Jehanne

BEROT, VIOLAINE

livre jehanne
EDITEUR : DENOEL
DATE DE PARUTION : 03/01/95
LES NOTES :

à partir de
12,04 €

SYNOPSIS :

Réédition du tout premier roman de Violaine Bérot, paru en 1995, chez Denoël, Jehanne, n'a pas pris une ride. Dans un style épuré, direct et néanmoins sensible, l'auteur malmène l'image lisse et froide comme une armure de la Pucelle d'Orléans pour dresser le portrait d'une jeune fille indépendante, à l'esprit vif et au coeur consumé d'amour pour un homme, et non des moindres, Gilles de Rais. « C'est l'histoire de Jeanne d'Arc mais refaite à ma sauce. C'est-à-dire que je ne raconte pas l'Histoire (avec un grand H) mais juste une sorte de journal intime d'une nana de 17 ans qui se barre de chez elle parce qu'elle peut plus supporter son père et parce qu'elle veut vivre des trucs pas raisonnables. » (propos recueillis par L'Ours Polar) Jehanne est loin d'être une sainte. Jehanne a menti. C'était le prix à payer pour s'affranchir d'une vie trop sage, trop étriquée, imposée par sa condition paysanne : « Je vais partir. Tout quitter. Fuir cette vie où je ne suis rien. Rien, que la fille de ce rustre, ce Jacques d'Arc qui me dégoûte. Il y a longtemps déjà que je pense à cela. J'ai bien réfléchi. Je ne dois pas partir sans but. Je sens que je suis capable de faire de belles choses. Il ne me manque que l'idée. » Et l'idée, nous la connaissons tous pour l'avoir apprise à l'école : « J'avais treize ans. C'était dans le jardin de mon père, en été, en plein midi. Il y a eu
une voix. Et en même temps une immense clarté. "Dieu t'ordonne de lever le siège d'Orléans et de conduire le roi à Reims pour son sacre." » Jehanne n'est pas dupe du châtiment qui l'attend : « Je n'ai pas le droit de gâcher le peu de temps qu'il me reste à vivre. » Et pourtant : « Je préfère cette vie que je m'invente, cette vie qui ne pourra être que débordante, à toute autre vie, si longue soit-elle. » Et ses rêves « au-delà des autres » la mèneront à la mort. Le roman s'ouvre sur une Jehanne recluse dans sa cellule, à quelques heures de son supplice. Et c'est avec une désarmante franchise qu'elle livre son histoire de jeune paysanne qui n'hésite pas à faire de faux serments, pourvu qu'on la laisse librement caracoler, saluant au passage ses fidèles compagnons d'armes, Xaintrailles, La Hire ; égratignant Charles vii ; et clamant sans détour sa folle passion pour le Sire de Rais, commandant des armées royales. Lucide, Jehanne s'exprime avec des mots simples, tantôt durs, tantôt doux, mais jamais complaisants. Fuyant un monde pour lequel elle n'était pas taillée, Jehanne « la pas-normale », éprise de liberté, s'enferrera dans le blasphème pour se constituer, à son coeur défendant, prisonnière d'une armure et d'un état de grâce, éloignant à jamais ces hommes - cet homme, Gilles de Rais - pour qui elle a bataillé avec la fougue de ses dix-neuf ans.
2 personnes en parlent

Nouvelle plongée dans l'univers singulier et fort de Violaine Bérot. Sans trop savoir pourquoi, le personnage de Jeanne d'Arc m'inspirait moins que celui de "Pas moins que lui" (Pénélope pour ne pas la citer). Je n'ai pas été déçu, loin de là. Le point de vue (parti pris comme dirait les théâtreux) est fort, singulier et très intéressant. La langue est toujours aussi précise, concise, sans être évasive, plutôt incisive (bon j'arrête les rimes en ives ou en ises). La narration use des procédés de narration plus contemporains. On imagine bien un spectacle théâtral à deux voix (voire trois avec une présence muette, beaucoup plus physique...) ou encore une adaptation de ce roman en biopic sortant des sentiers battus. En attendant que des forces courageuses s'emparent de ce roman très prenant, on a le loisir de le lire et de le relire. Tmor

Tmor
16/07/14

Décidément, Violaine Bérot aime les personnages féminins au fort caractère, féministes avant l'heure et femmes luttant contre l'adversité. De même que j'avais beaucoup aimé sa réinvention du personnage de Pénélope dans "Pas moins que lui", j'ai été séduite par sa vision de Jehanne en jeune fille sûre d'elle-même et prête à affronter son destin jusqu'au bûcher - comme jadis celles que l'on accusait de sorcellerie."Jehanne" est le premier roman de Violaine Bérot, écrit à 27 ans et publié en 1995 chez Denoël. Il a été heureusement réédité (avec en prime une très belle couverture) en ce début d'année 2014 par les éditions Lunatique. Au coeur du livre, le personnage de la pucelle d'Orléans, Jeanne d'Arc. On la découvre jeune fille passionnée de chevaux et malheureuse avec son père, se réfugiant auprès de son oncle qu'elle adore. Jehanne comme la Pénélope dans "Pas moins que lui" est avant tout une femme amoureuse et déterminée à suivre son chemin, fut-ce une folie ou une impasse. "Jehanne" est un très beau livre au style aérien et qui se lit en un souffle (le dernier de son héroïne, peut-être).

Marianne33
22/03/14
 

Format

  • Hauteur : 20.60 cm
  • Largeur : 14.10 cm
  • Poids : 0.26 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition