Iphigenie

RACINE ; ROUGIER

EDITEUR : HACHETTE EDUCATION
DATE DE PARUTION : 27/06/07
LES NOTES :

à partir de
2,49 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

Pour que les vents se lèvent et permettent aux bateaux d'Agamemnon d'atteindre Troie, les dieux grecs exigent le sacrifice de sa fille Iphigénie. Sa mère Clytemnestre et son fiancé Achille s'emploient à la sauver. À sa place, Eriphile sa rivale est immolée. Cet ouvrage propose
: le texte intégral conforme à l'édition des Grands Écrivains de la France, des notes explicatives, des questionnaires au fil du texte, un appareil pédagogique comprenant des bilans, des documents sur l'oeuvre et son auteur, ainsi qu'un parcours thématique.
1 personne en parle

Tout d'abord, j'ai un penchant pour les histoires se passant en Grèce. C'est bête mais j'aime la mythologie et les croyances grecques, ainsi que les prénoms. On remercie l'industrie Walt Disney d'avoir adapté Hercules, dessin animé qui a bercé mon enfance. Anyway. À part ça, j'ai été à nouveau séduite par la beauté du texte et ce côté poétique en vers. En fin de compte, le mélange poésie/théâtre me plait plutôt bien. La lecture de cette pièce a été extrêmement rapide, puisque les pièces de théâtre ne sont jamais bien longues, et c'est aussi une chose que j'apprécie.Je dois cependant dire que j'ai eu du mal à rentrer dedans. J'ai trouvé le début un peu brouillon, ou pour être exacte, un peu plus brouillon que n'importe quelle autre pièce. Nous sommes d'accord, on met toujours un petit moment à bien rentrer dans l'histoire, à retenir les prénoms des personnages et leurs liens entre eux, mais ici, j'ai eu un peu plus de mal que d'habitude. Pareil pour l'histoire. J'ai du m'y reprendre à plusieurs fois pour comprendre ce qui se passait vraiment. Je ne crois pas avoir été particulièrement distraite à cet instant, mais le contraire ne m'étonnerais pas non plus tant que ça. J'ai donc trouvé le début assez confus. Cependant, je dois dire que j'ai grandement apprécié le mythe des Dieux, puisqu'on comprends rapidement que le sacrifice d'Iphigénie est lié à leurs coutumes, et à la volonté des Dieux. Que doit-on faire lorsque les Dieux exigent le sacrifice de sa fille - adoptive- ? Doit-on accepter ou non cette situation ? Aura-t-on la force de dire non ? Etc... Donc, ce côté mythologique m'a beaucoup plu.En ce qui concerne les personnages, je dois avouer que j'ai beaucoup aimé la bravoure d'Achille, et son côté battant. En ce qui concerne Iphgénie, j'ai eu un peu plus de mal avec son côté martyr, j'accepte le sacrifice, ce n'est rien. Bon heureusement on a pas eu le droit à ça tout le long de la pièce, mais quand même, à croire qu'elle voulait vraiment mourir... Qui serait prêt à accepter ça ? Enfin bref. Après, ce qui m'a plu, c'est le côté drame familial aussi, et comme dans chacune des pièces de théâtre, ou presque, on retrouve toujours ce genre de situation. Cependant, la chose que je n'ai pas franchement apprécié reste l'explication de la présence d'Eriphile à la fin, et ce qu'elle a fait. Je n'ai pas franchement aimé le personnage, et ne l'est pas cerné non plus.En somme : Un bon classique, traitant de sujets délicats tel que le sacrifice. Askmetoread

askmetoread
18/09/12
 

Format

  • Poids : 0.14 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition