Irish coffee

HIGGINS CLARK-C

livre irish coffee
EDITEUR : ALBIN MICHEL
DATE DE PARUTION : 30/01/08
LES NOTES :

à partir de
20,20 €

SYNOPSIS :

Château hanté, voleurs de bijoux, incendie...drôle de voyage de noces irlandais pour Regan Reilly ! Après un mariage mouvementé (For ever), Regan Reilly et son mari Jack sont partis en voyages de noce à Hennessy Castle en Irlande. Mais dès leur arrivée, rien ne se passe comme prévu : Regan croit voir un fantôme à la fenêtre, une alerte au feu se déclenche dans l'hôtel et une précieuse nappe de dentelle disparaît. La légende en attribue la fabrication
à une certaine May Reilly qui, n'ayant pas été payée pour son travail, hanterait le manoir depuis près de deux siècles. Anecdotes historiques, folklore, légendes, personnages aussi pittoresques d'un côté de l'Atlantique que de l'autre, Carol Higgins Clark, avec son humour coutumier, nous entraîne à travers l'Irlande dans un voyage plein de mystère et de rebondissements, qui ne laisse aucun répit, et finirait presque par nous faire croire aux fantômes !
3 personnes en parlent

Un château hanté par une dentellière, un incendie à l’hôtel, la disparition d’une nappe de grande valeur et deux voleurs de bijoux recherchés dans le monde entier… La lune de miel de Regan et Jack Reilly en Irlande aurait pu mieux commencer.Le Hennessy Castle est sens dessus dessous: après l’incendie qui s’est déclaré au beau milieu de la nuit, la magnifique nappe en dentelles de May Reilly a disparu. Lorsque les jeunes mariés apprennent que ce sont Jane et John Doe, des voleurs de bijoux qui sévissent aux quatre coins du globe, qui ont fait le coup pour gâcher leur lune de miel, ils décident de se mettre à leur recherche pour enfin les mettre sous les verrous.Irish Coffee commence sur les chapeaux de roues. Dès les premiers chapitres, on assiste à une succession d’événements étranges qui nous plongent directement dans l’intrigue. Carol Higgins Clark ne s’embarrasse pas de détails inutiles, ce qui rend la lecture facile, légère et agréable. Les personnages sont décrits très brièvement – peut-être parce que, s’agissant d’une série, de nombreux lecteurs ont déjà fait leur connaissance – et on se concentre plus sur leurs actions que sur leur personnalité. A mon goût, il manque bien quelques précisions pour qu’on s’y attache réellement, mais ils n’en sont pas moins intéressants.L’intrigue elle-même est divisée en trois histoires différentes, chacune racontée d’un point de vue différent : on a ainsi trois couples qui constituent le noyau du roman. On a de plus quelques chapitres qui font entrer d’autres personnages en scène, mais ils sont secondaires. Ainsi, on découvre, au premier plan bien sûr, Jack et Regan : leur enquête les promène dans l’ouest de l’Irlande et ils rencontrent de nombreuses personnes, autant locales qu’étrangères. Parmi celles avec qui ils interagissent, il y a Sheila et Brian, un couple résidant au même hôtel qu’eux. Ce sont eux les narrateurs de la deuxième histoire. Finalement, le lecteur est également introduit dans le monde de Jane et John Doe…Ce choix est original car nous voyons les choses de plusieurs points de vue à chaque fois. Le fait de suivre les criminels, puis les enquêteurs évite de tomber dans le cliché gentil-méchant. Il est vrai qu’une partie du suspense est altérée car on sait dès le début qui a volé la nappe. L’alternance entre les différents personnages crée toutefois une attente chez le lecteur. En effet, lorsqu’ils parlent de leurs plans, on imagine ce qui va se passer… et on a bien souvent tort. De plus, les personnages circulent dans les même lieux et on ne sait jamais s’ils vont se rencontrer ou pas. On peut donc dire qu’il y a une part de suspense, bien qu’elle soit relativement différente de la plupart des romans policiers.Si l’histoire en elle-même m’a beaucoup plu – même si j’aurais apprécié avoir un peu plus de détails sur les personnages et sur l’Irlande – l’écriture m’a un peu déçue. Les phrases relativement courtes et simples ne sont pas dérangeantes en elles-mêmes, mais plusieurs expressions – voir même coquilles – m’ont sauté aux yeux car elles ne paraissaient pas très idiomatiques. Cela n’a toutefois pas une grande influence sur ma note puisque c’est vraisemblablement un problème de traduction et non du style de l’auteur. Ça m’apprendra à ne pas lire la version originale d’abord !En conclusion, Irish coffee est un roman policier divertissant et facile à lire. L’histoire est intéressante surtout de par sa construction quelque peu inhabituelle et le nombre de coïncidences qui s’y produisent. On a également un petit aperçu rapide de quelques coutumes irlandaises, bien que ce ne soit visiblement pas la priorité de l’auteur.

Laraemilie
05/07/13
 

Dans la continuité des livres de Carol Higgins Clark, une histoire de voleurs aux gros sabots qui n'est pas très captivante, mais qui se lit facilement.

bbpoussy
15/07/11
 

Voilà un livre que je conseille, pour passer un bon moment sans angoisse ni prise de tête. très agréable à lire et avec de l'humour en plus. Très bonne histoire, très bien écrite et amusante ! Profondeur psychologique des personnages ? clodette

clodette
29/11/10
 

Format

  • Hauteur : 22.50 cm
  • Largeur : 14.50 cm
  • Poids : 0.46 kg
  • Langage original : ANGLAIS (ETATS-UNIS)
  • Traducteur : MICHEL GANSTEL

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition