Jours de colere

GERMAIN, SYLVIE

EDITEUR : GALLIMARD
DATE DE PARUTION : 12/09/89
LES NOTES :

à partir de
7,99 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

Dans les forêts du morvan, loin du monde, vivent les bûcherons, flotteurs de bois, bouviers, des hommes que les forêts ont faits à leur image, à leur puissance, à leur solitude, à leur dureté. Même l'amour, en eux, prend des accents de colère - c'est ainsi par excès d'amour que corvol, le riche propriétaire, a égorgé sa belle et sensuelle épouse, catherine, au bord de l'eau - et la folie rôde : douce, chez edmée verselay
qui vit dans l'adoration de la vierge marie ; ou sous l'espèce d'une faim insatiable, chez reinette-la-grasse ; ou d'une extrême violence, chez ambroise mauperthuis qui se prend de passion pour catherine, qu'il n'a vue que morte, et qui s'empare de son corps, puis des biens de corvol, enfin des enfants de corvol. Il finira par perdre sa petite-fille camille, le seul être qu'il ait jamais aimé, par excès d'amour, encore.
6 personnes en parlent

Dans la forêt du Morvan, à une époque indéterminée, trois familles aux destins mêlés. Les bourgeois Corvol, dont la mère, Catherine, a disparu. Ambroise Mauperthuis qui a récupéré les biens des Corvol de façon mystérieuse, et ses deux fils. Edmée, vouée à la Vierge, et sa descendance...Encore un joli roman aux allures de conte : un univers de bûcherons à l'orée d'une forêt, des êtres irréels dont certains semblent envoûtés, une femme plantureuse à l'appétit insatiable, ses neuf fils comme autant d'allégories, qui ne sont pas sans rappeler les sept Nains de Blanche-Neige... Je me suis d'abord régalée avec le lyrisme propre à cette auteur, son écriture enchanteresse, que j'ai tant aimés dans 'L'Inaperçu' et 'Magnus'. Et puis cela ne m'a plus suffi. Après un début prometteur (le lourd secret qui lie Corvol à Mauperthuis), j'ai attendu trop longtemps qu'un semblant d'intrigue surgisse, je me suis perdue et ennuyée dans les considérations sur la nature et les neuf frères. J'ai finalement renoncé et abandonné au tiers. J'ai feuilleté la suite, ça me semble rester dans le même registre. Mais je ne m'arrêterai pas à une déception, je compte bien lire 'Le livre des nuits'. Canel

Canel
31/01/16
 

Quelque part dans le Morvan, des histoires de famille qui s'entrecroisent, un secret bien enfoui, tout cela porté par le style foisonnant et lyrique de cette auteur qui m'avait déjà bien accrochée avec Magnus.... Sylvie Germain nous emmène dans des histoires de haine et de passions, de rancoeurs accumulées, de colères prêtes à exploser.

dvan
07/03/13
 

Troisième roman de Sylvie Germain, prix Fémina en 1989, Jours de colère est le livre des passions humaines : trop de colère, de force, d’amour, de haine animent les héros. Les personnages sont ancrés dans une terre rude, non domestiquée à laquelle ils ressemblent. Le récit s’inscrit dans le réalisme de la terre, des saisons, d ‘une vie paysanne pleine de dureté et pourtant, l’auteur nous fait basculés sans cesse dans un univers empreint de magie. Nous sommes emportés dans cette histoire d’amour, de folie et de mort, magnifiquement écrite.

Lorsque j'ai croisé la route de Sylvie Germain avec ce livre, ce qui m'a fascinée c'est son utilisation des contes et des mythes et leur place dans la narration.On y trouve un lieu incertain, des sentiments éternels et quelle plume.

nanettevitamines
27/04/11
 

Quel livre magnifique !Dès les premières lignes, j’ai su que ça allait être une de ses lectures rares. Des moments privilégiés où l’histoire et l’écriture me transportent, où je vis le livre. Nous sommes dans les forêts du Morvan, coupés de tout, un monde à part où les bucherons, les flotteurs de bois et les bouviers sont maîtres des lieux. Des hommes qui vivent par et pour ces forêts. Mais il y a l’envie de posséder plus et encore. Ambroise Mauperthuis est un homme que la jalousie et la rancœur font vivre. Il a assisté au crime de Catherine Corvol par son époux. Aveuglé par la beauté de cette femme, il en devient amoureux. Même morte, elle est à lui. Animé par son souvenir, il se nourrit de sa vengeance et devient un maitre-chanteur. Dans le même hameau, Edmée Verselay vit dans l’adoration de la vierge Marie, elle idolâtre sa fille Reine, femme au corps corpulent dont la faim est insatiable. L’un des fils d’Ambroise Mauperthuis se mariera à Reine s’attirant la colère de son père. La folie d’Ambroise Mauperthuis le pousserra à déshériter son fils, à renier ses petits-enfants pour prendre à Corvol ses enfants. Un livre dense où l’écriture de Sylvie Germain est foisonnante, d’une richesse haute en couleurs et dont les mots sont précieux. On est happé par la poésie du livre, subjugué par ces odes à la nature, à l’amour, à la vie que les neuf fils de Reine possèdent en eux. Les amours fantasmés, de la chair, de la nature sont portés à travers ce livre. La folie se décline, simple et douce à son extrême violence. C’est beau, très beau….Un énorme coup de cœur ! http://fibromaman.blogspot.com/

clarac
27/07/10
 

Je re-découvre Sylvie Germain dont je n'avais lu que Magnus (qui m'avait un peu déçu). Une belle écriture foisonnante, des personnages de contes que l'on n'oubliera pas. Et un décor oppressant dans les forêts du Morvan. Bref, c'était une très bonne surprise, et de ce fait j'ai acheté sur le salon du livre Tobie des Marais et Le livre des nuits... A lire....

cfons
06/04/10
 

Format

  • Hauteur : 20.50 cm
  • Largeur : 14.00 cm
  • Poids : 0.29 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition