J'ai tant reve de toi

POIVRE D'ARVOR-P+0

EDITEUR : ALBIN MICHEL
DATE DE PARUTION : 22/08/07
LES NOTES :

à partir de
18,80 €

SYNOPSIS :

Youki, 26 ans, est à Prague en ce mois de janvier 1995 pour y rencontrer le prix Nobel et poète tchèque Pavel Kampa. Elle fait une thèse sur Robert Desnos et c'est Kampa en mai 1945 qui a recueilli son dernier souffle à la sortie du camp de Terezin. En réalité ce n'est pas le poète qu'elle vient rencontrer mais son père supposé. Sa mère journaliste avant de mourir lui a avoué avoir eu une histoire d'amour avec lui quand elle était venue enquêter en 1968 sur l'insurrection étudiante. Et Youki, fragile, anorexique, nymphomane, à l'enfance dévastée par le manque paternel va découvrir en lieu du père un Casanova vieillissant
doublé d'un imposteur...Sous haute protection littéraire, celle de Desnos qui s'était fait tatouer sur le bras un dessin de Foujita - un ours debout regardant une étoile - J'ai tant rêvé de toi est la recherche éperdue des origines qui recèlent leur part d'ombre et de mensonge. Présence obsédante de Prague, insurrection contre l'occupant russe, tragique destin d'un Desnos, de la résistance à la mort du typhus dans un camp de concentration, autant de thèmes romanesques qui interrogent l'Histoire et son poids sur les générations suivantes telle celle de Youki qui n'en subit que les effets dévastateurs.
2 personnes en parlent

Je suis depuis longtemps le travail littéraire de Patrick Poivre d’Arvor, et lis assez régulièrement ses livres. J’aime sa façon d’écrire, et sa façon de mettre en lumière des personnages complexes et torturés. C’est la curiosité qui m’a poussée vers ce livre écrit à 4 mains. Le style ne m’a pas déçue ; il y a une belle homogénéité d’écriture ; à aucun moment je n’ai eu l’occasion de me dire « tiens, là, ils ont échangé leurs plumes, ce n’est plus le même qui écrit ! ». C’est lors d’une dédicace que j’ai acquis ce livre.De courts chapitres, des phrases bien construites en font une lecture agréable et reposante.Cette fois, les auteurs emmènent le lecteur à Prague sur les traces de Robert Desnos, poète Français mort en déportation , par le biais d’un autre poète Pavel Kampa, Tchèque, qui a bien connu Robert Desnos .Ce dernier fait l’objet d’une thèse de littérature ; Youki, afin de mener à bien la fin de son travail rend visite au poète Tchèque, mais va surtout à la rencontre de son passé……..Les auteurs ont lis beaucoup d’eux –même dans ce roman. En effet, le thème de l’anorexie est omniprésent. Youki en est atteinte, tout comme l’était Solen, la fille d‘un des auteurs. Le roman lui est d’ailleurs dédié ; l’hommage est touchant, et en tout cas plus apaisé que les précédents écrits de l’auteur. Ce personnage tourmenté, à la recherche d’un père dont l’identité lui sera révélé par sa mère à l’agonie, est attachante.Par ailleurs, j’ai trouvé les références historiques et littéraires juste s et bien dosées, bien que ma sensibilité à la poésie soit plus que maigrelette. Le titre constitue les premiers vers d’un poème de Robert Desnos écrit en déportation avant de mourir.L’issue de l’histoire, est surprenante, et le suspens bien entretenu.

mimipinson
07/06/11
 

Une écriture à quatre mains de deux frères où l'on retrouve le style particulier de Patrick Poivre d'Arvor et les thèmes qui lui sont chers : l'anorexie, Robert Desnos, la poésie, et la recherche perpétuelle d'un apaisement. Pour raconter la fin tragique du poète, les deux auteurs ont lié son destin à celui d'une jeune fille Youki. Un roman complexe, où l'on retrouve du vécu personnel des deux frères derrière une histoire fictive, qui nous amène à réfléchir sur le mensonge et la paternité.

Lilyptitbout
18/03/11
 

Format

  • Hauteur : 20.00 cm
  • Largeur : 13.00 cm
  • Poids : 0.34 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition