J'aurais prefere vivre

COHEN, THIERRY

livre j'aurais prefere vivre
EDITEUR : POCKET
DATE DE PARUTION : 06/03/08
LES NOTES :

à partir de
6,30 €

SYNOPSIS :

Le 8 mai 2001, jour de ses vingt ans, jeremy se suicide. Victoria, la femme qu'il aime, l'a rejeté. le 8 mai 2002, il se réveille près de victoria, folle d'amour pour lui. est-il vraiment mort jeremy devient alors le spectateur
d'une vie qui lui échappe. une vie étrange, dans laquelle sa personnalité est différente, change, évolue, l'inquiète. au fil des jours et des réveils, jeremy va dérouler le fil d'un destin qu'il n'a pas choisi... le sien.
11 personnes en parlent

Ce livre est une Ode à la vie !!! Vous ne verrez plus jamais la VIE de la même façon une fois que vous l'aurez lu, croyant ou non. Il m'a bouleversé. Jeremy, jeune homme désespéré de perdre l'amour de sa vie, qui en aime un autre, mets fin à ses jours, tout en défiant son dieu, le jour de ses 20 ans. Il se sent partir... puis se réveille un matin, pile poil un an plus tard, au côté de l'amour de sa vie, comme si de rien était ! Et de là, se déroule une vie, sa vie, sur laquelle il n'a aucune prise, une vie qui lui échappe...Ce roman est court, il se lit très bien, très vite, les chapitres s'enchaînent rapidement et sont construits de la même façon, j'ai adoré ! C'était la première fois que je lisais Thierry Cohen et je vous avoue que j'ai été littéralement subjuguée, il me faut absolument en lire d'autres de cet auteur . Enorme coup de coeur !

Ninie13
27/01/16
 

Une plume de la trempe de Guillaume Musso, Thierry Cohen a la même facilité de me captiver dans son roman. Une histoire très agréable à lire, intrigante. J'ai eu beaucoup de mal à refermer le livre avant de l'avoir terminé. Belle découverte que cet auteur, je pense lire d'autres romans de lui tant j'ai apprécié l'univers et la manière d'écrire. Jeremy est un personnage attachant, on a envie de l'aider à comprendre ce qui lui arrive mais nous même lecteur ne comprenons pas ... Jusqu'à la fin très jolie!

Frog62
25/01/16
 

C'est du grand Thierry Cohen. Ce livre m'a bouleversée, m'a transportée. Après la lecture, je me suis réellement posée des questions sur la façon dont j'abordais la vie.Merci pour ce petit bijoux. C'est un livre à lire absolument. EliaH

EliaH
11/12/15
 

Jeremy est fou amoureux de Victoria depuis son plus jeune âge et le jour de ses 20 ans il se lance à sa conquête mais celle-ci refuse ses avances. Suite à cette déception, il décide de mettre fin à ces jours. Alors qu'il croyait être mort, Jeremy se réveil dans les bras de Victoria 1 an après. Il ne comprend pas, il a vécu 1 an complet avec visiblement pleins de nouveautés dans sa vie mais il n'a aucun souvenirs.Et il va continuer à faire des bons dans le temps et à chaque fois il vit juste 1 journée. Il tente de rattraper le temps perdu (grâce aux photos notamment) et il fait tout pour protéger celle qui l'aime de son autre lui qui est auprès d'elle le reste du temps.Un livre qui m'a fait un peu penser à "L'instant présent" de Guillaume Musso que j'ai lu il y a peu de temps. Et s'est à nouveau le final qui ne m'a pas captivé comme la religion est abordée et que s'est un thème que je n'aime pas franchement. S'est néanmoins un livre très bien écrit qui m'a quand même beaucoup touché emi25

emi25
20/09/15
 

J'ai beaucoup apprécié ce livre qui sans être un coup de coeur m'a beaucoup touché. Jérémy décide de se suicider par ou à cause de son amour pour Victoria qui n'est pas partagé.. Mais il se réveille 1 an jour pour jour après son geste auprès de celle qui l'avait repoussé.. amnésie, saut dans le temps, délire ? J'ai lu ce livre en moins de 24h tant je voulais savoir ce qui arrivait vraiment à Jérémy et je n'ai pas été déçue.. Un très beau livre, plein d'espoir et malgré quelques larmes j'en garde un très bon souvenir. Je le recommande sans hésitation

Emma7
09/09/15
 

Le résumé était prometteur mais j'ai pas apprécié du tout, je ne suis pas entrée dans l'histoire. je l'ai trouvé long et le personnage ennuyeux pourtant l'idée de départ était bonne.

mimiso
05/02/14
 

Un avis plus que court pour ce livre auquel je n'ai malheureusement pas du tout adhéré.L'histoire m'a laissée totalement de marbre, il y avait une barrière immense entre l'intrigue & moi du long.De ce fait les personnages atterrissent dans le même panier que le récit, surtout le principal Jérémy qui possède deux personnalités bien distinctes et pourtant ni l'une ni l'autre ne m'a plu.La fin a été sans réelle surprise, j'avais deviné une partie du dénouement mais la morale derrière est très belle je le reconnais.L'auteur a une écriture qui a du cachet, c'est sûr et heureusement pour moi pour le coup.Au final, seuls deux chapitres ont su atteindre la région de mon coeur.Ce n'était pas du tout une aventure livresque destinée à ma personne, mais elle charmera les adeptes de ce genre.

bookworm02
24/05/13
 

Thierry Cohen, à la manière d’un Guillaume Musso, nous dévoile, avec ce premier roman, un univers qui mêle amour et mysticisme.Jérémy est un jeune homme passionné. A vingt ans, il aime Valérie à la folie depuis son enfance. Malheureusement celle-ci est loin de partager cet élan et le rejette brutalement. Si bien que, le 8 mai 2001, jour de son anniversaire, il décide de mettre fin à ses jours. Lorsqu’il se réveille, il se rend compte que nous sommes le 8 mai 2012 et sa vie a bien changée. Le problème est qu’il ne se souvient de rien, à part du jour de sa tentative de suicide qui, pour lui, remonte à la veille.Tout au long du livre, Jérémy va ainsi se « réveiller » à plusieurs reprises, pour découvrir que son double est de plus en plus antipathique et malsain.Le personnage principal, Jérémy, est toujours plus désemparé face à ses réveils successifs, puisqu’il ne va plus supporter ce qu’il est devenu. Comme s’il voyait son futur, il essaye d’influer sur cet homme horrible, qui ne redevient honnête et agréable qu’à de quelques rares exceptions, toujours un 8 mai.Un personnage d’une force incroyable, malgré la faiblesse du début de roman. Peu à peu, il se construit et se révèle incroyablement altruiste.Le roman début en 2001 pour se terminer en 2055. Une fulgurance temporelle qui, alliée à un suspense non négligeable, accroche le lecteur aux pages : on les tourne sans plus pouvoir s’arrêter. Dès le début, je n’ai eu qu’une envie, connaître la fin.Une fin qui m’a laissée perplexe, car je ne l’imaginais pas tant tournée vers la spiritualité. Elle nous transmet un message néanmoins très intéressant : ce n’est pas parce que l’on n’obtient pas ce que l’on désire le plus sur l’instant que notre vie ne mérite pas d’être vécue. Peut-être est-ce un mal pour un bien. Peut-être que la vie n’aurait pas été si belle que ça.Roman onirique ? Science-fiction ? Quoiqu’il en soit, cette histoire m’a plu, si on exclut la fin qui ne m’a pas entièrement satisfaite.Je ne saurais que vous conseiller la lecture de J’aurais préféré vivre, dont le titre lui-même est magnifique. Marylin

marylinm
25/09/12
 

Je ne suis pas méchante, je suis parfaitement capable de donner un avis négatif dans la joie et la bonne humeur, je déteste faire de la peine, et je me trompe plus souvent qu’à mon tour. D’ailleurs, franchement, il y a du bon dans ce roman… L’idée. Elle est bonne. Vraiment. C’est un jeune homme de vingt ans qui est désespéré : il vient de déclarer son amour à la belle Victoria et il s’est pris une rebuffade violente en pleine poire. Adieu monde cruel, tout ça, dans un sursaut de rage il attente à sa vie. Et puis il se réveille. Mais des années se sont écoulées, et il n’en a, bien sûr, aucun souvenir. Et puis ça recommence, deux ans plus tard, ou six, aléatoirement, de temps en temps, le jour de son anniversaire, il ouvre un œil. Pendant qu’il vit sans vivre - parce qu’il ne s’agit pas d’un bête coma, ouh la, non, non, quand il n’est pas conscient, il vit - (tout le monde suit ? Bien.) il est mauvais. Ouh qu’il est vilain. Néglige ses enfants, bat sa femme, la trompe, tout ça. Et une partie d’une journée de lucidité de temps en temps, c’est peu pour comprendre ce qui lui arrive… Donc, l’idée, impeccable. C’est la façon (je la trouve scolaire). Et l’épilogue (je le trouve convenu). Je suis réfractaire. Pas aimé du tout. Mais je vais vous dire, ça m’a fait penser à Paul Coelho, alors, hein, mon avis, face aux milliers de lecteurs qui adorent… Sylvie Sagnes

SagnesSy
07/09/12
 

Bizarre est vraiment le premier mot qui me vient à l'esprit en refermant ce livre.J'ai beaucoup apprécié cette histoire, il n'y a pas de doute à avoir sur ce point, mais jamais je n'aurais pensé qu'il puisse y avoir un livre sur ce sujet. Et aussi bien écrit en prime.Dans J'aurais préféré vivre, on se retrouve face à Jérémy jeune homme de vingt ans qui vient de faire une tentative de suicide. Il se réveille le lendemain, mais un an s'est passé depuis cette date anniversaire... Il ne se souvient de rien, comment être pris au sérieux quand pendant tout ce laps de temps, on s'est comporté comme un "em**deur fini" ?Il réapparait, comme ça, de temps en temps au cours de sa vie. Sans pouvoir y toucher, seulement constater le mal qu'il a fait à son entourage. Ça doit être absolument horrible d'avoir physiquement 30 ans (sans compter la vie qu'il va avec) et moralement 20 ans et 5 jours...De savoir que 10 ans de notre vie sont perdus et qu'on ne peut pas retourner en arrière.Thierry Cohen écrit vraiment bien : J'aurais préféré vivre est typiquement le genre de roman devant lequel on est impuissant. Terriblement impuissant. A aucun moment, je n'ai voulu hurler à Victoria ou Pierre sa bonne foi, parce que ça se sentait d'avance qu'il était fichu pour cette fois là...Tout le long du livre, on espère qu'il retrouve le cours de sa vie. Sans savoir si c'est possible, ni comment faire... C'est vraiment un livre émotionnellement éprouvant.Je crois que la fin est juste parfaite. Crédible et réaliste. C'est juste celle-ci qu'il me fallait.

MademoiselleLuna
12/06/12
 

Un récit agréable, mais qui, aux circonstances distraites de ma lecture, n'est pas resté inscrit dans ma mémoire affective.

lucky44
12/07/09
 

Format

  • Hauteur : 17.90 cm
  • Largeur : 10.90 cm
  • Poids : 0.13 kg