Je voudrais que quelqu'un m'attende quelque part

GAVALDA, ANNA

livre je voudrais que quelqu'un m'attende quelque part
EDITEUR : J'AI LU
DATE DE PARUTION : 04/09/01
LES NOTES :

STOCK : En stock, livré sous 5 à 7 jours
à partir de
5,00 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

«Quand j'arrive à la gare de l'Est, j'espère toujours secrètement qu'il y aura quelqu'un pour m'attendre. C'est con. J'ai beau savoir que ma mère est encore au boulot à cette heure-lâ et que Marc n'est pas du genre à traverser la banlieue pour porter mon sac, j'ai toujours cet espoir débile.» Les personnages de ces douze nouvelles sont pleins d'espoirs futiles, ou de désespoir grave. Ils ne cherchent
pas à changer le monde. Quoi qu'il leur arrive, ils n'ont rien à prouver. Ils ne sont pas héroïques. Simplement humains. On les croise tous les jours sans leur prêter attention, sans se rendre compte de la charge d'émotion qu'ils transportent et que révèle tout à coup la plume si juste d'Anna Gavalda. En pointant sur eux ce projecteur, elle éclaire par ricochet nos propres existences.
6 personnes en parlent

Il se passe peu de choses dans les 12 nouvelles d'Anna Gavalda, pas d'événements exceptionnels, de rebondissements inattendus, rien que le cours ordinaire de la vie, et c'est ce qui en fait le charme. D'une plume douce et familière, Anna Gavalda nous entraîne dans ses récits d'aventures très quotidiennes qui souvent dérapent, sans heurt, sans que le ton monte, dans le drame ou la farce.Une jeune coquette de Saint-Germain-des-Prés s'offusque de la sonnerie du portable de son rendez-vous galant, un appelé en permission dans sa banlieue voit sa fête anniversaire surprise virer à la débâcle, un représentant de commerce ignore être à l'origine d'un monstrueux carambolage, une femme commence une grossesse, un canapé clic-clac ne veut pas se déplier en harmonie avec l'instant... Autant de courtes tranches de vies débordantes de vitalité, et parfois aussi de futilité, qui forment un petit livre agréable.

Kara
14/01/09
 

Autant de perles que de nouvelles, une écriture spontanée, une gourmandise.

Zadig
24/01/09
 

Ce n’est pas ma première expérience avec l’auteure puisque j’ai déjà lu Je l’aimais, mais je dois dire que celui-ci ne m’avait pas laissé un souvenir impérissable. C’était sympa, mais sans plus. Il me manquait quelque chose. Du coup, j’avais envie de retenter l’expérience, de voir si ça allait me plaire un peu plus ou non. Et je dois dire que oui.Dans ces nouvelles, les personnages sont vraiment attachants, à mes yeux, en tout cas. Et ce n’est pas toujours évident de faire accrocher le lecteur en quelques pages, il faut dire ce qui est. C’est d’ailleurs pour cette raison que j’aime autant les nouvelles. Et là, j’ai pris plaisir à suivre les différents personnages dans leurs péripéties. Qui plus est, j’ai trouvé leur psychologie bien travaillée, que leurs états d’âmes étaient bien développés, que leurs faits et gestes s’expliquaient. Encore une fois, ce n’est pas la chose la plus facile à faire dans une nouvelle.Les nouvelles sont d’ailleurs diverses et variées, abordant des thèmes différents, mais toujours quotidiens, toujours actuels. Des thèmes où l’on peut parfois se reconnaître. Pas toujours, évidemment. Il n’empêche que le lecteur suit toujours avec plaisir les aventures du personnage de telle ou telle nouvelle, parce que même si le contexte ne lui parle pas, et bien, il y a toujours cette curiosité de connaître le fin mot de l’histoire.Personnellement, j’ai été très touchée par la seconde nouvelle qui m’a plutôt bouleversée et je dois dire que j’avais les larmes aux yeux, carrément. Celle-ci m’a vraiment prise par les tripes et m’a fait passer par une palette d’émotion. Bref, voilà le petit mot sur ma nouvelle préférée du recueil.Je dois également souligner que j’ai beaucoup aimé l’épilogue. La question qui tourne dans ma tête étant : est-ce que celui-ci doit être considéré comme une nouvelle ou comme un fait réel ? Parce que l’auteure parle d’elle-même dedans, ça concerne sa quête de publication. En tout cas, j’ai beaucoup aimé cette petite particularité finale, il fallait y penser et oser.“ En somme „Un bon recueil de nouvelles qui se lit agréablement et rapidement. Pour les fans du style de l’auteure, pour les fans de nouvelles. Askmetoread

askmetoread
30/09/14
 

On pourra dire ce qu'on veut d'Anna Gavalda, pour moi, elle reste une référence sur le recueil de nouvelles : celui-ci est tout simplement une merveille de délicatesse. Je n'ai pas encore trouvé un court récit que m'ait autant scotchée que celui de la vétérinaire ou celui de la femme enceinte, autant émue que le jeune garçon revenant d'une permission, autant ri sur la bévue d'un automobiliste inconscient (et pourtant ce n'est pas drôle !). Tout est formidable dans cette œuvre, aucune nouvelle n'est à jeter. Plusieurs fois lu (une exception chez moi) et à tout jamais adoré !

Cave
17/09/11
 

Après n'avoir entendu que des critiques positives à propos des livres d'Anna Gavalda, il était temps de découvrir cet auteur plutôt tendance. Pour une découverte, c'est une excellente surprise. Chacune des nouvelles de ce bouquin est superbement bien écrite. Anna Gavalda ajoute une petite touche de fraicheur et de contemporanéité maitrisée, et on dévore toutes ces histoires avec plaisir. Je voudrais que quelqu'un m'attende quelque part est le livre parfait pour prendre du bon temps avec une lecture légère et rapide, qui mérite amplement ses victoires au Grand-Prix LT-Lire et au Prix des Inrockuptibles 1999.

Livre4Ever
17/06/11
 

Quelle ressemblance avec nous mêmes. Des tranches de vie sont racontées avec délice. Depuis la lecture de ce petit bouquin, je n'ai de cesse d'imaginer ce qui se cache derrière les personnes assises en face de moi dans le bus. C'est une bonne lecture pour le bus ou le train, ou encore pour passer les longues après-midi d'hiver bien au chaud sous une couette !

Lilyptitbout
20/03/11
 

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 11.00 cm
  • Poids : 0.10 kg
  • Traducteur : JEAN-PIERRE RICARD