Je te laisse

ROBERTS, JEAN-MARC

livre je te laisse
EDITEUR : SEUIL
DATE DE PARUTION : 01/04/04
LES NOTES : Laissez une critique sur ce livre
à partir de
11,20 €

SYNOPSIS :

En épousant Romy San José, photographe de talent, Antoine découvre un monde où règnent l'argent, l'ambition, le sexe, les faux semblants. Dans le « clan » San José, on trouve des romanciers, des éditeurs, des producteurs de cinéma, un imprésario, un notaire. Ils baignent dans le monde politique, jouent de leur influence, ne dédaignent pas de croiser à l'occasion quelque truand célèbre dans les salles privées où l'on joue sans compter. Antoine, lui-même romancier, est devenu le nègre d'Edmond, le père académicien de Romy. Ainsi a-t-il fini par connaître toutes les histoires plus ou moins nettes qui lient
entre eux les membres du clan et notamment le meurtre d'Eugène Sacco, le producteur de cinéma, qui aurait été tué par le porteflingue de Principal, un des caïds du milieu parisien. Et voilà qu'Antoine publie (avec succès) le roman des San José, exposant sa propre thèse sur l'auteur du crime. Et, cela, Romy ne le supporte pas, tout simplement parce que, selon elle, Antoine a écrit n'importe quoi. Le livre est la longue lettre de rupture écrite par Romy, à Antoine. Une longue lettre de rupture parfois cruelle, parfois presque tendre encore d'une femme à son mari sur fond de crime et de milieu mafieux.
1 personne en parle

Tout au long de "Je te laisse", on assiste au bilan de la vie de couple de Romy et d'Antoine (piètre), au déballage pernicieux et licencieux des filles San José et de leurs nombreux parrains (amis ou relations de leur père) et des dérives sexuelles d'Antoine avec la secrétaire du père de Romy. L'impression que tout reste en famille, rien ne se mélange, ne cesse d'enfler au fur et à mesure de la lecture. Le roman pêche du début à la fin : graveleux, tendancieux et pathétique. Les us et coutumes du clan San José résonnent fatalement lointaines, leurs moeurs approchent le degré zéro de l'invraisemblable et du supportable. D'une écriture sèche et blasée, la lettre de Romy laisse au lecteur un goût résolument amer.

Clarabel
23/02/09

Format

  • Hauteur : 20.50 cm
  • Largeur : 14.00 cm
  • Poids : 0.13 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition