Je veux vivre

DOWNHAM, JENNY

livre je veux vivre
EDITEUR : PLON
DATE DE PARUTION : 05/06/08
LES NOTES : Laissez une critique sur ce livre
à partir de
17,30 €

SYNOPSIS :

Tessa vient d'avoir seize ans et se sait condamnée. Dans quelques semaines, elle mourra d'une leucémie. Partagée entre la révolte et l'angoisse, l'injustice et les aspirations propres à son âge, Tessa décide de tout connaître
de la vie avant de mourir, y compris les transgressions, la célébrité... Aidée de sa meilleure amie, de ses parents qui acceptent tout, Tessa se lance alors dans une course contre la montre, contre la mort, pour vivre !
11 personnes en parlent
Ce livre est à la fois un classique et une oeuvre contemporaine. Tessa, l'héroïne du livre, nous donne sa version de la mort, mais en plus agréable. Ce livre est vraiment super, sûrement un de mes favoris... Je ne peux que dire du bien de ce livre, car il n'a pas de défauts, c'est vraiment une oeuvre . On croit ne ressentir que de la tristesse en refermant un livre parlant de mort ou de maladie, mais ces livres nous font aimé la vie plus que jamais.
Marina Mlle

Un roman très particulier. J'avoue être ressortie mitigée. Il a une force émotionnelle certaine, une plume très vite addictive, une prise de conscience importante de la part du lecteur.J'ai apprécié le caractère psychologique du roman, l'aspect urgent, l'envie de profiter, de parler de la maladie et du cancer chez les jeunes. Le roman se lit très vite dès qu'on entre dans l'histoire, on s'attache au personnage principal très vite, c'est une bonne histoire.Après, il y a toujours ce même problème de jeunes = sexe, drogue, je brave les interdits parce que c'est cool et génial. Personnellement, ce n'est certainement pas ce que je ferais, ces raccourcis me gênent véritablement et viennent parfois à gâcher la lecture. Il n'y a pas d'âge pour apprécier les belles histoires...

Ewylyn
31/01/16
 

Je veux vivre raconte l'histoire de Tessa, une adolescente de presque dix-sept ans atteinte de Leucémie depuis quatre ans et à présent condamnée. On la suit alors qu'elle décide de vivre tout ce qu'elle peut dans le peu de temps qui lui est encore accordé. Entre ses expériences de vie et son combat contre la maladie, on se retrouve très vite plongé dans l'histoire et on s'attache à Tessa au fil des pages. On vit et découvre avec elle, on doute avec elle, on souffre avec elle... Bref on ressent très bien les sentiments de Tessa, que ça soit l'injustice, la colère, la renonciation... Parfois elle nous agace, parfois nous émeut.Le gros point fort, mis à part le thème poignant, c'est qu'on évite de tomber dans le pathos. Je pense que c'est dû au fait que l'histoire est écrite du point de vu de Tessa, si cela avait été écrit à la troisième personne du singulier et qu'on avait fait des incursions dans les sentiments de son père ou même d'Adam cela aurait été certainement beaucoup plus lourd. Le petit défaut qu'il y aurait à l'histoire est parfois les sauts abrupts entre les chapitres. On s'attendrait que le chapitre reprenne au moment où le précédent c'était terminé mais non, on se retrouve quelques heures/jours après dans une tout autre "phase".J'ai lu ce livre en une journée et je vais pas cacher que j'étais en larmes à la fin. On a beau savoir l'issue du roman, on en vient presque à espérer que cela ne se produira pas, qu'il y aura une sorte de miracle ou n'importe quoi. Parce que c'est tellement injuste que ça en est dur à accepter. Vraiment un livre que je conseille, rien que pour la leçon de vie qu'il donne.

Althea
13/02/14
 

Depuis le temps que j'en entendais parler sur la blogosphère, ce livre m'intriguait. Quand Béa m'a proposé une LC sur ce roman, je n'ai pas hésité...J'ai apprécié l'histoire. Suivre Tessa dans ses derniers mois, c'était une bonne idée de départ. Malheureusement, je n'ai pas accroché aux personnages et à l'ambiance générale du roman.Je n'ai absolument pas accroché au personnage de Tessa. Elle est totalement antipathique, égoïste et désagréable. Je ne sais pas, mais si j'étais dans son cas, je sais que je vais mourir bientôt, j'essaierai moi aussi de réaliser mes rêves, mais certainement pas en usant et abusant d'alcool, de drogue, de sexe et autres activités illégales... Malgré son histoire, sa maladie, je n'arrive pas à éprouver d'empathie pour elle, elle n'arrive pas à m'émouvoir. Elle passe les derniers moments qu'il lui reste à faire des conneries, ça me dépasse un peu. Remarquez, tant qu'on est pas dans la même situation, on ne peut pas savoir comment on réagirait, mais franchement, si cela m'arrivait, j'espère que je réagirait autrement...L'ambiance du livre est un peu trop mélodramatique. Contrairement à Nos étoiles contraires, où l'histoire était triste mais absolument pas pesante, avec ce livre, je me suis sentie un peu mal à l'aise tout au long de ma lecture...Je n'ai pas vraiment apprécié la plume de l'auteure, je ne pourrais pas vraiment expliquer pourquoi...Les derniers chapitres m'ont (un peu) émue, notamment quand elle écrit ses conseils pour ses proches pour après sa disparition. La fin est abrupte mais émouvante. Le dénouement est plus réussi que le reste du livre, à mon avis...Finalement, je ressors de cette lecture un peu déçue, je m'attendais à autre chose...

Laetydu79
26/06/13
 

J'avais lu ce livre il y a quelques années, peut-être deux ans et il m'avait beaucoup plu... sauf qu'il y avait un "mais" et que justement je ne me souvenais pas de ce dont il s'agissait.J'ai donc profité de la LC proposé par Caramelmanon96 pour relire Je veux vivre et je sais maintenant parfaitement de quel genre de "mais" il s'agissait ! L'histoire est très émouvante et plus on avance dedans et plus l'on est submergé par l'émotion. Les vingt dernières pages sont vraiment horribles et très douloureuses. Personnellement, j'ai eu du mal à retenir mes larmes.J'ai beaucoup aimé que Je veux vivre ne s'arrête pas aux dernières semaines de la vie de Tessa mais qu'on englobe la vie de tout son entourage : de Cal le petit frère comme de Zoey la meilleure amie qui a des problèmes elle-aussi. C'est assez impressionnant la façon dont la vie peut continuer alors que quelqu'un est en train de mourir. En fait, c'est plutôt bouleversant. Le "mais" de l'histoire, c'est Tessa. Elle est attachante sauf que... elle en fait baver à son entourage et que ça n'a pas l'air de la déranger plus que ça. Bien sur, elle est malade et elle va mourir mais personnellement je ne comprends pas en quoi ça lui donne le droit de faire souffrir encore plus son entourage ! Ils savent déjà qu'ils vont la perdre et je trouve ça déjà bien assez...Je comprends pourquoi elle agit comme ça, mais je ne comprends pas pourquoi elle se fiche de leur ressenti. Je trouve dommage que sa rébellion contre la mort passe par la souffrance de son entourage...En tout cas, j'aime beaucoup l'histoire de la liste des choses à faire avant de mourir : je pense qu'à sa place j'aurais fait la même chose, bon en largement plus gentillet. Mais je trouve que l'idée est très bonne : après tout, ça permet de mourir sans regrets ou presque, non ? Je veux vivre est un livre dur et bouleversant mais il vaut vraiment la peine d'être lu.Sortez vos mouchoirs !

MademoiselleLuna
23/11/12
 

Ce livre m'a bouleversé. On se rend vraiment compte que cette maladie est horrible à vivre. On vit toutes les étapes en même temps que Tessa. Malgré son air un peu nunuche, elle est très attachante, tout comme sa meilleure amie. Son histoire d'amour avec Adam est magnifiquement bien décrite, malgré les scènes intimes que j'ai trouvé vraiment moches.C'est un livre que je conseillerais à celles qui souhaitent le lire. Je trouve juste dommage que lorsqu'on change de chapitre, on change complètement de sujet. On peut passer de son histoire d'amour à sa maladie, ou à sa meilleure amie sans qu'il y ait de transition ! Je trouve cela dommage car pendant tout un chapitre on est emporté par le thème et d'un coup, on en change ! Instant-litteraire

Instantlitteraire
23/04/12
 

Tessa a seize ans, elle souffre d'une leucémie. Elle se sait condamnée et va réaliser avec l'aide d'une amie une liste de dix choses à accomplir avant de mourir. Des choses pas raisonnables, idiotes même, qui vont devenir peu à peu plus justes, plus essentielles. Un roman dur mais touchant pour les adolescents.

Alexandraaa
03/01/11
 

Je ne dirai pas que c'est un coup de cœur, mais j'ai beaucoup aimé et je l'ai trouvé très émotionnel ! Donc c'est presque comme un coup de cœur ^^J'avais déjà lu un livre avec un petit garçon de 10 ans ayant une leucémie, il était bien mais "Je veux vivre" est beaucoup mieux. Je vous explique ;Tessa, âgée de 16 ans, a un cancer. Une leucémie. Comme elle de plus en plus mal, elle a peur de ne pas avoir le temps de vivre pour faire tout ce dont à envie de faire. Elle va se créer une liste, et défit après défit, elle va essayer de retarder la montre qui l'amène à la mort.On suit les derniers mois de la vie de Tessa et on ressent sa peur, sa tristesse et tous ses sentiments. On se demande comment une chose aussi horrible peut arriver, c'est une très belle histoire (et triste). Il y a plusieurs personnages qui l'entourent ; son père, son frère (et un peu sa mère), son amie Zoey et son petit copain Adam. Ils ont tous une belle personnalité et vont chacun entraîner une histoire assez touchante ! Le style de l'auteur est très beau, elle sait vraiment bien manié les émotions. A travers son livre, elle nous explique les premier symptômes, la maladie en elle-même, comment se dégrade le corps, c'est vraiment triste.Je ne conseille pas avant 13 ans car le sujet est assez lourd, triste, il y a plusieurs passages de sexe plutôt bien décrit et ce n'est pas un "happy end". Mais après cet âge, c'est un très beau roman, à lire avec attention et je suis sûr qu'il vous plaira !

devoreuse2livres
03/10/10
 

Un livre incroyablement émouvant qui m'a énormément surprise, l'héroïne à un langage cru et dur parfois et sa force de caractère, sa force de résister ainsi que sa volonté de vivre est poignant. Je le conseille fortement ! clodette

clodette
27/08/10
 

criant de vérité Tessa 16 ans se sait condamnée par une leucémie, c’est pourquoi elle décide de vivre en peu de temps toutes les expérience d’une vie entière. Poignant, parfois choquant mais criant de vérité ce roman ne laisse pas indifférent.

Tessa a 16 ans et une leucémie. Elle sait que ses jours sont comptés. Alors elle décide de réaliser les souhaits de sa liste avant de mourir. Perdre sa virginité, dire oui à tout, essayer la drogue, connaître la célébrité, Tessa veut tout faire en quelques semaines.J'ai eu un peu de mal à rentrer dans l'histoire : le début est un peu glauque, aussi bien au niveau de la situation (réalisation du 1er souhait de la liste de Tessa, à savoir la perte de sa virginité, sans réelle envie) que par la façon dont son entourage la traite : son frère et sa meilleure amie Zoey lui renvoient (parfois violemment) l'inéluctabilité de sa mort proche. Mais une fois passé l'entrée en matière un peu déstabilisante, on s'attache aux personnages. Et surtout, la fin est vraiment très réussie. Elle met en scène les derniers jours de Tessa, sous forme de très courts paragraphes qui oscillent entre ses rêves puisqu'elle n'a plus de force et qu'elle dort beaucoup, et les quelques moments où elle reprend conscience. Le fait de voir le personnage sombrer progressivement, se détacher petit à petit de la conscience, rend vraiment la fin très émouvante, même si on connaissait dès le début l'issue du roman...Avec une histoire similaire : Quand vous lirez ce livre

Radicale
22/10/09
 

Format

  • Hauteur : 22.60 cm
  • Largeur : 14.10 cm
  • Poids : 0.53 kg
  • Langage original : ANGLAIS

Dans la même catégorie