Itineraire d'un salaud ordinaire

DAENINCKX, DIDIER

livre itineraire d'un salaud ordinaire
EDITEUR : GALLIMARD
DATE DE PARUTION : 11/05/06
LES NOTES :

à partir de
17,50 €

SYNOPSIS :

Lorsqu'il intègre la police nationale en 1942, Clément Duprest, élève brillant en droit, n'imagine pas devenir le « salaud ordinaire » du titre. Mais, en cette période difficile, il est aussitôt mis dans le bain : au sein de la brigade des « propos alarmistes », la « brigade des bobards », il est chargé de repérer et de « neutraliser » ceux qui manifestent de l'hostilité envers le gouvernement de Vichy. Très vite, il décide de la ligne de conduite à laquelle il restera fidèle toute sa vie : ne pas « faire de politique », se contenter d'obéir et de mettre au service de ses patrons son intelligence et son sens de l'observation... Une attitude qui lui
vaudra de traverser sans dommage, et sans état d'âme, toutes les avanies de l'histoire, de l'Épuration à la candidature de Coluche en passant par la décolonisation, la guerre d'Algérie, Mai 68 - autant d'occasions pour lui de « faire son boulot » avec une méticulosité maniaque, même lorsqu'il trempe dans les pires coups tordus fomentés au sommet de l'État. Et, quand l'heure de la retraite sonne, il se retire serein, heureux que l'âge le mette « à l'abri d'avoir à servir la gauche ». Pourtant, Duprest, qui n'a jamais versé dans l'extrémisme, reste un personnage ambigu, un « salaud sans haine » que l'on ne parvient pas à détester franchement.
4 personnes en parlent

Parcours ascensionnel d'un fonctionnaire arriviste et sans scrupules, de Vichy à l'arrivée de Mitterrand au pouvoir en 1982.Le zèle s'est avéré payant pour lui, entre la dénonciation des Juifs, la Guerre d'Algérie...Bluffant ! Canel

Canel
31/01/16
 

C'est la carrière d'un citoyen lambda qui après des études de droit rentre dans la police nationale en 1942. Ce citoyen Lambda s'appelle Clément Duprest et même s'il se refuse a faire de la politique il sera un rouage actif de cette machine de destruction de juifs, de communistes et de résistants a l'occupation allemande. Un bon fonctionnaire qui réussira comme beaucoup d'autres a passer au travers de l'épuration lors de la libération. Il va pouvoir apporter son savoir faire a un état qui ne reculera devant rien (menaces, chantages et meurtres) pour résister a un monde en plein changement.Peu nombreux sont les livres et les films français capables de regarder en face notre Histoire surtout quand elle est douloureuse. C'est le cas pour l'occupation allemande pendant la seconde guerre mondiale mais aussi pour la guerre d'Algérie. Longtemps on a essayé de nous faire croire que tous les français étaient des résistants et on a occulté délibérément la collaboration avec l'ennemi. Dans la première partie, mêlant habilement fiction et contexte historique, l'auteur nous dépeint une police nationale collaborant pleinement avec l'occupant et en allant même au devant de ses désirs (la rafle du vel d'hiv). C'est une plongée en eaux très troubles où on l'assiste aux méthodes douteuses et musclées de cette police qui a le droit de vie et de mort sur toute une partie de la population. C'est cette partie du livre qui m'a le plus plu car elle décrit avec justesse le climat de cette époque délétère où la délation faisait rage mais où, dans le même temps, la résistance s'organisait. La deuxième partie m'a moins intéressé car elle ne fait que survoler les scandales de la IV et la Vème république sans rentrer dans le détail.Un livre noir et sombre sur la face cachée de la police qui gratte où cela fait mal. Un livre dérangeant dont le héros est un vrai ****. Un livre indispensable pour qui s'intéresse a cette époque. Ma note 8/10.

Zembla
21/10/13
 

Après des études de droit, Clément Duprest entre dans la police en 1942. En bon fonctionnaire sous le régime de Vichy, il va commencer par partir à la chasse aux juifs et aux communistes… « Rondier m’a convoqué dans son bureau, un petit peu avant que tu n’arrives. Des informations lui sont remontées comme quoi des juifs tenteraient de se soustraire au port de l’étoile. Des groupes organisés. D’après lui, ça devrait concerner de manière limitée le quartier du Marais, la porte de Clignancourt. Le gros de l’opération se concentrerait à Belleville… On dispose de quelques indics dans leur communauté. Notre boulot, aujourd’hui, c’est de se coller cette étoile sur la poitrine puis d’aller nous baguenauder dans leur ghetto pour ramasser ce qui s’y dit… On doit se fondre dans le local… Ils sont tailleurs de père en fils depuis des siècles, et si cet insigne est cousu de travers, on risque de se faire repérer dès qu’on y mettra les pieds. » (p. 58) Didier Daeninckx nous entraîne dans l’Histoire, du régime de Vichy à la présidentielle de 1981, revisitée à travers les ordres appliqués consciencieusement par un fonctionnaire zélé, qui se dit apolitique mais qui hait les juifs, la gauche et les communistes…

CarnetsdeSeL
04/04/11
 

Au service du renseignement, il a traversé une bonne partie du XXè siècle en gravissant les échelons, sans perdre de plumes... Ca fait froid dans le dos et c'est très bien documenté

isabelle
03/12/08
 

Format

  • Hauteur : 20.50 cm
  • Largeur : 14.00 cm
  • Poids : 0.35 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition