J'ai 14 ans et je suis detestable

GUDULE

EDITEUR : FLAMMARION
DATE DE PARUTION : 04/10/00
LES NOTES : Laissez une critique sur ce livre
à partir de
5,99 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

J'ai 14 ans et je suis détestable <> Roman
7 personnes en parlent
franchement c'est un texte genial pour les enfants d'environ 13 ans !!! Regardez-moi ou le garçon dans ma tête du même auteur le sont également !!!!!! Juste trop bien !!!j'aime♥♥
Perrinette

Pourquoi ai-je acheté ce livre ? Pour les cours, il y a déjà un bon petit moment maintenant. Je me souvenais qu'il m'avait bien plu. Alors, évidemment c'est sans problème que je le relis pour vous en faire une chronique !Mon avis : Malgré que c'est une relecture, il m'a autant plu que la première fois. Ce n'est pas un coup de coeur, ce ne l'était déjà pas avant mais cependant j'ai bien aimé. C'est une agréable lecture, facile à lire. Parfois tirée par les cheveux, des personnages clichés,...L'écriture de l'auteur est plus qu'agréable, plaisante. Elle nous change les idées. Bref, je pense que ce style plaira à tous. Cependant il ne faut pas s'attendre ici, à une lecture des plus surprenantes ou poussées car il faut savoir que c'est un livre jeunesse.Dans ce livre, on suit Léa une ados de 14 ans. Elle est mal dans sa peau, elle se trouve trop ronde, moche et pense que personne ne l'aime. De plus, à chaque fois qu'elle croise ses parents, c'est la "guerre", il ne se supporte plus. Mais ce n'est pas tout elle est amoureuse du plus beau garçon du collège, mais celui-ci ne la regarde pas. Bref, sa vie est juste un fardeau... Mais elle va découvrir une surprise au grenier, qui n'est pas des moindre, un fantôme ! Quel impact cela aura-t-il sur sa vie ?Agréable, plaisant voilà les mots qui qualifient le mieux ce roman. J'ai aimé mais sans plus, il y a certains personnages qui sont un peu trop stéréotypés tels que Doc Rasta, le gars le plus beau et le plus cool du collège, la mère qui n'est qu'un monstre, la copine (Pauline) curieuse... Mais d'un autre côté on suit une ados de 14 ans ce qui justifie ces stéréotypes à mon avis. Il convient aux ados bien évidemment mais aussi pour tout âge juste si l'on veut se changer les idées, se divertir. Bien évidemment, comme je l'ai déjà dit plus haut il ne faut pas s'attendre à un roman exceptionnel même s'il est plaisant. Bref, je le conseille quand même car j'ai passé un bon moment avec.

s0kellys
09/04/13
 

De Gudule je n'avais lu que la bibliothècaire, j'en avais gardé un très bon souvenirs. Devant ce titre comment résister? J'ai 14 ans et je suis détestable ne peut que retenir l'attention. Je m'attendais à un récit plutôt convenu sur l'adolescence et ses errances, le titre laissait apercevoir une pointe d'humour, finalement, j'y ai trouvé bien plus. Gudule, comme souvent apriori, apporte une touche de fantastique à son histoire et propose une vraie réflexion sur le mal être, l'estime de soi et l'acceptation. En bref, voila un roman plus profond qu'il n'y parait.

Asil
05/09/12
 

Capucine a 15 ans et elle n'a pas encore fait l'amour mais elle y pense tout le temps. Elle est très intelligence et réfléchit beaucoup, notamment à sa première fois qu'elle intellectualise beaucoup. Elle fantasme sur son jeune prof d'histoire, interprétant toutes ses paroles ou ses regards.En parallèle, on suit Martin, un jeune de la même classe, pas très scolaire, passionné de musique, qui joue de la basse dans un groupe avec deux copains. Le prof d'histoire est le petit ami de sa mère. Il l'apprécie beaucoup et a l'impression de trouver une figure paternelle en même temps qu'un ami.Le hasard les fait tous aller à un concert où vont se croiser Capucine, l"intello", sa copine, "la fille à paillette", un peu innocente, Martin, le musicien introverti et ses copains musiciens, le prof d'histoire géo, qui est là pour soutenir le fils de sa petite amie et cette dernière. C'est un moment intense pour tout le monde, un moment où les relations sont modifiées, où les gens se découvrent enfin. A la suite de cette soirée, ces jeunes qui passaient à côté les uns des autres sans se voir réalisent qu'ils existent. S'en suit une belle expérience de travail en commun.J'ai beaucoup aimé ce roman jeunesse, je l'ai trouvé très bien écrit, très juste, sur l'introspection de ces ados qui se découvrent eux-mêmes en découvrant les autres. Les personnages, les sentiments et les relations humaines sont très bien dépeintes.Je pense que ce roman peut plaire aux filles comme aux garçons de 14 à 17 ans... Mais j'ai un peu peur que le premier chapitre axé entièrement sur Capucine et son obsession de la "première fois" puisse faire fuir les lecteurs masculins alors que le reste est plus universel. D'ailleurs, je ne me souviens pas qu'à 15 ans j'étais obsédée par la sexualité comme ça... j'étais peut-être un peu trop coincée...

Ennapapillon
22/01/12
 

Gudule est un auteur incontournable pour les jeunes lecteurs. À travers ce roman, qui se lit avec une rapidité presque surprenante, il nous fait découvrir l'histoire de Léa. Elle est jeune, en pleine crise d'adolescence, et se sent terriblement seule. Jusqu'au jour où tout change. Il ne s'agit pas ici de grand littérature, mais d'un livre frais et imaginaire dans lequel de nombreuses petites filles pourraient se projeter. On ne s'attend pourtant pas à ce dénouement après avoir lu le résumé de la 4ème de couverture, mais peu importe : le plaisir de la lecture est là. Cependant, il reste un livre pour enfants ou adolescents qui décevra sans aucun doute les lecteurs plus matures...

Livre4Ever
17/06/11

Anne Duguël, dit Gudule alterne très régulièrement des récits fantastiques pour adolescents et pour adultes, et des romans centrés sur l’adolescence. Ce nouveau roman réunit de manière subtile et inattendue les deux thèmes de prédilection de l'auteur. Léa, la jeune narratrice, est en crise : elle ne supporte plus ses parents qui, selon elle, la harcèlent avec leurs exigences de rangement et de travail scolaire ; elle ne se supporte pas non plus physiquement, elle se trouve trop grosse, mal fichue, pleine de boutons d’acné. Enfin, elle en a assez d’affronter le regard des garçons du collège qui l’ont cataloguée dans les “ moches à éviter ”. Pourtant, il y en a un sur lequel elle rêve, le beau Doc Rasta, irrésistible et décontracté, qui appelle toutes les filles “ sisters ” et dont la démarche souple et chaloupée fait vibrer les cœurs féminins. Pour avoir la paix, Léa décide de se réfugier dans le grenier de sa maison, où elle s’installe au milieu des photos d’Afrique qu’elle aime tant. C’est dans ce qui est maintenant son domaine privé qu’elle vit une expérience singulière : une voix mystérieuse l’appelle et l’attire. C’est celle du garçon qui a vécu là il y a des années et qui est mort à la suite d’une déception sentimentale. Une relation forte s’établit entre eux, ce qui permet à Léa, amoureuse d’un fantôme mélancolique, d’affronter ensuite avec plus de force, la vraie vie. Un roman intéressant par la manière dont Gudule introduit le fantastique dans une histoire d’adolescente en crise qui ne serait que banale autrement. Catherine50

Catherine50
11/10/10
 

Léa a quatorze ans et se sent franchement mal dans sa peau. Elle se trouve laide, grosse, maladroite, sans parler de son acné. Bref le moral n’est pas au beau fixe. Et côté cœur, c’est le désert. Sa dernière expérience fut même traumatisante. En plus la relation avec les parents est franchement tendue. Sa mère lui reproche l’état de sa chambre. Elle n’apprécie pas du tout les posters collés au mur. Léa décide donc de s’installer au grenier. Mais elle y sent une présence.Un bon roman de Gudule, avec une touche de surnaturel et une bonne dose d'humour. Un regard parfois très juste sur l'adolescence, période ingrate qu'il faut malgré tout traverser. Une lecture qui plaît beaucoup aux élèves de Quatrième.

cc59
25/10/09

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 11.50 cm
  • Poids : 0.28 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition