Je, francois villon

TEULE, JEAN

EDITEUR : JULLIARD
DATE DE PARUTION : 02/03/06
LES NOTES :

à partir de
14,99 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

Frères humains qui après nous vivez, N'ayez les coeurs contre nous endurcis. Il est peut-être né le jour de la mort de Jeanne d'Arc. On a pendu son père et supplicié sa mère. Il a appris le grec et le latin à l'université de Paris. Il a joui, menti, volé dès son plus jeune âge. Il a fréquenté les miséreux et les nantis, les étudiants, les curés, les prostituées, les assassins, les poètes et les rois. Aucun sentiment humain ne lui était étranger. Des plus sublimes aux plus atroces, il a
commis tous les actes qu'un homme peut commettre. Il a traversé comme un météore trente années de l'histoire de son temps et a disparu un matin sur la route d'Orléans. Il a donné au monde des poèmes puissants et mystérieux, et ouvert cette voie somptueuse qu'emprunteront à sa suite tous les autres poètes : l'absolue liberté. Après Rimbaud et Verlaine, Jean Teulé ne pouvait mieux clore son voyage en Poésie qu'en endossant avec orgueil et humilité les haillons magnifiques de François Villon.
3 personnes en parlent

Une biographie romancée dans laquelle Teulé, avec talent, imagine ce qu'a pu être la vie de François Villon, qui disparaît un beau jour sur les routes non loin de Paris.L'auteur parvient à retranscrire de façon réaliste et sans aucune fioritures la vie parisienne du XVème siècle. On découvre un monde très dur, habité de brigands, truands... en tout genre, monde qui oscille entre humanisme et obscurantisme.Villon est un personnage entier, qui va jusqu'au bout de chacune de ses expériences. Il nous apparaît tantôt cruel, tantôt plein d'amour, tantôt facétieux, tantôt doutant de lui-même et de ses (mé)faits.Un très bel hommage dont le texte est saupoudré de certains des poémes du poète maudit. Maltese

Maltese
26/03/09
 

Un roman intéressant sur la notion de culpabilité, rude et très éprouvant . On peut même dire que c'est horrible. Jean Teulé se complait dans cette horreur.

BMJACOU
11/04/14
 

Encore un personnage historique croqué par la plume de Teulé. Et quel personnage ! François Villon, qui naquit le même jour que l’exécution de Jeanne d’Arc, qui perdit très tôt son père et sa mère et qui devint le filleul de maître Guillaume de Villon, un chanoine l’ayant pris sous son aile. Bien qu’étudiant la théologie, François s’avère être un prêtre défroqué dès son adolescence tant il passe son temps en violences et débauches. Sa vie ne semblera n’être que jeux et amusements éphémères dans un déluge de frasques et de luxure. Jean Teulé réinvente et réinterprète, à sa manière toute personnelle, la vie débridée de ce poète maudit (roi des tavernes) de la deuxième moitié du XIVème siècle : ce roman est à l’image « supposée » de Villon ; violent, cruel, brut, sexuel, sans aucune morale.

SophieC
07/06/11
 

Format

  • Hauteur : 20.60 cm
  • Largeur : 13.20 cm
  • Poids : 0.49 kg