EDITEUR : CHRISTIAN BOURGOIS
DATE DE PARUTION : 14/05/93
LES NOTES :

à partir de
9,99 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

En 1926, joe trace assassine sa jeune maîtresse dorcus. En proie au désespoir et à la jalousie. violette, la femme de j?, se précipite à son tour sur la dépouille de sa rivale, dans le but de la tuer une seconde fois. Bouleversés par la violence et l'horreur de leurs gestes, les deux époux vont impitoyablement fouiller leur passé commun pour comprendre leur présent dévasté. Nourri d'une musique qui vient incarner la liberté d'une nouvelle
génération de noirs américains dans le harlem des années 20, ce roman n'est pas seulement construit au rythme d'un morceau de jazz, il devient, au fil de la narration, le jazz. Toni morrison, lauréate du prix pulitzer pour beloved (publié chez christian bourgois) a écrit avec jazz un roman magnifique oú s'affirme à chaque page le pouvoir de l'amour, qui triomphe de l'âge, de la vulnérabilité de la chair et, finalement, du désespoir.
2 personnes en parlent

Attention pour les lecteurs potentiels ce livre exige une grande concentration, un silence absolu, un esprit entièrement consacré à l'histoire. La plus grande difficulté pour moi va être d'essayer de bien vous rendre l'atmosphère de ce texte. Alors désolé ,mais je devoir vous faire travailler, mais le mieux est que vous vous imaginiez regardant un tableau de Paul Signac ou de Georges Seurat, un air de Coltrane ou de Djongo Reinhardt flottant dans l'air.Au delà de tous les résumé ou analyse c'est de loin la meilleur méthode pour vous rendre au mieux ce livre...Toni Morrison abolit les codes et m'a entrainé dans son processus de démolition. J'ai apprécié cette écriture bouillonnante, foisonnante, rapide. J'aime sa façon particulières qu'elle a de nous brosser les portraits de ces personnages en les replongeant dans leur passé et leurs souvenirs. Le point de départ de l'histoire n'est finalement qu'un simple prétexte à mener une introspection au plus profond de l'âme de ses personnages, une analyse des répercutions entre les actes passés et les présents.Et même si parfois, tout comme dans Love d'ailleurs, je ne savais plus trop qui parlait finalement cela ne me gênais même plus, l'histoire se déroulait sans avoir besoin de plus de précision.Toni Morrison joue sans aucun complexe avec la langue, elle varie les rythmes, les styles, les narrateurs. Elle a crée une sorte d'objet littéraire autonome, vous allez me croire folle si je vous le dis mais tant pis, j' ai eu comme l'impression que ce n'est pas moi aimé ce livre mais lui qui a bien voulu ce laisser aimer de moi. Complexe Non ...! ? Ce livre a du déteindre sur moi !

Lacazavent
17/11/12
 

Qui n’a jamais souffert d’être mal aimé et de voir le lien qui nous liait à l’autre s’effilocher pour des raisons indépendantes de notre volonté?A l’aube des années 30, Violette, une noire américaine doit faire face au désamour de son mari. Tandis que la ségrégation fait rage, elle se voit délaissée pour Dorcas, plus jeune, plus belle, plus femme. Elle subit les mensonges, l’adultère et la trahison. Joe Trace, cet être qu’elle croyait connaître s’est entiché d’une gamine. Les affres de la passion rôdent et vont s’abattre sur ces êtres en mal d’amour au rythme envoûtant d’un courant musical ravageur : le Jazz.Chacun va, à sa façon, succomber à une jalousie dévastatrice. Joe en premier. Pour conserver l’amour de Dorcas intact, il assassine sa jeune maîtresse. Violette, elle, deviendra Violente et s'en prendra à la dépouille de la jeune défunte le jour de ses funérailles.Toni Morrison dissèque avec brio les sentiments humains qui s’emparent de ces êtres. Horreur, désespoir, incompréhension sont les maîtres mots de cette œuvre pesante et sans répit. Les parcours de ce trio amoureux sont passés au peigne fin. Toni Morrison balade le lecteur au cœur de cette enfance noire et misérable. Elle le promène ensuite à l’époque des premiers émois suaves comme la canne à sucre , gagne pain des infortunés, et le perd dans les méandres des vicissitudes de l’âge adulte. Son écriture est pleine, généreuse, sinueuse, pareille à ces hanches de femmes et ces corps qui se meuvent sans retenue sur des airs jazzies.Jazz est un roman déstabilisant et fort; c'est une œuvre qui vous remue et vous laisse sans voix. Un de ces livres miroirs où chacun peut, à un moment donné, se reconnaître ou se découvrir à travers les ressentis des personnages . Ces émotions et cette capacité à nous abandonner entièrement à ce qui nous étreint y sont formidablement décrits et portés par un éclairage cru.Cette disposition naturelle à se laisser gouverner par nos sentiments n'est-elle pas au fond ce qui nous pousse parfois à aller vers le haut et nous perd aussi? Peut-on réellement lutter contre ce qui nous ronge au plus profond de nous-même? Toni Morrison révèle ici la part d'ombre qui sommeille en nous et contre laquelle la Raison se bat souvent vainement. Joe, Violette et Dorcas auront eux aussi lutter vainement contre ce trouble igné et dévorant ... Vainement est bien le mot... Car, comme l'écrit si bien l'auteure :« Quoi qu’il arrive, devenez riche ou restez pauvre, mourez de maladie ou mourez de vieillesse, vous finirez toujours là d’où vous êtes parti : affamé de ce que tout le monde perd - un jeune amour. » Gecko

un flyer
17/09/13

Format

  • Hauteur : 20.00 cm
  • Largeur : 12.00 cm
  • Poids : 0.26 kg
  • Langage original : ANGLAIS

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition