livre j'ai tue
EDITEUR : LGF
DATE DE PARUTION : 03/11/88
LES NOTES :

à partir de
4,60 €

SYNOPSIS :

" Le docteur Iachvine se tourna brusquement vers moi, et je remarquai que son regard se faisait soudain pesant : [...] - J'ai tué, précisa-t-il. - Quand cela ? repris-je de façon saugrenue. Iachvine indiqua le chiffre " 2 " et répondit : - Pensez un peu, quelle coïncidence. Dès que vous avez commencé à parler de la mort, j'ai regardé le calendrier, et j'ai vu que nous étions le 2. Du
reste chaque année cette nuit-lâ me revient en mémoire. Voyez-vous, il y a de cela sept ans nuit pour nuit, et même... Iachvine sortit une montre noire, la regarda... oui, presque heure pour heure, dans la nuit du 1 er au 2 février, je l'ai tué. - Qui cela ? Un patientoe demanda Guins. - Oui, un patient. - Mais non sciemment ? fis-je. - Si, de façon délibérée, répondit Iachvine. "
1 personne en parle

Un recueil de six nouvelles écrites entre 1919 et 1920 : La barbarie de la guerre civile en décrite dans "J'ai tué" et la couronne rouge, l'après tsarisme illustrée dans Le feu du Khan Tougaï , l'état d'ignorance endémique de la population rurale russe en 1916 dans l'éruption étoilée, la vie communautaire imposée dans les années 20 dans "Psaume" . Mais la nouvelle certainement la plus étonnante de ce recueil est peut être "Le Raid". BOULAKOV réussit a rendre palpable la sauvagerie et la bestialité de la scène en transformant le regard de la victime en celui d'un animal. Nous avons quelquefois l'impression d'assister à la mise à mort d'un taureau face à un picador. Un texte magnifique. Astrid SHRIQUI GARAIN

atos
08/03/11
 

Format

  • Hauteur : 16.50 cm
  • Largeur : 11.00 cm
  • Poids : 0.11 kg
  • Langage original : RUSSE