J'ai epouse un con !

BOUQUET, AGNES

livre j'ai epouse un con !
EDITEUR : PLON
DATE DE PARUTION : 14/05/08
LES NOTES :

à partir de
19,00 €

SYNOPSIS :

« J'ai épousé un con ! » Quelle femme n'a pas eu, un jour, cette pensée ? Et quel homme n'a jamais pensé, lui : « J'ai épousé une emmerdeuse ! » ? Pépita rêve Amour, Roméo
pense dîner entre potes. Elle veut du duo mère-enfant mais aussi du tango homme-femme. Elle n'aura qu'un unique programme : Papa, Maman et le Frigidaire. C'est simple, un homme.
1 personne en parle

Je pense que l’auteur a très bien choisi son éditeur. Plon. Tout est dit. Ce roman est lourd et imbuvable. Heureusement qu’il est assez court… Reçu comme présent pour mon anniversaire, je l’ai commencé rapidement mais, terminé très laborieusement. Déjà, le style est étrange. Une narration à la troisième personne plutôt centré sur Pépita mais, écrit avec un style très parlé. Le point de vue choisi est difficilement qualifiable, interne ? Externe ? Les deux ? Parfois omniscient… Les incursions de la narratrice dans le récit sont juste insupportables, ce choix de narration est injustifié puisque l’avis de cette narratrice n’apporte strictement rien à l’histoire. Cela ne sert qu’à nous sortir de notre lecture.La multiplication de la ponctuation était également abominable. A quoi ça sert honnêtement ? Les « ! ! ! » ou les « ? ! » en plein milieu de la narration ou des dialogues ont bien failli me rendre folle. Au lieu de donner plus d’impact à ses phrases, ça donne seulement l’impression d’être en train de lire un Skyblog d’ado en mal de reconnaissance. Le découpage du roman est très spécial mais plutôt sympathique quand même. On a des chapitres eux-même divisés en « épisodes » distincts. Pas vraiment d’histoire « continue » mais, des bribes de ce qui se passe. On peut aussi se poser la question de l’ordre chronologique. Certains passages sont un peu disparates, on nous parle de quelques évènements au début du livre qui, en fait se passent à la fin. Comme ça, sans qu’on sache pourquoi, sans explication. J’ai cru avoir sauté quelques pages d’ailleurs… Mais non. Le ton ironique du livre est un de ces très rares points forts mais, ça ne dure pas. On s’en lasse vraiment au bout d’un moment, surtout avec des personnages aussi insipides. Entre Roméo, le pire des machos et Pépita la vraie potiche de service, on est servis ! Ils sont aussi insupportables l’un que l’autre. La naïveté stupide de Pépita m’est vraiment restée en travers de la gorge. Comment peut-on être c*n à ce point ? Je ne comprends vraiment pas pourquoi elle reste avec ce goujat de première. On a envie de lui mettre des claques en lui hurlant « Mais réveille-toi et casse-toi ! ». Au début. Après, on en a juste ras-le-bol de sa connerie sans bornes. Personnellement, j’aurais claqué la porte depuis belle lurette si mon « Roméo » comme elle dit, m’avait fait la moitié de ce qu’elle a subit !Un exemple comme ça, pour leur premier Noël, ils avaient prévu d’aller dans sa famille pour diner. Au dernier moment, (seulement quelques heures avant le diner) monsieur annule pour l’emmener dans un resto pourri alors qu’il gèle. Great. Super soirée !Une autre fois, elle prévoit des vacances en amoureux et ils finissent (devinez à cause de qui) à pêcher avec les amis de monsieur. Et ce n’est qu’un échantillon de ce qu’il lui fait comme crasse. On dirait qu’il se passe des choses dans ce livre à vue de nez comme ça, hein ? Eh bien non, c’est un leurre. Il ne se passe Rien. Nada. C’est l’ennui total. Un vrai somnifère. C’est original, c’est sûr mais, je n’ai pas du tout accroché. On s’attend à être entrainé par l’histoire, à suivre les aventures de Pépita et son Roméo qui s’avère ne pas être charmant du tout mais, un vrai goujat mais, non. On a juste envie de fermer ce livre à tout jamais. J’ai lutté, je me suis battue et je l’ai quand même fini. Mais quelle corvée ! J’en venais à faire des courtes pauses « lecture » au milieu de mes escapades internet. C’est pour dire à quel point je n’en pouvais plus de ce livre. Je crois que je n’ai jamais autant été dégoutée par un bouquin. J’ai tellement détesté ce livre qu’il a failli se retrouver sans étoile du tout. Mais finalement, pour l’originalité du style je lui mets une étoile symbolique. Conclusion : Ferait un bon feu de cheminée.

IvyRead
15/02/13
 
  • Auteur : BOUQUET, AGNES
  • Éditeur : PLON
  • ISBN : 9782259207706
  • Date de parution : 14/05/08
  • Nombre de pages : 238
  • Rayons : Humour

Format

  • Hauteur : 22.60 cm
  • Largeur : 14.10 cm
  • Poids : 0.31 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition