J'ai tue anemie lothomb

GATTEGNO-J.P

EDITEUR : CALMANN-LEVY
DATE DE PARUTION : 14/01/09
LES NOTES :

à partir de
9,99 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

Jusqu'où peut aller un écrivain ignoré des médias et du public pour que l'on s'intéresse à sa littérature ? Parce que le destin a mis sur sa route le corps sans vie d'une romancière à succès, Antoine Galoubet pense que sa chance est enfin venue. Il croit tenir sa revanche et ne reculera devant rien pour sortir de l'anonymat. Recel de cadavre, complot,
dissimulation d'identité, manipulation de la presse, Antoine mettra tout en oeuvre, avec l'aide d'un mystérieux compagnon d'infortune, pour atteindre l'inaccessible gloire. Servie par un humour féroce et déjanté, cette satire du monde des Lettres, tout à la fois grave et réaliste, pose l'éternelle question du décalage entre notoriété et talent.
3 personnes en parlent

J'ai tué Anémie Lothomb est un roman à la fois déjanté à souhait et très grave car il décrit avec justesse la cruauté du monde de l'édition. Il y a parfois quelques longueurs mais les personnages sont tous très intéressants et bien analysés. Une bonne découverte ! http://blue-imaginarium.eklablog.com/

Shirayukihime
16/01/13
 

Antoine Galoubet présentant son tout 1er roman au salon du livre de Saint-Denis est étonné des files d'attente aux stands des "grands auteurs" hyper médiatisés, qui n'ont plus à convaincre leur public d'acheter leurs nouveaux livres.En rentrant chez lui, il trouve sur le bas côté de la route un de ces auteurs à succès : Anémie Lothomb, morte d' une balle dans la tempe.Lui vient alors une super idée : l'enterrer et faire croire à coup de lettres anonymes aux journaux et aux chaines de télévision qu'il l'a kidnappée.C'est sûr, ça va booster les ventes de son livre...... peut-être... Réseau des médiathèques du mélantois

Je n'avais jamais lu de livre de Jean-Pierre Gattégno et c'est vraiment le titre et le sujet qui m'ont donné envie de lire ce roman. En janvier j'ai lu Où est passée Anémie Lothomb ? ainsi que le premier chapitre sur BibliObs. Ça m'a vraiment plu et j'ai finalement lu J'ai tué Anémie Lothomb.Voici la phrase qui débute le roman : « Tout avait commencé en pleine nuit, sur une route déserte. » (page 11) mais en fait, ça commence au Salon du livre de Saint-D. (dans les Vosges) où Antoine Galoubet dédicace son nouveau roman Une saison dans les ténèbres, enfin... 'dédicace' est un bien grand mot puisque les visiteurs l'ignorent prodigieusement, lui préférant les auteurs célèbres comme Anémie Lothomb qui elle dédicace à tour de bras !Évidemment Galoubet est en colère, il part « vers vingt-trois heures, après la cérémonie de clôture » (page 15), remonté contre son éditrice (Maryse Bernadac du groupe éditeur Condorcet), les journalistes qui font mal leur travail et les lecteurs qui se laissent stupidement dicter leurs lectures par les médias.Cependant il se rend au chalet que Maryse lui a généreusement prêté afin qu'il puisse se reposer et écrire tranquillement son nouveau roman. C'est sur la route, en pleine nuit et sous la pluie qu'il croise Sun Si, l'ami japonais d'Anémie Lothomb, débraillé et pieds nus, puis qu'il découvre leur voiture contre un arbre avec le cadavre de la jeune femme : « Pendant un long moment, je restai à la contempler. » (page 19). Puis il décide d'emmener le corps : « Soudain, pris d'une impulsion que je ne saurais expliquer (comme si j'avais l'intention de faire ce qui allait suivre, mais sans en être conscient), je pris la jeune femme dans mes bras et la tirai hors de la voiture. » (page 20) et de faire croire à un kidnapping.[...] Catherine de La culture se partage

Catherine2
06/05/11
 

Format

  • Hauteur : 21.00 cm
  • Largeur : 14.00 cm
  • Poids : 0.30 kg