Je ne souffrirai plus par amour

ETXEBARRIA, LUCIA

livre je ne souffrirai plus par amour
EDITEUR : 10/18
DATE DE PARUTION : 07/05/09
LES NOTES :

à partir de
7,50 €

SYNOPSIS :

Et si l'on en finissait avec la tyrannie des sentiments ? Décidée à ne plus souffrir par amour, Lucía Extebarría vole dans les plumes de Cupidon et tord le cou, avec un enthousiasme communicatif, à la dépendance émotionnelle et au grand mythe occidental de l'Amour Éternel ! D'Anna Karénine à Carrie Bradshaw,
d'oedipe aux héros de sitcoms, aucun stéréotype, aucune idée reçue ne résiste à l'humour dévastateur de cette impertinente magicienne du coeur. Bien plus qu'un essai féministe et engagé, Lucía Extebarría signe un livre-thérapie décapant où l'on apprend enfin à ne plus souffrir inutilement par amour.
4 personnes en parlent

Ce manuel de développement personnel écrit par Lucia Etxebarria a pour objectif de nous apprendre à ne plus souffrir en amour ou même dans nos relations amicales. L'auteur nous parle de nos dépendances émotionnelles, des besoins excessifs souvent dûs à des carences affectives dans l'enfance, encouragées par la vie moderne et liées à une faible estime de soi, une crainte et un refus de la solitude. L'auteur nous rappelle que pour vivre à 2 il faut d'abord être capable de vivre seul. Puis L. Etxebarria nous décrit 3 types de personnalité : le sûr de lui, l'évitant et l'anxieux. Elle nous indique 10 signes pour identifier le partenaire qui ne nous convient pas et 10 commandements pour fonder une relation heureuse. Mais le plus important est d'apprendre à s'aimer soi même, se faire plaisir, accepter les compliments, exprimer ses propres opinions, bref bien se connaitre soi même. Il faut faire attention aussi avec les médicaments donnés parfois trop facilement dans les cas de dépressions nerveuses alors que les problèmes de fond restent eux irrésolus. Enfin le manuel se termine par 2 chapitres autour de la télévision et plus spécialement de feuilletons espagnols pour nous faire comprendre à quel point la télévision nous conduit à nous identifier aux personnages que nous voyons.Ce manuel figurait dans ma PAL depuis un certain temps. Lu par une amie, elle m'a donné envie de le lire rapidement pour mieux comprendre ce qui se joue souvent dans les relations humaines. Si certains chapitres m'ont semblé très intéressants et instructifs, notamment ce qui concerne la dépendance amoureuse et les types de personnalité où je me suis retrouvée parfois, certaines parties du livre sont au contraire peu intéressantes, aussi parce que l'auteur espagnole fait référence à des feuilletons espagnols que nous ne connaissons pas en France et dont je n'ai pas vu tellement l'intérêt. C'est pour moi un manuel donc assez inégal dans son intérêt. Comme tout livre de développement personnel, ce n'est pas une lecture très facile, elle a été parfois un peu laborieuse notamment quand les références espagnoles étaient trop importantes. C'est pour ça que j'ai hésité dans ma notation entre le 3 et le 4 et j'ai opté pour le 3 finalement à cause aussi des 2 derniers chapitres inintéressants.

prune42
28/05/15
 

Paru chez Héloïse d'ormesson, le dernier livre en date de Lucia Etxebarria n'est pourtant pas un roman. La 4 ème de couv' nous informe que l'auteure "nous confie ses recettes du bonheur" et "nous explique tout simplement comment ne plus souffrir-inutilement-par amour."Rien que ça.L'entreprise est de taille et un test préliminaire s'avère nécessaire. L'interprétation des résultats est pleine d'humour mais aboutit -évidemment dans trois cas sur quatre, à nous inciter à lire Je ne souffrirai plus par amour. Le 4 ème cas nous conseille : "Fais-toi faire un examen cytogénétique. Il se peut que tu ne sois pas humaine à 100%."La bibliographie de sept pages serrées de références sur la dépendance émotionnelle garantit le sérieux de l'ouvrage. Lucia a bien potassé la question et nous épargnera ainsi des heures de lecture. Las! arrivée avec peine à la page 50,je n'avais rien gagné ,juste un mal de tête lancinant. cathulu

cathulu
17/07/12
 

J'ai entendu parler de l'auteure lors d'une réunion de club de lecture, soit disant ses premiers romans été pas mal ficelés, alors je me suis rendue en trottinant à la bibliothèque ; devant le rayonnage 2-3 bouquins de madame, et là je me trompe parce que au lieu de prendre le roman, je prend un livre de développement personnel ! Aaarghh ! C'est en rentrant chez moi bien sûr que je m'en rends compte, je regarde l'heure mais non pas le temps ni de trottiner, ni de sprinter non plus d'ailleurs. Alors tant pis, je le lis même si je pense qu'il ne faut aller bien pour ce genre de bouquins ; Bah tiens ça tombe bien je suis pas tip top en ce moment !On est dans le lieu commun, elle nous raconte sa vie amoureuse, celle de ses amis, et puis donne des conseils, enfin ce ne sont pas des conseils à proprement parler, plutot une énumération de situations (que tout le monde a plus ou moins vécues), qui amène à la seule chose à faire : la Thérapie !J'arrive à comprendre que ce genre de bouquin aide certaine personne qui sorte de moments difficiles dans leur vie privée, c'est plein de lieux communs (comme je le disais précédemment) mais permet de s'ancrer dans la réalité tout perdu que l'on soit, sauf que cette réalité là, elle est moche car elle nous ramène au monde individualiste dans lequel on vit. Ce qu'il en ressort pour moi de ce livre, c'est que pour vivre heureux il ne faut penser qu'à soi-même, que le monde entier est atteint pathologiquement, je ne ressorts pas de ma lecture plus confiante en moi, simplement blasée, soit dit en passant ce devait être un livre plein d'humour mais les références espagnoles que je n'ai pas, n'ont pas fonctionné sur moi.Développement personnel : pas pour moi, mais je n'abandonne pas l'idée de lire un de ses romans.

laeticha
14/11/11
 

Déjà premièrement, il s'agit d'un livre de développement et non d'un roman. L'auteure relate quelques cas de personnes mais la majorité du livre est constituée de ses réflexions. Comme tout livre de ce genre il ne contient pas de réponses miracles. Cela serait trop simple. Par contre, il contient de pertinents éléments de réflexions.J'ai plusieurs remarques : - l'auteure est une femme active qui vit avec son temps et c'est mieux. - étant espagnole elle se sert de références qui lui sont propres et on peut parfois ne pas être concerné par ses explications. - l'idée principale est qu'il vaut mieux être seul que mal accompagné. Donc il ne s'agit pas d'un manuel donnant des techniques de séduction ou permettant d'être plus attirant. Souvent le message à comprendre est "ce genre de personne il faut la fuir, vous allez être malheureux". - l'idée secondaire est qu'il faut renforcer son estime de soi. Okay mais parfois il y a aussi un travail sur soi à faire mais l'auteure ne le conçoit pas ainsi.La faute est toujours à l'autre et à partir du moment où on appartient à un type de personnes à problème il semble impossible de s'en sortir. - l'ensemble est intéressant et se lit vite et facilement.

milca
15/03/10
 

Format

  • Hauteur : 17.90 cm
  • Largeur : 11.00 cm
  • Poids : 0.23 kg
  • Langage original : ESPAGNOL
  • Traducteur : MADER LAFOURCADE

Dans la même catégorie