Journal d'un tueur sentimental et autres histoires

SEPULVEDA, LUIS

livre journal d'un tueur sentimental et autres histoires
EDITEUR : POINTS
DATE DE PARUTION : 05/04/02
LES NOTES :

à partir de
5,90 €
4 personnes en parlent

Une semaine dans la vie d'un tueur à gages expérimenté et apprécié par ses employeurs qui commet bévue sur bévue parce que la jolie petite française avec laquelle il vit depuis trois ans le quitte.Résumé très court pour un livre très court lui aussi, à peine 100 pages. Luis Sepulveda nous dresse le portrait d'un homme, qui, à l'aube de la cinquantaine voit partir sa jeune femme et probablement sa jeunesse. C'est le journal -sur 6 jours- d'un homme en plein doutes, en pleine interrogation avec son reflet sur le sens de sa vie, sur l'amour, la mort, enfin que des sujets légers et sybillins. Sa profession atypique permet de mettre en scène la quête de cet homme, de parler de la mort qu'il donne et de celle qui l'attend. Elle ajoute un petit côté roman policier/thriller pas déplaisant, mais qui est loin d'être le thème central du livre. Pour le décor, la forme, mais pas pour le fond.J'ai découvert Luis Sepulveda très récemment et depuis, je n'ai rien lu de lui qui soit mauvais. La seule chose que je pourrais lui reprocher pour ce roman c'est de l'avoir fait trop court. On aimerait bien rester encore un peu avec ce tueur gaffeur. Yv

Lyvres
24/03/14
 

Un tueur professionnel doit remplir un contrat. Pour lui, ce sera le dernier. Il veut arrêter sa course à travers la planète pour se consacrer à celle qu'il aime. Mais ce dernier contrat se révèle un peu spécial. Parce que le tueur aimerait cette fois-ci, contrairement à toutes les règles du milieu, savoir pourquoi on lui a demandé de tuer l'homme qu'il doit envoyer six pieds sous terre. Mais aussi car il se trouve mêlé à une affaire dans laquelle entrent en jeu les services secrets, ce qui n'est pas pour beaucoup lui plaire...Ce court roman de Luis Sepulveda, mondialement connu pour Le vieux qui lisait des romans d'amour, m'a laissé sur ma faim. On suit le tueur en série, que je n'ai pas trouvé aussi sentimental que le titre semble le dire. Il reste froid, implacable, et même s'il se pose quelques questions sur son métier, celles-ci sont vite balayées par l'appât du gain. Je n'ai pas trouvé ce personnage sympathique, malgré ses tourments amoureux. Ce qui a eu pour effet de me laisser loin de ses préoccupations.Il y a quelques passages que j'ai trouvé intéressants : ceux où il parle à son double, dont il croise généralement le reflet. Mais cela reste les seuls moments un peu intéressants de ce court roman. Et ces moments auraient à mon avis gagné à être développés, car ils tournent au final tous autour de la même question et aboutissent à la même réponse : Pourquoi tuer des inconnus ? Mais pour un chèque à six zéros, bien sûr !Ce n'est pas un mauvais roman, loin de là, mais un petit opus qu'on lit rapidement et qui sera vraisemblablement assez vite oublié. Une petite déception.

Yohan59
27/01/13
 

Sepulveda signe un petit bijou: les nouvelles sont accrocheuses, faciles à lire. Le style s'adapte naturellement au sujet....bref, je ne me suis jamais ennuyée et je n'ai jamais eu l'impression d'avoir déjà lu la même chose autre part. "le journal d'un tueur sentimeental" n'est que la première nouvelle du recueil. Elle ouvre le "bal"! Hot Line est très marrante surtout quand l'auteur explique par le biais de ses personnages le fonctionnement des lignes "hot" et comment les gens y travaillent. Plus sérieusement, en arrière plan, on retrouve un thème cher à Sépulveda, chilien de naissance,à savoir le traumatisme de la dictature de Pinochet, et la farouche volonté de son pays à retrouver la démocratie avec les avantages et les inconvénients qui l'accompagnent. Sepulveda est bien un auteur à découvrir, lire ou relire. vivi

vivicroqueusedelivres
21/02/12
 

3/4 d'heure dans la peau d'un tueur qui perd les pédale et parle à son reflet dans la glace et lui fait confiance. Une lecture à la fois étrange et déjantée. Merci Yv pour le conseil de lecture, une autre facette des talents de Sépulveda. L'image que je retiendrai : celle des jambes bronzées par le soleil de Caracas de la jeune parisienne ; sans oublier les chauffeurs de taxis trop bavards. Un tueur en série doit éviter les aéroports à cause de la loi de Murphy, qu'on se le dise.... Alex-Mot-à-Mots

AlexMotaMots
10/10/10
 

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 10.70 cm
  • Poids : 0.10 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition