que j'adore..) et c'est en cela qu'il est tres interessant . L'auteur , a travers son parcours géographique , ses rencontres relatées ici et là , les extraits de son journal , les passages ayant attrait à son histoire familiale nous permettant d'apprehender un peu plus le personnage , nous retrace le trajet météorique de ce jeune vagabond en quete d'authenticité .Un rejet total d'une société et d'une cellule familiale qu'il juge mercantiles le poussera irrémédiablement , au sortir de ses études , à prendre la route de l'Alaska pour y vivre dans le plus grand dénuement au contact de la nature qu'il vénere . Un récit court mais intense ! Un idéal qui apparement fut énormément critiqué à l'époque : immaturité , stupidité , égoisme , amateurisme...j'en passe et des meilleurs , tout fut dit , tout fut écrit ! Mais peut-on juger quelqu'un en fonction d'actions qui apparaissent comme contraires a nos valeurs , à notre éthique personnelle ? Je ne pense pas...En ce qui me concerne , quelqu'un allant au bout de son reve , de son ideal de vie en prenant le risque d'y rester ( meme si le but initial etait tout autre , ne l'oublions pas ) , aurait plutot tendance à m'attirer beaucoup de sympathie empreinte d'un profond respect !De plus , il semblerait que Christopher ne fut pas l'illuminé décrit par bon nombre de pseudo critiques en mal de notoriété ! Jeune , irréfléchi , certainement mais pas stupide au point de courir à une mort certaine . La majorité des personnes l'ayant cotoyé ou seulement croisé en parlent comme d'un gamin attachant ayant malgré tout la tete sur les épaules . Doté d'une intelligence avérée , il discourait sur bien des sujets et avait la faculté de s'attirer la sympathie de ses interlocuteurs ! Donc ni idiot , ni associal...Mort de faim dans un bus qui fut son sauveur et son tombeau ( et à en juger par les photos sur la toile , le contraire est difficile à soutenir...) , le film parlait d'une erreur commise par Alex , erreur que l'on sait aujourd'hui fatale . Le bouquin n'accrédite absolument pas cette version en parlant effectivement d'une erreur , mais d'une erreur livresque et non humaine ! En effet , il semblerait que Christopher ait succombé suite à l'ingestion d'une plante hors il apparaitrait que dans sa bible de survie , il n'etait nulle part indiqué que , dans le cas présent , les racines etaient comestibles , les fleurs mortelles...fatalitas ! Un tres tres beau récit de vie malgré tout ! Il est excessivement rare d'aller au bout de ses reves , de suivre son étoile . Beaucoup en parlent sans jamais oser franchir le pas...On peut donc lui reprocher beaucoup de choses mais surement pas d'avoir été un idéaliste convaincu...au point de se perdre..Alex Supertramp s'est émancipé d'une société castratrice et formatée...Respect !

TurnThePage
06/11/13
 

Alors bien sûr, tout le monde connaît le fameux film "Into the wild" de Sean Penn (si vous ne l'avez pas vu, il faut courir le trouver en DVD, c'est génialissime!!). Il y a un moment, on m'a conseillé de lire le livre. Et ce pauvre livre, il attendait depuis Octobre d'être lu. Maintenant, c'est chose faite.Hé bien, ce livre est totalement différent de l'idée que je m'en étais faite! Il ne raconte pas l'histoire de Chris MacLandless linéairement et pas vraiment dans les détails non plus. Et c'est ça qui est bien!!Jon Krakauer se base sur les recherches qu'il a faites après la mort de MacLandless, essayant de comprendre ce qui lui est arrivé: comment un jeune homme brillant s'est-il laissé prendre au piège de l'Alaska alors qu'il avait tous les atouts en main et en tête pour réussir.On suit donc Krakauer dans ses investigations, selon les indices qu'il a pu avoir et les déductions qu'il a pu en tirer. Il nous raconte aussi l'histoire d'autres voyageurs comme MacLandless, qui s'en sont plus ou moins bien sortis également.Je ne vais pas ici vous raconter à nouveau l'histoire de Ce jeune homme qui a décidé de quitter sa vie tranquille pour un périple autour des Etats-Unis ayant pour but l'Alaska mais juste vous conseiller le livre qui est un complément vraiment intéressant à lire!

Chiwi
10/10/13
 

J'ai ouvert ce livre avec un a priori très positif envers la démarche de McCandless. Aussi, s'il s'était conduit "normalement", sa cause m'était acquise ! Or, en moins de 10 pages, j'avais compris qu'il avait agi comme un crétin et mon avis n'a jamais changé au cours de ma lecture ; je dirais même que plus j'avançais dans le récit, plus j'étais effarée par sa bêtise. L'auteur insiste sur son intelligence particulière et ses multiples talents qui font de lui un génie. Et bien, pour cette aventure, il lui manquait au moins un talent : celui de faire la part des choses entre la littérature et la réalité. Je considère que la littérature et la vie ne font qu'une MAIS l'erreur de McCandless fut de prendre au pied de la lettre les écrits de ses écrivains préférés. Il croit s'éduquer uniquement avec les livres alors que si ces derniers participent à notre développement, s'ils nous informent et nous apportent énormément, quand il s'agit de partir vivre seul en Alaska, on ne se prépare pas uniquement à coups de littérature ! Je crois que McCandless a été très gâté étant enfant et que cela lui a fait totalement perdre le sens des réalités. Si l'on ajoute à cela son sentiment de supériorité, on arrive à ce qui devait arriver quoi qu'en pense Krakauer... Cette histoire m'a confortée dans l'idée que tout extrêmisme est mauvais et que si la volonté de trouver sa voie, de vivre selon ses principes, quitte à ce que cela signifie couper les ponts avec la société, reste un bel objectif, encore faut-il garder un minimum de raison. Je suis définitivement favorable à l'idéalisme mais un saupoudrage de bon sens ne fait jamais de mal...

mycupoftea
19/09/12
 

Lorsque j'ai entamé la lecture de ce livre, c'est sans aucun a priori. Je n'ai pas vu le film et pas suivi l'engouement médiatique qu'il y a eu autour. Et j'ai ainsi découvert une histoire très déroutante d'un jeune homme qui décide de vivre autrement, selon d'autres principes. Que l'on conçoit, ou non, son périple, on ne peut que l'admirer : il a réussit à survivre longtemps dans des conditions défavorables, et avec peu de nourriture.L'intérêt de cet ouvrage tient aussi de son auteur. Il nous raconte l'histoire de façon non linéaire, ce qui rend le récit très vivant, sans cesse rebondissant sur d'autres histoires, nous amenant à mieux comprendre Chris. De plus, l'auteur nous raconte également sa propre histoire, le périple qu'il a lui-même suivi en Alaska, à un âge similaire à celui de Chris : on se rend compte que lui seul pouvait écrire un livre tel que celui-ci.Splendide, je recommande cette lecture à tous :) Marylin

marylinm
08/12/11
 

Christopher McCandless est retrouvé mort dans une zone isolée de l’Alaska en avril 1992. Influencé par les écrits de Thoreau, London, Tolstoï et bien d’autres, ce jeune homme de 19 ans avait décidé de tout quitter : famille, économies, biens matériels… pour vivre son idéal de vie, proche de la nature et loin la frénésie de notre monde moderne. Mal préparé ? La faute à pas de chance ? Imprudence ? son road-movie a connu la fin tragique que nous connaissons, bien que les causes de sa mort restent encore incertaines. Pour tenter de comprendre les motivations de Chris, Jon Krakauer, journaliste de profession, s’est rendu sur place et a enquêté auprès de tous celles et ceux qui ont connu le jeune homme.Il voit également dans cette affaire, des points communs intéressants avec d’autres jeunes adultes épris de la même soif de liberté et de retour aux sources. Loin de juger ce phénomène, Jon Krakauer essaie seulement d’apporter un éclairage sur cette forme de vie idéalisée qui semble toucher beaucoup plus de personnes que ce que l'on pourrait imaginer.Dans ce livre, le journaliste laisse la place à toutes les voix, des plus critiques qui jugent Chris comme quelqu’un de stupide, de casse-cou sans cervelle, et de narcissique… au plus admiratifs qui saluent son courage, sa témérité et son idéal.Pour ceux qui ont vu le film de Sean Penn, on en apprend finalement peu sur l’histoire du jeune homme en tant que telle. En revanche, il est intéressant de se pencher sur le témoignage des personnes qui l’ont connu et des écrits qui l’ont inspiré et qui parsèment cette lecture. Le parallèle avec d’autres récits, dont celui du propre auteur, de jeunes aventuriers au comportement similaire, est aussi très enrichissant et permet d’aborder cette histoire davantage du point de vue psychologique. On retiendra de cette lecture qu’il faut vivre aves ces idéaux, qu’ils nous aident à nous forger et à être ce que nous sommes mais que la raison et la prudence sont primordiaux face à Dame Nature…

MarieFleur
23/09/11
 

Ce livre n'est pas un roman mais plutôt une enquête journalistique et c'est d'ailleurs ce qui m'a plu. L'auteur remonte la piste de Chris McCandless pour savoir d'où il vient, qui il est et pourquoi il en est arrivé à faire tout ça !Il nous parle aussi des précédents aventuriers qui ont tenté, avec plus ou moins de succès, de vivre cette expérience de communion totale avec la nature.C'est un livre très intéressant !

feedoll
11/06/11
 

Les histoires relatées dans ce livre sont d'autant plus touchantes qu'elles sont vraies et malheureusement elles finissent mal. Partir à l'aventure. Etre en totale autonomie. Vivre en adéquation avec la nature. Le rêve ! L'auteur nous raconte l'histoire de personnages qui ont voulu au péril de leur vie aller jusqu'au bout de leur volonté d'être libre. Ce livre est à lire pour avoir matière à réflexion sur la vie en ermite.

milca
22/03/10
 

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 10.90 cm
  • Poids : 0.18 kg
  • Langage original : ANGLAIS
  • Traducteur : CHRISTIAN MOLINIER