Jane eyre

BRONTE, CHARLOTTE

EDITEUR : LGF
DATE DE PARUTION : 13/10/67
LES NOTES :

STOCK : En stock, livré sous 5 à 7 jours
à partir de
3,99 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

Charlotte Brontë Jane Eyre Le vent dans les landes désolées a creusé l'âme des soeurs Brontë. Seules, elles se sont inventé une compagnie ; célibataires, elles ont rêvé l'amour. Publié en même temps que le livre de sa soeur Emily, Les Hauts de Hurle-Vent, le roman de Charlotte connut d'emblée un immense succès. Une jeune gouvernante aime le père de ses élèves et est aimée de lui. Mais elle résiste à cet amour, découvrant avec horreur l'existence de la première femme de Rochester,

pauvre folle enfermée par son mari. L'histoire, qui trouve son origine dans la jeunesse tourmentée de son auteur, fait se succéder coups de théâtre et débordements de passion, fuite éperdue dans les landes et sens du devoir jusqu'à l'héroïsme. Jane Eyre est l'un des plus beaux romans d'amour anglais du xixe siècle. Tout y est romantique et tout y est vrai. Jane Eyre, c'était Charlotte Brontë elle-même. Préface de Charlotte Maurat. Commentaires de Raymond Las Vergnas.

6 personnes en parlent

Orpheline, Jane Eyre est recueillie par sa tante qui la traite durement et qui, finalement, l'envoie dans une pension pour jeunes filles pauvres où elle va grandir et étudier. A dix-huit ans, elle part pour le manoir de Thornfield et devient la gouvernante de la pupille du propriétaire, Edward Rochester. Au fil des jours, cet homme bourru va être séduit par le caractère et le naturel de Jane : c'est le début d'une histoire d'amour qui devra surmonter de nombreux obstacles pour être vécue.J'ai lu ce livre 2 ou 3 fois à mon adolescence... J'en aimais l'intrigue au romanesque maîtrisé, l'ambiance un brin gothique, le pittoresque des paysages de la campagne anglaise, les personnages plus ambigus qu'il n'y paraît (le troublant et mystérieux Mr Rochester et Jane au caractère libre et entier), mais aussi la description critique de la société anglaise du XIXe siècle (classes sociales, convenances et religiosité). Ce grand classique de le littérature anglaise est décidément un grand roman !

Kara
14/01/09
 

J’ai eu un coup de cœur pour ce roman. Dès les premières lignes, je me suis retrouvée plongée dans l’histoire de cette fille, pour qui tout commence au plus mal. Jane est pleine de vie et franche. Elle ne se laisse pas marcher sur les pieds, ce qui est étonnant pour l’époque. Je connaissais déjà plus ou moins l’histoire avant de la lire. Mais j’ai quand même été surprise par les événements. Jane est attachante, d’autant plus qu’elle n’est pas une héroïne d’une grande beauté, et qu’elle n’est pas aimée de tous. Elle a souffert pour se faire une place bien à elle. J’ai apprécié les descriptions des landes. La nature a sa place dans le roman, et c’était très agréable de lire ces descriptions. Il est obligé que je parle de Mr Rochester. Dès le début je l’ai aimé, lui et son côté un peu « ours bougon », lui et ses yeux noirs profonds. L’histoire d’amour entre Jane et Mr Rochester est magnifique. Une preuve que le vrai amour existe (même si c’est dans un roman), et que l’amour va au-delà de l’apparence physique. Même quand Mr Rochester sera aveugle et aura perdu une main, Jane restera avec lui et l’aimera. Elle aurait pu se marier avec son cousin, un Apollon, mais elle ira chercher le vrai amour. C’est une histoire d’amour comme je les aime, de celles qui accélèrent le rythme des battements de mon cœur, de celles qui me font rêver. Je pense même que j’ai préféré ce roman à celui d’Emily, la sœur de Charlotte. J’ai beaucoup aimé Les Hauts de Hurle-Vent, mais Jane Eyre à ce petit je-ne-sais-quoi en plus qui fait dire que je l’ai adoré.

EmmaBovary
07/04/10
 

C'est un roman classique qui se lit très facilement, contrairement à l'idée préconçue que j'en avais.C'est un roman en trois parties.Le côté romanesque n'arrive pas à faire oublier les idées novatrices qio sont dites par Jane Eyre. On pourrait reprocher le côté naïf de certaines descriptions mais en même temps cela permet de garder à l'esprit que l'héroïne à 18-19 ans durant une partie du roman et qu'elle a vécu coupée du monde. Elle est très attachante. http://ramettes.canalblog

ramettes
05/12/13
 

Oui, un véritable COUP DE COEUR, comment ai-je pu passer à coté de ce livre aussi longtemps. Ma sœur l’a lu cet été durant nos vacances et m’a dit en le refermant : lis-le ! cette lecture suivie de nombreux SMS avec elle pour pouvoir revivre par procuration les sensations que procure la lecture. Lire un livre peut être un beau moment de partage.Bien, j’avoue avoir eu la joie de retrouver mon âme de midinette. Même si l’histoire peut faire penser à une littérature pour jeune fille, le style est soutenu, c’est une belle écriture comme je les aime.De ce roman très inspirée de sa vie, Charlotte Brontë dépeint la société victorienne, la pauvreté, l’amour, la perte, l’honneur, le tout ficelé par des intrigues qui met à mal votre nécessité de dormir !J’ai particulièrement apprécié le caractère de Jane, une femme qui depuis toujours sait ce qui est bon pour elle. De cette détermination, à la limite du féminisme, elle suivra le chemin qui lui correspond. Elle est vraie. C’est une personne pleine de bonté, indépendante et attachante.

Metaphore
25/05/13
 

Un très beau roman malgré quelques longueurs. C'est tout de même un roman culte qui vaut le détour. L'histoire est très bien racontée même si certains passage sont long comme je le disais. Il y a pas mal de description ou de passages où il n'y a pas beaucoup d'action et donc où on ne lit que les pensés et les états d'âme de l'héroïne. Il y a quand même pleins de péripéties auxquelles on ne s'attend pas et on se demande comment et quand Jane va enfin découvrir la vérité sur Rochester et sa femme (de manière tout à fait surprenante d'ailleurs!) Encore un livre qui vaut le coup et qui nous plonge dans l'univers des femmes du milieu du XXème siècle. Ceux qui n'aime pas les romans d'amour peuvent passé leur chemin parce que c'est principalement de cela qu'il s'agit!

Ally
14/01/13
 

Je suis un peu déçue car j'ai lu Les Hauts de Hurlevent avant de Jane Eyre. "Les Hauts" sont plus passionné et déraisonné, Catherine (la mère comme la fille) sont des femmes qui ne reculent devant rien. Jane, guidée par la morale parait plus froide : on voudrait la voir s'abandonner à ces pulsions. De plus, la répétition de certains passages (nous avons droit à trois scènes consécutives au sujet de la demande de mariage de St. John) peut lasser. Mais la virtuosité de ce caractère et de ce destin si bien narré ne peut que charmer le lecteur.

biduldoodle
30/07/11
 

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 11.00 cm
  • Poids : 0.29 kg
  • Langage original : ANGLAIS
  • Traducteur : CHARLOTTE MAURAT

Dans la même catégorie